Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 10:19

LA SOLIDARITÉ DE CLASSE EST NOTRE ARME !

03.02.13-im1ASSEZ D'IMPUNITÉ !

 

 

 

OCTOBRE 2014

(OCCITANIE) 17 OCTOBRE 2014. CRIMINALISATION DE L'ANTIFASCISME : JUGEMENT AU TRIBUNAL DE PAU DE 5 CAMARADES ANTIFASCISTES OCCITANS DE L'ORGANISATION LIBERTAT. 17 OCTOBRE 2014 (PAU)

(EUSKAL HERRIA) 6 OCTOBRE 2014. CRIMINALISATION DE L'ANTIFASCISME : JUGEMENT AU TRIBUNAL DE BAIONA DE NOTRE CAMARADE JOËL ANTIFASCISTE LIBERTAIRE ET EX-PRISONNIER POLITIQUE BASQUE. 

6 OCTOBRE 2014 (BAIONA)JUILLET 2014

(EUSKAL HERRIA) 17 JUILLET 2014. DÉTENTION DE JOKIN, PORTE-PAROLE DES RÉFUGIÉ-E-S POLITIQUES BASQUES. 

JOKIN ASKATU


 
 MAI 2014

(ÉTAT ESPAGNOL) 28. MAI 2014. DÉTENTION PAR LA GUARDIA CIVIL DE 21 PERSONNES ACCUSÉES D'APOLOGIE DU TERRORISME SUR LES RÉSEAUX INTERNET 

libertadAitorCuervo  Aitor Cuervo, poète communiste fait partie des 21 personnes détenues puis "libérées".

Dans la matinée du lundi 28 avril 2014, 21 personnes ont été détenues dans l'État espagnol au motif de l'accusation lancée contre eux/elles par celui-ci: «d'usage des réseaux sociaux pour réaliser l'apologie du terrorisme». Parmi ces 21 détentions arbitraires se trouvait le jeune poète communiste: Aitor Cuervo Taboada qui a été relâché quelques heures plus tard. Durant sa détention, une manifestation lancée à l'initiative d'un groupe de solidaires a eu lieu dans l'après-midi devant le Commandement de la Guardia Civil d'Astorga (Léon) où il était retenu.

Ce rassemblement a réunit une cinquantaine de personnes qui ont montré leur soutien avec ce compagnon et leur rejet face à cette détention et tentative de criminalisation mise en oeuvre par l'État fasciste espagnol. Au cours de cette manifestation, des prises d'identité ont eu lieu en étant associées à des menaces de toute sorte telles que: «Ce ne sera pas la seule détention!». Plus la solidarité et l'éveil des consciences augmente, plus la répression s'intensifie...

EXTRAIT D'ÉCRITS D'AITOR CUERVO

"C'est mieux d'être une putain de chèvre que d'être la brebis du troupeau"

Lundi 28 avril 2014. Fausse liberté, de nouveau un autre lundi, au soleil et avec un costume à rayures d'inculpé-e, nous sommes presque tou-te-s des prisonnier-ère-s de droit commun de la précarité et du désemploi.

28 avril 2014. Je viens de sortir en liberté, quelle comédie ils m'ont préparés! Ils disent que de façon présumée mes poèmes font «l'apologie du terrorisme»... Je vais bien par rapport à ce qui m'arrive, merci à tou-te-s pour la solidarité, plus particulièrement aux dizaines de personnes qui se sont rassemblées face à la Commandance (de la Guardia Civil) pour exiger ma liberté. On veut me réduire au silence mais après la détention d'aujourd'hui, je reste plus que jamais la tête bien haute et à me battre. La lutte est le seul chemin!

Mardi 29 avril 2014. Une chose importante, hier on ne m'a pas seulement détenu, moi. Selon ce qu'on m'a dit, au total, nous avons été 20 personnes détenues. Que je sois le visage le plus reconnu parmi les réprimé-e-s ne veut pas dire que la solidarité doive se focaliser exclusivement sur ma personne; nous méritons tou-te-s le même soutien! Liberté et tout mon soutien pour le reste des compagne-on-s détenu-e-s hier dans le ténébreux État espagnol!

29 avril 2014. Voici certains des vers pour lesquels on va me juger au Tribunal : "Pour chaque expulsion un bombe, c'est sûr qu'elle tombe, tombe, tombe...", "L'idée de la prison ne m'effraye pas, s'il s'agit d'une bataille juste", "Ce qui est arrivé à Miguel Angel Blanco (1) ne me fait pas de peine, par contre la situation de la famille expulsée par la banque, oui." Mais où est donc ici leur merdique «Apologie du terrorisme» ?...

Jeudi 1° mai 2014. Dans l'Etat espagnol, les jeunes de gauches, nous avons plus de possibilité de finir comme prisonnier-ère-s politiques que de trouver du travail

1° mai 2014. Et même si on me met en taule et que j'y passe des années, je continuerai à crier: Liberté pour le Camarade Arenas!

(1) Miguel Angel Blanco, conseiller municipal du Parti Populaire fasciste espagnol à Ermua au Pays Basque. Pris en otage par ETA et mort suite à ses blessures, le 12 juillet 1997.

 MARS 2014
(ÉTAT ALLEMAND) 24 MARS 2014. CRIMINALISATION DES LUTTES ANTIFASCISTES. SOLIDARITE AVEC GUS,CHANTEUR COMMUNISTE DE RPG7

SOLIDARITE AVEC GUS(RPG7)

MARS 2014: SOLIDARITÉ ANTIFASCISTE

AVEC GUS, CHANTEUR DE RPG7

Le Camarade antifasciste Gus, chanteur du célèbre groupe madrilène RPG7 a été mis en Procès politique, ce mardi 24 mars à Stuttgart, en Allemagne. Ce compagnon a toujours montré sa solidarité avec les prisonnier-ère-s politiques en participant à de multiples concerts; maintenant c'est lui qui s'affronte à la répression à cause de son engagement antifasciste. Gus raconte lui-même ce qui s'est passé: «Au mois d'Octobre dernier, dans la localité allemande de Göppingen une manifestation nazie convoquée par différents groupes fascistes allait être célébrée. Depuis diverses coordinations antifascistes allemandes et différents collectifs de gauches: un blocus de la ville avait été préparé pour que les nazi-e-s ne puissent pas réaliser leur manifestation. Dès la 1° heure de la matinée, la ville a été prise par plus de 2.000 policiers contrôlant l'identité de toute personne qui voulait entrer ou bouger dans la ville. Grâce à la persévérance des antifascistes déjà présent-e-s, finalement les nazi-e-s n'ont pas pas marcher dans la ville car celle-ci était déjà totalement encerclée en empêchant ainsi leur passage dans les rues. Les nazi-e-s ont du rester sur une place un bon moment jusqu'à ce qu'il-elle-s décident de renter chez eux/elle s. Durant tout ce temps, la Police a contrôlé l'identité de très nombreuses personnes qui ont été fichées. Ce fut mon cas, du simple fait de marcher dans la ville et j'ai été contrôlé et retenu durant 2 heures et fiché policièrement en étant photographié au sein du fourgon policier après m'avoir enlever des gants de protection. Quand ils ont décidé de me relâcher, les policiers m'ont donné une carte de la ville avec des délimitations interdites à franchir durant 24 heures avec en cas de non-respect: l'imposition immédiate d'une amende de 6.000 euros.

Au bout de 4 mois, j'ai reçu une lettre de la police politique allemande me disant qu'un procès avait déjà eu lieu sans ma présence -dans lequel on me demande 1.500 euros, ou 1 mois de prison- en m'accusant de porter une arme blanche et d'empêcher le droit à une manifestation (celle des nazi-e-s) en me donnant un délai de 15 jours pour présenter un recours en allemand. Rapidement, je me suis mis en contact avec les compagne-on-s du SRI (Secours Rouge International) de Stuttgart et ceux/celles-ci m'ont préparé un recours que j'ai immédiatement présenté. Au bout de 2 semaines, ils m'ont de nouveau envoyé une autre lettre me disant qu'un procès contre moi va finalement être réalisé. Il aura lieu le 24 mars 2014 à 10h dans la ville de Stuttgart. Grâce aux compagne-on-s du SRI, je vais avoir un avocat qui parle en castillan et va pouvoir me défendre». Gus a porté son engagement au-delà des frontières de l'État espagnol, faisons désormais en sorte que la solidarité traverse ces frontières : en diffusant et dénonçant sa situation. SOLIDARITÉ AVEC GUS!!!

Solidaridad con Gus  (ÉTAT GREC) 10 MARS 2014. HOMMAGE A LAMBROS FONDAS MILITANT DE LUTTE RÉVOLUTIONNAIRE LIRE 

LR
(ÉTAT ESPAGNOL) 10 MARS 2014. PROCES-FARCE. SOLIDARITÉ AVEC PABLO HASEL
UN RAPPEUR ARMÉ COMMUNISTE
PROCES PABLO HASEL

NOVEMBRE 2013

(ÉTAT TURC) CONDAMNATION À 3.000 ANS DE PRISON PAR LA "JUSTICE" FASCISTE DE L'ÉTAT TURC DE 26 MILITANT-E-S SOCIALISTES... 

LIRE   LE COMMUNIQUÉ DE AVEG-KON

2-POLICE FASCISTE TURQUE

3-POLICE FASCISTE TURQUE

  Mur déployé par la Police fasciste contre tout manifestant-e

(05.11.2013. Istambul, État turc. Agence de presse ETKIN) Des socialistes condamné-e-s à des milliers d'années de prison. À l’issue du procès engagé à l’encontre de 26 socialistes dont des journalistes et 9 détenu-e-s, le Tribunal d'Exception de l'État turc fasciste a rendu son verdict: 8 d’entre eux sont condamné-e-s à la perpétuité et les autres à des peines de prison cumulant des milliers d’années au total. Les militant-e-s socialistes ont accueilli le verdict sous les slogans: «À bas le fascisme, vive notre combat!».

ISTANBUL- Le tribunal a rendu le verdict dans le procès engagé à l’encontre de 26 socialistes dont des journalistes et 9 détenus. La 10ème Chambre de la Cour d’Assises d’Istanbul a condamné les socialistes à des peines de prison cumulant des milliers d’années dont 8 perpétuités.

Ali Hidir Polat, Naci Güner, Ziya Ulusoy, Bayram Namaz, Arif Çelebi, İbrahim Çiçek, Füsun Erdoğan ont écopé chacun et chacune de la prison à vie. Ces 7 militant-e-s socialistes ont par ailleurs écopé approximativement de 3.000 d’emprisonnement pour 155 actions menées par le Parti Communiste M-L; en outre, ces derniers ont également été condamné-e-s chacun à 24 années d’emprisonnement, en plus. Un mandat d’arrêt a été lancé à l’encontre de Ziya Ulusoy. Erkan Özdemir, condamné à la perpétuité, a également écopé de 3 années 1 mois et 15 jours d’emprisonnement. Voici la liste des autres peines infligées aux socialistes :

- Serkan Gündoğdu: 13 années, 1 mois et 15 jours

- Arzu Torun, 14 années 3 mois

- Bilgi Tağaç, 11 années 9 mois

- Elif Almakça, 29 années 1 mois15 jours (Mandat d’arrêt lancé)

- Erkan Salduz, 21 années 9 mois15 jours (Mandat d’arrêt lancé)

- Fatma Siner, 10 années 7 mois15 jours

- Fethiye Ok, 10 années 7 mois15 jours

- Hasan Ozan, 14 années 4 mois15 jours

- Hatice Bolat, 29 années 1 mois15 jours (Mandat d’arrêt lancé)

- Mehmet Ali Polat, 31 années 5 mois 15 jours

- Meral Siner, 7 années 6 mois

- Riza Bozkurt, 7 années 6 mois

- Sedat Şenoğlu, 7 années 6 mois

- Seyfi Polat, 37 années 9 mois

- Soner Çiçek, 10 années 7 mois15 jours

- Sultan Ulusoy, 14 années, 4 mois 15 jours (Relâchée)

- Turaç Solak, 30 années, 1 mois, 15 jours

- Uğur Kayaci, 10 années, 1 mois 15 jours.

Les militant-e-s condamné-e-s ont accueilli le verdict par des slogans. Après la lecture du jugement, ils ont scandé tous ensemble «À bas le fascisme, vive notre combat!». Des dizaines de policiers en tenue de combat ont été introduits dans la salle d’audience. Un véritable mur en chair et en os a ainsi été érigé entre les détenu-e-s et leurs familles.

 OCTOBRE 2013

(PAU) SOLIDARITÉ GEORGES ABDALLAH

RÉPRESSION POLICIÈRE

ET DÉTENTION DE 8 MILITANT-E-Ssolidaritat palestina-occitania

À Pau (Occitanie), ce jeudi 24 octobre 2013, 2 jours avant la Manifestation unitaire à Lannemezan "30 ANS DE PRISON, 30 ANS DE RÉSISTANCE!" pour la libération de Georges Abdallah, prisonnier politique communiste révolutionnaire libanais: 8 militant-e-s progressistes et antifascistes ont été interpellé-e-s à Pau pour avoir manifesté leur solidarité avec ce Camarade pris en otage par l'État français depuis 1984.24oct2013-PAU

Les militant-e-s de LIBERTAT, de l'Action Antifasciste de Pau, et une militante de l'OCFR se sont enchaîné-e-s au local du PS qui a été occupé durant 30 minutes avant l'interpellation. La Police a coupé les chaînes puis a interpellé les militant-e-s avant de les conduire au commissariat pour un contrôle d'identité.

Ces interpellations font suite à diverses actions anti-impérialistes (une action contre l'intervention en Syrie et des actions contre l'Université de la Défense à l'initiative de Libertat -en collaboration avec le Comité pour un SRI de Baiona- dont une marche à laquelle s'est jointe d'autres organisations locales avec des collectifs et individus solidaires...).

Plus de détail prochainement sur l'action réalisée en septembre

"Bain de sang contre l'Université de la Défense"

de LIBERTAT et du SRI BAIONA

 

 (SYRIE) RÉVOLUTION DE ROJAVA

SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE KURDE!!!

RÉPRESSION ET DISPARITIONS POLITIQUES

CONTRE L'AUTOGESTION DU PEUPLE

Appel de ICOR

(19octobre2013)RÉVOLUTION ROJAVA

(EUSKAL HERRIA) HERRIRA: SOLIDARITÉ!!!

18 SOLIDAIRES DÉTENU-E-S

PAR L'ÉTAT ESPAGNOL

HERRIRA 

  (3 OCTOBRE 2013, BAIONA) CONFÉRENCE DE PRESSE DE HERRIRA

HERRIRA(BAIONA)(02.10.2013) Comités pour un Secours Rouge International*

*Euskal Herria, Galice, Catalogne, Extremadure,

Région de Madrid, Léon et Bierzo, Andalousie, Canaries...

À propos des tentacules, de la répression et de la riposte. HERRIRA est un organisme populaire, très ample, formé de solidaires qui luttent pour le respect des droits des prisonnier-ère-s politiques basques. Par conséquent, il-elle-s doivent se coordonner car le travail à réaliser auquel il-elle-s doivent s’astreindre est énorme. Visites dans les prisons, attention et pécule, diffuser leur situation, protestations ou bienvenue aux personnes qui ont accompli intégralement leurs condamnations et qui sont reçues dans les habitant-e-s de leur localité, mettre des kutxa (tirelires) ou vendre des txistorra (charcuterie) dans des fêtes populaires.

Nous avons toujours aimé HERRIRA, sa solidarité avec l’AFAPP ou le SRI, les “aitatxi” et “amatxi” des prisonnier-ère-s politiques, les groupes de jeunes qui décident d’employer leurs efforts et nouvelles idées dans le travail solidaire en faveur des prisonnier-ère-s politiques. Des gens solidaires, ordinaires, “du quartier”, oui, beaucoup des quartiers. De bonnes personnes.

Dans l’État espagnol, soudain débarquent ceux de la Guardia Civil et ils disent qu’Herrira est une «tentacule d’ETA». Ils diffusent de fausses informations totalement déformées sur leur travail et une nouvelle fois, ils entonnent la chanson du “Tout est ETA”. Celle-ci a été employée avec Askatasuna, les Gestoras Pro-Amnistie... En 2008: elle a été employée avec le “Tout est GRAPO” contre le SRI (Secours Rouge International)... Les exemples sont si nombreux!!! Une condition les réunit toutes: les organismes, associations et personnes qui travaillent dans le champ de la solidarité avec les prisonnier-ère-s politiques et dans la dénonciation de la répression mise en oeuvre par les États.  Des dizaines et des dizaines de solidaires avec les prisonnier-ère-s politiques passent des années en prison du fait d’être eux/elles-mêmes: SOLIDAIRES. On coupe les cheveux en quatre, on sort de nouveau l’artillerie sur les dites “tentacules”, sur "les fronts civils de fronts armés", sur l‘apologie du terrrorisme...

La répression et la criminalisation de la solidarité reviennent sur la scène, récemment. Entre autre, elles cachent pour quelques jours l’impunité totale de LEURS tortionnaires désormais inculpés… en Argentine! Tout cela, sans parler des scènes de brutalité policière contre les solidaires à Hernani ou Bilbo, ou la fermeture forcé de centaines de blogs, twitter et de comptes d’autant de solidaires avec les solidaires…  Et au passage, en Euskal Herria, EGI (Euzko Gaztedi Indarra: Force Jeunesse Basque, les jeunes du PNV) et la Police du PNV (Parti National Basque, réactionnaire et collaborateur avec le fascisme) se mettent au niveau, en ne perdant pas le rythme du pas répressif.

Quant à la riposte, elle a été abordée depuis longtemps par les prisonnier-ère-s politique: depuis 1977. Les prisons sont pleines de personnes qui ont pris un jour la decisión d’envisager leur vie de façon politique, en conduisant la lutte, la solidarité, la recherche de la liberté. Et par conséquent, en étant traité-e-s par l’État comme leur plus grand ennemi politique. Leur condition de prisonnier-ère-s politiques c'est ce qui atteint l’État: d’où la brutale répression et criminalisation des personnes solidaires ou des collectifs qui les regroupent. Et c’est pourquoi il-elle-s continuent d’exiger et de vivre en accord avec l’unique solution qui n’est autre que l’AMNISTIE. Les terroristes, ce sont les États espagnol et français! SOLIDARITÉ AVEC HERRIRA! SOLIDARITÉ ANTIREPRESSIVE. AMNISTIE POUR LES PRISONNIER-ÈRE-S POLITIQUES!

SEPTEMBRE 2013

(GALICE) RÉPRESSION CONTRE LA SOLIDARITÉ !

Le Tribunal d'Exception fasciste -l'Audiencia NAZIonal- et la Police répriment l'Acte de Bienvenue aux Camarades exprisonnières politiques du PCE(r):

Iolanda Fernandez et Aurora Cayetano

(28sept2013)RÉPRESSION GALICE

Police Nationale assiégeant le Bar Faluya (A Coruna, en Galice)

("Solidariedade", Comité pour un SRI de Galice) Le 28 septembre 2013, dans la ville de A Coruna (en Galice), un fort dispositif policier a empêché la célébration de l'Acte de Bienvenue prévu pour les exprisonnières politiques du Parti Communiste d'Espagne (reconstitué): Aurora Cayetano et Iolanda Fernández libérées en juillet dernier, après avoir passé 11 ans en prison.

Un peu avant 18h, la Police judiciaire a pris l'identité des organisateurs de l'acte en les informant de l'existence d'un Arrêt d'accusation émis par le Tribunal N°5 de l'Audiencia Nacional lequel interdit expressément la célébration de tout acte qui aurait comme fin: «L'apologie du Terrorisme» ce qui, selon les propos de la Police elle-même, inclu le fait de crier des slogans en faveur des prisonnier-ère-s politiques ou de l'Amnistie.

Plusieurs personnels de la Police nationale ont pris d'assaut les rues de Orzán et Sano Andrés dans la ville de A Coruna avec l'objectif de faire peur et menacer les personnes qui se dirigaient vers le Bar Faluya où l'acte était prévu. Des douzaines de personnes ont eu leur identité contrôlée dont y compris de simples passant-e-s qui ignoraient les motifs d'un tel dispositif policier. La présence policière s'est prolongée durant plus de 4 heures.

Malgré tout, il convient de souligner le fait que ni le Tribunal d'Exception de l'Audiencia NAZIonal, ni la Police n'ont réussi à éviter le fait que plus de 50 personnes se sont approchées du Bar Faluya pour exprimer personnellement leur solidarité et sympathie à Iolanda et Aurora. Il n'y a pas eu de banderoles, ni de slogans... mais beaucoup d'indignation et surtout beaucoup de SOLIDARITÉ ce qui était, en définitive, ce dont il s'agissait. C'est pourquoi nous pouvons dire que bien que n'ayant pas pu réaliser l'acte de Bienvenue de ces combattantes en liberté, l'État fasciste espagnol: ses Juges et sa Police n'ont réussi à atteindre aucun de leur objectifs.

xd-28SEPT2013(A CORUNA)

Partager cet article

Repost 0
Published by sribaiona - dans LUTTE DE CLASSE
commenter cet article

commentaires

DYNAMIQUE DE BAIONA

jpg-SR BAIONA-okPLUS D'INFOS (cliquer)

SOLIDARITÉ PCE(r), GRAPO ET SRI!

 AMNISTIE TOTALE !!!

SANS CONDITIONS !

AMNISTIA TOTALE

2013 : ADRESSES

COLLECTIF DES PRESXS DU PCE(r), GRAPO ET SRI

(2013) PRESXS-adresses

ENCORE 1 PROCÈS-FARCE !!!

PROCES FARCE 13.09.2012 (arenas)-azkPROCES FARCE 13.09.2012 (victoria)-azkMADRID, LE 13 SEPT 2012 :

PITOYABLE TRAGI-COMÉDIE !!!

Audios du dernier Procès-Farce contre "Arenas" et Victoria Gómez. Il n'y a rien de mieux pour rompre la Guerre Sale déployée contre le PCE(r) qui tente de le relier au faux amalgame criminalisateur : PCE(r)-GRAPO... que d'écouter leurs propre paroles. Quand "Arenas" parle sur la politique la Juge l'interrompt et l'expulse. L'avocat de la Défense rompt avec des données tranchantes et sans appel les inventions mises dans les Dossiers judiciaires pour impliquer "Arenas" dans les GRAPO.

  NI OUBLI, NI PARDON !

ABELARDOLIBERTÉ POUR LE COLLECTIF

DES PRESXS POLITIQUES

DU PCE(r), DES GRAPO ET DU SRI

DONT LE CAMARADE ARENAS!

camarade ARENAS

République Populaire

CAMPAGNE DE SOLIDARITÉ AVEC LES PRESXS MALADES

PRESXS MALADESPLUS D'INFOS (cliquer)

7 PRES@S DU COLLECTIF DES COMMUNISTES, ANTIFASCISTES ET SOLIDAIRES DU PCE(R), DES GRAPO ET DU SRI ONT DE GRAVES MALADIES INCURABLES ET ILS/ELLES SONT SÉQUESTRÉ/ES DE FACTO. NOUS EXIGEONS LEUR MISE EN LIBERTÉ IMMÉDIATE!

1-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE-azk

MONTRE  TA SOLIDARITÉ !

IMPRIME LA CARTE ET ENVOIE-LA !

COPIE-LA ET FAIS-LA CIRCULER !

1bis-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE

12-Enrike KUADRA ETXEANDIA-GRAPO

Enrique KUADRA ETXEANDIA, prisonnier politique des GRAPO. Né à Barakaldo (Bizkaia, Pays Basque) le 9 juin 1950. Militant des GRAPO et Historique militant du PCE(r), âgé de 62 ans. En prison 2 fois (22 ans au total). Sauvagement torturé. Mis une nouvelle fois en prison en 1995 : il est devenu gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Daroca (Zaragoza). Opéré d'un cancer à la prostate. Prisión de Daroca Ctra. Nombrevilla 50360 Daroca (Zaragoza)

1-Manuel PEREZ MARTINEZ-PCE(r)-fr

Manuel PÉREZ MARTÍNEZ, prisonnier politique du PCE(r). Né à Melilla le 1er novembre 1944. Secrétaire Général du PCE(r), âgé de 68 ans. En prison 3 fois (19 ans au total). Toujours en situation d'Isolement extrême. Mis une nouvelle fois en prison 2000 : il est devenu un malade chronique. Actuellement, il se trouve dans la Prison de Castellón II. Il souffre de graves problèmes occulaires, de cataractes, migraine chronique, de rhumes continuels qui le maintiennent prostré, d'une hernie du hiatus et de plusieurs maux associés. Prisión de C.P. Castellón II 12140 Albocasser 

11-MARIA JOSE BAÑOS-GRAPO-fr

María José BAÑOS ANDUJAR, prisonnière politique des GRAPO. Née dans le Sud-Est de l'État français le 11 novembre 1964. Militante des GRAPO âgée de 48 ans. 18 ans en prison. Mise en prison en 2002 : elle est devenue encore plus gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Valencia II. Foie dans un très mauvais état. VIH. Elle a besoin d'une déviation coronaire. Fortement médicalisée. Prisión de Picassent-Valencia II - a.c. 1002, 46225 PICASSENT (Valencia).

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)

Manuel ARANGO RIEGO, prisonnier politique du PCE(r). Né à Villaseca de Laciana (León) le 12 décembre 1948. Historique militant du PCE(r), âgé de 64 ans. Il a été plus de 20 ans en clandestinité après avoir été détenu et incarcéré à de nombreuses occasions et blessé par les tirs de la Police lors de l'une d'entre elles. Mis en prison une nouvelle fois en 2007 : il est devenu gravement malade. Il est actuellement dans la Prison de Zuera (Zagazoza). Dans cette prison, il manque de physiothérapeute et de plusieurs médicaments dont il a besoin. Il a une sciatique chronique qui l'oblige à marcher en étant aidé; arthrose générale; hépatite chronique avec perte de masse hépatique. Ulcère duodénal chronique car il a été emputé de l'intestin grêle. Hypermédicalisé. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza).

2-ISABEL APARICIO-PCE(r)-fr

Isabel APARICIO SÁNCHEZ, prisonnière politique du PCE(r). Née à Madrid le 2 février 1954. Militante du PCE(r), âgée de 58 ans. En prison 2 fois (9 ans au total). Incarcérée en 2007 : elle est devenue gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Zuera (Zaragoza). Arthrose générale, ostéoporose, hernies lombaires et discales, sinusite chronique, elle a besoin de plusieurs opérations. Récemment opérée de cataractes aux 2 yeux. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza). 

21-Paco CELA SOANE-PCE(r)Paco CELA SEOANE, prisonnier politique du PCE(r). Né à Verin (Ourense) le 29 octobre 1958. Militant du PCE(r), âgée de 56 ans. En prison depuis 26 ans, en 3 fois. Incarcéré en 2007: il est gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Picassent (Valencia). Diabète très problématique. Jusqu'en novembre 2010, il a eu besoin de 5 injections d'insuline par jour. Prisión de Picassent -Valencia II. ac 1002. 46225 PICASSENT (Valencia).

4-Résister c'est vaincre-fr3-adosB

HOMMAGES DÉC 2014

NI OUBLI,NI PARDON! 

xc-29 AOUT 2013 VIGO

BIOGRAPHIE (Lire) 

au-(05.12.1982)-JUAN MARTIN LUNA-PCE(r)NI OUBLI,NI PARDON!

ACTE DE SOLIDARITÉ

ÉLECTIONS BOURGEOISES :

BOYCOTT !!!

LA LUTTE EST DANS LA RUE PAS AU PARLEMENT-2

Lutte et organise-toi avec le SRI ! A l'école, université, usine, entreprise, quartier : partout tu peux Lutter pour abolir le Capitalisme et l'Exploitation de Classe en oeuvrant pour  LA RÉVOLUTION SOCIALISTE afin d'abolir définitivement toute Classe et Exploitation par LE COMMUNISME ! ET N'OUBLIE PAS LA SOLIDARITÉ AVEC LES ANTIFASCISTES ET COMMUNISTES EN PRISON : DEDANS ET DEHORS FACE A LA RÉPRESSION   !

  

  PREKARIOEN GAUA

CONTRE L'EXPLOITATION

Pour l'Unité des prolétaires

jpeg-xuria-KARTELA 08.12.2012-azk

  SAMEDI 8 DÉCEMBRE 2012

(à partir de 18h.  23bis Rue des Tonneliers. BAYONNE)

(plus d'infos) et Gadafiste Brothers

PHOTOS DE LA SOIRÉE

jpeg-IMP+WEB-rouge-AFFICHE NUIT DES PRECAIRES-BAIPRESOAK KALERA !

PRESOAK ETXERAT !

PRESOAK KALERA

SAMEDI 10 NOVEMBRE 2012 (BAIONA)

(15h30. Place des Basques)

Manifestation pour la liberté

des prisonnier-ère-s politiques basques

  Aux personnes qui ont Lutté

et qui Luttent contre le Fascisme...

LUCHA ANTIFA

VENDREDI 9 NOVEMBRE 2012

(18h30. Place Louis XIV. ST-JEAN-DE-LUZ)

JOURNÉE INTERNATIONALE : NUIT DE CRISTAL

Rassemblement contre le Fascisme : sexisme,

discriminations et racisme... (plus d'infos)

(9 NOV) KRISTALL NACHT 1938-2012-azk

  ZYED ET BOUNA

NI OUBLI, NI PARDON !

Zyed et BounaLUTTE CONTRE LE NON-LIEU ! (plus d'infos)

 

 

presosenferGrève de la Faim de Solidarité avec Iosu 

Dans les États français et espagnol : plus de 250 prisonnier(ère)s politiques sont en Lutte ouverte avec des Grèves de la Faim, refus des conditions de détention, protestations...

Le prisonnier politique des GRAPO : Enrike Kuadra Etxeandia s’est mis en Grève de la Faim illimitée en Solidarité avec la Grève de la Faim de Iosu Uribetxeberria Bolinaga, un prisonnier politique basque gravement malade en phase terminale dans la prison de Daroca à Zaragoza. Une Grève de la Faim de Solidarité a aussi été commencée par les militants des GRAPO : Nacho Varela Gómez (prison de Puerto I) et Marcos Martín Ponce (prison de Morón de la Frontera, Sevilla). Les autres prisonnier(êre)s du Collectif des prisonnier(ère)s poltiques du PCE(r), GRAPO et SRI informé(e)s rejoignent aussi cette Grève...

LIBERTÉ POUR LES PRISONNIER(ERE)S POLITIQUES !!!

Si l'Etat espagnol a concédé la "Liberté" conditionnelle à Iosu : celle-ci n'est toujours pas effective. En Italie et depuis le Secours Rouge International : des messages et des cartes de dénonciation de cette situation sont envoyées au Ministre de l'Intérieur  de l'État espagnol à Madrid.

Appel du Comité pour un SRI (Italie) : L'Etat espagnol laisse mourir en prison un prisonnier politique malade en phase terminale. Iosu Uribetxeberria Bolinaga est atteint d'un cancer maintenant en phase terminale. Selon les médecins de la prison elle-même, il ne dispose que d'une chance de 10% de vivre encore une autre année. Néanmoins, les "Autorités" refusent de lui concéder la Liberté et désormais 7 autres personnes de plus sont en prison car elles ont participé à une Marche de Solidarité pour Iosu lequel est incarcéré suite à l'accusation d'avoir tué un employé de la prison... Dans les Etats espagnols, français et turc : plus de 500 personnes sont en Grève de la Faim pour réclamer la liberté de ce prisonnier politique gravement malade. Le Collectif des prisonnier(ère)s politiques Antifascistes espagnol(e)s (1) souscrit à cette grève illimitée. Quiconque veut se solidariser avec Iosu peut envoyer une carte ou un télégramme au Ministre de l'Intérieur de l'État espagnol. Pour le texte il suffit de mettre : «NOUS EXIGEONS LA LIBERTÉ IMMÉDIATE DE Iosu Uribetxeberria Bolinaga» (N'oubliez de mettre la signature et le nom de l'expéditeur/trice !)" (1) PCE(r), GRAPO et SRI

IOSU ASKATULeçon de dessin. (Nizar Qabbani, poète syrien) Mon enfant pose en face de moi sa boîte de peintures et il me demande de lui dessiner un oiseau. Je trempe le pinceau dans la couleur grise et je dessine un carré avec des fermetures et des barreaux. Ses yeux se remplissent d’obscurité : “Mais... c’est une prison, papa ! Tu ne sais pas dessiner un oiseau ? Et je lui dis : “Mon enfant, pardonne-moi... J’ai oublié la forme des oiseaux.” Mon enfant pose alors en face de moi son carnet de dessin et il me demande de lui dessiner un épis de blé. Je prend la plume et je dessine une arme à feu. Mon enfant se moque de mon ignorance et il s’exclame : “Papa ! Tu ne connais pas la différence entre un épis de blé et une arme à feu ?“. Je lui dis : “Mon enfant, oui j’ai connu les formes des épis de blé, celle de la miche de pain, celle de la rose mais dans cette époque très dure que nous vivons actuellement les arbres de la forêt se sont unis à la Résistance pour Lutter.(…)”

Dessin d'AURORA(Juin 2012)(Juin 2012) Dessin d'Aurora Cayetano 

prisonnière politique du PCE(r) en Prison

  

  

(gorria)Résistance-1

(TOULOUSE) : PROCES-FARCE ! Face à la Répression de l'Etat français Solidarité avec le CREA (OKUPA) RÉSISTER C'EST VAINCRE ! (plus d'infos) SOLIDARITÉ !

21 JUIN 2012

JEUDI 21 JUIN 2012 (PARIS) (19H) RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRISON DE LA SANTÉ Concert de dénonciation contre la Terreur d'État Plus d'infos (cliquer)

 

lamine-diengmanifestation-lamine-dieng-2011-avenue-gambettaNI OUBLI ! NI PARDON ! lamIne dieng, Un ouvrier assassinÉ par la Police de l'État français MARCHE COMMÉMORATIVE À PARIS (14h) Samedi 16 Juin 2012 (Plus d'infos)

vérité et justice pour ali ziri-2NI OUBLI ! NI PARDON ! ALI ZIRI, Un ouvrier assassinÉ le 9 Juin 2009 par la Police de l'État français Rassemblement À Argenteuil (14h30) Samedi 9 Juin 2012 (Plus d'infos)

LIBERTÉ POUR DENIZ

VENDREDI 25 MAI 2012 (NUREMBERG, ALLEMAGNE)15H RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ CONTRE LE PROCES-FARCE DE DENIZ : UN ANTIFASCISTE (plus d'infos)

 

jpeg-A3 AFFICHE 19-20 MAI 2012-azk

OU SONT-ILS ? OU SONT-ELLES ? CONTRE LA TERREUR D'ETAT SEMAINE CONTRE LES DISPARITIONS POLITIQUES (17-31 MAI 2012)  

Organisée par l'ICAD-Section française PLUS D'INFOS (cliquer)

euskal presoak euskal herriraJEUDI 31 MAI 2012 (devant la mairie de BAIONA) Jour du Procès en appel à Paris (19 H) RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ AVEC JON KEPA PAROT prisonnier politique basque d'ETA PRIS EN OTAGE PAR L'ÉTAT FRANCAIS DEPUIS 23 ANS

jpeg-(09.05.1976) ULRIKE MEINHOFazkPlus d'infos (en cours rédaction)

IBAI ASKTATU-1

IBAI ASKTATU-2 IBAI ASKATU ! GUK ZUREKIN ! LIBERTÉ POUR IBAI PEÑA BALANZATEGUI ! ON EST AVEC TOI ! EUROAGINDUEI EZ !  Plus d'infos  et Lutte Antifasciste  (Originaire de Gasteiz et réfugié politique à Baiona.Transféré en Juin 2012 de la prison de Seysses dans l'État français à celle de Soto del Real dans l'État espagnol) Pour lui écrire : IBAI PEÑA BALANZATEGUI - MADRID-V SOTO DEL REAL CENTRO PENITENCIARIO - CARRETERA COMARCAL 611 - 28.791 SOTO DEL REAL (MADRID) ESPAÑA.

 

 

 

HOMMAGE A LA CAMARADE YASEMIN DU MLKP

Yasemin Yoldas-3

La "Camarade Yasemin" du MLKP est morte le 9 février 2012

en luttant contre l'Etat turc fasciste

pour la révolution socialiste et le Communisme

en Turquie et au Kurdistan

PLUS D'INFOS (cliquer)

HOMMAGE, GRÈVE DE LA FAIM ET DÉTENTION

SOLIDARITÉ AVEC MANUEL ARANGO RIEGO

PRISONNIER POLITIQUE DU PCE(r)

LE 19 OCTOBRE 2011

FIN DE LA PROTESTATION AVEC

GRÈVE DE LA FAIM

DEPUIS LE 16 SEPTEMBRE 2011

CONTRE LE DÉNI DE LA CONDITION DE PRISONNIER/ÈRE POLITIQUE ET DE MILITANCE

MIS EN OEUVRE PAR L'ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE ET L'ÉTAT ESPAGNOL

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)-castLA SOLIDARITÉ DE CLASSE EST NOTRE ARME ! ÉCRIS-LUI !

Prision de C.P. Madrid VI - Aranjuez

C.P. Madrid VI 28300 Aranjuez (Madrid)

02.10.11-im1(lettre interceptée)

  11 OCTOBRE 2011 (BAIONA). DIFFUSION DE 300 TRACTS SRI* À DES PROLÉTAIRES DURANT UNE MANIFESTATION NATIONALE DANS L'ÉTAT FRANÇAIS CONTRE LA PRÉCARITÉ.

* En Solidarité avec la Grève de la Faim du Camarade Manuel Arango Riego, Prisonnier Politique du PCE(r) et pour rappeler l'existence de la Lutte dans les prisons du Collectif des presxs politiques du PCE(r), des GRAPO et du SRI.

BLOG(Manif 10oct2011)TRACT SRI-jpeg DÉTENTION ET MISE EN "LIBERTÉ" AVEC CHARGES

DE PABLO HASÉL, RAPPEUR DE 22 ANS 

LIBERTÉ POUR CE CAMARADE SOLIDAIRE ET COMBATIF!

pablo Liberté !LIBERTÉ IMMÉDIATE DE PABLO HASÉL !

Il est Communiste, les terroristes c'est vous.

SOLIDARITÉ AVEC PABLO HASÉL !

-COMMUNIQUÉ DE PABLO HASÉL

ET CAMPAGNE DE SOUTIEN

logo-radio-clash

RADIO CLASH DE LIMOGES

-Émission du 4 octobre 2011

-Émission du 11 octobre 2011

-Emission du 18 octobre 2011