Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 07:30

(10.07.11) LETTRE D'ISABEL APARICIO SÁNCHEZ

PRISONNIÈRE POLITIQUE DU PCE(r)


  Juin 2011. Prison de Brieva). Les prisonnières politiques Isabel APARICIO SANCHEZ du PCE(r),

Concha GONZÁLEZ RODRÍGUEZ des GRAPO et Arantza DÍAZ VILLAR du PCE(r)

isabel,concha, aran (juin 2011)Écris-LUI !

Isabel Aparicio Sánchez

C.P. Brieva, mód. Rojo

05194 ÁVILA

   

 (Prison de Brieva, le 10 Juillet 2011) : "(…) Le vendredi 8 Juillet 2011 avant "le couvre-feu" durant la nuit, ils ont donné par haut-parleur les visites pour hier, samedi 9 Juillet. À ma grande surprise, ils m'ont nommée. J'ai parlé avec les compagnes basques et j'ai tourné durant la nuit car je n'attendais pas de visite et je me demandais avec qui cela pouvait être. Ce n'était pas les compagne(on)s de Madrid car ils/elles étaient venu(e)s la semaine précédente et je pensais que c'était peut-être ceux d'Araba (Pays Basque) ou bien mon fils pour me donner une mauvaise nouvelle sur la santé de ma mère ou quelque chose de semblable...

(…) Au petit matin, je me suis fait toute belle et j'ai entendu les flatteries des compagnes avant de me préparer à attendre jusqu'à 11h15, l'heure de la supposée visite au parloir. Supposée, oui, parce que je n'ai pas eu de visite. J'ai attendu jusqu'à 14 heures et je suis allée à la guérite pour qu'ils demandent qui était censé venir me voir pour une visite. En peu de temps, ils me disent que ce sont certain(e)s des ami(e)s de Madrid : autrement dit, ceux/celles que j'avais écarté de cette possibilité parce qu'ils/elles étaient venu(e)s 7 jours auparavant. Je suis entrée dans un état de nervosité extrême parce que je pensais qu'ils/elles pouvaient avoir eu un accident avec la voiture ou quelque chose de grave. Juste avant de monter dans ma cellule, je me suis risquée à appeller ces ami(e)s de Madrid. "Buaaaa, il ne se passe rien!". Ce ne pouvaient PAS être eux/elles car à ce moment-là, ils/elles allaient à la prison de Castellón pour une visite au parloir avec Manuel Pérez Martínez “Arenas”. Je n'ai pas pu parler le temps de mes 2 minutes d'appel téléphonique parce que les gardiennes remontaient toutes et il ne s'agissait pas d'avoir des problèmes.

Par conséquent, pour eux/elles aussi cela a été une surprise parce qu'ils/elles n'avaient PAS appellé pour solliciter la visite; je veux dire qu'ils/elles n'avaient pas utilisé le nouveau système monté par l'Institution Pénitentiaire pour demander les visites au parloir. Si bien qu'en tenant compte de ce qui est arrivé -même nom et horaire exact que la semaine antérieure- il ne reste pas d'autre issue que de penser que le problème vient du nouveau système informatique qui défaille plus qu'une carabine de fête. C'est ainsi que je l'ai fais savoir à la fonctionnaire chargée des visites et quand elle est passée par le module dans l'après-midi, elle-même a reconnu qu'en plus d'une occasion les gens devaient avoir recours à l'appel téléphonique face à l'impossibilité de prendre rendez-vous par internet. (…) Et c'est pourquoi tu es resté sans l'appel téléphonique que je devais te faire aujourd'hui, celle que j'avais réservée pour vous, je l'ai dépensée hier dans cet appel d'urgence. (...)

(2006) Milicienne, dessin du Camarade "Arenas" en prison

miliciennePour le reste, ici, je continue d'attendre l'opération des cataractes. Ils m'avaient annulé le rendez-vous d'Avril et ayant été durant 2 mois à la prison de Soto del Real sans rien me faire, je me suis consacrée à écrire des requêtes aux Directeurs et Sous-Directeurs médicaux. Selon les Autorités médicales elles-mêmes avec celles de la prison de Brieva : elles ne leur sont pas parvenues. Je leur disais que j'étais ici en attente d'un rendez-vous avec l'ophtamologue, un rendez-vous que j'attendais depuis un an. Que j'étais dans l'attente de l'opération des cataractes et qu'à Salamanca j'avais en attente la résonnance magnétique et une radiographie de la colonne vertébrale dont le neurochirurgien avait fait la demande. Tant et si bien que le 11 Avril, ils m'emmenent et ils me disent que je vais à l'hôpital le lendemain parce que, par chance (!), ils n'avaient pas annulé le rendez-vous. Enfin, ah! Ah! Ah!. Le 12 Avril alors que je suis déjà prête, ils me disent être désolés et en regardant les papiers ils ajoutent "Évidemment, c'est que le rendez-vous est passé depuis plus d'1 an". Maigre nouvelle. Il regarde l'autre oeil et "Oui, celui-là aussi à de la cataracte et très avancée". Et il va me le dire à moi le brave homme, c'est moi qui en souffre. Finalement, il a signé l'opération. "Pour quand?" lui ais-je demandé. Dans cette clinique, les rendez-vous ont 3 mois d'attente et pour opérer, plus d'1 mois d'attente et c'est même un peu tôt.

Bon, à voir, au moins il y a quelque chose qui en principe est fixé parce que l'histoire de la colonne vertébrale... c'est sûr qu'ici aussi j'ai perdu les rendez-vous pour les analyses. J'ai parlé avec le médecin d'ici pour voir s'ils ne pouvaient pas les demander à l'Hôpital d'Ávila mais la bureaucratie c'est la bureaucratie. Et puis, comme c'est le neurochirurgien qui les avaient demandé et non pas celui d'Ávila... quand je pourrrai y aller, tout devra recommencer de nouveau. Bon, nous en étions là, quand on me remet le jeudi 7 juillet 2011 un papier du Juge de Surveillance pénitentiaire qui me répond à une PLAINTE que je lui ai envoyé depuis... 9 mois, en lui racontant ma situation de la colonne vertébrale et le traitement qu'ils me donnent. Que pensez-vous qu'il m'aie répondu? Et bien qu'en recevant la plainte -et en supposant qu'il l'ait lue- la situation lui a parue préoccupante mais qu'après avoir obtenu l'information aussi bien de la prison de Salamanca comme celle d'Ávila, le sujet n'était pas aussi grave. De plus, la rééducation étant prévue, la PLAINTE n'avait plus de valeur.

Dessin du Camarde "Arenas" en prison

combattanteFace à ça, je me demande qui a interrogé ce Monsieur JVP parce que la spécialiste de la prison de Salamanca NE M'A PAS envoyé en rééducation car après m'avoir examinée, elle en a conclu qu'il n'y avait pas d'autre solution que l'opération chirurgicale et c'est pourquoi il n'a rien demandé au surveillant assermenté de l'Hôpital... Mais c'est que ce sujet de la rééducation va plus loin dans le burlesque parce que dans l'écrit que je lui ai envoyé, je lui disais qu'en 2 ans de "traitement" j'ai eu 2 fois des séances de courants (15 décharges chaque fois) et dans sa réponse il me le raconte comme si je continuais à y aller à ce moment-là ou comme si durant toutes ces années j'avais fait de la rééducation intensive face à quoi, de nouveau, la question ressurgit pour savoir qui procure l'information à Monsieur le Juge et si cette personne la détaille sufisamment parce que d'après ce qu'on peut voir, cela peut être aisément mis en doute.

Je vous met la partie textuelle : «Dans le cas présent, examinant la requête et vu le rapport du C.P. (Centre Pénitentiaire), il doit être signalé que l'écrit de l'internée est préoccupant car il ressort de l'information émise par le Centre (Pénitentiaire) que la question abordée est résolue aussi bien à Salamanca comme à Ávila du fait que l'internée assiste à des séances de Réeducation. Il en résulte que ce sujet perd sa raison d'être une plainte».

Et bien, non, Monsieur, non, la PLAINTE ne perd pas son sens car avant, bien avant que celui-ci n'ait à étudier ma plainte (9 mois!!!), ils m'ont emmené au Service Médical compétent pour ce cas; une autre chose est que depuis lors tout soit paralysé. Comme on continue à ne pas m'emmener à l'Hôpital, il y aura une autre plainte où je lui raconterai que la Rééducation n'a pas eu de résultats positifs à cause de son inexistence. Et parce que, malheureusement pour moi, il ne me reste rien d'autre que la chirurgie si je veux résoudre ma situation ou moins le tenter. (...).

Au moins, la chaleur est moins forte ici à la prison de Brieva que dans d'autres localités ayant des prisons dans leur paysage. Combien de fois, chaque fois qu'une prisonnière dit : "Quelle chaleur!", je me souviens et je leur rappelle les prisonnières qui sont détenues dans la Communauté Andalouse ou en Extremadura ou dans le Levant ou à Murcia. Car évidemment il fait chaud car c'est l'été et on semble l'oublier, à commencer par ceux/celles de la Télé qui sont toujours avec leurs petites Campagnes d'épuisement médiatique météorologique pour masquer les véritables problèmes angoissants dont souffrent les travailleur(euse)s dans cet État. (...).

On nous a mis 11 ans et 11 mois de prison à Paco Cela, Manolo Arango et à moi. La demande initiale était de 12 ans et la diminution peut aussi bien être due au fait qu'on était en février... Ils ont ajouté 8 ans de prison à Lucio García cumulé aux précédentes peines. Cela a été une farce, évidemment, comme toujours, tout est fait avec les déclarations arrangées et les preuves qui ne tiennent pas debout de la Guardia Civil. Qui est celle qui ordonne, imbécile! Mercredi, j'ai parlé avec Manolo Arango. Comme presque tout les étés, il a une attaque de sciatique. J'ai reçu la carte postale de F. et une longue lettre de M. Un baiser avec amour, force... et santé, c'est peu, mais pourvu que ça dure."

 

BIOGRAPHIE D'ISABEL APARICO SANCHEZ

PRISONNIÈRE POLITIQUE DU PCE(r)

2-ISABEL APARICIO-pce(r)Née à Madrid, le 2 février 1984, mère, ouvrière et militante du PCE(r) Isabel APARICIO SANCHEZ a été détenue en 1980. Condamnée à 4 ans de prison, son procès a été un véritable scandale. Ses 4 avocat(e)s défenseur(e)s ont été jugé(e)s pour "manque de respect" au Tribunal et l'année antérieure, par l'intermédiaire des mains de ses militant(e)s du FN ("Frente Nacional" : Front National), le BVE (1) a placé une bombe sous sa voiture et une autre dans son bureau. Ils/elles ont soufferts du paiement d'amendes afin de pouvoir rester en liberté, avec de constantes comparutions face au Juge, etc. Malgré ou par cette grave attaque contre le Droit à la défense, Isabel, militante du PCE(r) a été accusée de collaboration avec les GRAPO, de même que d'autres militant(e)s communistes jugé(e)s dans cette farce. À sa sortie, elle a développée la militance communiste jusqu'à ce que pour des raisons répressives elle ait du passer à la clandestinité. Après 20 ans de militance politique dans la clandestinité, le 6 juin 2007, au côté de 3 militant(e)s clandestin(e)s du PCE(r), elle a de nouveau été détenue. Au cours d'une autre opération, ces jours-là, deux militants des GRAPO ont été détenus, l'un d'entre eux étant le plus haut responsable.

NOTE. (1) "Batallon Vasco Español" : Bataillon Basco-Espagnol, l'un des instruments du Programme de la Terreur exercé par l'État espagnol depuis les années 80 jusqu'à ce jour.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

DYNAMIQUE DE BAIONA

jpg-SR BAIONA-okPLUS D'INFOS (cliquer)

SOLIDARITÉ PCE(r), GRAPO ET SRI!

 AMNISTIE TOTALE !!!

SANS CONDITIONS !

AMNISTIA TOTALE

2013 : ADRESSES

COLLECTIF DES PRESXS DU PCE(r), GRAPO ET SRI

(2013) PRESXS-adresses

ENCORE 1 PROCÈS-FARCE !!!

PROCES FARCE 13.09.2012 (arenas)-azkPROCES FARCE 13.09.2012 (victoria)-azkMADRID, LE 13 SEPT 2012 :

PITOYABLE TRAGI-COMÉDIE !!!

Audios du dernier Procès-Farce contre "Arenas" et Victoria Gómez. Il n'y a rien de mieux pour rompre la Guerre Sale déployée contre le PCE(r) qui tente de le relier au faux amalgame criminalisateur : PCE(r)-GRAPO... que d'écouter leurs propre paroles. Quand "Arenas" parle sur la politique la Juge l'interrompt et l'expulse. L'avocat de la Défense rompt avec des données tranchantes et sans appel les inventions mises dans les Dossiers judiciaires pour impliquer "Arenas" dans les GRAPO.

  NI OUBLI, NI PARDON !

ABELARDOLIBERTÉ POUR LE COLLECTIF

DES PRESXS POLITIQUES

DU PCE(r), DES GRAPO ET DU SRI

DONT LE CAMARADE ARENAS!

camarade ARENAS

République Populaire

CAMPAGNE DE SOLIDARITÉ AVEC LES PRESXS MALADES

PRESXS MALADESPLUS D'INFOS (cliquer)

7 PRES@S DU COLLECTIF DES COMMUNISTES, ANTIFASCISTES ET SOLIDAIRES DU PCE(R), DES GRAPO ET DU SRI ONT DE GRAVES MALADIES INCURABLES ET ILS/ELLES SONT SÉQUESTRÉ/ES DE FACTO. NOUS EXIGEONS LEUR MISE EN LIBERTÉ IMMÉDIATE!

1-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE-azk

MONTRE  TA SOLIDARITÉ !

IMPRIME LA CARTE ET ENVOIE-LA !

COPIE-LA ET FAIS-LA CIRCULER !

1bis-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE

12-Enrike KUADRA ETXEANDIA-GRAPO

Enrique KUADRA ETXEANDIA, prisonnier politique des GRAPO. Né à Barakaldo (Bizkaia, Pays Basque) le 9 juin 1950. Militant des GRAPO et Historique militant du PCE(r), âgé de 62 ans. En prison 2 fois (22 ans au total). Sauvagement torturé. Mis une nouvelle fois en prison en 1995 : il est devenu gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Daroca (Zaragoza). Opéré d'un cancer à la prostate. Prisión de Daroca Ctra. Nombrevilla 50360 Daroca (Zaragoza)

1-Manuel PEREZ MARTINEZ-PCE(r)-fr

Manuel PÉREZ MARTÍNEZ, prisonnier politique du PCE(r). Né à Melilla le 1er novembre 1944. Secrétaire Général du PCE(r), âgé de 68 ans. En prison 3 fois (19 ans au total). Toujours en situation d'Isolement extrême. Mis une nouvelle fois en prison 2000 : il est devenu un malade chronique. Actuellement, il se trouve dans la Prison de Castellón II. Il souffre de graves problèmes occulaires, de cataractes, migraine chronique, de rhumes continuels qui le maintiennent prostré, d'une hernie du hiatus et de plusieurs maux associés. Prisión de C.P. Castellón II 12140 Albocasser 

11-MARIA JOSE BAÑOS-GRAPO-fr

María José BAÑOS ANDUJAR, prisonnière politique des GRAPO. Née dans le Sud-Est de l'État français le 11 novembre 1964. Militante des GRAPO âgée de 48 ans. 18 ans en prison. Mise en prison en 2002 : elle est devenue encore plus gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Valencia II. Foie dans un très mauvais état. VIH. Elle a besoin d'une déviation coronaire. Fortement médicalisée. Prisión de Picassent-Valencia II - a.c. 1002, 46225 PICASSENT (Valencia).

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)

Manuel ARANGO RIEGO, prisonnier politique du PCE(r). Né à Villaseca de Laciana (León) le 12 décembre 1948. Historique militant du PCE(r), âgé de 64 ans. Il a été plus de 20 ans en clandestinité après avoir été détenu et incarcéré à de nombreuses occasions et blessé par les tirs de la Police lors de l'une d'entre elles. Mis en prison une nouvelle fois en 2007 : il est devenu gravement malade. Il est actuellement dans la Prison de Zuera (Zagazoza). Dans cette prison, il manque de physiothérapeute et de plusieurs médicaments dont il a besoin. Il a une sciatique chronique qui l'oblige à marcher en étant aidé; arthrose générale; hépatite chronique avec perte de masse hépatique. Ulcère duodénal chronique car il a été emputé de l'intestin grêle. Hypermédicalisé. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza).

2-ISABEL APARICIO-PCE(r)-fr

Isabel APARICIO SÁNCHEZ, prisonnière politique du PCE(r). Née à Madrid le 2 février 1954. Militante du PCE(r), âgée de 58 ans. En prison 2 fois (9 ans au total). Incarcérée en 2007 : elle est devenue gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Zuera (Zaragoza). Arthrose générale, ostéoporose, hernies lombaires et discales, sinusite chronique, elle a besoin de plusieurs opérations. Récemment opérée de cataractes aux 2 yeux. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza). 

21-Paco CELA SOANE-PCE(r)Paco CELA SEOANE, prisonnier politique du PCE(r). Né à Verin (Ourense) le 29 octobre 1958. Militant du PCE(r), âgée de 56 ans. En prison depuis 26 ans, en 3 fois. Incarcéré en 2007: il est gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Picassent (Valencia). Diabète très problématique. Jusqu'en novembre 2010, il a eu besoin de 5 injections d'insuline par jour. Prisión de Picassent -Valencia II. ac 1002. 46225 PICASSENT (Valencia).

4-Résister c'est vaincre-fr3-adosB

HOMMAGES DÉC 2014

NI OUBLI,NI PARDON! 

xc-29 AOUT 2013 VIGO

BIOGRAPHIE (Lire) 

au-(05.12.1982)-JUAN MARTIN LUNA-PCE(r)NI OUBLI,NI PARDON!

ACTE DE SOLIDARITÉ

ÉLECTIONS BOURGEOISES :

BOYCOTT !!!

LA LUTTE EST DANS LA RUE PAS AU PARLEMENT-2

Lutte et organise-toi avec le SRI ! A l'école, université, usine, entreprise, quartier : partout tu peux Lutter pour abolir le Capitalisme et l'Exploitation de Classe en oeuvrant pour  LA RÉVOLUTION SOCIALISTE afin d'abolir définitivement toute Classe et Exploitation par LE COMMUNISME ! ET N'OUBLIE PAS LA SOLIDARITÉ AVEC LES ANTIFASCISTES ET COMMUNISTES EN PRISON : DEDANS ET DEHORS FACE A LA RÉPRESSION   !

  

  PREKARIOEN GAUA

CONTRE L'EXPLOITATION

Pour l'Unité des prolétaires

jpeg-xuria-KARTELA 08.12.2012-azk

  SAMEDI 8 DÉCEMBRE 2012

(à partir de 18h.  23bis Rue des Tonneliers. BAYONNE)

(plus d'infos) et Gadafiste Brothers

PHOTOS DE LA SOIRÉE

jpeg-IMP+WEB-rouge-AFFICHE NUIT DES PRECAIRES-BAIPRESOAK KALERA !

PRESOAK ETXERAT !

PRESOAK KALERA

SAMEDI 10 NOVEMBRE 2012 (BAIONA)

(15h30. Place des Basques)

Manifestation pour la liberté

des prisonnier-ère-s politiques basques

  Aux personnes qui ont Lutté

et qui Luttent contre le Fascisme...

LUCHA ANTIFA

VENDREDI 9 NOVEMBRE 2012

(18h30. Place Louis XIV. ST-JEAN-DE-LUZ)

JOURNÉE INTERNATIONALE : NUIT DE CRISTAL

Rassemblement contre le Fascisme : sexisme,

discriminations et racisme... (plus d'infos)

(9 NOV) KRISTALL NACHT 1938-2012-azk

  ZYED ET BOUNA

NI OUBLI, NI PARDON !

Zyed et BounaLUTTE CONTRE LE NON-LIEU ! (plus d'infos)

 

 

presosenferGrève de la Faim de Solidarité avec Iosu 

Dans les États français et espagnol : plus de 250 prisonnier(ère)s politiques sont en Lutte ouverte avec des Grèves de la Faim, refus des conditions de détention, protestations...

Le prisonnier politique des GRAPO : Enrike Kuadra Etxeandia s’est mis en Grève de la Faim illimitée en Solidarité avec la Grève de la Faim de Iosu Uribetxeberria Bolinaga, un prisonnier politique basque gravement malade en phase terminale dans la prison de Daroca à Zaragoza. Une Grève de la Faim de Solidarité a aussi été commencée par les militants des GRAPO : Nacho Varela Gómez (prison de Puerto I) et Marcos Martín Ponce (prison de Morón de la Frontera, Sevilla). Les autres prisonnier(êre)s du Collectif des prisonnier(ère)s poltiques du PCE(r), GRAPO et SRI informé(e)s rejoignent aussi cette Grève...

LIBERTÉ POUR LES PRISONNIER(ERE)S POLITIQUES !!!

Si l'Etat espagnol a concédé la "Liberté" conditionnelle à Iosu : celle-ci n'est toujours pas effective. En Italie et depuis le Secours Rouge International : des messages et des cartes de dénonciation de cette situation sont envoyées au Ministre de l'Intérieur  de l'État espagnol à Madrid.

Appel du Comité pour un SRI (Italie) : L'Etat espagnol laisse mourir en prison un prisonnier politique malade en phase terminale. Iosu Uribetxeberria Bolinaga est atteint d'un cancer maintenant en phase terminale. Selon les médecins de la prison elle-même, il ne dispose que d'une chance de 10% de vivre encore une autre année. Néanmoins, les "Autorités" refusent de lui concéder la Liberté et désormais 7 autres personnes de plus sont en prison car elles ont participé à une Marche de Solidarité pour Iosu lequel est incarcéré suite à l'accusation d'avoir tué un employé de la prison... Dans les Etats espagnols, français et turc : plus de 500 personnes sont en Grève de la Faim pour réclamer la liberté de ce prisonnier politique gravement malade. Le Collectif des prisonnier(ère)s politiques Antifascistes espagnol(e)s (1) souscrit à cette grève illimitée. Quiconque veut se solidariser avec Iosu peut envoyer une carte ou un télégramme au Ministre de l'Intérieur de l'État espagnol. Pour le texte il suffit de mettre : «NOUS EXIGEONS LA LIBERTÉ IMMÉDIATE DE Iosu Uribetxeberria Bolinaga» (N'oubliez de mettre la signature et le nom de l'expéditeur/trice !)" (1) PCE(r), GRAPO et SRI

IOSU ASKATULeçon de dessin. (Nizar Qabbani, poète syrien) Mon enfant pose en face de moi sa boîte de peintures et il me demande de lui dessiner un oiseau. Je trempe le pinceau dans la couleur grise et je dessine un carré avec des fermetures et des barreaux. Ses yeux se remplissent d’obscurité : “Mais... c’est une prison, papa ! Tu ne sais pas dessiner un oiseau ? Et je lui dis : “Mon enfant, pardonne-moi... J’ai oublié la forme des oiseaux.” Mon enfant pose alors en face de moi son carnet de dessin et il me demande de lui dessiner un épis de blé. Je prend la plume et je dessine une arme à feu. Mon enfant se moque de mon ignorance et il s’exclame : “Papa ! Tu ne connais pas la différence entre un épis de blé et une arme à feu ?“. Je lui dis : “Mon enfant, oui j’ai connu les formes des épis de blé, celle de la miche de pain, celle de la rose mais dans cette époque très dure que nous vivons actuellement les arbres de la forêt se sont unis à la Résistance pour Lutter.(…)”

Dessin d'AURORA(Juin 2012)(Juin 2012) Dessin d'Aurora Cayetano 

prisonnière politique du PCE(r) en Prison

  

  

(gorria)Résistance-1

(TOULOUSE) : PROCES-FARCE ! Face à la Répression de l'Etat français Solidarité avec le CREA (OKUPA) RÉSISTER C'EST VAINCRE ! (plus d'infos) SOLIDARITÉ !

21 JUIN 2012

JEUDI 21 JUIN 2012 (PARIS) (19H) RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRISON DE LA SANTÉ Concert de dénonciation contre la Terreur d'État Plus d'infos (cliquer)

 

lamine-diengmanifestation-lamine-dieng-2011-avenue-gambettaNI OUBLI ! NI PARDON ! lamIne dieng, Un ouvrier assassinÉ par la Police de l'État français MARCHE COMMÉMORATIVE À PARIS (14h) Samedi 16 Juin 2012 (Plus d'infos)

vérité et justice pour ali ziri-2NI OUBLI ! NI PARDON ! ALI ZIRI, Un ouvrier assassinÉ le 9 Juin 2009 par la Police de l'État français Rassemblement À Argenteuil (14h30) Samedi 9 Juin 2012 (Plus d'infos)

LIBERTÉ POUR DENIZ

VENDREDI 25 MAI 2012 (NUREMBERG, ALLEMAGNE)15H RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ CONTRE LE PROCES-FARCE DE DENIZ : UN ANTIFASCISTE (plus d'infos)

 

jpeg-A3 AFFICHE 19-20 MAI 2012-azk

OU SONT-ILS ? OU SONT-ELLES ? CONTRE LA TERREUR D'ETAT SEMAINE CONTRE LES DISPARITIONS POLITIQUES (17-31 MAI 2012)  

Organisée par l'ICAD-Section française PLUS D'INFOS (cliquer)

euskal presoak euskal herriraJEUDI 31 MAI 2012 (devant la mairie de BAIONA) Jour du Procès en appel à Paris (19 H) RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ AVEC JON KEPA PAROT prisonnier politique basque d'ETA PRIS EN OTAGE PAR L'ÉTAT FRANCAIS DEPUIS 23 ANS

jpeg-(09.05.1976) ULRIKE MEINHOFazkPlus d'infos (en cours rédaction)

IBAI ASKTATU-1

IBAI ASKTATU-2 IBAI ASKATU ! GUK ZUREKIN ! LIBERTÉ POUR IBAI PEÑA BALANZATEGUI ! ON EST AVEC TOI ! EUROAGINDUEI EZ !  Plus d'infos  et Lutte Antifasciste  (Originaire de Gasteiz et réfugié politique à Baiona.Transféré en Juin 2012 de la prison de Seysses dans l'État français à celle de Soto del Real dans l'État espagnol) Pour lui écrire : IBAI PEÑA BALANZATEGUI - MADRID-V SOTO DEL REAL CENTRO PENITENCIARIO - CARRETERA COMARCAL 611 - 28.791 SOTO DEL REAL (MADRID) ESPAÑA.

 

 

 

HOMMAGE A LA CAMARADE YASEMIN DU MLKP

Yasemin Yoldas-3

La "Camarade Yasemin" du MLKP est morte le 9 février 2012

en luttant contre l'Etat turc fasciste

pour la révolution socialiste et le Communisme

en Turquie et au Kurdistan

PLUS D'INFOS (cliquer)

HOMMAGE, GRÈVE DE LA FAIM ET DÉTENTION

SOLIDARITÉ AVEC MANUEL ARANGO RIEGO

PRISONNIER POLITIQUE DU PCE(r)

LE 19 OCTOBRE 2011

FIN DE LA PROTESTATION AVEC

GRÈVE DE LA FAIM

DEPUIS LE 16 SEPTEMBRE 2011

CONTRE LE DÉNI DE LA CONDITION DE PRISONNIER/ÈRE POLITIQUE ET DE MILITANCE

MIS EN OEUVRE PAR L'ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE ET L'ÉTAT ESPAGNOL

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)-castLA SOLIDARITÉ DE CLASSE EST NOTRE ARME ! ÉCRIS-LUI !

Prision de C.P. Madrid VI - Aranjuez

C.P. Madrid VI 28300 Aranjuez (Madrid)

02.10.11-im1(lettre interceptée)

  11 OCTOBRE 2011 (BAIONA). DIFFUSION DE 300 TRACTS SRI* À DES PROLÉTAIRES DURANT UNE MANIFESTATION NATIONALE DANS L'ÉTAT FRANÇAIS CONTRE LA PRÉCARITÉ.

* En Solidarité avec la Grève de la Faim du Camarade Manuel Arango Riego, Prisonnier Politique du PCE(r) et pour rappeler l'existence de la Lutte dans les prisons du Collectif des presxs politiques du PCE(r), des GRAPO et du SRI.

BLOG(Manif 10oct2011)TRACT SRI-jpeg DÉTENTION ET MISE EN "LIBERTÉ" AVEC CHARGES

DE PABLO HASÉL, RAPPEUR DE 22 ANS 

LIBERTÉ POUR CE CAMARADE SOLIDAIRE ET COMBATIF!

pablo Liberté !LIBERTÉ IMMÉDIATE DE PABLO HASÉL !

Il est Communiste, les terroristes c'est vous.

SOLIDARITÉ AVEC PABLO HASÉL !

-COMMUNIQUÉ DE PABLO HASÉL

ET CAMPAGNE DE SOUTIEN

logo-radio-clash

RADIO CLASH DE LIMOGES

-Émission du 4 octobre 2011

-Émission du 11 octobre 2011

-Emission du 18 octobre 2011