Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 09:59

 LA MÈRE...

 HOMMAGE AUX MÈRES DES PRISONNIER-ÈRE-S POLITIQUES

zc-LA MÈRE

"LA MÈRE" de GORKI (1907, URSS)

"(EXTRAIT) «... Ce n'est pas avec du sang qu'on noie la raison!». On la poussait dans le dos, dans le cou, on la frappait à la tête, à la poitrine; tout vacillait et s'évanouissait dans le sombre tourbillon des cris, des hurlements, des coups de sifflets. Quelque chose d'épais et d'assourdissant pénétrait dans ses oreilles, remplissait sa gorge et l'étouffait. Le sol s'effondrait sous ses jambes qui ployaient, son corps frémissait sous les brûlures de la douleur; alourdie, affaiblie, la mère chancelait. Mais elle apercevait autour d'elle des yeux nombreux brillant du feu jardi qu'elle connaissait bien et qui était cher à son coeur. On la poussa vers la porte. Elle dégagea une de ses mains et s'accrocha au montant. «... Vous n'amasserez que de la rancune, fous que vous êtes! et cette rancune, cette haine vous submergera! ...». Le gendarme la saisit à la gorge d'une étreinte toujours plus violente. Elle râla: «Les malheureux...». Quelqu'un lui répondit par un sanglot prolongé." 

ab-PEPITAPÉPITA, LA MÈRE

de tout-e-s les révolutionnaires!

 RÉVOLUTIONNAIRE EN ESPAGNEzb-LUCHAR

DÉCEMBRE 2013

GUERRE SALE: MENACES CONTRE UNE MÈRE COURAGE ET SA FAMILLE DU FAIT D'ÊTRE DES COMBATTANT-E-S ANTIFASCISTES

(28.12.2013) Désormais, les menaces passent par lettre après que toute sa biographie, des données concrètes, adresses aient été publiées dans la presse falangiste pour étaler les cibles de la Guerre Sale. Cette fois, celle-ci prend la forme d'une lettre sale adressée à Pepita Seoane Vaz en visant au passage sa famille car la lettre a été envoyée au bar de Carlos, son fils. Qu'il s'agisse des méthodes employées en 1936, en 1977, en 2013: les mêmes ombres sales sont derrière elles. Toute notre solidarité à Pepita, Suso, Carlos et Paco. La Guerre Sale, c'est le fascisme qui la réalise: aujourd'hui et depuis toujours.

12-LA MÈRELEURS PROCHES S'EN VONT ET LES PRISONNIER-ÈRE-S POLITIQUES NE PEUVENT PAS LES SALUER...

(Comités pour un SRI) Le 21 novembre 2013, Lola Etxeandia De la Maza, la mère d'Enrike Kuadra Etxeandia: prisonnier politique des GRAPO est partie à 3 heures du matin. Repose en paix, Lola! Elle est partie à l'âge de 91 ans avec un vécu énorme de la répression par ses deux fils prisonniers politiques dont la perte d'Iñaki... LIRE. Ainsi, non seulement Enrike Kuadra Etxeandia n'a pas pu voir sa mère vivante une dernière fois mais l'institution pénitentiaire de l'État espagnol lui a refusé jusqu'à sa présence pour accompagner les derniers instants de sa mère lors de la dispersion de ses cendres...

Ironie avec la mort des parents des prisonnier-ère-s politiques. Cette semaine (1° semaine de décembre 2013), offensé, Enrike nous a raconté par téléphone qu'après le décès de sa mère, quelques jours plus tard, les Institutions Pénitentiaires ont enfin répondu à sa demande de transfert (qu'il avait envoyé quelques semaines auparavant afin de se rapprocher pour les visites en prison de sa mère très malade). Celles-ci lui ont fait parvenir un document dans lequel il est écrit que: "2 jours (de transfert) lui sont concédés pour la visite à son parent malade". Il semblerait aussi que celles-ci lui offraient jusqu'à un transfert spécial: direct à la Prison de Basauri, sans avoir à attendre les autobus laissés aux prisonnier-ère-s au cours de leur transfert... MAINTENANT!!!!

OFFENSES DANS LES PRISONS

DE L'ÉTAT ESPAGNOL

CONTRE LES RÉVOLUTIONNAIRES

ET FAVEURS POUR LES FASCISTES

zd-RÉSISTANCE-Les médias bourgeois eux-mêmes ont propagé comment les GAL (Guerre Sale de l'État espagnol monarco-fasciste) qui ont été quelques mois en prison pouvaient en sortir pour aller à des consultations médicales externes dès qu'ils le demandaient.

Par contre, c'est leur silence absolu sur l'extermination des prisonnier-ère-s politiques au moyen d'une atteinte grave à leur santé par un suivi nul, le refus de toute visite auprès de spécialistes externes et des éternels reports d'opérations chirurgicales obligatoires.

Et les médias s'étalent sur les indulgences accordés à LEURS prisonniers -fascistes- en "mauvais état de santé": les visites pour quiconque en a envie -jusqu'à des prostituées- et conditions avantageuses dans leurs cellules de prison dorées...

-Les parents des prisonnier-ère-s politiques se meurent et il leur est refusé de les voir une dernière fois: cela, les médias bourgeois le taisent.

za-LUCHARMais, malheureusement pour les fascistes, nous avons beaucoup de Mémoire Historique. Un seul exemple, Carmiña Cayetano: prisonnière politique du PCE(r) depuis 24 ans a non seulement été empêchée de réaliser ses derniers adieux à sa fille, après son décès, mais elle a aussi été punie par le mitard. De nombreux parents et proches sont parti-e-s et les prisonnier-ères politiques n'ont pas pu les saluer.

Et nous voulons expliquer aussi le dernier cas. Lola: la mère d'Enrike Kuadra, âgée de 91 ans était déjà très malade depuis plusieurs mois, avant de mourir. Des rapports médicaux très tranchants rédigés par des spécialistes qui prenaient soin de Lola Etxeandia ont été envoyés par ceux-ci en prison afin que soit permis à son fils: Enrike, prisonnier politique des GRAPO, son transfert à la Prison de Basauri (Bizkaia, en Euskal Herria) pour qu'il puisse être à ses côtés durant ses derniers jours de vie. Des mois ont passé et la prison n'a pas répondu au transfert nécessaire.

Il y a quelques mois, les médecins sont revenus à la charge en rédigeant un rapport de plusieurs pages alertant sur le fait que la mort était imminente. Ce n'est que quelques jours après le décès de sa mère Lola qui a eu lieu le 21 novembre 2013 qu'Enrike a eu entre ses mains ce nouveau rapport médical alors que toute visite avec sa mère en vie était déjà impossible, au milieu de toute cette paperasse bureaucratique. Mais cela, les médias ne taisent. Tout comme, ils sont restés silencieux sur le fait qu'Iñaki Kuadra Etxeandia, ex-prisonnier politique des GRAPO -le petit frère d'Enrike- est mort très jeune et qu'il n'est sorti de prison que très malade et sous la pression d'une tr-s forte Campagne populaire de solidarité pour sa libération et qu'il est mort seulement après quelques semaines durant lesquelles il a du aller signer la "liberté" conditionnelle dans laquelle il se trouvait.

Une multitude de souffrance gratuite et intentionnelle qui vient s'ajouter. Il existe des milliers de façon pour vouloir leur arracher leur dignité, leur Résistance en tant qu'être humains et révolutionnaires. Et le fait que les familles et les proches eux-mêmes aient à souffrir d'une partie de ce châtiment nous semble un fait extrêmement agravant car il-elle-s n'ont pas été condamné-e-s à aucune sentence judiciaire et cependant, ils doivent payer les plats casés avec tout ce que signifie la dispersion pénitentiaire, les conditions draconiennes pour les prisonnier-ère-s politiques et leur propre dsituation en tant que parents et proches des prisonnier-ère-s.

Les "bontés" vendues en même temps que les prisons "apportées par la "Transition" (dite "démocratique") du franquisme au fascisme couronné sont telles que nous invitons les lecteur-trice-s à lire les livres de prisonnier-ère-s politiques sous Franco et de les comparer avec les prisons démocratiques. Les ressemblances sont telles qu'il nous semble lire des récits jumeaux. Tortures, coups, mitards (cellules de châtiment), isolements absolus durant jusqu'à des années entières, nourriture poubelle, négligence médicale, morts de prisonnier-ère-s politiques sous les coups ou par "pendaison" en empêchant toute relation avec les familles ou ami-e-s, criminalisation des proches, nombreux barrages et interdictions de leur visite quand ils sortent de prison, etc, etc.

Et la seule différence, ce sont les années passées en prison.

Aucun-e prisonnier-ère du fascisme franquiste -durant presque 40 ans- n'a passé autant d'années de prison que les prisonnier-ère-s politiques de la "démocratie" en moins de presque 40 ans. Désormais, il-elle-s sortent en ayant fait 31, 30, 29,28,27... années de prison et l'État espagnol qualifie de délit le fait de nommer pour ce qu'il-elle-s sont: des prisonnier-ère-s politiques! De 1939 à 2013, il n'y a pas eu un seul jour, pas une seule minute, sans prisonnier-ère-s politiques dans les prisons de l'État espagnol.

En suivant la logique mathématique, quand les médias bourgeois caquettent que ceux/celles d'ETA, et des GRAPO... auraient tué à 900 occasions por lesquelles il-elle-s ont été condamné-e-s à des dizaines de milliers d'années de prison -intégralement accomplies (en plus de la prise d'otage illégale qui vient s'ajouter via la Doctrine Parot) ou en être de l'être- quelle arithmétique pouvons-nous appliquer pour les dizaines et dizaines de milliers de personnes qui ont été assassinées par le fascisme espagnol? !!! Lequel/laquelle, combien, de ces coupables -dont la plupart sain et sauf dans l'État actuel lui-même- sont prisonnier-ère-s ou ont passé ne serait-ce qu'1 seul jour en prison? Qui les a jugé-e-s? Quand ont-il-elle-s changés pour cela les Juges et Procureurs de fascistes en démocrates? Quand l'ont-il-elles fait pour les tortionnaires et les policiers modèles? Quand l'ont-il-elle-s fait aussi pour le militaire nazi transformé en illustrissime Général "démocrate" de toujours? Quand l'ont-il-elle-s fait pour le banquier putschiste transformé en chef d'entreprise modèle? Oui, il s'agit bien d'insultes ajoutées qui devraient faire s'ouvrir tellement d'yeux..."

 

CHRONIQUE DE FIN DE SEMAINE SOLIDAIRE

(Lettre d'un solidaire, Euskal Herria): "Ce vendredi 22 novembre 2013, notre groupe de solidaires sommes allés jusqu'à Laudio où se déroulaient les 2° Journées Anticapitalistes. Parmi d'autres actes intéressants, il y a eu une discussion avec l'avocat: Juan Manuel Olarieta, Suso Cela Seoane: ex-prisonnier politique des GRAPO et le poète communiste: Aitor Cuervo.

Une demi-heure avant de commencer le débat, nous prenons part à un rassemblement solidaire avec les prisonnier-ère-s politiques basques de la Prison de Sevilla II, jusqu'alors en grève de la faim 24 heures par jour pour protester contre les conditions d'indignité, d'abus constant et de tension exercé par cette prison. Là, nous avons appris qu'un hommage allait être rendu le lendemain au tanatorium de Portugalete pour la mère du prisonnier politique communiste: Enrique Kuadra, morte la veille: à 91 ans.

Une fois que la discussion commencée, avec un auditoire dans lequel il ne restait pas un seul espace vide (la majorité des personnes étaient très jeunes), l'ex-prisonnier politique des GRAPO: Suso Cela Seoane a pris la parole pour partager avec nous son histoire et vision personnelle du panorama actuel.

Il en ressortait qu'il ne voit pas de changement entre le franquisme et aujourd'hui, les mêmes raisons qui existaient à l'époque pour développer la Lutte continuent d'être là, identiques. Par conséquent, celle-ci est plus nécessaire que jamais, sans écarter aucune méthode. Il a aussi fait face à la propagande-mensonge, tant de fois propagée, sur le fait que les GRAPO (Groupes de Résistance Antisfaciste Premier Octobre 1975) étaient des agents de la CIA (théorie de la Guerre Sale dans les années 70 et au début des années 80) ou à des illuminé-e-s, en mettant en évidence le fait qu'aussi bien les fondateur-trice-s de l'organisation que les militant-es sont humbles et de familles ouvrières.

Il a voulu terminer sa brève intervention en rappelant le fait que le jour où la Victoire arrivera -ce dont il ne doute pas- ce sera grâce à l'effort de ceux/celles qui nous ont précédé et qui sont tombé-e-s au cours de leur tentative puis en demandant au poète: Aitor Cuervo de déclamer un poème de son frère Paco (Prisonnier politique du PCE(r)) "Este dia sera porque vosotros sois" (Ce jour-là sera parce que vous existez) suivi d'une grande ovation émouvante qui a surgit de la salle.

L'avocat Juan Manuel Olarieta a lui aussi pris la parole pour nous expliquer que la Lutte pour l'Amnistie dans l'État espagnol ne vient pas d'aujourd'hui et qu'elle n'atteint pas seulement les organisations qui ont des militant-e-s en prison, sinon qu'elle remonte loin dans le temps, plus concrètement: depuis la répression de 1934 du mouvement des mineurs en Asturies et qu'elle se répercute sur nous tou-te-s car la répression qui s'exerce contre les prisonnier-ère-s n'est que le début et la démonstration de ce qui attend toute personne qui fait face à ce Régime d'une manière consciente.

Il a aussi rappelé que des prisonnier-ère-s sont sorti-e-s de prison non pas grâce à une démocratie crapule du Régime mais parce que celui-ci y a été obligé car ceci est le fruit de la combinaison des mobilisations de masses et de toute sorte d'actions, y compris celles armées. Ensuite, il s'est produit un débat intéressant où ont été exposés différentes questions et points de vue différentes questions et points de vue se référant à la situation actuelle, les différentes perspectives, etc... De même, la solidarité avec les intervenants et la sincère reconnaissance de leur Lutte s'est manifestée chaleureusement.

Dans les réponses données aux nombreuses questions, il a été rendu évident que les gens ne vont pas supporter plus de coups, ni de misère, en étant prêt-e-s à tout donner et qu'une phase de résistance, rébellion et d'indigestion a commencé. Suite à la question posée à Suso Cela sur ce que furent ses années de militance dans les GRAPO, il s'est produit un moment magnifique quand il a dit: «Ce furent des années durant lesquelles je me suis senti bien parce que j'agissais guidé par ma conscience et en faisant ce que je pensais qu'il fallait faire. Je vous le recommande!», suivi d'un grand éclat de rire général et d'applaudissements.

Une fois les discussions terminées, il restait tout juste le temps d'écouter Aitor déclamer certains de ses poèmes (étant donné la durée prolongée du debat: plus de 2h30) qui forment son dernier ouvrage: "Poemas, bombas, y otras necesidades" (Poèmes, bombes et autres nécessités). Je ne me fatiguerai pas de voir la sincérité, l'engagement et la passion avec lesquelles ce jeune poète développe son travail. Il réussi toujours à émouvoir l'auditoire.

Le lendemain, nous nous déplaçons jusqu'au tanatorium de Portugalete, lieu élu pour manifester la peine et la douleur de la perte de Lola Etxeandia, la mère du prisonnier politique: Enrique Kuadra et du récemment défunt: Iñaki; nous nous réunissons un groupe de solidaires et d'ex-prisonniers politiques, en plus des proches de ceux-ci.

Sur ce point, je voudrais manifester ma reconnaissance et mon hommage le plus sincère à Lola Etxeandia De la Maza et aux dites "petites mères pour l'Amnistie" (en plus des autres parents et proches impliqué-e-s dans cette Lutte: frères et soeurs, enfants et couples) comme c'est le cas de Milagros: la mère du prisonnier politique basque des GRAPO Laureano Ortega. Vous êtes l'Histoire vivante et le miroir permanent dans lequel nous regarder et la source où nous ne cesserons pas de boire jusqu'au jour de la Victoire, ni nous ni les générations à venir, dont nous nous chargerons. Allons, pour vous tou-te-s ma plus sincère affection, hommage et reconnaissance. Vous serez toujours dans ma mémoire et mon coeur. Vous êtes indispensables et votre apport et ouvrage resteront pour toujours dans les mémoires avec admiration. Ainsi concluait une fin de semaine, une de plus, marquée par l'avancée de la solidarité. Que continue à croître la marée solidaire!"

 

 

Pablo Neruda

(Canto General)

X. LE FUGITIF (1948)

Pablo Neruda, communiste chilien

(Extrait du recueil de poésies, Canto General)

XII. À tou-te-s, à vous

les êtres de la nuit et du silence

qui avez pris ma main dans les ténèbres,

à vous, lampes de la lumière impérissable,

lignes d'étoile, pain des vies, mes frères secrets,

à tou-te-s, à vous,

je dis: Point de merci,

rien ne pourra remplir les coupes

de la pureté,

rien ne peut

contenir tout ce soleil sur les drapeaux

du printemps invincible,

comme vos muettes dignités.

Pourtant

je pense

avoir été peut-être digne de tant de simplicité,

digne d'une fleur aussi pure,

et que je suis peut-être vous, oui, cela: vous,

cette mie de terre, de farine et de chant,

cette pâte naturelle qui sait

d'où elle sort et où se tiennent ses attaches.

Je ne suis pas clochette si lointaine,

ni cristal si profondément enseveli

que tu ne puisses le déchiffrer, je suis

peuple et rien d'autre, porte cachée, pain obscur,

et quand tu me reçois c'est toi

que tu reçois, cet-te hôte

si souvent malmené-e

et si souvent

ressuscité-e.

 

À tout, à tou-te-s,

à ceux/celles que je ne connais pas,

à tou-te-s ceux/celles qui jamais

n'ont entendu mon nom,

à ceux/celles qui vivent

au long de nos longues rivières,

au pied de nos volcans, à l'ombre

sulfurique du cuivre, aux pêcheurs et aux paysan-ne-s,

aux Indien-ne-s bleu-e-s sur le rivage

de lacs étincelants comme des vitres,

au cordonnier qui en cet instant s'interroge

en clouant le cuir, de ses vieilles mains,

à toi, à celui/celle qui sans le savoir m'a attendu,

j'appartiens. Je vous reconnais et je vous chante.

Partager cet article

Repost 0
Published by sribaiona - dans LUTTE DE CLASSE
commenter cet article

commentaires

DYNAMIQUE DE BAIONA

jpg-SR BAIONA-okPLUS D'INFOS (cliquer)

SOLIDARITÉ PCE(r), GRAPO ET SRI!

 AMNISTIE TOTALE !!!

SANS CONDITIONS !

AMNISTIA TOTALE

2013 : ADRESSES

COLLECTIF DES PRESXS DU PCE(r), GRAPO ET SRI

(2013) PRESXS-adresses

ENCORE 1 PROCÈS-FARCE !!!

PROCES FARCE 13.09.2012 (arenas)-azkPROCES FARCE 13.09.2012 (victoria)-azkMADRID, LE 13 SEPT 2012 :

PITOYABLE TRAGI-COMÉDIE !!!

Audios du dernier Procès-Farce contre "Arenas" et Victoria Gómez. Il n'y a rien de mieux pour rompre la Guerre Sale déployée contre le PCE(r) qui tente de le relier au faux amalgame criminalisateur : PCE(r)-GRAPO... que d'écouter leurs propre paroles. Quand "Arenas" parle sur la politique la Juge l'interrompt et l'expulse. L'avocat de la Défense rompt avec des données tranchantes et sans appel les inventions mises dans les Dossiers judiciaires pour impliquer "Arenas" dans les GRAPO.

  NI OUBLI, NI PARDON !

ABELARDOLIBERTÉ POUR LE COLLECTIF

DES PRESXS POLITIQUES

DU PCE(r), DES GRAPO ET DU SRI

DONT LE CAMARADE ARENAS!

camarade ARENAS

République Populaire

CAMPAGNE DE SOLIDARITÉ AVEC LES PRESXS MALADES

PRESXS MALADESPLUS D'INFOS (cliquer)

7 PRES@S DU COLLECTIF DES COMMUNISTES, ANTIFASCISTES ET SOLIDAIRES DU PCE(R), DES GRAPO ET DU SRI ONT DE GRAVES MALADIES INCURABLES ET ILS/ELLES SONT SÉQUESTRÉ/ES DE FACTO. NOUS EXIGEONS LEUR MISE EN LIBERTÉ IMMÉDIATE!

1-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE-azk

MONTRE  TA SOLIDARITÉ !

IMPRIME LA CARTE ET ENVOIE-LA !

COPIE-LA ET FAIS-LA CIRCULER !

1bis-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE

12-Enrike KUADRA ETXEANDIA-GRAPO

Enrique KUADRA ETXEANDIA, prisonnier politique des GRAPO. Né à Barakaldo (Bizkaia, Pays Basque) le 9 juin 1950. Militant des GRAPO et Historique militant du PCE(r), âgé de 62 ans. En prison 2 fois (22 ans au total). Sauvagement torturé. Mis une nouvelle fois en prison en 1995 : il est devenu gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Daroca (Zaragoza). Opéré d'un cancer à la prostate. Prisión de Daroca Ctra. Nombrevilla 50360 Daroca (Zaragoza)

1-Manuel PEREZ MARTINEZ-PCE(r)-fr

Manuel PÉREZ MARTÍNEZ, prisonnier politique du PCE(r). Né à Melilla le 1er novembre 1944. Secrétaire Général du PCE(r), âgé de 68 ans. En prison 3 fois (19 ans au total). Toujours en situation d'Isolement extrême. Mis une nouvelle fois en prison 2000 : il est devenu un malade chronique. Actuellement, il se trouve dans la Prison de Castellón II. Il souffre de graves problèmes occulaires, de cataractes, migraine chronique, de rhumes continuels qui le maintiennent prostré, d'une hernie du hiatus et de plusieurs maux associés. Prisión de C.P. Castellón II 12140 Albocasser 

11-MARIA JOSE BAÑOS-GRAPO-fr

María José BAÑOS ANDUJAR, prisonnière politique des GRAPO. Née dans le Sud-Est de l'État français le 11 novembre 1964. Militante des GRAPO âgée de 48 ans. 18 ans en prison. Mise en prison en 2002 : elle est devenue encore plus gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Valencia II. Foie dans un très mauvais état. VIH. Elle a besoin d'une déviation coronaire. Fortement médicalisée. Prisión de Picassent-Valencia II - a.c. 1002, 46225 PICASSENT (Valencia).

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)

Manuel ARANGO RIEGO, prisonnier politique du PCE(r). Né à Villaseca de Laciana (León) le 12 décembre 1948. Historique militant du PCE(r), âgé de 64 ans. Il a été plus de 20 ans en clandestinité après avoir été détenu et incarcéré à de nombreuses occasions et blessé par les tirs de la Police lors de l'une d'entre elles. Mis en prison une nouvelle fois en 2007 : il est devenu gravement malade. Il est actuellement dans la Prison de Zuera (Zagazoza). Dans cette prison, il manque de physiothérapeute et de plusieurs médicaments dont il a besoin. Il a une sciatique chronique qui l'oblige à marcher en étant aidé; arthrose générale; hépatite chronique avec perte de masse hépatique. Ulcère duodénal chronique car il a été emputé de l'intestin grêle. Hypermédicalisé. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza).

2-ISABEL APARICIO-PCE(r)-fr

Isabel APARICIO SÁNCHEZ, prisonnière politique du PCE(r). Née à Madrid le 2 février 1954. Militante du PCE(r), âgée de 58 ans. En prison 2 fois (9 ans au total). Incarcérée en 2007 : elle est devenue gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Zuera (Zaragoza). Arthrose générale, ostéoporose, hernies lombaires et discales, sinusite chronique, elle a besoin de plusieurs opérations. Récemment opérée de cataractes aux 2 yeux. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza). 

21-Paco CELA SOANE-PCE(r)Paco CELA SEOANE, prisonnier politique du PCE(r). Né à Verin (Ourense) le 29 octobre 1958. Militant du PCE(r), âgée de 56 ans. En prison depuis 26 ans, en 3 fois. Incarcéré en 2007: il est gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Picassent (Valencia). Diabète très problématique. Jusqu'en novembre 2010, il a eu besoin de 5 injections d'insuline par jour. Prisión de Picassent -Valencia II. ac 1002. 46225 PICASSENT (Valencia).

4-Résister c'est vaincre-fr3-adosB

HOMMAGES DÉC 2014

NI OUBLI,NI PARDON! 

xc-29 AOUT 2013 VIGO

BIOGRAPHIE (Lire) 

au-(05.12.1982)-JUAN MARTIN LUNA-PCE(r)NI OUBLI,NI PARDON!

ACTE DE SOLIDARITÉ

ÉLECTIONS BOURGEOISES :

BOYCOTT !!!

LA LUTTE EST DANS LA RUE PAS AU PARLEMENT-2

Lutte et organise-toi avec le SRI ! A l'école, université, usine, entreprise, quartier : partout tu peux Lutter pour abolir le Capitalisme et l'Exploitation de Classe en oeuvrant pour  LA RÉVOLUTION SOCIALISTE afin d'abolir définitivement toute Classe et Exploitation par LE COMMUNISME ! ET N'OUBLIE PAS LA SOLIDARITÉ AVEC LES ANTIFASCISTES ET COMMUNISTES EN PRISON : DEDANS ET DEHORS FACE A LA RÉPRESSION   !

  

  PREKARIOEN GAUA

CONTRE L'EXPLOITATION

Pour l'Unité des prolétaires

jpeg-xuria-KARTELA 08.12.2012-azk

  SAMEDI 8 DÉCEMBRE 2012

(à partir de 18h.  23bis Rue des Tonneliers. BAYONNE)

(plus d'infos) et Gadafiste Brothers

PHOTOS DE LA SOIRÉE

jpeg-IMP+WEB-rouge-AFFICHE NUIT DES PRECAIRES-BAIPRESOAK KALERA !

PRESOAK ETXERAT !

PRESOAK KALERA

SAMEDI 10 NOVEMBRE 2012 (BAIONA)

(15h30. Place des Basques)

Manifestation pour la liberté

des prisonnier-ère-s politiques basques

  Aux personnes qui ont Lutté

et qui Luttent contre le Fascisme...

LUCHA ANTIFA

VENDREDI 9 NOVEMBRE 2012

(18h30. Place Louis XIV. ST-JEAN-DE-LUZ)

JOURNÉE INTERNATIONALE : NUIT DE CRISTAL

Rassemblement contre le Fascisme : sexisme,

discriminations et racisme... (plus d'infos)

(9 NOV) KRISTALL NACHT 1938-2012-azk

  ZYED ET BOUNA

NI OUBLI, NI PARDON !

Zyed et BounaLUTTE CONTRE LE NON-LIEU ! (plus d'infos)

 

 

presosenferGrève de la Faim de Solidarité avec Iosu 

Dans les États français et espagnol : plus de 250 prisonnier(ère)s politiques sont en Lutte ouverte avec des Grèves de la Faim, refus des conditions de détention, protestations...

Le prisonnier politique des GRAPO : Enrike Kuadra Etxeandia s’est mis en Grève de la Faim illimitée en Solidarité avec la Grève de la Faim de Iosu Uribetxeberria Bolinaga, un prisonnier politique basque gravement malade en phase terminale dans la prison de Daroca à Zaragoza. Une Grève de la Faim de Solidarité a aussi été commencée par les militants des GRAPO : Nacho Varela Gómez (prison de Puerto I) et Marcos Martín Ponce (prison de Morón de la Frontera, Sevilla). Les autres prisonnier(êre)s du Collectif des prisonnier(ère)s poltiques du PCE(r), GRAPO et SRI informé(e)s rejoignent aussi cette Grève...

LIBERTÉ POUR LES PRISONNIER(ERE)S POLITIQUES !!!

Si l'Etat espagnol a concédé la "Liberté" conditionnelle à Iosu : celle-ci n'est toujours pas effective. En Italie et depuis le Secours Rouge International : des messages et des cartes de dénonciation de cette situation sont envoyées au Ministre de l'Intérieur  de l'État espagnol à Madrid.

Appel du Comité pour un SRI (Italie) : L'Etat espagnol laisse mourir en prison un prisonnier politique malade en phase terminale. Iosu Uribetxeberria Bolinaga est atteint d'un cancer maintenant en phase terminale. Selon les médecins de la prison elle-même, il ne dispose que d'une chance de 10% de vivre encore une autre année. Néanmoins, les "Autorités" refusent de lui concéder la Liberté et désormais 7 autres personnes de plus sont en prison car elles ont participé à une Marche de Solidarité pour Iosu lequel est incarcéré suite à l'accusation d'avoir tué un employé de la prison... Dans les Etats espagnols, français et turc : plus de 500 personnes sont en Grève de la Faim pour réclamer la liberté de ce prisonnier politique gravement malade. Le Collectif des prisonnier(ère)s politiques Antifascistes espagnol(e)s (1) souscrit à cette grève illimitée. Quiconque veut se solidariser avec Iosu peut envoyer une carte ou un télégramme au Ministre de l'Intérieur de l'État espagnol. Pour le texte il suffit de mettre : «NOUS EXIGEONS LA LIBERTÉ IMMÉDIATE DE Iosu Uribetxeberria Bolinaga» (N'oubliez de mettre la signature et le nom de l'expéditeur/trice !)" (1) PCE(r), GRAPO et SRI

IOSU ASKATULeçon de dessin. (Nizar Qabbani, poète syrien) Mon enfant pose en face de moi sa boîte de peintures et il me demande de lui dessiner un oiseau. Je trempe le pinceau dans la couleur grise et je dessine un carré avec des fermetures et des barreaux. Ses yeux se remplissent d’obscurité : “Mais... c’est une prison, papa ! Tu ne sais pas dessiner un oiseau ? Et je lui dis : “Mon enfant, pardonne-moi... J’ai oublié la forme des oiseaux.” Mon enfant pose alors en face de moi son carnet de dessin et il me demande de lui dessiner un épis de blé. Je prend la plume et je dessine une arme à feu. Mon enfant se moque de mon ignorance et il s’exclame : “Papa ! Tu ne connais pas la différence entre un épis de blé et une arme à feu ?“. Je lui dis : “Mon enfant, oui j’ai connu les formes des épis de blé, celle de la miche de pain, celle de la rose mais dans cette époque très dure que nous vivons actuellement les arbres de la forêt se sont unis à la Résistance pour Lutter.(…)”

Dessin d'AURORA(Juin 2012)(Juin 2012) Dessin d'Aurora Cayetano 

prisonnière politique du PCE(r) en Prison

  

  

(gorria)Résistance-1

(TOULOUSE) : PROCES-FARCE ! Face à la Répression de l'Etat français Solidarité avec le CREA (OKUPA) RÉSISTER C'EST VAINCRE ! (plus d'infos) SOLIDARITÉ !

21 JUIN 2012

JEUDI 21 JUIN 2012 (PARIS) (19H) RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRISON DE LA SANTÉ Concert de dénonciation contre la Terreur d'État Plus d'infos (cliquer)

 

lamine-diengmanifestation-lamine-dieng-2011-avenue-gambettaNI OUBLI ! NI PARDON ! lamIne dieng, Un ouvrier assassinÉ par la Police de l'État français MARCHE COMMÉMORATIVE À PARIS (14h) Samedi 16 Juin 2012 (Plus d'infos)

vérité et justice pour ali ziri-2NI OUBLI ! NI PARDON ! ALI ZIRI, Un ouvrier assassinÉ le 9 Juin 2009 par la Police de l'État français Rassemblement À Argenteuil (14h30) Samedi 9 Juin 2012 (Plus d'infos)

LIBERTÉ POUR DENIZ

VENDREDI 25 MAI 2012 (NUREMBERG, ALLEMAGNE)15H RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ CONTRE LE PROCES-FARCE DE DENIZ : UN ANTIFASCISTE (plus d'infos)

 

jpeg-A3 AFFICHE 19-20 MAI 2012-azk

OU SONT-ILS ? OU SONT-ELLES ? CONTRE LA TERREUR D'ETAT SEMAINE CONTRE LES DISPARITIONS POLITIQUES (17-31 MAI 2012)  

Organisée par l'ICAD-Section française PLUS D'INFOS (cliquer)

euskal presoak euskal herriraJEUDI 31 MAI 2012 (devant la mairie de BAIONA) Jour du Procès en appel à Paris (19 H) RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ AVEC JON KEPA PAROT prisonnier politique basque d'ETA PRIS EN OTAGE PAR L'ÉTAT FRANCAIS DEPUIS 23 ANS

jpeg-(09.05.1976) ULRIKE MEINHOFazkPlus d'infos (en cours rédaction)

IBAI ASKTATU-1

IBAI ASKTATU-2 IBAI ASKATU ! GUK ZUREKIN ! LIBERTÉ POUR IBAI PEÑA BALANZATEGUI ! ON EST AVEC TOI ! EUROAGINDUEI EZ !  Plus d'infos  et Lutte Antifasciste  (Originaire de Gasteiz et réfugié politique à Baiona.Transféré en Juin 2012 de la prison de Seysses dans l'État français à celle de Soto del Real dans l'État espagnol) Pour lui écrire : IBAI PEÑA BALANZATEGUI - MADRID-V SOTO DEL REAL CENTRO PENITENCIARIO - CARRETERA COMARCAL 611 - 28.791 SOTO DEL REAL (MADRID) ESPAÑA.

 

 

 

HOMMAGE A LA CAMARADE YASEMIN DU MLKP

Yasemin Yoldas-3

La "Camarade Yasemin" du MLKP est morte le 9 février 2012

en luttant contre l'Etat turc fasciste

pour la révolution socialiste et le Communisme

en Turquie et au Kurdistan

PLUS D'INFOS (cliquer)

HOMMAGE, GRÈVE DE LA FAIM ET DÉTENTION

SOLIDARITÉ AVEC MANUEL ARANGO RIEGO

PRISONNIER POLITIQUE DU PCE(r)

LE 19 OCTOBRE 2011

FIN DE LA PROTESTATION AVEC

GRÈVE DE LA FAIM

DEPUIS LE 16 SEPTEMBRE 2011

CONTRE LE DÉNI DE LA CONDITION DE PRISONNIER/ÈRE POLITIQUE ET DE MILITANCE

MIS EN OEUVRE PAR L'ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE ET L'ÉTAT ESPAGNOL

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)-castLA SOLIDARITÉ DE CLASSE EST NOTRE ARME ! ÉCRIS-LUI !

Prision de C.P. Madrid VI - Aranjuez

C.P. Madrid VI 28300 Aranjuez (Madrid)

02.10.11-im1(lettre interceptée)

  11 OCTOBRE 2011 (BAIONA). DIFFUSION DE 300 TRACTS SRI* À DES PROLÉTAIRES DURANT UNE MANIFESTATION NATIONALE DANS L'ÉTAT FRANÇAIS CONTRE LA PRÉCARITÉ.

* En Solidarité avec la Grève de la Faim du Camarade Manuel Arango Riego, Prisonnier Politique du PCE(r) et pour rappeler l'existence de la Lutte dans les prisons du Collectif des presxs politiques du PCE(r), des GRAPO et du SRI.

BLOG(Manif 10oct2011)TRACT SRI-jpeg DÉTENTION ET MISE EN "LIBERTÉ" AVEC CHARGES

DE PABLO HASÉL, RAPPEUR DE 22 ANS 

LIBERTÉ POUR CE CAMARADE SOLIDAIRE ET COMBATIF!

pablo Liberté !LIBERTÉ IMMÉDIATE DE PABLO HASÉL !

Il est Communiste, les terroristes c'est vous.

SOLIDARITÉ AVEC PABLO HASÉL !

-COMMUNIQUÉ DE PABLO HASÉL

ET CAMPAGNE DE SOUTIEN

logo-radio-clash

RADIO CLASH DE LIMOGES

-Émission du 4 octobre 2011

-Émission du 11 octobre 2011

-Emission du 18 octobre 2011