Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 01:30

  CAMPAGNE DE SOLIDARITÉ : LIBÉRATION

des prisonnier(ère)s politiques Communistes et Antifascistes

du PCE(r), des GRAPO et du SRI gravement malades

ET NON A L'EXTERMINATION LENTE EN PRISON !

b-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARISok

(1er Mai 2012. Paris) Stand de l'ICAD-Section française (Comité International contre les Disparitions Politiques) sur la Place Maubert avec le Collectif Vies Volées. Les Camarades EIZAGUIRRE du PCE(r) et CARIO du SRI assassinés en 1979 à Paris par la Terreur des Etats.

TRACT SRI (1er MAI 2012)Maçon(1er MAI) PROLÉTAIRES DE TOUT LES PAYS, UNISSEZ-VOUS ! (Parti Communiste d'Espagne, reconstitué le 8 Juin 1975)

"Le spectre du Communisme continue de parcourir le monde et toutes les Forces de la Réaction continuent d'être unies dans la Sainte Alliance pour le combattre. Les Classes Dominantes peuvent trembler face à la Révolution Communiste. Les Prolétaires ne peuvent rien perdre d'autre en elle que leur chaînes. Par contre, il(elle)s ont un Monde à gagner.

Aujourd'hui, face aux nombreuses Atrocités commises par la Bourgeoisie pour prolonger l'agonie de son Régime moribond, la consigne finale du Manifeste du Parti Communiste résonne avec plus de force que jamais : PROLÉTAIRES DE TOUT LES PAYS, UNISSEZ-VOUS !"

a-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARISok

(1er Mai 2012. Paris) Stand de l'ICAD-Section française  (Comité International contre les Disparitions Politiques) sur la Place Maubert avec le Collectif Vies Volées


(1er MAI 2012. PARIS) NI OUBLI, NI PARDON !

(Dynamique de Baiona des Comités pour un SRI)

lamine-diengPour la journée internationaliste du 1er Mai 2012, forgée comme un instrument de Lutte par les Exploité(e)s du monde entier, sur la Place Maubert à Paris, en coordination avec les militant(e)s du Collectif VIES VOLÉES et les militant(e)s de l'ICAD-Section française, la dynamique de Baiona des Comités pour un SRI (Secours Rouge International) a soutenu à la fois :

1. Les dénonciations des familles des personnes assassinées par la Police de l'État français Impérialiste exerçant son Programme de Terreur contre toute dissidence et visant la Classe ouvrière dont en priorité ceux/celles issues de l'immigration et des Post-Colonies de son Empire avec le Collectif VIES VOLÉES, (Plus d'infos : Lamine DIENG)

1er MAI 2012-Paris (SRI-baiona)2. La Campagne Internationale lancée durant la Semaine contre les Disparitions Politiques (17-31 Mai 2012) : "Où sont-ils ? Où sont-elles? Ouvrons toutes les fosses communes !" dénonçant le Programme de Terreur des États qui mettent en oeuvre les Disparitions Politiques (dont celles des Camarades EIZAGUIRRE du PCE(r) et CARIO du SRI : assassinés successivement en plein coeur de Paris les 28 et 29 Juin 1979 et de Jon ANZA, militant basque de ETA Disparu politique dans l'État français retrouvé mort assassiné...) avec l'ICAD-Section française (Comité International contre les Disparitions Politiques).

3. Tout en diffusant aux manifestant(e)s du 1er Mai des tracts des Comités pour un SRI faisant appel à la Solidarité Internationaliste dans le cadre de la Campagne pour la Libération immédiate des prisonnier(ère)s Communistes et Antifascistes espagnol(e)s du PCE(r), des GRAPO et du SRI gravement malades et contre l'Extermination Lente en prison.

Remarque. Les visages de toutes les personnes présentes sur les photographies ont été volontairement effacés, excepté ceux des Disparu(e)s politiques, afin d'éviter qu'ils puissent être utilisés aisément par des fascistes...

 

SOLIDARITÉ AVEC LES PRISONNIER(ÈRE)S POLITIQUES

(Poème de Daniel Fernández Abella)

Dictionnaire (iva gimenez)1-frLa Dictature Démocratique a tenté de les réduire au Silence

mais il(elle)s continuent à Résister

Il(elle)s continuent au Front de leur Lutte contre le Capital

toujours Révolutionnaires, en combattant toujours

 

Séparé(e)s de leurs proches et de leur compagne(on)s

dispersé(e)s dans les prisons de l'État espagnol

grâce à la Complicité d'un Gouvernement traître

qui soutien seulement ceux/celles de leur Classe

 

Il(elle)s regardent l'horizon en cherchant une terre

où flotte le drapeau Rouge de la Liberté

où il(elle)s ne soient pas poursuivi(e)s pour leurs idées

où se forge la Solidarité

 

Dictionnaire (iva gimenez)2-frOù la seule Guerre

soit la Guerre de Classes

où se fonderont les bases

d'une nouvelle société

 

Ces strophes sont dédiées à tout(e)s les prisonnier(ère)s,

à tout(e)s les membres du Parti reconstitué : PCE(r),

des combattant(e)s qui ne tomberont jamais dans l'OUBLI

qui seront toujours présent(e)s dans ces vers

 

Car personne ne devrait être poursuivi et incarcéré

du fait de défendre ses idées, ses Droits et ses Libertés

contre un Oppresseur : l'État Libéral

dont le Capitalisme nous condamnera à la Mort.

 

LIBERTÉ POUR LE CAMARADE ARENAS !

LIBERTÉ POUR LES PRISONNIER(ÈRE)S

POLITIQUES COMMUNISTES !

c-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARISok (1er Mai 2012. Paris) Stand de l'ICAD-Section française (Comité International contre les Disparitions Politiques) sur la Place Maubert avec le Collectif Vies Volées

 

Deux Extraits* de "Breve Memoria-Historia (Subjetiva) del Siglo XX y XXI" de Erlantz CANTABRANA BERRIO

ex-prisonnier politique du SRI

en "liberté" conditionnelle dans l'attente d'un Procès...

* Brève Mémoire-Histoire (Subjective) du XX° et XXI° Siècles" (en castillan),

Ed. Templando el Acero (Février 2010)

(1er Mai 2012. Paris) Dynamique de Baiona des Comités pour un SRI 

d-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARIS-ok1945. RELIGION. PIE XII

et le Totalitarisme

«Je suis athée, grâce à Dieu !» : Georg LICHTENBERG (1), 1782.

Les termes «Totalitaire» et «Totalitarisme» utilisés pour définir l'idéologie communiste ont été inventés par le Pape Nazi : PIE XII et employés pour la 1ère fois dans le discours du 24 Décembre 1945 : «Le Totalitarisme du Régime soviétique, un système ennemi de Dieu et du Bien du genre humain».

(1) Georg LICHTENBERG (1742-1799) : Philosophe, écrivain et physicien allemand

1946. IMPÉRIALISME.

Entreprises de Mercenaires

«... J'ai ressenti un véritable plaisir à massacrer cette tête noire. (...) Je vivais à toute allure, les putes, la cocaïne, pouvoir tuer en toute impunité...» : Entretien avec un mercenaire belge dans la République Démocratique du Congo. (Issu de plusieurs médias).

Les entreprises de tueur(euse)s à gage et de mercenaires sont l'un des grands commerces des XX° et XXI° siècles. Désormais, elle sont connues en tant que Compagnies Militaires Privées. Il existe 120 grandes Compagnies Militaires Privées qui agissent dans 50 pays en Guerre et qui ont des intérêts au minimum dans 60 autres; 254 d'entre elles sont des États-Unis et 17 collaborent de façon multimillionaire dans les Campagnes électorales des États-Unis.

Elles contrôlent 29% des armes et des systèmes de l'Armée Yanki. La Sécurité Militaire Privée facture 80.000 millions d'euros par an; elle procure de l'emploi direct (assassin sur gage) et de l'emploi indirect (directives données...) à 2 millions de personnes dont 800.000 d'entre elles en Europe.

Le salaire d'un(e) mercenaire de haute catégorie est de 1.400 euros par jour comme le sont ceux/celles qui sont destiné(e)s à l'Irak, l'Afghanistan, le Congo et la Colombie. L'idéologie des mercenaires est variée : elle va des "chiens féroces" sans aucune sorte de scrupule mis sous contrat en tant que chair à canon jusqu'à des militant(e)s fascistes (surtout français, yankis et croates) qui le font pour déstabiliser les Régimes Progressistes.

(1er Mai 2012. Paris) Stand de l'ICAD-Section française 

k-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARISokKofi ANNAN (1) a dit que : «La légitimation des Compagnies Militaires Privées devait être abordée afin de préserver la Paix là où il n'existe pas d'accord politique pour envoyer les Casques Bleus (2)». Avec cette permission de tuer, il(elle)s agissent dans des pays comme l'Irak, le Kosovo, l'Afghanistan, le Costa de Marfil... En Irak, il(elle)s sont les Seigneur(e)s de la Guerre.

La multinationale ARMOR GROUP protège les intérêts multimillionaires de la multinationale de la Construction : BECHTEL en étant ainsi responsable d'une infinité d'assassinats de civil(e)s irakien(ne)s; la multinationale VINNELL CORP entretient la nouvelle Armée au service d'au moins 20 autres Compagnies Militaires Privées avec de juteux contrats en Pétrole, Armes, Communications et Espionnage...

Au Kosovo, plusieurs Compagnies Militaires Privées ont causé des assassinats de serbes en toute Impunité. Elles sont les véritables Maîtres du pays : elles contrôlent la Contrebande, la Mafia Fasciste albanaise, le Nettoyage Ethnique, les Séquestrations et les Assassinats sur commande...

La Multinationale DYNCORP-CSC, fondée en 1946, facture annuellement 1.000 millions d'euros; 90% de ses contrats sont réalisés avec le Gouvernement des États-Unis; elle procure de la technologie et des communications à la NASA et au Département de la Défense; ceux-ci ont agit ensemble comme des assassins sur gage en Corée, Vietnam, Salvador et Bosnie; ils ont été dénoncés pour le fait de : «contrôler les réseaux de prostitution et de drogue en Bosnie»; désormais, ils donnent des cours aux Paramilitaires colombien(ne)s.

(1er Mai 2012. Paris) Stand de l'ICAD-Section française

e-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARIS-okLa multinationale britannique SANDLINE est l'héritière des intérêts Sud-Africains durant l'Apartheid. Elle a été fondée par des agents du SAS (3) et des espion(ne)s lesquel(le)s ont assassiné des centaines de personnes en Angola et Sierra Leone où il(elle)s dirigent la Contrebande de diamants, de pétrole et de gaz. Leur actuel responsable est un Lieutenant-Colonel de l'Armée Britannique : Tim SPICER.

La multinationale MPRI-L3 a été fondée, en 1987, par le Général yanki : Vernon LEWIS. Un autre de ses plus Hauts Responsables est le Général : Carl VUONO, chef des Opérations dans l'Invasion du Panama et de la 1ère Guerre du Golfe contre l'Irak. De plus, MPRI-L3 a aussi à sa Direction : Ed SOYSTER, un Général de l'Agence d'Intelligence de l'Armée. En 1991, MPRI-L3 a préparé les Fascistes croates aux techniques de la Guerre Sale pour réaliser le Nettoyage Ethnique et elle a entraîné l'Armée bosniaque pour qu'elle «s'affronte aux Communistes serbes», selon les déclarations de la Holding L3 à laquelle elle appartient.

NOTES. (1) Kofi ANNAN : 7° secrétaire général de l'ONU (NATO : Organisation des Nations Unies)

(2) Casques Bleus : Force de Maintien de la Paix de l'ONU (NATO).

(3) SAS : Section Administrative Spécialisée, un outil militaire utilisé notamment durant la Guerre d'Algérie par l'Etat français

f-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARISok(1er Mai 2012. Paris) Stand de l'ICAD-Section française (Comité International contre les Disparitions Politiques) sur la Place Maubert avec le Collectif Vies Volées

 

TU VAS LUTTER

Poème de Pablo Neruda

(Extrait de CANTO GENERAL : Chant général)

police personne ne bougeCette nouvelle année est à toi, Camarade.

De toi, il est né plus que du Temps. Trie, choisis :

que le meilleur de ta Vie soit pour la Lutte.

Cette année qui est tombée

comme un mort dans sa fosse

ne peut reposer dans l'amour et dans la peur.

Cette année morte est pleine de douleurs

qui accusent.

Et quand ses racines amères

s'abattront dans la nuit, détachées,

à l'heure de la fête,

et qu'un autre cristal ignoré montera vers le vide

d'une année que ta Vie emplira peu à peu :

donne-lui cette Dignité que nous exigeons,

la nôtre, cette rigueur des volcans et des vins.

Je n'existe plus dans mon pays .

On m'écrit que le triste clown au Pouvoir

a effacé mon nom avec des milliers d'autres noms

sur les listes qui furent la Loi de la République.

Mon nom est effacé pour que je cesse d'exister

et pour que votent,

avec le torve charognard du cachot

ces brutes à tout faire,

ceux/celles qui donnent les coups

et la Torture dans les caves du Palais

et pour que votent bien garantis

les Contremaîtres, les Vigiles et les Associé(e)s

du Trafiquant qui a vendu notre pays.

Je vis errant(e), je vis l'angoisse d'être loin

du prisonnier(ère) et de la fleur,

de l'Humain et de la Terre...

mais TOI tu vas Lutter pour transformer la Vie.

Tu vas Lutter pour effacer la tache de purin sur la carte,

sans hésiter tu vas te battre

pour en finir avec la Honte de ce temps

et pour que s'ouvrent les prisons et que se dressent

les ailes de la Victoire trahie.

1er mai 2012 Honneur et gloire aux combattant-e-s(1)(1er Mai. Extremadura dans l'Etat espagnol) Honneur et Gloire aux Combattant(e)s !

 

(14 AVRIL 2012. PRISON D'ALBOLOTE, GRANADA)

LETTRE DE XURXO GARCÍA VIDAL,

PRISONNIER POLITIQUE DES GRAPO

xurxo"(…) Mon amour, je viens de finir de parler avec toi. Quelle joie plus grande que celle que tu m'as donnée ! Tu es merveilleuse ! Tu ne peux pas imaginer ce qu'a signifié pour moi le fait de parler avec toi tandis que tu étais dans la Manifestation Républicaine qui devait s'appeler "Pour la République Populaire" et d'écouter les cris de Liberté pour les prisonnier(ère)s politiques. Ce qui s'est passé aujourd'hui a réduit en cendres leurs tentatives pour nous isoler du Mouvement Populaire en nous refusant toute photographie, carte postale, lettre, périodique au moyen de l'Éloignement et de la Dispersion auxquels on nous soumet et de l'Intoxication des Médias de Désinformation du Régime. QUE TOUT ÇA AILLE À LA MERDE ! Ces consignes sont un aliment moral pour des années et malgré le manque de certaines choses (tu sais déjà que "Faute de pain, les boas sont des galettes" comme le dit Antón CURTO (1)). Ils peuvent me mettre en Isolement autant qu'ils voudront, ces cris résonneront trèèèèèèèèèèèèèès longtemps. De plus, j'ai de nouveau entendu des cris comme cela est normal et non plus de ces cris décaféinés de certains piquets de syndicats marchands d'ouvrier(ère)s qui donnent à certain envie de pleurer (de peine, bien-sûr)... VIVE LA RÉPUBLIQUE !"

(1) Antón CURTO : né en 1944, Mécanicien industriel galicien et durant le Franquisme, il fut l'un des fondateur(trice)s du Parti Communiste de Galice en 1969 puis condamné en 1970 pour cela par le TOP fasciste (Tribunal de l'Ordre Public). La mort en 1972 : de Moncho REBOIRAS et celle de 2 travailleurs à Vigo va le rapprocher de l'Indépendantisme galicien.

1er mai 2012 Honneur et gloire aux combattant-e-s(2)(1er Mai. Extremadura dans l'Etat espagnol) Honneur et Gloire aux Combattant(e)s !

(1er MAI 1890. LONDRES) PROLOGUE AU "MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE" DE F. ENGELS

PROLÉTAIRES DE TOUT LES PAYS, UNISSEZ-VOUS !

Tract du Comité pour un SRI de Galice

1er MAI (SRI GALICE)"Seules quelques voix nous ont répondu quand nous avons lancé ces paroles dans le monde, 42 ans auparavant, à l'aube de la première Révolution parisienne, dans laquelle le Prolétariat a agit en abordant ses propres revendications. Mais le 28 Septembre 1864, les Prolétaires de la majorité des pays de l'Europe occidentale se sont uni(e)s en formant l'Association Internationale des Travailleur(euse)s de glorieuse Mémoire.

Il est certain que l'Internationale n'a vécue seulement que 9 ans mais l'Union éternelle qu'elle a établie entre les Prolétaires de tout les pays vit toujours et elle subsiste plus forte que jamais et il n'y a pas de meilleur preuve de cela que la journée d'aujourd'hui. Car, au moment même où j'écris ces lignes, le Prolétariat d'Europe et d'Amérique passe en revue ses troupes, mobilisées pour la 1ère fois dans une seule armée, sous un seul drapeau et pour un seul objectif immédiat : la fixation Légale de la journée normale de 8 heures proclamée déjà en 1866 par le Congrès de l'Internationale célébré à Genève et de nouveau en 1889 par le Congrès Ouvrier de Paris. Le spectacle d'aujourd'hui démontrera aux Capitalistes et aux Grand(e)s Propriétaires terriens de tout les pays qu'en effet les Prolétaires de tout les pays se sont uni(e)s. Ah, si MARX était à mes côtés pour le voir de ses propres yeux !"

LA LIBERTE

(1998) MANIFESTE PROGRAMME DU PCE(r)

(Parti Communiste d'Espagne, reconstitué le 8 Juin 1975)

"(...) Mettre en oeuvre la Révolution dans notre pays

et contribuer à ce qu'elle triomphe dans le monde entier

Les intérêts de la Classe ouvrière sont les mêmes intérêts dans tout les pays. Avec l'extension au niveau mondial du mode de production capitaliste, la relation d'interdépendance des ouvrier(ère)s de différents pays se renforce et elle acquiert le Principe selon lequel le Communisme ne peut vaincre qu'en tant que Révolution mondiale en prenant une signification majeure.

AF-(28.06.1979)-EIZAGUIRRE et CARIO-azkConséquent avec ce Principe, le PCE(r) se déclare partie intégrante du Parti International du Prolétariat. Dans la situation de crise généralisée de l'Impérialisme et de grave danger de Guerre, l'Unité des ouvrier(ère)s, des peuples et des nations opprimées dans le monde devient plus nécessaire et décisive que jamais pour mettre en oeuvre la Lutte jusqu'à ces dernières conséquences contre la Bourgeoisie Monopoliste et l'Impérialisme.

Dans cet ample Front de Lutte, la Classe ouvrière, les Partis et Organisations communistes émergent en tant que force principale et résolument Révolutionnaire.

Les États Socialistes ont aussi un rôle important par lequel ils ne peuvent pas être considérés isolément car ils font partie de la Révolution Mondiale qu'ils doivent servir comme avancée et moyen d'accélerer son développement.

Le prolétariat révolutionnaire doit affronter sa double tâche nationale et internationale sur la base de cette conception. «Il existe un seul Internationalisme effectif», expliquait LÉNINE «celui qui consiste à s'engager dans le développement du Mouvement et de la Lutte Révolutionnaire dans le pays lui-même et à soutenir de façon morale et matérielle cette Lutte, cette ligne de conduite et uniquement celle-ci, dans tout les pays, sans exception». (1)

Aujourd'hui, plus que jamais, l'idée selon laquelle : «Les ouvrier(ère)s n'ont pas de patrie» est totalement valable. Mais tant qu'existent les États capitalistes et les différences nationales, la Lutte entre les exploité(e)s et les exploiteur(trice)s continuera d'avoir un cadre national ou étatique. La Révolution concerne le peuple de chaque pays et sa réalisation dépend du degré de maturité politique de chaque peuple. Cela n'exclut pas la nécessité d'un organisme qui «représente» la grande armée du Prolétariat International.

AV-(20.04.1979)-JC DELGADO DE CODES-PCE(r)-frFace à cela, nous considérons comme un facteur positif l'aspiration à la constitution d'un «Centre» Révolutionnaire Mondial dont la nécessité se fait sentir chaque fois plus. Cependant, cela implique de ne pas répéter de vieilles erreurs. L'Unité de la tactique internationale du Mouvement Ouvrier Communiste de tout les pays, selon LÉNINE : «exigera non pas la suppression de la diversité, non pas la suppression des particularités nationales (ce qui est actuellement un rêve absurde) sinon une application des Principes fondamentaux du Communisme... avec la modification adéquate de leurs détails en adaptation aux particularités nationales-étatiques» (2).

En accord avec cette tactique et en suivant la formule appliquée par la 1ère Internationale nous défendons plutôt la création d'une centrale d'orientation, de communication et de coopération internationale qui rende possible le soutien mutuel et l'échange des expériences entre les Organisations et Partis Communiste dans le monde entier et qui soit capable en même temps d'organiser des actions communes."

NOTES.

(1) Extrait de "L'Impérialisme, Stade Suprême du Capitalisme" de LÉNINE (1916)

(2) Extrait de "La maladie infantile du  Communisme : le Gauchisme" de LÉNINE (1920)

 

LUTTE

(Huelva, Mai 2012) Poèmes de María Jesús Romero Vega

Je suis mort/e hier avec cette femme guérillera,

 dans la forêt.

Aujourd'hui je vis dans l'ouvrier/ère qui s'emploie

à apprendre

AQbis-3(14.01.1980)-JOSEFA JIMENEZ ZAMORA-GRAPO-frla racine profonde de ses maux.

 

Aujourd'hui je suis mort/e avec cet enfant

qui est mort de faim

et j'ai ressuscité dans le guérillero

et la guérillera

qui en vainquant la Peur

s'est uni(e) au Combat.

 

J'AI UN PAYS

-Et toi ? Qu'est-ce que tu es ?

Espagnole ?

 

J'ai un pays

elle s'appelle femme ouvrière,

paysanne, reproductrice

de la Force de travail

que le Capital insatiable

s'approprie.

 

J'ai un pays

elle s'appelle homme ouvrier,

paysan, bref un

salarié, reproducteur

de la Force de travail

que le Capital insatiable

s'approprie.

 

J'ai un pays

qui s'appelle les enfants,

les jeunes, les vieilles et les vieux...

Je Lutte pour eux/elles

et c'est eux/elles que j'aime

 

(AVRIL2012)Entretien avec les Comités pour un SRI

Réalisé par "Tribuna Comunista de Canarias"

 

1. Nous connaissons le SRI en tant qu'organisation fondamentale qui fut en son temps le soutien des compagne(on)s républicain(e)s durant et après la Guerre Civile. Comment définissez-vous la nature actuelle du Secours Rouge International ? Pourquoi est-il nécessaire et quelles tâches développent les Comités pour un SRI en ce moment ?

1er MAI 2012-Paris (SRI-baiona)-N°3- Fernando : Dans l'État espagnol, la succession des Luttes depuis le SRI de 1923-1939, exterminé par le Fascisme avec les groupes de soutien aux prisonnier(ère)s et aux réprimé(e) qui ont duré durant toute la Dictature Franquiste se ré-impulse dans le Secours Rouge en 1975 et dans les proches et les ami(e)s au travers des diverses AFAPP (Associations des Familles et Ami(e)s des Prisonnier(ère)s Politiques). La Police désarticule le Secours Rouge au moyen de la Répression, de la Prison et de la Criminalisation. Cette étape se referme en 1977 avec le démantèlement du Secours Rouge. En 1978 : l'État espagnol démantèle l'ODEA étudiante (Organisation Démocratique des Etudiant(e)s Antifascistes). En 1979 : celui-ci démantèle l'UJA juvénile (Union de la Jeunesse Antifasciste) . En 1980 : il démantelle les "Mujeres Antifascistas" (Femmes Antifascistes) et en 1981, il démantèle "Pueblo y Cultura" (Peuple et Culture) ce qui a pour conséquence que le soutien général aux prisonnier(ère)s politiques ait été étranglé dans des dizaines de localités et d'organisations.

La charge et la Solidarité avec les prisonnier(ère)s politiques est passée aux AFAPP (Association des Familles et Ami(e)s des Prisonnier(ère)s Politiques) déjà existantes, surtout formées de mères et d'ami(e)s au côté d'autres personnes solidaires. En 2000 : le SRI (Secours Rouge International) surgit pour donner une dimension plus générale à la Lutte Pro-Amnistie et Pro-Libertés Politiques. En 2002 : nous souffrons de la Répression directe et depuis lors, un compagnon est prisonnier politique, il s'agit de : Leoncio CALCERRADA. En 2003 : nous sommes criminalisé(e)s en tant que Comités du SRI (Secours Rouge International). En 2008 : 5 compagnons sont incarcérés.

(1er Mai 2012. Paris) Dynamique de Baiona des Comités pour un SRI 

l-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARISLe SRI est nécessaire parce que dans l'État espagnol il y a la présence de 1.000 prisonnier(ère)s politiques, de milliers d'exilé(e)s pour des raisons politiques. Il est nécessaire parce que la Criminalisation est quotidienne, parce que la Police continue d'assassiner impunément, comme le 9 avril 2012 à Bilbo (1), avec les violents coups de matraques et tirs de balles en gomme le jour de la Grève Générale dans la moitié de l'État espagnol.

Le SRI est nécessaire parce que les Libertés politiques et culturelles sont réprimées et parce que les nations qui forment l'actuel État espagnol n'ont pas le Droit de décider leur Autodétermination (au Pays Basque cela entraîne l'existence de 650 prisonnier(ère)s politiques). Il est nécessaire parce que la Répression et la Criminalisation s'établissent en tant que Norme de l'État espagnol. Comment dénoncer tout cela !

- Jesús : Les activités qui se réalisent sont basées sur et pour le maintien du pécule des prisonnier(ère)s politiques, pour diffuser leur situation, coordonner les visites aux prisons, leur remettre du matériel, étendre la correspondance et une montagne de petites activités de diffusion et de Solidarité. C'est éditer les différents blogs, nous coordonner avec d'autres collectifs et associations populaires, tenter d'être chaque jour un peu plus dans la Lutte pour l'Amnistie Totale des prisonnier(ère)s politiques et le reste des revendications des Comités pour un SRI (Secours Rouge International).

2. L'État espagnol ne reconnaît pas "officiellement" l'existence de prisonnier(ère)s politiques dans ses prisons. Face à ce positionnement partagé par les différents Gouvernement qui se sont succédés : le PP (Parti Populaire, fasciste d'Extrême-Droite) et le PSOE (Parti "Socialiste Ouvrier" d'Espagne : fasciste dit de "Gauche" et l'un des acteurs de la Guerre Sale ou Terreur d'État), que tient à dire le SRI ?

Stand des AFAPP (Association des Familles et Ami(e)s des Prisonnier(ère)s Politiques)

Candela-Puesto RastroAFAPP- Fernando : Ce que dit la Mémoire Historique elle-même. Y avait-il des prisonnier(ère)s politiques durant la Dictature Fasciste ? Oui, c'est indiscutable. Y a-t-il eu l'épuration et le changement des Juges, des Politiques Fascistes et des moyens de Contrôle de l'Information après la mort officielle du Franquisme ? Non. Le même jour, le TOP (Tribunal de l'Ordre Public : un véritable Tribunal d'Exception Politique) a changé de nom, il est devenu l'AN (Audience Nationale), la BPS social (Brigade Politico-Social) a elle aussi pris un autre nom. Le Service d'Intelligence et des espions Fascistes du CESID (Centre Supérieur de l'Information et de la Défense) puis le CNI (Centre National d'Intelligence) et les tortionnaires ont été promu(e)s, les assassins du GAL (Groupe Antiterroriste de Libération, l'un des outils du Programme de Terreur d'État) ont passé seulement quelques mois en prison! ... Et les 1.000 prisonnier(ère)s politiques sont qualifié(e)s de «terroristes» ?! Nous vivons dans un État dans lequel il a été démontré que la démocratie bourgeoise n'existe pas mais qu'il s'agit d'un Fascisme qui porte le nom de démocratie, un Franquisme-Fasciste amnistié pour être placé le lendemain dans les "nouveaux" organigrammes de l'État espagnol. Tandis que la Fausse Amnistie générale a gracié tout(e)s les Fascistes, celle-ci a laissé en prison 14 militant(e)s Antifascistes des GRAPO (Groupes de Résistance Antifascistes Premier Octobre 1975) et plusieurs anarchistes. Ne pas reconnaître l'existence des prisonnier(ère)s politiques les ramène à la plus pure essence Fasciste.

- Jésus : Les États européens et dans le monde ne reconnaissent pas non plus l'existence des prisonnier(ère)s politiques mais il y en a dans toute l'Europe et c'est pourquoi il existe aussi le SRI (Secours Rouge International) dans de nombreux pays. Ils nient aussi que les 8.500 prisonnier(ère)s politiques en Colombie le soient et aucune personne qui a un jugement sain ne peut partager cette négation.

3. Quelles sont les conditions des prisonnier(ère)s politiques Antifascistes et Communistes qui se trouvent en ce moment dans les prisons de l'État espagnol ? De quels moyens juridiques et légaux dispose le SRI?

ii-aniversario- Fernando : Pour les 35 prisonnier(ère)s politiques regroupés dans le Collectif au cours de ce mois d'avril 2012, les conditions générales sont très mauvaises et dans de nombreux cas, elles sont inhumaines. 7 prisonnier(ère)s sont très malades et il(elle)s devraient être dans la rue mais il(elle)s sont les otages parfaits. Beaucoup sont isolé(e)s, tou(te)s sont catalogué(e)s en 1er degré du Régime de Sécurité Maximale (FIES : prisonnier(ère)s fiché(e)s spécialement surveillé(e)s) avec son application : contrôle total du courrier, du téléphone et des visites. C'est cela : nier leur condition de politiques mais leur appliquer des règles d'Exception ! La Doctrine PAROT (prison à vie) : c'est 40 ans en prison ! Les Prisonnier(ère)s politiques du PCE(r) (Parti Communiste d'Espagne, reconstitué le 8 Juin 1975) sont condamné(e)s à 80 ans de prison alors qu'il(elle)s n'ont pas pratiqué la Lutte armée : Négligence médicale générale, Absurdité des bulletins de santé, Froid, Dispersion par rapport à leur lieu d'origine, Criminalisation continuelle de leurs idées, Humilliation de leurs proches...

- Jésus : On ne tient pas compte du fait que le SRI est criminalisé par la Loi des Partis avec la Formule : «Tout est GRAPO». Quels moyens légaux nous protègent ? Sans compter avec la Répression contre les avocat(e)s, les Antifascistes... En 1979, ils posaient des bombes contre eux/elles et en 2008, ils les incarcèrent... Le Tribunal de l'Audiencia Nacional (d'Exception politique) condamne les Antifascistes, elle ne les protège pas..

4. Pourquoi le SRI croit-il que cette situation carcérale est mise sous silence dans l'État espagnol par la majeure partie de la Gauche Alternative (Izquierda Alternativa) ? Pourquoi cette même Gauche Alternative associe-t-elle le SRI au GRAPO (Groupes de Résistance Antifasciste Premier Octobre) et ceux-ci comme étant des groupes terroristes d'idéologie diffuse ou de Gauche en errance ?

18.02.12-RASH MADRID- Jésus : Eux/elles doivent le savoir ! Ce couplet sur la non-existence des prisonnier(ère)s politiques vient de 1975 et il arrive jusqu'ici aujourd'hui. Le mensonge de l'indulgence de 1977, les centaines de prisonnier(ère)s politiques très varié(e)s d'aujourd'hui : basques, communistes, antifascistes, galicien(en)es, anarchistes, ouvrier(ère)s, écologistes, etc... et cette Gauche à laquelle vous vous référez -comme s'il en pleuvait !- alors que ceux/celles qui s'en réclament sont très solidaires avec les Zapatistes prisonnier(ère)s ou avec la Répression du Communisme dans l'Est de l'Europe, qui sont des choses très justes, où en sont-il(elle)s avec les prisonnier(ère)s politiques en Espagne ?...

- Fernando : Cette question a un fond intéressant. Elle nous ramène à la fin des années 70 : lorsque les prisonnier(ère)s appartenant à ce monde-là de la "Gauche" sortent en Liberté au moyen des Fausses Amnisties pour s'accommoder parfaitement avec la dite «Transition Démocratique» laquelle réalise le pas du Franquisme au Fascisme Couronné.

Leurs successeur(e)s ont alors cessé de voir des prisonnier(ère)s politiques dans l'État espagnol... les leurs ! Il(elle)s ont aussi nié le fait le plus important : les prisons n'ont pas cessé un seul jour d'avoir des prisonnier(ère)s politiques durant ces 35 années de "démocratie" dans l'État espagnol.

Que nous soyons d'accord avec leur idéologie ou non, leur excuse est la suivante : «Une fois assise la démocratie, bien-sûr avec beaucoup d'erreurs, il n'existe déjà plus de prisonnier(ère)s politiques. Ce sont des Terroristes». De là vient le fait de nous accuser, les solidaires avec les prisonnier(ère)s politiques, de maintenir des relations avec des Organisations armées. Dans le cas des GRAPO (Groupes de Résistance Antifasciste Premier Octobre), la Formule a déjà été inventée par un Président GALeux (des GAL) de la Presse aux fonds financiers de reptiles : cette Gauche l'a malheureusement immédiatement copié et après la condamnation de GARZON et la Loi Fasciste des Partis : les excuses se répètent malheureusement de nouveau. La Police et la Magistrature le savent très bien, malgré leur intérêt de viser le «Tout est GRAPO» : les Comités pour un SRI (Secours Rouge International) sont formés de personnes Communistes, Antifascistes, Anarchistes, Indépendantistes, Démocrates avec des majuscules, de proches des prisonnier(ère)s politiques... Là, il y a comme dans tout organisme populaire et solidaire, une diversité d'opinions. Qu'avons-nous en commun ? Les points fondamentaux du Programme que nous proposons (sur internet, vous les avez définis dans la rubrique "¿Quién somos?" : qui sommes-nous?).

5. Comment supportent les familles des détenu(e)s la longue absence de ceux/celles-ci, leur Dispersion, l'incompréhension et le silence médiatique. Perçoivent-il(elle)s une sorte d'aide ?

21.03.12-toulouse14- Jésus : Comme on peut le comprendre, les familles le supportent mal car la mesure répressive de la Dispersion en 1987 leur est appliqué en n'accomplissant pas la Loi Pénitentiaire et au lieu d'avoir leurs prisonnier(ère)s dans des prisons à 50 kilomètres ou regroupées, ceux/celles-ci sont maintenues à 2000 km aller et retour et c'est ainsi que sont mort(e)s 18 proches de ces prisonnier(ère)s politiques sur les routes de la Dispersion.

- Mar : Certain(e)s de nos proches ont été et sont prisonnier(ère)s depuis 30, 28 et 27 ans pour des actes -que cela vous plaise ou non- qui sont de nature politique quand cela n'est déjà pas pleinement idéologique comme avec la vingtaine de prisonnier(ère)s Communistes, les Solidaires dont ceux/celles qui sont gravement malades...

Les dépenses en voyages pour surmonter la Dispersion ont saigné beaucoup d'économies familiales en plus de leurs accidents, de la violence et arrogance des fonctionnaires, des fouilles infamantes, des 10 minutes de visite au travers de vitres avec y compris le refus d'entrée pour la visite accompagné du mensonge des bureaucrates en cas de transfert, par exemple, de Galice à Cadiz...

Et que je sache, nous les proches nous sommes condamné(e)s sans aucune faute ou délit, excepté d'être de la famille ou des ami(e)s d'un(e) prisonnier(ère) politique. Les aides aux prisonnier(ère)s viennent des familles elles-mêmes, des solidaires et des apports des Comités pour les voyages ou les dépenses supplémentaires. Ensuite, pour les nombreux/euses prisonnier(ère)s politiques sans soutien familial, les Comités pour un SRI (Secours Rouge International) leur donnent un petit pécule. La grande majorité des prisonnier(ère)s politiques Communistes et Antifascistes sont d'origine et d'entourage modeste, prolétaire.

6. En ce moment, quelles sont les sources de financement du SRI ? Existent-ils des formes de coopération pour ceux/celles qui peuvent être intéressé(e)s ?

jpeg-1-AFFICHE(20mars)-azk- Jésus : Les apports en faveur des prisonnier(ère)s politiques sont toujours parvenus des mêmes lieux : collectes solidaires dans les locaux et bars populaires, actes festifs ou concerts, Campagnes aux portes des usines, édition de matériel et vente des travaux réalisés en prison (véritables joyaux artisanaux), des stands, d'apports d'ouvrier(ère)s, d'étudiant(e)s et de collectifs solidaires et un peu plus de la situation économique de chacun(e).

Les gens qui veulent contribuer au financement, qu'il(elle)s le fassent passer aux compagn(e)ons des Comités pour un SRI (Secours Rouge International). Parfois, cela couvre seulement les timbres et les enveloppes pour les prisons mais chaque apport est un grain de Solidarité.

7. Existent-ils des relations de coopération avec les prisonnier(ère)s politiques basques ? Comment les définireriez-vous ?

- Fernando : Oui. Les prisonnier(ère)s du Collectif Antifasciste maintiennent des relations très cordiales depuis que la Dispersion les a mis ensemble dans des dizaines de prisons de tout l'État espagnol, en plus de celles de Madrid. Il existe des coopérations dans de nombreuses prisons, en réalisant des luttes ensemble : Grèves de la Faim ou des communications (téléphone, courrier, visites...), écrits collectifs adressés à la Direction Pénitentiaire. Dans de nombreux cas, de véritables amitié humaines se sont forgées. Au dehors, la relation entre Senideak , Gestoras Pro-Amnistia... avec les Comités pour un SRI est cordiale et solidaire.

8.- Que pouvons-nous faire pour vous aider à étendre l'idée et la nécessité de collaboration avec un Comité pour un SRI ?

17.12.11-CampagneSRI-concert-Pablo- Mar : ah! ah!, je pense que ce sont avec des choses comme celle-ci ! Diffuser les dénonciations, extraire les biographies, les lettres... Il faut que les gens connaissent l'autre visage derrière les mensonges de tellement de "démocrates" qui vivent de l'État espagnol, ceux/celles-là oui, à coups de “restrictions et punitions" qu'il(elle)s infligent.

9. Avez-vous connaissance aux Canaries de cas qui corespondent avec ce que défend le SRI ?

- Fernando : Nous connaissons peu la Répression et la Criminalisation aux Canaries. Pardon pour cette méconnaissance. Mais le plus douloureux pour nous tou(te)s, d'un point de vue humain, c'est celui du militant Antifasciste canarien : Juan Manuel Pérez Hernández dont les séquelles de la Grève de la Faim collective réalisée de 1989 à 1991, après beaucoup d'années de prisons, lui ont provoqué une atroce maladie appelée : Syndrome Wernike-Korsakoff, et après une immense Campagne de Solidarité, l'article de Loi relatif aux maladies incurables lui a été appliqué seulement en 1995 ainsi qu'au Camarade Iñaki Kuadra Etxeandia.

Iñaki est mort à l'âge de 49 ans, il y a 2 ans... Juan Manuel Pérez Hernández reste en situation de maladie mentale et de comportement neurologique terrible, ici aux Canaries sur votre terre et là, il n'y a pas pas de Comité pour un SRI ni de solidaires que nous connaissions. Nous savons donc peu de choses sur sa situation.

Personne ne sait mieux que vous analyser la nature de la Répression et de la Criminalisation dont vous pouvez souffrir aux Canaries.

amnistia10. Quelles lignes de travail les Comités pour un SRI ont-ils tracés pour ce semestre en tenant compte de la présence d'un Gouvernement aux racines profondément Franquistes ?

- Jésus : Et bien, celle maintenue jusqu'à présent. Tenter de prendre soin des prisonnier(ère)s politiques de la meilleur façon possible, continuer de coordonner les visites et de continuer à dénoncer la Répression, la Criminalisation et le manque de Liberté d'expression, d'organisation et de diffusion : une chose qui a coûté tellement de vie pour le réussir là où il y a la présence de solidaires disposé(e)s à le faire.

Enfin, et ce n'est pas une question. Vous souhaitez réaliser un message ou un appel à l'implication des Communistes dans la Lutte pour la création de Comités pour un SRI (Secours Rouge International).

- Mar : Et bien, que votre organisation communiste dise à vos lecteur(trice)s qu'il existe beaucoup de prisonnier(ère)s communistes et que cette idée d'émancipation sociale n'oublie pas les réprimé(e)s ! Et bonne chance avec vos projets. Merci de nous avoir donné la parole.

NOTES.

(1) Le 9 Avril 2012 à Bilbo : assassinat par l'Ertzaintza (Police basque) de Iñigo CABACAS, un jeune supporter de football. Plus d'infos (cliquer)


(3 MARS 2012, PRISON DE BRIEVA. ÉTAT ESPAGNOL)

LETTRE D'ISABEL APARICIO,

PRISONNIÈRE POLITIQUE DU PCE(r)

SUR LE 3 MARS 1976 À GASTEIZ-VITORIA (1)

2-ISABEL APARICIO-PCE(r)-fr"Mes cher(ère)s ami(e)s ! (…) Aujourd'hui, 3 Mars 2012, vous êtes sorti(e)s dans la rue pour rappeler aux Patron(ne)s de ce pays et à ceux/celles qui gouvernent en leur nom que nous, les Parias de ces terres, nous n'oubliont pas non plus nos frères qui sont tombés à Gasteiz-Vitoria, assassinés du fait de Défendre les Droits de notre Classe. Avec cette chanson qui a surgit avec netteté dans ma Mémoire après tant d'années, je vous dis au revoir. Je vous embrasse. (...) Je ne pourrais pas dire qui a écrit la chanson ni non plus qui l'a chanté pour la 1ère fois mais ce n'est pas grave. Cette chanson a été chantée par des milliers de voix à poitrine découverte ou en clandestinité. Après tellement d'années, c'est ainsi que ce souvenir s'impose jusqu'ici."

(1) 3 Mars 1976 à Gasteiz-Vitoria : meurtre de 5 ouvriers et nombreux/euses blessé(e)s par la Guardia Civil espagnole, au cours d'une Grève Générale au Pays Basque.

 

CHANSON DU 3 MARS 1976

TERRORISME DE L'ETAT CAPITALISTESous la furieuse palpitation de nos jours avec l'espérance ancrée jusqu'aux os,

le Sang des Ouvrier(ère)s

a appellé nos vies.

Le Sang des Ouvrier(ère)s !

Parmi les vieux/vieilles traîtres

de l'Histoire,

il(elle)s parlent de Paix

avec les éternels assassins...

La Voix courageuse du Peuple se lève

à Gasteiz-Vitoria.

Et chaque fois l'Espérance

se fait plus certaine.

Si avec les paroles

les fusils ne meurent pas,

il y aura d'autres fusils

qui forgeront la vengeance

à Gasteiz-Vitoria, Gasteiz-Vitoria !

Que votre Voix

lutte et vive aujourd'hui

avec plus de force.

Notre sang brise les barreaux pour qu'un jour

les drapeaux flottent dans une Espagne libre

et à Gasteiz-Vitoria.

Et chaque fois, l'Espérance se fait plus certaine...

 

(MARS 2012. PRISON DE Morón de la Frontera-Sevilla)

LETTRE DE MARCOS MARTÍN PONCE,

PRISONNIER POLITIQUE DES GRAPO

8-MARCO MARTIN PONCE-GRAPO-fr"Ma situation concrète est celle d'une accumulation d'attaques contre mon intégrité physique et psychologique; une situation que connaissent bien les Camarades qui sont en Isolement...

On m'a éloigné de ma famille et je ne peux pas les voir; on m'a interrompu la correspondance inter-carcérale pour que je ne puisse pas échanger avec mes Camarades et mes ami(e)s. Cela fait depuis plus de 10 ans qu'ils font tout leur possible pour que moi et ma compagne (et aussi

Camarade) nous ne soyons pas ensemble mais ici nous résistons toujours plus et nous gagnerons la bataille de l'amour...

Cela fait 6 ans que je suis en cellule d'Isolement confiné 20 heures par jour, sans que la lumière du jour n'entre, bien que leur propre Loi ne permette pas de reclure quiconque plus de 14 jours de suite. Ce sont des cellules où, en hiver, les fonctionnaires coupent l'eau chaude et le chauffage des prisonnier(ère)s politiques et, en été, la couverture métallique de protection ne laisse pas entrer l'air; la nuit, les comptes incessants de prisonniers par les gardiens nous réveillent toutes les 2 heures…

Le harcèlement des fonctionnaires est constant. Chaque jour, se sont des fouilles ou parce qu'ils n'ont rien d'autre à faire que d'emmerder «le/la Communiste» et de foutre en l'air toute la cellule. Parce que, malgré tout, leur frustration ne supporte pas que nous menions une vie Digne consacrée à l'étude, à la formation politique et au sport...

C'est pourquoi, ils nous obligent aussi à sortir dans une cour de prison qui finira par nous provoquer de graves problèmes de santé. Nous, les prisonniers politiques, on est obligé de laver ce lieu plein d'excréments d'oiseaux pour éviter que la merde nous bouffe. Ils vont jusqu'à nous refuser l'usage d'ustensiles de nettoyage et les obtenir est une Lutte quotidienne...

Négligence médicale : Peine de Mort lente

PEINE DE MORT LENTEUn autre des pires problèmes qui finira par nous apporter des conséquences tragiques c'est que les gardiens de prison cherchent les prisonniers les plus conflictuels et antisociaux pour les mettre dans ma Galerie de prison. Cette année, nous avons dû nous défendre physiquement de 3 prisonniers que les gardiens avaient lancé contre nous. En plus, on a ici des Nazis, des violeurs, des délateurs et des personnes déséquilibrées très dangereuses...

Le médecin est aussi un autre champ de bataille. Le suivi médical est tiersmondiste. Récemment, j'ai dénoncé cette négligence du Centre Pénitencier car j'ai demandé une consultation d'urgence pour soulager une douleur sciatique (je suis passé par 2 opérations de 2 hernies discales) et le médecin n'est pas apparu ici pendant une semaine. Un autre fait, c'est que je tente depuis 9 mois d'aller chez le dentiste.

Enfin, compagne(on)s, voilà les conditions générales dans lesquelles je suis ! Cependant, mon moral est très haut et ma fermeté combative continue d'être toujours aussi fraîche comme au 1er jour bien que j'ai sur le dos 10 années d'expérience en matière de Répression carcérale. J'embrasse tou(te)s les Camarades et compagne(on)s."

h-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARIS(1er Mai 2012. Paris) Stand de l'ICAD-Section française  (Comité International contre les Disparitions Politiques) sur la Place Maubert avec le Collectif Vies Volées

Partager cet article

Repost 0
Published by sribaiona - dans INTERNATIONALISME
commenter cet article

commentaires

DYNAMIQUE DE BAIONA

jpg-SR BAIONA-okPLUS D'INFOS (cliquer)

SOLIDARITÉ PCE(r), GRAPO ET SRI!

 AMNISTIE TOTALE !!!

SANS CONDITIONS !

AMNISTIA TOTALE

2013 : ADRESSES

COLLECTIF DES PRESXS DU PCE(r), GRAPO ET SRI

(2013) PRESXS-adresses

ENCORE 1 PROCÈS-FARCE !!!

PROCES FARCE 13.09.2012 (arenas)-azkPROCES FARCE 13.09.2012 (victoria)-azkMADRID, LE 13 SEPT 2012 :

PITOYABLE TRAGI-COMÉDIE !!!

Audios du dernier Procès-Farce contre "Arenas" et Victoria Gómez. Il n'y a rien de mieux pour rompre la Guerre Sale déployée contre le PCE(r) qui tente de le relier au faux amalgame criminalisateur : PCE(r)-GRAPO... que d'écouter leurs propre paroles. Quand "Arenas" parle sur la politique la Juge l'interrompt et l'expulse. L'avocat de la Défense rompt avec des données tranchantes et sans appel les inventions mises dans les Dossiers judiciaires pour impliquer "Arenas" dans les GRAPO.

  NI OUBLI, NI PARDON !

ABELARDOLIBERTÉ POUR LE COLLECTIF

DES PRESXS POLITIQUES

DU PCE(r), DES GRAPO ET DU SRI

DONT LE CAMARADE ARENAS!

camarade ARENAS

République Populaire

CAMPAGNE DE SOLIDARITÉ AVEC LES PRESXS MALADES

PRESXS MALADESPLUS D'INFOS (cliquer)

7 PRES@S DU COLLECTIF DES COMMUNISTES, ANTIFASCISTES ET SOLIDAIRES DU PCE(R), DES GRAPO ET DU SRI ONT DE GRAVES MALADIES INCURABLES ET ILS/ELLES SONT SÉQUESTRÉ/ES DE FACTO. NOUS EXIGEONS LEUR MISE EN LIBERTÉ IMMÉDIATE!

1-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE-azk

MONTRE  TA SOLIDARITÉ !

IMPRIME LA CARTE ET ENVOIE-LA !

COPIE-LA ET FAIS-LA CIRCULER !

1bis-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE

12-Enrike KUADRA ETXEANDIA-GRAPO

Enrique KUADRA ETXEANDIA, prisonnier politique des GRAPO. Né à Barakaldo (Bizkaia, Pays Basque) le 9 juin 1950. Militant des GRAPO et Historique militant du PCE(r), âgé de 62 ans. En prison 2 fois (22 ans au total). Sauvagement torturé. Mis une nouvelle fois en prison en 1995 : il est devenu gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Daroca (Zaragoza). Opéré d'un cancer à la prostate. Prisión de Daroca Ctra. Nombrevilla 50360 Daroca (Zaragoza)

1-Manuel PEREZ MARTINEZ-PCE(r)-fr

Manuel PÉREZ MARTÍNEZ, prisonnier politique du PCE(r). Né à Melilla le 1er novembre 1944. Secrétaire Général du PCE(r), âgé de 68 ans. En prison 3 fois (19 ans au total). Toujours en situation d'Isolement extrême. Mis une nouvelle fois en prison 2000 : il est devenu un malade chronique. Actuellement, il se trouve dans la Prison de Castellón II. Il souffre de graves problèmes occulaires, de cataractes, migraine chronique, de rhumes continuels qui le maintiennent prostré, d'une hernie du hiatus et de plusieurs maux associés. Prisión de C.P. Castellón II 12140 Albocasser 

11-MARIA JOSE BAÑOS-GRAPO-fr

María José BAÑOS ANDUJAR, prisonnière politique des GRAPO. Née dans le Sud-Est de l'État français le 11 novembre 1964. Militante des GRAPO âgée de 48 ans. 18 ans en prison. Mise en prison en 2002 : elle est devenue encore plus gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Valencia II. Foie dans un très mauvais état. VIH. Elle a besoin d'une déviation coronaire. Fortement médicalisée. Prisión de Picassent-Valencia II - a.c. 1002, 46225 PICASSENT (Valencia).

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)

Manuel ARANGO RIEGO, prisonnier politique du PCE(r). Né à Villaseca de Laciana (León) le 12 décembre 1948. Historique militant du PCE(r), âgé de 64 ans. Il a été plus de 20 ans en clandestinité après avoir été détenu et incarcéré à de nombreuses occasions et blessé par les tirs de la Police lors de l'une d'entre elles. Mis en prison une nouvelle fois en 2007 : il est devenu gravement malade. Il est actuellement dans la Prison de Zuera (Zagazoza). Dans cette prison, il manque de physiothérapeute et de plusieurs médicaments dont il a besoin. Il a une sciatique chronique qui l'oblige à marcher en étant aidé; arthrose générale; hépatite chronique avec perte de masse hépatique. Ulcère duodénal chronique car il a été emputé de l'intestin grêle. Hypermédicalisé. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza).

2-ISABEL APARICIO-PCE(r)-fr

Isabel APARICIO SÁNCHEZ, prisonnière politique du PCE(r). Née à Madrid le 2 février 1954. Militante du PCE(r), âgée de 58 ans. En prison 2 fois (9 ans au total). Incarcérée en 2007 : elle est devenue gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Zuera (Zaragoza). Arthrose générale, ostéoporose, hernies lombaires et discales, sinusite chronique, elle a besoin de plusieurs opérations. Récemment opérée de cataractes aux 2 yeux. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza). 

21-Paco CELA SOANE-PCE(r)Paco CELA SEOANE, prisonnier politique du PCE(r). Né à Verin (Ourense) le 29 octobre 1958. Militant du PCE(r), âgée de 56 ans. En prison depuis 26 ans, en 3 fois. Incarcéré en 2007: il est gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Picassent (Valencia). Diabète très problématique. Jusqu'en novembre 2010, il a eu besoin de 5 injections d'insuline par jour. Prisión de Picassent -Valencia II. ac 1002. 46225 PICASSENT (Valencia).

4-Résister c'est vaincre-fr3-adosB

HOMMAGES DÉC 2014

NI OUBLI,NI PARDON! 

xc-29 AOUT 2013 VIGO

BIOGRAPHIE (Lire) 

au-(05.12.1982)-JUAN MARTIN LUNA-PCE(r)NI OUBLI,NI PARDON!

ACTE DE SOLIDARITÉ

ÉLECTIONS BOURGEOISES :

BOYCOTT !!!

LA LUTTE EST DANS LA RUE PAS AU PARLEMENT-2

Lutte et organise-toi avec le SRI ! A l'école, université, usine, entreprise, quartier : partout tu peux Lutter pour abolir le Capitalisme et l'Exploitation de Classe en oeuvrant pour  LA RÉVOLUTION SOCIALISTE afin d'abolir définitivement toute Classe et Exploitation par LE COMMUNISME ! ET N'OUBLIE PAS LA SOLIDARITÉ AVEC LES ANTIFASCISTES ET COMMUNISTES EN PRISON : DEDANS ET DEHORS FACE A LA RÉPRESSION   !

  

  PREKARIOEN GAUA

CONTRE L'EXPLOITATION

Pour l'Unité des prolétaires

jpeg-xuria-KARTELA 08.12.2012-azk

  SAMEDI 8 DÉCEMBRE 2012

(à partir de 18h.  23bis Rue des Tonneliers. BAYONNE)

(plus d'infos) et Gadafiste Brothers

PHOTOS DE LA SOIRÉE

jpeg-IMP+WEB-rouge-AFFICHE NUIT DES PRECAIRES-BAIPRESOAK KALERA !

PRESOAK ETXERAT !

PRESOAK KALERA

SAMEDI 10 NOVEMBRE 2012 (BAIONA)

(15h30. Place des Basques)

Manifestation pour la liberté

des prisonnier-ère-s politiques basques

  Aux personnes qui ont Lutté

et qui Luttent contre le Fascisme...

LUCHA ANTIFA

VENDREDI 9 NOVEMBRE 2012

(18h30. Place Louis XIV. ST-JEAN-DE-LUZ)

JOURNÉE INTERNATIONALE : NUIT DE CRISTAL

Rassemblement contre le Fascisme : sexisme,

discriminations et racisme... (plus d'infos)

(9 NOV) KRISTALL NACHT 1938-2012-azk

  ZYED ET BOUNA

NI OUBLI, NI PARDON !

Zyed et BounaLUTTE CONTRE LE NON-LIEU ! (plus d'infos)

 

 

presosenferGrève de la Faim de Solidarité avec Iosu 

Dans les États français et espagnol : plus de 250 prisonnier(ère)s politiques sont en Lutte ouverte avec des Grèves de la Faim, refus des conditions de détention, protestations...

Le prisonnier politique des GRAPO : Enrike Kuadra Etxeandia s’est mis en Grève de la Faim illimitée en Solidarité avec la Grève de la Faim de Iosu Uribetxeberria Bolinaga, un prisonnier politique basque gravement malade en phase terminale dans la prison de Daroca à Zaragoza. Une Grève de la Faim de Solidarité a aussi été commencée par les militants des GRAPO : Nacho Varela Gómez (prison de Puerto I) et Marcos Martín Ponce (prison de Morón de la Frontera, Sevilla). Les autres prisonnier(êre)s du Collectif des prisonnier(ère)s poltiques du PCE(r), GRAPO et SRI informé(e)s rejoignent aussi cette Grève...

LIBERTÉ POUR LES PRISONNIER(ERE)S POLITIQUES !!!

Si l'Etat espagnol a concédé la "Liberté" conditionnelle à Iosu : celle-ci n'est toujours pas effective. En Italie et depuis le Secours Rouge International : des messages et des cartes de dénonciation de cette situation sont envoyées au Ministre de l'Intérieur  de l'État espagnol à Madrid.

Appel du Comité pour un SRI (Italie) : L'Etat espagnol laisse mourir en prison un prisonnier politique malade en phase terminale. Iosu Uribetxeberria Bolinaga est atteint d'un cancer maintenant en phase terminale. Selon les médecins de la prison elle-même, il ne dispose que d'une chance de 10% de vivre encore une autre année. Néanmoins, les "Autorités" refusent de lui concéder la Liberté et désormais 7 autres personnes de plus sont en prison car elles ont participé à une Marche de Solidarité pour Iosu lequel est incarcéré suite à l'accusation d'avoir tué un employé de la prison... Dans les Etats espagnols, français et turc : plus de 500 personnes sont en Grève de la Faim pour réclamer la liberté de ce prisonnier politique gravement malade. Le Collectif des prisonnier(ère)s politiques Antifascistes espagnol(e)s (1) souscrit à cette grève illimitée. Quiconque veut se solidariser avec Iosu peut envoyer une carte ou un télégramme au Ministre de l'Intérieur de l'État espagnol. Pour le texte il suffit de mettre : «NOUS EXIGEONS LA LIBERTÉ IMMÉDIATE DE Iosu Uribetxeberria Bolinaga» (N'oubliez de mettre la signature et le nom de l'expéditeur/trice !)" (1) PCE(r), GRAPO et SRI

IOSU ASKATULeçon de dessin. (Nizar Qabbani, poète syrien) Mon enfant pose en face de moi sa boîte de peintures et il me demande de lui dessiner un oiseau. Je trempe le pinceau dans la couleur grise et je dessine un carré avec des fermetures et des barreaux. Ses yeux se remplissent d’obscurité : “Mais... c’est une prison, papa ! Tu ne sais pas dessiner un oiseau ? Et je lui dis : “Mon enfant, pardonne-moi... J’ai oublié la forme des oiseaux.” Mon enfant pose alors en face de moi son carnet de dessin et il me demande de lui dessiner un épis de blé. Je prend la plume et je dessine une arme à feu. Mon enfant se moque de mon ignorance et il s’exclame : “Papa ! Tu ne connais pas la différence entre un épis de blé et une arme à feu ?“. Je lui dis : “Mon enfant, oui j’ai connu les formes des épis de blé, celle de la miche de pain, celle de la rose mais dans cette époque très dure que nous vivons actuellement les arbres de la forêt se sont unis à la Résistance pour Lutter.(…)”

Dessin d'AURORA(Juin 2012)(Juin 2012) Dessin d'Aurora Cayetano 

prisonnière politique du PCE(r) en Prison

  

  

(gorria)Résistance-1

(TOULOUSE) : PROCES-FARCE ! Face à la Répression de l'Etat français Solidarité avec le CREA (OKUPA) RÉSISTER C'EST VAINCRE ! (plus d'infos) SOLIDARITÉ !

21 JUIN 2012

JEUDI 21 JUIN 2012 (PARIS) (19H) RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRISON DE LA SANTÉ Concert de dénonciation contre la Terreur d'État Plus d'infos (cliquer)

 

lamine-diengmanifestation-lamine-dieng-2011-avenue-gambettaNI OUBLI ! NI PARDON ! lamIne dieng, Un ouvrier assassinÉ par la Police de l'État français MARCHE COMMÉMORATIVE À PARIS (14h) Samedi 16 Juin 2012 (Plus d'infos)

vérité et justice pour ali ziri-2NI OUBLI ! NI PARDON ! ALI ZIRI, Un ouvrier assassinÉ le 9 Juin 2009 par la Police de l'État français Rassemblement À Argenteuil (14h30) Samedi 9 Juin 2012 (Plus d'infos)

LIBERTÉ POUR DENIZ

VENDREDI 25 MAI 2012 (NUREMBERG, ALLEMAGNE)15H RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ CONTRE LE PROCES-FARCE DE DENIZ : UN ANTIFASCISTE (plus d'infos)

 

jpeg-A3 AFFICHE 19-20 MAI 2012-azk

OU SONT-ILS ? OU SONT-ELLES ? CONTRE LA TERREUR D'ETAT SEMAINE CONTRE LES DISPARITIONS POLITIQUES (17-31 MAI 2012)  

Organisée par l'ICAD-Section française PLUS D'INFOS (cliquer)

euskal presoak euskal herriraJEUDI 31 MAI 2012 (devant la mairie de BAIONA) Jour du Procès en appel à Paris (19 H) RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ AVEC JON KEPA PAROT prisonnier politique basque d'ETA PRIS EN OTAGE PAR L'ÉTAT FRANCAIS DEPUIS 23 ANS

jpeg-(09.05.1976) ULRIKE MEINHOFazkPlus d'infos (en cours rédaction)

IBAI ASKTATU-1

IBAI ASKTATU-2 IBAI ASKATU ! GUK ZUREKIN ! LIBERTÉ POUR IBAI PEÑA BALANZATEGUI ! ON EST AVEC TOI ! EUROAGINDUEI EZ !  Plus d'infos  et Lutte Antifasciste  (Originaire de Gasteiz et réfugié politique à Baiona.Transféré en Juin 2012 de la prison de Seysses dans l'État français à celle de Soto del Real dans l'État espagnol) Pour lui écrire : IBAI PEÑA BALANZATEGUI - MADRID-V SOTO DEL REAL CENTRO PENITENCIARIO - CARRETERA COMARCAL 611 - 28.791 SOTO DEL REAL (MADRID) ESPAÑA.

 

 

 

HOMMAGE A LA CAMARADE YASEMIN DU MLKP

Yasemin Yoldas-3

La "Camarade Yasemin" du MLKP est morte le 9 février 2012

en luttant contre l'Etat turc fasciste

pour la révolution socialiste et le Communisme

en Turquie et au Kurdistan

PLUS D'INFOS (cliquer)

HOMMAGE, GRÈVE DE LA FAIM ET DÉTENTION

SOLIDARITÉ AVEC MANUEL ARANGO RIEGO

PRISONNIER POLITIQUE DU PCE(r)

LE 19 OCTOBRE 2011

FIN DE LA PROTESTATION AVEC

GRÈVE DE LA FAIM

DEPUIS LE 16 SEPTEMBRE 2011

CONTRE LE DÉNI DE LA CONDITION DE PRISONNIER/ÈRE POLITIQUE ET DE MILITANCE

MIS EN OEUVRE PAR L'ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE ET L'ÉTAT ESPAGNOL

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)-castLA SOLIDARITÉ DE CLASSE EST NOTRE ARME ! ÉCRIS-LUI !

Prision de C.P. Madrid VI - Aranjuez

C.P. Madrid VI 28300 Aranjuez (Madrid)

02.10.11-im1(lettre interceptée)

  11 OCTOBRE 2011 (BAIONA). DIFFUSION DE 300 TRACTS SRI* À DES PROLÉTAIRES DURANT UNE MANIFESTATION NATIONALE DANS L'ÉTAT FRANÇAIS CONTRE LA PRÉCARITÉ.

* En Solidarité avec la Grève de la Faim du Camarade Manuel Arango Riego, Prisonnier Politique du PCE(r) et pour rappeler l'existence de la Lutte dans les prisons du Collectif des presxs politiques du PCE(r), des GRAPO et du SRI.

BLOG(Manif 10oct2011)TRACT SRI-jpeg DÉTENTION ET MISE EN "LIBERTÉ" AVEC CHARGES

DE PABLO HASÉL, RAPPEUR DE 22 ANS 

LIBERTÉ POUR CE CAMARADE SOLIDAIRE ET COMBATIF!

pablo Liberté !LIBERTÉ IMMÉDIATE DE PABLO HASÉL !

Il est Communiste, les terroristes c'est vous.

SOLIDARITÉ AVEC PABLO HASÉL !

-COMMUNIQUÉ DE PABLO HASÉL

ET CAMPAGNE DE SOUTIEN

logo-radio-clash

RADIO CLASH DE LIMOGES

-Émission du 4 octobre 2011

-Émission du 11 octobre 2011

-Emission du 18 octobre 2011