Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 08:15

0-PROCESDOSSIER SRI "Solidarité de Classe contre le Terrorisme d'État":

1-Nouvelles sur les prisonnier-ère-s politiques communistes et antifascistes (01.07.2011. Comités pour un SRI)

2-Le 5 juillet 2011: Procès-Farce à Madrid de Xurxo GARCIA VIDAL prisonnier politique antifasciste des GRAPO (01.07.11. Comités pour un SRI)

3-Solidarité avec le Camarade Arenas

3a. Poème du "Camarade Arenas" en hommage à Francisco EIZAGUIRRE assassiné le 28 juin 1979 à Paris par le BVE et autres poèmes de Lutte Révolutionnaire

3b-(ÉTAT ITALIEN) De nombreux-euse-s jeunes italien-ne-s sont censuré pour faire parvenir leur soutien à Arenas (01.07.2011. Secours Rouge Italie)

3c-(ÉTAT ESPAGNOL) Appel à la solidarité de Nega: membre du groupe de musique "Los Chikos del Maiz" par "Acción Comunista" (28.06.2011. Forum Comunista)

4-(GALICE) Paco Cela sans visites et avec le téléphone limité à 5 minutes par semaine (05.07.2011. Solidariedade, comité SRI de Galice)

5-(MÉMOIRE HISTORIQUE). Sur ces falsifications criminelles, boues de sang et de torture: la Presse bourgeoise et la Police désignent, le BVE (Bataillon Basco-Espagnol) tire. (04.07.11-Comités pour un SRI)

6-Les GAL en prison par leurs propres Lois (05.07.2011. Comités pour un SRI)

7-(ÉTAT SUISSE) La Suisse criminalise. Manifestations du 18 au 22 Juillet 2011 à l'occasion du Procès contre 3 anarchistes Billy, Silvia et Costa* (05.07.2011. Comités por un SRI)

8-(EUROPE) Défendons les militant-e-s du SRI attaqué-e-s en Suisse, Belgique, Italie et Espagne! (04.07.2011. Commission pour un SRI)

9-(EUROPE) Le cas FLICK, 30 ans après (03.07.2011. Juan Manuel Olarieta Alberdi. Avocat, écrivain et réprimé politique du SRI)

10-(ÉTATS-UNIS) Mort de Geronimo PRATT, un ex-Black Panther qui a passé 27 ans en prison (01.07.2011. Comités pour un SRI)

11-(ÉTAT ESPAGNOL) L'expérimentation perverse du Professeur ZIMABARDO (02.07.2011. Comités pour un SRI)

 

1-PROCESMémoire Historique du 05.07.2011:

-1925: 23 communistes condamné-e-s à mort par un Tribunal militaire, en Bulgarie.

-1958: Débarquement de 5.000 Marines yanquis à Beyrouth (Líban).

-1979: Un maire du Baix Llobregat (Catalogne) reste paralysé suite à un tir de la Guardia Civil.

-Répression fasciste au Chili, Argentine, Pérou, Bolivie et Colombie avec l'aide des USA: 150.000 mort-e-s.

 

Phrase du 04.07.1937:

Dans les circonstances qui marquent notre époque, la seule chose qui peut conserver vivante l'espérance de temps meilleurs c'est la Lutte héroique du peuple espagnol pour la Liberté et la Dignité humaine"Albert Einstein. Message de soutien et Solidarité au Congrès International des Écrivain-e-s Antifascistes, Juillet 1937.

 

1-Nouvelles sur les prisonnier-ère-s politiques communistes et antifascistes (01.07.2011. Comités pour un SRI)

Voir presxs politiques:<http://sribaiona.over-blog.com/pages/ECRIRE_AUX_PRESXS_POLITIQUES_-5310103.html>

 

PROCES FARCE XURXO2-Le 5 juillet 2011: Procès-Farce à Madrid de Xurxo GARCIA VIDAL prisonnier politique antifasciste des GRAPO (01.07.11. Comités pour un SRI)

-XURXO GARCÍA VIDAL, prisonnier politique antifasciste des GRAPO, depuis 4 ans en prison.

Aujourd'hui, mardi 5 juillet 2011, Xurxo GARCÍA VIDAL a un procès-farce à Madrid dans les salles de Jugements de la rue c/Julián Camarillo, relatif à un dossier pour “injures” à l'encontre du Procureur Miguel ÁNGEL CARBALÍ lors d'un procès datant de 2009. Il se trouve ces jours-ci à la prison de Valdemoro.

-Voir Procès-Farce: <http://sribaiona.over-blog.com/article-proces-farce-d-un-antifasciste-grapo-78390196.html>

-Voir Les mots sont des armes: Ils ont désarticulé les GRAPO (chanson de Pablo HASEL)<http://sribaiona.over-blog.com/article-les-mots-sont-des-armes-chansons-de-pablo-hasel-78294673.html>

-Àécouter: Un café avec Gundrun ENSSLIN (CD de Pablo HASEL à télécharger et écouter)

dans la rubrique "LIENS" (Pablo Hasel ) sur la page d'accueil de SRI BAIONA: <http://sribaiona.over-blog.com/>

Description: Chansons de protestation crachant haut et fort ce que beaucoup savent mais ne se risquent pas à raconter ou taisent pour ne pas avoir de problème où ne pas mettre en péril leur carrière. Sans plus d'aspiration qu'à faire penser plus loin que ce qui est établit et emmerder ceux/celles qui ne veulent pas que la réalité toute crue altère leur bulle de niaiserie, égoisme, couardise et fausseté. Le titre est un hommage à la Guerrillera fondatrice de la RAF ("Rote Armee Fraktion": Fraction Armée 2-PROCESRouge) une guérrilla urbaine communiste et anarchiste qui a opéré en Allemagne des années 70 à 90, mettant en échec l'État impérialiste et bourgeois. La RAF a bénéficié d'un grand soutien populaire et ses actions avaient entre autres objectifs, de freiner la Guerre Impérialiste au Vietnam et de faire payer pour leur Génocide les Nazi-e-s qui continuaient à avoir des postes privilégiés.

 

3-Solidarité avec le Camarade Arenas

-3a. Poème du "Camarade Arenas" en hommage à Francisco EIZAGUIRRE assassiné le 28 juin 1979, à Paris, par le BVE et autres poèmes de Lutte Révolutionnaire.

Voir les poèmes: <http://sribaiona.over-blog.com/article-poemes-et-ecrits-du-camarade-arenas-78298550.html>

3b-(ÉTAT ITALIEN) De nombreux-euse-s jeunes italien-ne-s sont censuré pour faire parvenir leur soutien à Arenas (01.07.2011. Secours Rouge Italie)

"Arenas, combien de censures t'imposent-ils? TOUS les courriers? Les lettres envoyées d'Italie (peu importe la ville) et adressées à Arenas, REVIENNENT à leurs destinataires... Il ne s'agit PAS de lettre du Secours Rouge International ou d'un quelconque organisme "subversif" sinon de lettres écrites par de nombreux-euse-s jeunes intéressé-e-s pour débattre avec lui et qui veulent lui faire savoir qu'ils/elles le soutiennent à distance..."

3c-(ÉTAT ESPAGNOL) Appel à la solidarité de Nega: membre du groupe de musique "Los Chikos del Maiz" par "Acción Comunista" (28.06.2011. Forum Comunista)

(Extrait de l'entretien) “(…) Sur le Camarade Arenas: cela me blesse beaucoup l'abandon de la part de la Gauche quant à sa situation carcérale, c'est une honte. Que l'on soit d'accord ou pas avec ses approches théoriques (personnellement je pense qu'elles sont trop déterministes et économicistes), le devoir de toute personne qui décemment et clairement se considère solidaire est de dénoncer son cas. Il est intolérable qu'une personne sans un seul délit de sang prouvé porte la quantité d'années de prison qu'Arenas réalise en détention. (...)"

Voir version originale (castillan): <http://www.forocomunista.com/t11450-accion-comunista-entrevista-a-nega-componente-de-los-chikos-del-maiz#152203>

 

10-LUTTER4-(GALICE) Paco CELA sans visites et avec le téléphone limité à 5 minutes par semaine (05.07.2011. Solidariedade, comité SRI de Galice)

"Paco CELA, pris onnier politique du PCE(r) confiné depuis 10 jours dans le module d'isolement de la prison de Valladolid est enfin revenu à sa cellule mais il continue d'être pratiquement totalement isolé de tout contact avec l'extérieur. Il peut uniquement réaliser un appel de 5 minutes par semaine. Ils lui ont également suspendu toutes les visites au parloir. Désormais, il devra les solliciter de nouveau avec la longueur du traitement administratif que cela suppose. Dans le cas des prisonnier-ère-s politiques, les listes d'autorisation se renouvellent tout les 6 mois et le nombre de personnes pour les visites est limité à 8. Les appels téléphoniques sont de 8 par semaine au lieu des 10 concédés au reste des prisonnier-ère-s. Les prisonnier-ère-s révolutionnaires ne peuvent pas non plus recevoir de visites de personnes qui ont des antécédents politiques et toutes les communications (parloirs, téléphones, courriers) font l'objet d'interventions*.

Nous rappelons que cet habitant de A Coruña (Galice) avait été isolé en cellule de châtiment du fait d'avoir utilisé le téléphone pour réciter un poème dédié à la Mémoire de 4 Antifascistes, lors d'un acte qui s'est célébré à A Coruña, le 18 Juin 2011. L'enregistrement téléphonique [qui peut être écouté ici:<http://www.goear.com/listen/db89b2a/poema-a-los-caidos-paco-cela-seoane> ]n'a même pas pu être utilisé à cause de la basse qualité du son. Le poème a été transcrit et lu par une compagne du Comité à la fin de l'Hommage rendu aux galicien-ne-s: Roberto LIÑEIRA (dont les restes reposent au cimetière de San Amaro à A Coruña), Albino LÓPEZ, Dolores CASTRO et le catalan Antonio CABEZA, tous assassinés-e par la Guardia Civil: le 17 Juin 1981.

En plus de l'isolement, il faut prendre en compte le fait que Paco CELA souffre d'un diabète sévère qui l'oblige à réaliser lui-même des piqures d'insuline plusieurs fois par jour. Une maladie incompatible avec le Régime alimentaire et les  conditions de vie générales dans lesquelles il vit depuis sa détention, il y a 4 ans, en Juin 2006.

L'habitant de A Coruña a une trajectoire d'engagement presque sans équivalent. Prisonnier et incarcéré au début des années 80 pour avoir participé à une action armée à A Coruña, il a été détenu de nouveau en 1985 quand il formait déjà partie d'un commando opérationnel des GRAPO. Condamné à plusieurs centaines d'années de prison, il est sorti en liberté en 2005 après avoir accompli la peine maximale imposée, un peu plus de 20 ans de prison. Récemment, il a été condamné à 11 ans et 8 mois de prison du fait de militer au PCE(r). Au total, il a déjà réalisé 25 ans dans les chaînes de l'État espagnol."

*Contrôles avec mises sur écoute -voire film- des visites avec copies des courriers entrants et sortants de la prison.

Écris ta solidarité !

PACO CELA SEOANE, prisonnier politique du PCE(r)

prisión de villanubla

47071 villanubla (valladolid)

Voir le blog solidariedade:<http://comitedesolidariedade.wordpress.com/2011/06/19/castigan-a-paco-cela-por-usar-o-telefono-para-recitar-un-poema/>

 

3-PROCES5-(MÉMOIRE HISTORIQUE). Sur ces falsifications criminelles, boues de sang et de torture: la Presse bourgeoise et la Police désignent, le BVE (Bataillon Basco-Espagnol) tire. (04.07.11-Comités pour un SRI)

Extrait du quotidien espagnol "El País", année 1977, jamais en aussi peu de phrases, autant de manipulation:

Le PCE(r) dans la Province de Biscaye est désarticulé ("El Pais", 1977). 16 membres du Parti Communiste reconstitué PC(r) et leurs filiales, GRAPO, ODEA (Organisation Démocratique des Étudiants Antifascistes) et Secours Rouge ont été détenu ces derniers jours en Biscaye, selon ce qu'affirme une note du Cabinet de Presse de la Direction Supérieure de Police à Bilbo. Les 16 détenus sont considérés dans la note citée comme des membres "libérés" du PC(r), GRAPO, ODEA et Secours Rouge. Parrallèlement, la Police a découvert 2 appartements de refuge où habitaient deux des détenus [bla, bla, bla...] Une voiture utilisée par les membres du Parti a aussi été saisie à Sestao. À l'intérieur, des numéros de "Gaceta Roja" -l'organe des GRAPO- a été retrouvé en abondance ainsi que des autocollants signés par la même organisation. Il y a 3 jours, 8 des 16 détenus -les récents capturés avec moins d'antécédents que les autres- sont passés devant le Juge qui a ordonné leur liberté.

NOTE DE LA POLICE ESPAGNOLE. Selon la note de la Direction Supérieure de la Police de Bilbo, les détenus sont:

1-A.F.E., 26 ans, libéré. Milite au PC(r) depuis 1976. À Lejona.

2-M.M.M., 22 ans, libéré. Il entre au GRAPO en s'incorporant au service militaire, sous les ordres de I.M.I. Auquel il passe de l'information sur les officiers et l'armement de son régiment. À Lejona.

3-J.L.M, femme, 19 ans. Santurce. Enrôlée dans le Secours Rouge d'où elle passe à l'appareil de propagande.

4-A.S.F., femme. Bilbao, professeure de EGB. Propagande et hébergement à son domicile de plusieurs "libérés" du PC(r).

5-J.M.O., 21 ans. Baracaldo. Il a créé et impulsé l'ODEA dans la région et plus tard il est enrôlé au Secours Rouge.

6-R.A.T.H., femme, 18 ans. Gallarta. Responsable de la distribution de propagande à l'ODEA.

7-M.S.T.G., femme, 19 ans. Ortuella. Elle était enrolée à l'ODEA mais elle a abandonné son activité en apprenant que le Parti avait réalisé les attentats avec explosifs du 18 juin dernier.

8-M.L.L.V., femme, 17 ans. Gallarta. Comme la précédente, elle a abandonné son activité en sachant que son Parti réalisait des actions terroristes.

9-L.A.G.P., 18 ans. Ortuella. Il était en période de captation.

10-J.I.O.G., 21 ans. Baracaldo. Il était responsable de propagande de l'ODEA et il était aussi chargé de faciliter des appartements de refuge pour les "libérés".

11-A.C.A.S., 23 ans. Las Carreras. Il a participé à diverses ventes de propagande.

12-E.R.P., 23 ans. Baracaldo. Il a appartenait au comité national du Secours Rouge et il était responsable de distribution de propagande.

13-R.G.G., 20 ans. Las Carreras. Enrôlé à l'ODEA, il a distribué de la propagande.

14-M.M.P.A., femme, 20 ans. Las Carreras. Membre du comité national du Secours Rouge.

15-J.I.O.A., 19 ans. Baracaldo, responsable de l'ODEA à l'Université.

16-J.M.L.Y., 18 ans. Las Carreras, il vendait de la propagande pour le Secours Rouge.”

Notes des Comités pour un SRI.Les informations publiées par le quotidien espagnol "El País" font apparaître la filiation complète, le prénom, les deux noms de famille, l'état civil, la profession et plusieurs autres informations. Seulement quelques questions: si le Juge fasciste lui-même et le T.O.P.* a laissé en liberté 8 des détenu-e-s, pourquoi le quotidien démocrate "El País" cite les 6 détenu-e-s avec tout leur état-civil malgré le fait qu'ils/elles soient déjà libres? Pourquoi mélanger 4 organisations différentes -GRAPO, PCE(r), ODEA et SR- comme des "filiales"? Pourquoi citer des dirigeant-e-s du PCE(r) comme étant des militant-e-s des GRAPO? Pourquoi mélanger encore une fois les différents sigles dans une soupe criminalisatrice?

Les réponses: celles-là le quotidien "El País" ne les publie pas. Nous citerons seulement les brutales tortures dénoncées par plusieurs personnes, les postérieures et répétées détentions policières de plusieurs d'entre eux/elles, l'élimination physique de 2 militants du PCE(r) à Paris par le B.V.E.** seulement 2 ans après...

*"Tribunal de Orden Publico": Tribunal de l'Ordre Public, un instrument d'exception franquiste aujourd'hui désigné sous le terme de "Audiencia Nacional (Audience Nattionale).

** "Bataillon Vasco Español": Bataillon Basco-Espagnol.

 

6-Les GAL en prison par leurs propres Lois (05.07.2011. Comités pour un SRI)

Le 29.06.2011, propos de Ricardo MARTÍN, membre social-fasciste -d'abord d'Intereconomía (Groupe de communication espagnol fasciste) et maintenant de la défunte Veo7 ("El Mundo" et Pedro J.)- adressé à Hermann TERSTCH (un autre semblable):«Je ne négocie rien parce que je t'ai déjà dit plus d'une fois que je suis partisan des GAL, aussi, ne me parles pas de négociation. Si tu cherches un dur, je suis un dur».

Qu'il aille à la prison immédiatement, pour claire apologie du Terrorisme d'État et de 28 assassinats, sequestrations, bombes et Guerre Sale! Ricardo MARTÍN a été un ancien chef de Cabinet de Joaquín ALMUNIA*. Évidemment, ainsi, nous comprenons enfin sa connaissance et son soutien relatif au Terrorisme d'État.

* Membre du PSOE, ancien commissaire de l'Économie de l'Union Européenne (avril 2004-novembre 2009).

 

5-PROCES7-(ÉTAT SUISSE) La Suisse criminalise. Manifestations du 18 au 22 Juillet 2011 à l'occasion du Procès contre 3 anarchistes: Billy, Silvia et Costa (05.07.2011. Comités por un SRI)

ÀBellinzona (Suisse), le procès contre 3 solidaires anarchistes: Billy, Silvia et Costa va avoir lieu. Chaque jour, leurs compagne-on-s seront présent-e-s dans la salle du procès. Chaque après-midi, des manifestations auront lieu pour informer la population sur ces militant-e-s anarchistes. L'importante Journée de Rencontre du 21 juillet 2011 parlera de l'importance de la Solidarité dans le Mouvement Révolutionnaire.

Voir le blog de soutien à Sylvia, Billy et Costa et pour télécharger le dossier "Contribution à la Lutte", en français (en bas): <http://www.silviabillycostaliberi.tk/>

-Parmi les procès qui auront lieu en Suisse, nous rappellons l'importance de celui du 28 septembre 2011 qui accuse le Secours Rouge International et une compagne de l'organisation AUFBAU.

Voir le blog de Aufbau:<http://www.aufbau.org/>

 

8-(EUROPE) Défendons les militant-e-s du SRI attaqué-e-s en Suisse, Belgique, Italie et Espagne! (04.07.2011. "REVOLUTIONÄRER AUFBAU", suisse)

"C'est connu: Le Capitalisme n'a plus rien à offrir sauf l'augmentation des scénarios de Guerre, la diminution de la qualité du travail et de vie et la Lutte de Classe intensifiée par le haut. La crise actuelle se propage non seulement depuis lontemps dans l'économie et différents aspects sociaux mais desormais aussi dans la politique et la culture où les valeurs traditionnelles sont ôtées des conquêtes progressistes jusqu'à n'être plus que réactionnaires.

Si la spirale de la crise capitaliste tourne, avec elle -plus ou moins differé dans le temps- ce sont aussi les crans de la machine de Répression tandis qu'avance la Résistance sur le poste de travail, dans la rue, contre la destruction environnementale et pour une alternative révolutionnaire au Capitalisme en vigueur! La Répression réagit au moyen de plusieurs instruments contre les différentes formes et contenus de la Résistance, en général dont tout d'abord et en particulier contre l'Organisation Révolutionnaire.

5BIS-PROCES«Le passage dans les salles des Tribunaux devient une partie du Processus Révolutionnaire.»*

"Un procès aura lieu du 19 au 23 septembre 2011 au tribunal pénal de Bellinzone (dans le sud de la Suisse). Après de très longues et très dispendieuses investigations, menées aussi bien au niveau international, le Parquet Fédéral Suisse a deposé un dossier d'accusation judiciaire contre une camarade de "Revolutionärer Aufbau" de Suisse (Construction Révolutionnaire) et de la Commission pour un SRI. Concrètement, il s'agit d'attentats pyrotechniques contre des installations de l'État espagnol (Consulat Général et bureaux de voyages étrangers), contre des Agences de voyage à l'étranger grecques, "IBERIA" et "EL AL" (tous dans le même batiment: entre autre en lien avec les grèves de la faim des prisonnier-ère-s politiques du PCE(r) et des GRAPO au cours des années 2002 et 2004), contre le Service d'Intelligence interne à la Suisse (DAP), contre le Secrétariat d'État pour l'Économie (SECO)** et contre la Police Cantonale de Zurich. Un autre attentat contre le Consulat Général indien à Berne n'est pour le moment plus mentionné dans les actes du dossier judiciaire. Les attentats portaient tous la signature “POUR UNE PERSPECTIVE RÉVOLUTIONNAIRE”. Avec ce slogan, depuis 1997, beaucoup d'attentats contre l'État, le Capital, les Guerres Impérialistes, les Sommets comme le WEF et la ContreRévolution sont revendiqués.

Depuis des années, les services de l'État italien et suisse essayent d'arrêter la Camarade. Elle a déjà été mise en prison plusieurs fois pour violation de l'Ordre Public. Sous l'ordre des Services italiens, des perquisitions coordonnées au niveau internationnal se sont répétées contre elle. La dernière en date du 12 février 2007 est liée à la vague d'arrestations contre le projet révolutionnaire du PCp-m en Italie (Parti Communiste politico-militaire). Le dossier judiciaire italien qui a été ouvert à ce moment-là «pour participation à une association terroriste»n'a toujours pas été officiellement fermé, jusqu'à ce jour. Aussi le Parquet Judiciaire belge s'est aussi interessé à elle, quand 4 camarades du SRI de Belgique ont été arrêtés le 5 juin 2008 pour soutien à une association terroriste (encore le PC p-m !).

Ces 2 commissions rogatoires internationales n'apparaissent pas en tant que chefs d'accusation dans le Procès à venir mais ces actes sont mis en pièce-jointe aux nombreux classeurs du Procès. Il est typique de la Contre-Révolution préventive Suisse que l'Accusation évite le concept "d'association terroriste" ou "subversive". Expédient par lequel elle croit contourner la question de l'ennemi politique interne au pays.

Comportement de la Contre-Révolution

Celle-ci fait une distinction claire entre les chefs d'accusation concrets et “la suggestion”, comme le réalise justement l'introduction des procédés italiens ou belges dans le dossier principal. Dans le même objectif, la Contre-Révolution préventive Suisse essaye de l'obtenir au moyen d'allusions claires ou cachées relatives à l'Anarchisme et aux anarchistes arreté-e-s en Suisse qui sont en prison pour une tentative d'attentat à la dynamite contre le nouveau laboratoire de recherche sur les nanotechnologies IBM de Rüschlikon et avec des colis piegés contre le lobby nucleaire qui ont explosé en Suisse. Dans ce contexte, celle-ci continue à faire des allusions pour suggerer un lien direct ou indirect avec le procès contre la camarade de Aufbau et du SRI.

Les attaques internationales (en partie coordonnées comme celles qui ont cours en Belgique, Suisse et Italie) ont en commun: la criminalisation de militant-e-s, elles veulent frapper la Construction de la Solidarité Internationale de Classe tout comme les projets politiques concrets, dans les pays eux-mêmes. Vraiment dans le sens de Mao TSE TUNG: «Si l'ennemi nous combat, alors c'est un bien parce que c'est la preuve qu'on a tracé une claire ligne de division entre nous et l'ennemi. Si l'ennemi nous affronte avec energie, nous peint avec les couleurs les plus louches et ne fait rien valoir de nous, encore mieux; parce que cela témoigne que nous avons non seulement tracé une ligne nette de division entre nous et l'ennemi, mais que notre travail a aussi du succès***». Et enfin la citation du collectif des prisonnier-ère-s politiques italien-ne-s Aurora: «On prendra la balle au vol et on tentera de faire du passage par les salles des Tribunaux une petite contribution au Processus Révolutionnaire».

*Citation du Collectif des prisonnier-ère-s politiques italien-ne-s "Aurora".

**Centre de Compétence de la Fédération relatif à toutes les questions économiques centrales.

***Extrait de "Si l'ennemi nous combat, ceci est un bien et pas un mal" (26 mai 1939)

Voir le blog de AUFBAU:

<http://www.aufbau.org/index.php?option=com_content&task=view&id=1124&Itemid=149>

 

4-PROCES9-(EUROPE) Le cas FLICK, 30 ans après (03.07.2011. Juan Manuel Olarieta Alberdi. Avocat, écrivain et réprimé politique du SRI)

"Au début des années 80, FLICK était le symbole de la corruption politique en Europe. Entre 1969 et 1980, celui-ci avait financé les Partis politiques allemands de toutes les couleurs avec un total de 1.300 millions d'euros. Le gérant de son Consortium: Eberhard von Brauchitschl'appelait cyniquement «l'infirmier du paysage politique». Bien qu'alors il ne faisait pas partie de l'Union Européenne, ce "paysage" incluait l'Espagne et, plus concrètement, le PSOE (Parti "Socialiste Ouvrier" Espagnol). L'argent provenait de Friedrich Karl Flickqui durant des decennies avait dirigé l'un des plus importants Monopoles industriels d'Allemagne. FLICK avait hérité de la fortune de son père, principal fournisseur d'armement à HITLER ce pourquoi la conclusion est évidente: l'argent NAZI a financé la création du PSOE durant la Transition et sa première victoire électorale en 1982.

Le cas FLICK a éclaté en 1981 quand une inspection du fisc allemand a découvert un document comptable qui recueillait les paiements en espèce aux politiques de tout les Partis représentés au Bundestag, y compris les Ministres de l'Économie: Hans Friderichs et Otto Lambsdorfflesquels ont effacé au profit du Consortium de FLICK des impôts d'une valeur d'environ 450 millions d'euros. La corruption lave plus blanc: elle transforme en Démocratique le Nazi et en Privé ce qui est Public. Les subordinations de FLICK sont devenus le plus grand scandale de corruption de l'Allemagne occidentale. Quatre Fondations allemandes ont mis en oeuvre le financement des Partis, spécialement celle de Friedrich Ebert, relié à la socialdémocratie qui servaient de couverture au réseau de corruption politique et financière.

Le processus postérieur est plus que connu. Chaque fois qu'éclate un scandale, il se constitue une commission parlementaire correspondante "d'investigation" pour calmer les énergies, les esprits et jeter la cochonnerie sous le paillasson. Dans l'interminable "investigation" qui s'est ouverte en Allemagne, personne ne se souvenait de rien. Von Brauchitscha déclaré qu'il ne s'agissait pas de subordination, sinon de donations. Le même FLICK a aussi perdu la mémoire. Il a du comparaître face à une commission parlementaire de son pays qui a commencé l'investigation sur le cas. Le magnat a dit ne rien savoir sur les transferts d'argent. Il a sacrifié son lieutenant: von Brauchitschet après lui toute une série de politiques et banquier-ère-s renommé-e-s a aussi été obligé de démissionner, parmi eux/elles, le Ministre de l'Économie d'alors: le libéral Otto Graf Lambsdorff.

L'Histoire de la Dynastie FLICK est celle de l'Allemagne elle-même. Avec l'ascension des Nazi-e-s en 1933, son père a été celui qui a établit les piliers du puissant Monopole qui a réussit à se consolider comme second Empire sidérurgique du IIIème Reich en commandant 48.000 travailleur-euse-s forcé-e-s venu-e-s des Camps de Concentration. Au terme de la Seconde Guerre Mondiale, le Tribunal de Nuremberg qui a condamné les crimes nazis l'a condamné à 7 ans de prison. Pour laver ses mains de néo-Nazi dans la post-Guerre de l'Allemagne Fédérale, il a promulgué une Loi pour indemniser les victimes des Camps de Concentration durant la Seconde Guerre Mondiale. Mais "celui qui fait la Loi fait le piège", dit la sagesse populaire.

Bien que la famille FLICK ait été étroitement liée aux Nazi-e-s, bien qu'elle ait accumulé sa fortune sur l'Exploitation des Antifascistes irréductibles dans les Camps de Concentration, personne n'a obligé FLICK a payer un centime comme compensation aux Antifascistes. La solution n'était pas l'Indemnisation sinon l'Expropriation des Monopoles et c'est ce qui a été fait dans l'autre partie de l'Allemagne, en République Démocratique. Quand le Capitalisme allemand a accepté de payer des aumônes au fond commun destiné aux Antifascistes réprimé-e-s, FLICK l'a refusé. Il n'était pas disposé à donner un centime à ses ennemi-e-s de Classe. Il a argumenté que l'aumône pour les travailleur-euse-s forcé-e-s, à part égales entre le Gouvernement et les entreprises privées allemandes, n'était pas une obligation pour les particuliers. Il a aussi signalé que les entreprises qui se trouvaient entre les mains de la famille FLICK durant le IIIème Reich ou qui avaient participé dans celles-ci –comme Daimler Benz*et Dynamit Nobel**- avaient déjà payé leur part à ce fond.

Après le scandale, FLICK a décidé de se retirer des affaires. En 1985, il vend à la Deutsche Bank ses entreprises sidérurgiques, chimiques, d'armement et automotrice (son paquet d'actions dans Daimler Benz) pour 970 millions d'euros. La banque a démembré le Monopole en plusieurs entreprises et elle les a mis en bourse. Les gains de la vente ont été investis en biens immobiliers, actions et fonds aux États-Unis, en Europe et en Asie. En 1994, FLICK a transféré le siège administratif de ses affaires de Düsseldorf (Allemagne) à Vienne (Autriche) où il a vécu les dernières années de sa vie avec sa 3èmeépouse, Ingrid Ragger,sa secrétaire, de 33 ans plus jeune que lui. Il est mort placidement en 2006.

L'ancien dirigeant démocrate-chrétien: Rainer Barzel est lui aussi mort la même année. En 1984, il a démissioné de la Présidence du Bundestag quand le soupçon a surgit depuis la commision "d'investigation" du cas qu'il avait, lui aussi, reçu de l'argent de FLICK. Avec ce paiement, maquillé en forme d'honoraires de conseiller, FLICK avait acheté pas moins que le retrait de BARZEL de la Présidence du Parti et du Groupe Parlementaire démocrate-chrétien pour laisser la voie libre à Helmut Kohl. Le nom de KOHL figurait dans la relation des subordonné-e-s. Von Brauchitschne l'a pas seulement payé avec de l'argent sinon aussi avec du caviar. Il doit sa carrière à FLICK autrement dit à la corrution politique. Pour varier, dans sa déclaration, le futur Chancellier allemand a dit ne se souvenir de rien. En arrivant au Gouvernement, la coalition démocratechrétienne-libérale qui a présidé à tenté d'amnistier les corrompu-e-s mais la tentative a échouée à cause de l'énorme indignation publique qui s'est déchaînée.

6-PROCESLe chapitre espagnol de la trame a tardé un peu plus à être découvert mais il n'a pas été découvert en Espagne où tous/tes ont regardé de l'autre côté. Cela est arrivé, en 1984, quand le député social-démocrate allemand: Peter Struck a déclaré à la presse de son pays qu'un autre député du même Parti: Hans Jürgen Wischnewskiavait remis un million de marks au réseau espagnol de corruption dirigé par Felipe Gonzálezdepuis le Gouvernement. En 1990, la revue allemande “Der Spiegel” a assuré que les premières livraisons de FLICK en Espagne procédaient des fonds réservés des Services Secrets allemands créés durant le Gouvernement socialdémocrate-libéral d'Helmut Schmidt(1974-1982), avec le consentement de tout les Partis parlementaires.

Durant la Transition, pour la livraison caché des subordonné-e-s, les Services Secrets allemands ont utilisé quatre Fondations politiques différentes, spécialement celle de Friedrich Ebert. Pour effacer les traces de l'origine de l'argent, ils ont aussi falsifié la documentation. Entre 1978 et 1981, les donations en Espagne et au Portugal ont atteint environ 3,3 millions d'euros, selon le quotidien allemand “Der Spiegel”. 

Que tentaient de cacher les Services Secrets et la social-democratie? L'explication est apparue quand le Représentant de FLICK: von Brauchitscha comparu à la Commission du Congrès. CARRILLO*** lui a demandé: «J'ai entendu dire que Mr. FLICK a été condamné par le Tribunal de Nuremberg en tant que Criminel de Guerre Nazi. Je crois que vous êtes le fils du Général qui fut chef de l'État-Major d'HITLER... Alors, comment expliquez-vous que vous ayez financé le PSOE?». Von Brauchitschn'a pas vascillé dans sa réponse: «Nous tentions de fermer le passage au Communisme et le Parti le mieux situé pour le faire était le PSOE».

Acculé, Felipe González, alors Président du Gouvernement du PSOE a prononcé cette phrase célèbre: «Je n'ai pas même reçu un centime, ni une peseta, ni de FLICK ni de FLOCK». Naturellement, c'était un mensonge: dans la Commission Parlementaire d'Investigations, les impliqué-e-s se sont mis d'accord pour admettre que la Fondation Friedrich Ebert avait destiné à l'Espagne un million de marks mais ils ont trouvé un trou par lequel s'échapper: ils/elles l'avaient touché une année avant l'interdiction aux Partis politiques espagnols de recevoir des donations étrangères. Le Congrès des Député-e-s a alors absous Felipe González av ec 263 votes en sa faveur, en approuvant les conclusions élaborées par la Commission relatives à l'inexistence de preuves et à la fausseté des déclarations. Ensuite Felipe González a reconnu avoir reçu de l'argent provena nt d'Allemagne: «C'était de l'argent pour une noble cause», a-t-il dit. Cela, ils l'appellent noblesse. Cette "noble" Cause était la sienne propre et celle du Parti qu'il présidait. C'est quelque chose que nous les Républicain-e-s ne comprenons  pas car nous ne croyons pas dans les titres de noblesse."

*Entreprise d'automobiles devenue plus tard MERCEDEZ-BENZ.

**Entreprise de Chimie et d'Armement.

***Santiago CARRILLO SOLARES, secrétaire général du PCE-Parti Communiste Espagnol et l'un des principaux protagonistes de sa transformation réformiste et Eurocommuniste (anticommuniste) tout en pactisant avec la Transition de l'État espagnol Monarcho-fasciste.

 

7-PROCES10-(ÉTATS-UNIS) Mort de Geronimo PRATT, un ex-Black Panther qui a passé 27 ans en prison (01.07.2011. Comités pour un SRI)

"L'ex-Black Panthers* et prisonnier politique Geronimo “Ji Jaga” PRATT est mort à l'âge de 63 ans. En 1972, PRATT a été condamné injustement pour l'homicide de Caroline OLSEN. Il a passé 27 années en prison dont 8 d'entre d'elles en isolement. Il a été libéré en 1997, après qu'un Juge annule sa condamnation. Geronimo PRATT a été l'un des prisonnier-ère-s politiques qui a passé le plus de temps en prison aux États-Unis. Ils l'ont condamné dans un procès-farce jusqu'à presque 27 ans parce qu'il était révolutionnaire et dirigeant du Parti des Black Panthers. Comme l'a expliqué le Juge DICKEY dans sa décision, il n'a pas eu un jugement impartial. Le Système a fait tout son possible pour enterrer à vie ce compagnon révolutionnaire: il a menti, déformé la Vérité, falsifié certaines preuves et caché d'autres. Ils l'ont accusé d'un crime qu'il n'a pas commis.

Son principal témoin était un informateur policier et le Procureur l'a occulté. Ils l'ont jeté en prison à vie et ils ont fait tout leur possible pour le détruire. Ils l'ont laissé des années entières au cachot. Ils ont rejeté 16 fois les demandes de liberté conditionnelle. Quatre Tribunaux d'Appel ont donné leur signature en approbation à cette conspiration. Mais Geronimo s'est maintenu ferme et 25 ans après, son innocence a dû être reconnue."

* Black Panthers Party: Parti des Panthères Noires (1962-2011...), mouvement révolutionnaire afro-américain

Voir le blog Black Panthers: <http://www.blackpanther.org/>

 

8-PROCES11-(ÉTAT ESPAGNOL) L'expérimentation perverse du Professeur ZIMABARDO (02.07.2011. Comités pour un SRI)

"Durant l'été 1971, Philip Zimbardo, professeur de psychologie à l'Université de Stanford s'est préparé à mettre en oeuvre une simple expérimentation dans laquelle serait démontré la fragile et mince ligne qui sépare le bien du mal. Pour la mettre en marche, il a reçu une bourse de l'Officine d'Investigation Navale (ONR) du Gouvernement des États-Unis et dont l'argent devait servir à financer toutes les dépenses qui seraient générées durant les 2 semaines de fonctionnement du projet. Celui-ci est connu sous le nom de: "L'expérimentation de la prison de Stanford” et ce qui devait être une preuve de conduite et de résistance humaine a fini par se convertir en une expérimentation perverse remplie d'actes sadiques et cruels.

Gardien-ne-s de prison. Philip Zimbardoa abordé les questions suivantes: qu'arrive-t-il quand on met des personnes bonnes dans un mauvais environnement? L'humanité arrive à vaincre le mal ou alors le mal triomphe? Pour pouvoir donner la solution, il a cherché un grand nombre d'étudiant-e-s disposé-e-s à participer à cet étrange expérimentation en même temps que pleine d'émotions. Il a publié une annonce dans la presse dans laquelle il offrait une gratification de 15 dollars par jour à ces étudiant-e-s qui voudraient faire partie de l'étude. 70 aspirant-e-s se sont présenté-e-s de différentes localités environnantes et qui n'avaient rien à avoir avec l'Université de Stanford. Une série de test ont été réalisés sur eux/elles et finalement, après sélection, 24 candidat-e-s ont élue-s lesquel-le-s ont été divisé en 2 groupes: l'un sera celui des policier-ère-s et l'autre celui des détenu-e-s. Le professeur Zimbardo et son équipe a compté avec la collaboration du corps de Police pour le premier jour de l'expérimentation.

Agent-e-s de police. Le 14 août 1971, de réel-le-s agent-es de la Police se sont déplacé-e-s pour détenir les volontaires à qui l'on avait assigné le rôle de délinquant/es. L'opération était parfaitement coordonnée pour que tout semble réel. La Police s'est présentée dans les maisons des "délinquant/es" et ceux/celles-ci ont été détenu-e-s après qu'on leur ait lu leurs Droits puis ils/elles ont été conduit au commissariat. Une fois là-bas, ils/elles ont été fiché et on a masqué leurs yeux en les faisant monter dans des voitures pour les conduire dans le souterrain de l'édifice du Département de Psychologie de l'Université, lieu où des cellules avaient été aménagées comme s'il s'agissait d'une véritable prison, une chose qui était méconnue des "détenu-e-s".

La “prison de Stanford” était surveillée par un groupe de volontaires que l'on avait vêtu d'uniformes, fourni en matraques et lunettes noires avec l'intention que l'on ne voit pas leurs yeux. La majorité de ces "policier-ère-s" avaient été choisi-e-s pour leurs tendances pacifistes. Beaucoup d'entre eux/elles appartenaient aux mouvements hippies qui à cette époque-là avaient comme consigne et mode de vie le "faites l'amour, pas la Guerre". On leur a donné une série de consignes relative au traitement des prisonnier-ère-s et à l'autorité qu'ils/elles devaient exercer sur ceux/celles-ci. Parmi ces consignes, il y avait celle de les dénuder, de se moquer d'eux/elles, de les humillier... et ils/elles l'ont tellement pris au pied de la lettre que beaucoup d'entre eux/elles sont allé jusqu'à pratiquer une authentique violence psychologique disproportionnée. Les détenu-e-s ont été arrosé de spray anti-parasites, leurs cheveux coupés et la tête revêtue de sacs, dépourvu-e-s de vêtements. Ils/elles ont aussi été obligé de porter comme bonnet une culotte de femme et une chaîne pesante était accrochée à leurs chevilles. Avec tout cela, ils/elles voulaient accélerer le processus pour que les détenu-e-s se sentent humillé-e-s et véritablement emprisonné-e-s. Les cellules étaient pourvues d'une série de microphones et de caméras cachées par lesquelles ils/elles espionaient tout ce que les détenu-e-s faisaient et disaient entre eux/elles.

Avec son expérimentation, ZIMBARDO proposait de démontrer que n'importe quelle personne à qui l'on donne une série d'instructions en l'exposant à une situation limite est capable de franchir la ligne qui sépare "le bien du mal". Le 2èmejour, les premiers problèmes importants ont eu lieu. Certain-e-s reclus-e-s ont quitté les bonnets et ils/elles ont arraché les numéros d'identification qu'ils/elles portaient cousus sur le sac qu'ils portaient comme vêtement. Ils/elles se sentaient humillié-e-s et atteint-e-s par le traitement disproportionné qu'ils recevaient de la part des gardien-ne-s de prison. De leur côté, ceux/celles-ci prennaient chaque jour plus au sérieux le rôle qu'ils/elles devaient représenter, en oubliant qu'il s'agissait d'une représentation. Le groupe de prisonnier-ère-s qui a organisé une mutinerie a été réprimé d'une façon tranchante avec l'Isolement de ceux/celles qui ont dirigé la rébellion et en offrant au reste de petites "récompenses" s'ils/elles obéissaient aux autorités et ne s'ajoutaient pas à l'Insoumission.

Les jours sont passés et certain-e-s prisonnier-ère-s ont commencé à montrer des désordres émotionnels profonds. L'expérimentation n'a pas pu s'achever. Le 20 août 1971, 6 jours après s'être mis en marche, il a du être interrompu après que Christina Maslach, une Docteure de l'Université -non familiarisée avec l'étude qui était en train de se réaliser- ait accédé à la "Prison de Stanford” pour réaliser des entretiens autant des gardien-ne-s que des prisonnier-ère-s et qu'elle se soit rendu compte des très mauvaises conditions dans lesquelles ils/elles se trouvaient. Scandalisée, elle a demandé que l'expérimentation soit donnée pour conclue.

La cinquantaine de personnes qui avait observé toute l'étude du dehors, tout au long de ces jours, était devenue immunisée par toutes les images et comportements qui se déroulaient à l'intérieur en considérant comme "normal" ce qui s'y passait. L'unique personne qui a donné l'alarme a été la Docteure MASLACH. Á ce moment-là, le professeur ZIMBARDO a donné pour achevée l'une des études les plus controversée qu'il ait réalisée: “L'expérimentation de la prison de Stanford”."

Voir le site sur l'expérimentation (castillan): <http://www.prisonexp.org/espanol/>

Partager cet article

Repost 0
Published by sribaiona - dans LUTTE DE CLASSE
commenter cet article

commentaires

DYNAMIQUE DE BAIONA

jpg-SR BAIONA-okPLUS D'INFOS (cliquer)

SOLIDARITÉ PCE(r), GRAPO ET SRI!

 AMNISTIE TOTALE !!!

SANS CONDITIONS !

AMNISTIA TOTALE

2013 : ADRESSES

COLLECTIF DES PRESXS DU PCE(r), GRAPO ET SRI

(2013) PRESXS-adresses

ENCORE 1 PROCÈS-FARCE !!!

PROCES FARCE 13.09.2012 (arenas)-azkPROCES FARCE 13.09.2012 (victoria)-azkMADRID, LE 13 SEPT 2012 :

PITOYABLE TRAGI-COMÉDIE !!!

Audios du dernier Procès-Farce contre "Arenas" et Victoria Gómez. Il n'y a rien de mieux pour rompre la Guerre Sale déployée contre le PCE(r) qui tente de le relier au faux amalgame criminalisateur : PCE(r)-GRAPO... que d'écouter leurs propre paroles. Quand "Arenas" parle sur la politique la Juge l'interrompt et l'expulse. L'avocat de la Défense rompt avec des données tranchantes et sans appel les inventions mises dans les Dossiers judiciaires pour impliquer "Arenas" dans les GRAPO.

  NI OUBLI, NI PARDON !

ABELARDOLIBERTÉ POUR LE COLLECTIF

DES PRESXS POLITIQUES

DU PCE(r), DES GRAPO ET DU SRI

DONT LE CAMARADE ARENAS!

camarade ARENAS

République Populaire

CAMPAGNE DE SOLIDARITÉ AVEC LES PRESXS MALADES

PRESXS MALADESPLUS D'INFOS (cliquer)

7 PRES@S DU COLLECTIF DES COMMUNISTES, ANTIFASCISTES ET SOLIDAIRES DU PCE(R), DES GRAPO ET DU SRI ONT DE GRAVES MALADIES INCURABLES ET ILS/ELLES SONT SÉQUESTRÉ/ES DE FACTO. NOUS EXIGEONS LEUR MISE EN LIBERTÉ IMMÉDIATE!

1-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE-azk

MONTRE  TA SOLIDARITÉ !

IMPRIME LA CARTE ET ENVOIE-LA !

COPIE-LA ET FAIS-LA CIRCULER !

1bis-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE

12-Enrike KUADRA ETXEANDIA-GRAPO

Enrique KUADRA ETXEANDIA, prisonnier politique des GRAPO. Né à Barakaldo (Bizkaia, Pays Basque) le 9 juin 1950. Militant des GRAPO et Historique militant du PCE(r), âgé de 62 ans. En prison 2 fois (22 ans au total). Sauvagement torturé. Mis une nouvelle fois en prison en 1995 : il est devenu gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Daroca (Zaragoza). Opéré d'un cancer à la prostate. Prisión de Daroca Ctra. Nombrevilla 50360 Daroca (Zaragoza)

1-Manuel PEREZ MARTINEZ-PCE(r)-fr

Manuel PÉREZ MARTÍNEZ, prisonnier politique du PCE(r). Né à Melilla le 1er novembre 1944. Secrétaire Général du PCE(r), âgé de 68 ans. En prison 3 fois (19 ans au total). Toujours en situation d'Isolement extrême. Mis une nouvelle fois en prison 2000 : il est devenu un malade chronique. Actuellement, il se trouve dans la Prison de Castellón II. Il souffre de graves problèmes occulaires, de cataractes, migraine chronique, de rhumes continuels qui le maintiennent prostré, d'une hernie du hiatus et de plusieurs maux associés. Prisión de C.P. Castellón II 12140 Albocasser 

11-MARIA JOSE BAÑOS-GRAPO-fr

María José BAÑOS ANDUJAR, prisonnière politique des GRAPO. Née dans le Sud-Est de l'État français le 11 novembre 1964. Militante des GRAPO âgée de 48 ans. 18 ans en prison. Mise en prison en 2002 : elle est devenue encore plus gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Valencia II. Foie dans un très mauvais état. VIH. Elle a besoin d'une déviation coronaire. Fortement médicalisée. Prisión de Picassent-Valencia II - a.c. 1002, 46225 PICASSENT (Valencia).

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)

Manuel ARANGO RIEGO, prisonnier politique du PCE(r). Né à Villaseca de Laciana (León) le 12 décembre 1948. Historique militant du PCE(r), âgé de 64 ans. Il a été plus de 20 ans en clandestinité après avoir été détenu et incarcéré à de nombreuses occasions et blessé par les tirs de la Police lors de l'une d'entre elles. Mis en prison une nouvelle fois en 2007 : il est devenu gravement malade. Il est actuellement dans la Prison de Zuera (Zagazoza). Dans cette prison, il manque de physiothérapeute et de plusieurs médicaments dont il a besoin. Il a une sciatique chronique qui l'oblige à marcher en étant aidé; arthrose générale; hépatite chronique avec perte de masse hépatique. Ulcère duodénal chronique car il a été emputé de l'intestin grêle. Hypermédicalisé. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza).

2-ISABEL APARICIO-PCE(r)-fr

Isabel APARICIO SÁNCHEZ, prisonnière politique du PCE(r). Née à Madrid le 2 février 1954. Militante du PCE(r), âgée de 58 ans. En prison 2 fois (9 ans au total). Incarcérée en 2007 : elle est devenue gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Zuera (Zaragoza). Arthrose générale, ostéoporose, hernies lombaires et discales, sinusite chronique, elle a besoin de plusieurs opérations. Récemment opérée de cataractes aux 2 yeux. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza). 

21-Paco CELA SOANE-PCE(r)Paco CELA SEOANE, prisonnier politique du PCE(r). Né à Verin (Ourense) le 29 octobre 1958. Militant du PCE(r), âgée de 56 ans. En prison depuis 26 ans, en 3 fois. Incarcéré en 2007: il est gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Picassent (Valencia). Diabète très problématique. Jusqu'en novembre 2010, il a eu besoin de 5 injections d'insuline par jour. Prisión de Picassent -Valencia II. ac 1002. 46225 PICASSENT (Valencia).

4-Résister c'est vaincre-fr3-adosB

HOMMAGES DÉC 2014

NI OUBLI,NI PARDON! 

xc-29 AOUT 2013 VIGO

BIOGRAPHIE (Lire) 

au-(05.12.1982)-JUAN MARTIN LUNA-PCE(r)NI OUBLI,NI PARDON!

ACTE DE SOLIDARITÉ

ÉLECTIONS BOURGEOISES :

BOYCOTT !!!

LA LUTTE EST DANS LA RUE PAS AU PARLEMENT-2

Lutte et organise-toi avec le SRI ! A l'école, université, usine, entreprise, quartier : partout tu peux Lutter pour abolir le Capitalisme et l'Exploitation de Classe en oeuvrant pour  LA RÉVOLUTION SOCIALISTE afin d'abolir définitivement toute Classe et Exploitation par LE COMMUNISME ! ET N'OUBLIE PAS LA SOLIDARITÉ AVEC LES ANTIFASCISTES ET COMMUNISTES EN PRISON : DEDANS ET DEHORS FACE A LA RÉPRESSION   !

  

  PREKARIOEN GAUA

CONTRE L'EXPLOITATION

Pour l'Unité des prolétaires

jpeg-xuria-KARTELA 08.12.2012-azk

  SAMEDI 8 DÉCEMBRE 2012

(à partir de 18h.  23bis Rue des Tonneliers. BAYONNE)

(plus d'infos) et Gadafiste Brothers

PHOTOS DE LA SOIRÉE

jpeg-IMP+WEB-rouge-AFFICHE NUIT DES PRECAIRES-BAIPRESOAK KALERA !

PRESOAK ETXERAT !

PRESOAK KALERA

SAMEDI 10 NOVEMBRE 2012 (BAIONA)

(15h30. Place des Basques)

Manifestation pour la liberté

des prisonnier-ère-s politiques basques

  Aux personnes qui ont Lutté

et qui Luttent contre le Fascisme...

LUCHA ANTIFA

VENDREDI 9 NOVEMBRE 2012

(18h30. Place Louis XIV. ST-JEAN-DE-LUZ)

JOURNÉE INTERNATIONALE : NUIT DE CRISTAL

Rassemblement contre le Fascisme : sexisme,

discriminations et racisme... (plus d'infos)

(9 NOV) KRISTALL NACHT 1938-2012-azk

  ZYED ET BOUNA

NI OUBLI, NI PARDON !

Zyed et BounaLUTTE CONTRE LE NON-LIEU ! (plus d'infos)

 

 

presosenferGrève de la Faim de Solidarité avec Iosu 

Dans les États français et espagnol : plus de 250 prisonnier(ère)s politiques sont en Lutte ouverte avec des Grèves de la Faim, refus des conditions de détention, protestations...

Le prisonnier politique des GRAPO : Enrike Kuadra Etxeandia s’est mis en Grève de la Faim illimitée en Solidarité avec la Grève de la Faim de Iosu Uribetxeberria Bolinaga, un prisonnier politique basque gravement malade en phase terminale dans la prison de Daroca à Zaragoza. Une Grève de la Faim de Solidarité a aussi été commencée par les militants des GRAPO : Nacho Varela Gómez (prison de Puerto I) et Marcos Martín Ponce (prison de Morón de la Frontera, Sevilla). Les autres prisonnier(êre)s du Collectif des prisonnier(ère)s poltiques du PCE(r), GRAPO et SRI informé(e)s rejoignent aussi cette Grève...

LIBERTÉ POUR LES PRISONNIER(ERE)S POLITIQUES !!!

Si l'Etat espagnol a concédé la "Liberté" conditionnelle à Iosu : celle-ci n'est toujours pas effective. En Italie et depuis le Secours Rouge International : des messages et des cartes de dénonciation de cette situation sont envoyées au Ministre de l'Intérieur  de l'État espagnol à Madrid.

Appel du Comité pour un SRI (Italie) : L'Etat espagnol laisse mourir en prison un prisonnier politique malade en phase terminale. Iosu Uribetxeberria Bolinaga est atteint d'un cancer maintenant en phase terminale. Selon les médecins de la prison elle-même, il ne dispose que d'une chance de 10% de vivre encore une autre année. Néanmoins, les "Autorités" refusent de lui concéder la Liberté et désormais 7 autres personnes de plus sont en prison car elles ont participé à une Marche de Solidarité pour Iosu lequel est incarcéré suite à l'accusation d'avoir tué un employé de la prison... Dans les Etats espagnols, français et turc : plus de 500 personnes sont en Grève de la Faim pour réclamer la liberté de ce prisonnier politique gravement malade. Le Collectif des prisonnier(ère)s politiques Antifascistes espagnol(e)s (1) souscrit à cette grève illimitée. Quiconque veut se solidariser avec Iosu peut envoyer une carte ou un télégramme au Ministre de l'Intérieur de l'État espagnol. Pour le texte il suffit de mettre : «NOUS EXIGEONS LA LIBERTÉ IMMÉDIATE DE Iosu Uribetxeberria Bolinaga» (N'oubliez de mettre la signature et le nom de l'expéditeur/trice !)" (1) PCE(r), GRAPO et SRI

IOSU ASKATULeçon de dessin. (Nizar Qabbani, poète syrien) Mon enfant pose en face de moi sa boîte de peintures et il me demande de lui dessiner un oiseau. Je trempe le pinceau dans la couleur grise et je dessine un carré avec des fermetures et des barreaux. Ses yeux se remplissent d’obscurité : “Mais... c’est une prison, papa ! Tu ne sais pas dessiner un oiseau ? Et je lui dis : “Mon enfant, pardonne-moi... J’ai oublié la forme des oiseaux.” Mon enfant pose alors en face de moi son carnet de dessin et il me demande de lui dessiner un épis de blé. Je prend la plume et je dessine une arme à feu. Mon enfant se moque de mon ignorance et il s’exclame : “Papa ! Tu ne connais pas la différence entre un épis de blé et une arme à feu ?“. Je lui dis : “Mon enfant, oui j’ai connu les formes des épis de blé, celle de la miche de pain, celle de la rose mais dans cette époque très dure que nous vivons actuellement les arbres de la forêt se sont unis à la Résistance pour Lutter.(…)”

Dessin d'AURORA(Juin 2012)(Juin 2012) Dessin d'Aurora Cayetano 

prisonnière politique du PCE(r) en Prison

  

  

(gorria)Résistance-1

(TOULOUSE) : PROCES-FARCE ! Face à la Répression de l'Etat français Solidarité avec le CREA (OKUPA) RÉSISTER C'EST VAINCRE ! (plus d'infos) SOLIDARITÉ !

21 JUIN 2012

JEUDI 21 JUIN 2012 (PARIS) (19H) RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRISON DE LA SANTÉ Concert de dénonciation contre la Terreur d'État Plus d'infos (cliquer)

 

lamine-diengmanifestation-lamine-dieng-2011-avenue-gambettaNI OUBLI ! NI PARDON ! lamIne dieng, Un ouvrier assassinÉ par la Police de l'État français MARCHE COMMÉMORATIVE À PARIS (14h) Samedi 16 Juin 2012 (Plus d'infos)

vérité et justice pour ali ziri-2NI OUBLI ! NI PARDON ! ALI ZIRI, Un ouvrier assassinÉ le 9 Juin 2009 par la Police de l'État français Rassemblement À Argenteuil (14h30) Samedi 9 Juin 2012 (Plus d'infos)

LIBERTÉ POUR DENIZ

VENDREDI 25 MAI 2012 (NUREMBERG, ALLEMAGNE)15H RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ CONTRE LE PROCES-FARCE DE DENIZ : UN ANTIFASCISTE (plus d'infos)

 

jpeg-A3 AFFICHE 19-20 MAI 2012-azk

OU SONT-ILS ? OU SONT-ELLES ? CONTRE LA TERREUR D'ETAT SEMAINE CONTRE LES DISPARITIONS POLITIQUES (17-31 MAI 2012)  

Organisée par l'ICAD-Section française PLUS D'INFOS (cliquer)

euskal presoak euskal herriraJEUDI 31 MAI 2012 (devant la mairie de BAIONA) Jour du Procès en appel à Paris (19 H) RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ AVEC JON KEPA PAROT prisonnier politique basque d'ETA PRIS EN OTAGE PAR L'ÉTAT FRANCAIS DEPUIS 23 ANS

jpeg-(09.05.1976) ULRIKE MEINHOFazkPlus d'infos (en cours rédaction)

IBAI ASKTATU-1

IBAI ASKTATU-2 IBAI ASKATU ! GUK ZUREKIN ! LIBERTÉ POUR IBAI PEÑA BALANZATEGUI ! ON EST AVEC TOI ! EUROAGINDUEI EZ !  Plus d'infos  et Lutte Antifasciste  (Originaire de Gasteiz et réfugié politique à Baiona.Transféré en Juin 2012 de la prison de Seysses dans l'État français à celle de Soto del Real dans l'État espagnol) Pour lui écrire : IBAI PEÑA BALANZATEGUI - MADRID-V SOTO DEL REAL CENTRO PENITENCIARIO - CARRETERA COMARCAL 611 - 28.791 SOTO DEL REAL (MADRID) ESPAÑA.

 

 

 

HOMMAGE A LA CAMARADE YASEMIN DU MLKP

Yasemin Yoldas-3

La "Camarade Yasemin" du MLKP est morte le 9 février 2012

en luttant contre l'Etat turc fasciste

pour la révolution socialiste et le Communisme

en Turquie et au Kurdistan

PLUS D'INFOS (cliquer)

HOMMAGE, GRÈVE DE LA FAIM ET DÉTENTION

SOLIDARITÉ AVEC MANUEL ARANGO RIEGO

PRISONNIER POLITIQUE DU PCE(r)

LE 19 OCTOBRE 2011

FIN DE LA PROTESTATION AVEC

GRÈVE DE LA FAIM

DEPUIS LE 16 SEPTEMBRE 2011

CONTRE LE DÉNI DE LA CONDITION DE PRISONNIER/ÈRE POLITIQUE ET DE MILITANCE

MIS EN OEUVRE PAR L'ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE ET L'ÉTAT ESPAGNOL

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)-castLA SOLIDARITÉ DE CLASSE EST NOTRE ARME ! ÉCRIS-LUI !

Prision de C.P. Madrid VI - Aranjuez

C.P. Madrid VI 28300 Aranjuez (Madrid)

02.10.11-im1(lettre interceptée)

  11 OCTOBRE 2011 (BAIONA). DIFFUSION DE 300 TRACTS SRI* À DES PROLÉTAIRES DURANT UNE MANIFESTATION NATIONALE DANS L'ÉTAT FRANÇAIS CONTRE LA PRÉCARITÉ.

* En Solidarité avec la Grève de la Faim du Camarade Manuel Arango Riego, Prisonnier Politique du PCE(r) et pour rappeler l'existence de la Lutte dans les prisons du Collectif des presxs politiques du PCE(r), des GRAPO et du SRI.

BLOG(Manif 10oct2011)TRACT SRI-jpeg DÉTENTION ET MISE EN "LIBERTÉ" AVEC CHARGES

DE PABLO HASÉL, RAPPEUR DE 22 ANS 

LIBERTÉ POUR CE CAMARADE SOLIDAIRE ET COMBATIF!

pablo Liberté !LIBERTÉ IMMÉDIATE DE PABLO HASÉL !

Il est Communiste, les terroristes c'est vous.

SOLIDARITÉ AVEC PABLO HASÉL !

-COMMUNIQUÉ DE PABLO HASÉL

ET CAMPAGNE DE SOUTIEN

logo-radio-clash

RADIO CLASH DE LIMOGES

-Émission du 4 octobre 2011

-Émission du 11 octobre 2011

-Emission du 18 octobre 2011