Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

5-HOMMAGE A LUDO MARTENS

DOSSIER SRI DU 15.06.2011 "JIRP 2011-JOURNÉE INTERNATIONALE DES  RÉVOLUTIONNAIRES PRISONNIER/ÈRES "

 

Dossier SRI "JIRP 2011":

1-JIRP 2011-Journée Internationale des Révolutionnaires Prisonnier/ères  

-1a / Manifestation à L'Aquila le 18 juin 2011 ! (Juin 2011. "Compagne e Compagni per la Costruzione del Soccorso Rosso in Italia": Compagnes et Compagnons pour la Construction du Secours Rouge en Italie)

-1b / Contribution pour la JIRP 2011 (Mai 2011. Collettivo Comunisti Prigionieri "Aurora": Collectif des Presxs Communistes "Aurora")

2-Campagne du SRI pour les 4 inculpés du Secours Rouge (Juin 2011. SECOURS ROUGE APAPC. Belgique)

3-Semaine pro-réfugié/es, exilé/es et déplacé/es internés en prison. Vitoria-Gasteiz (13.06.11. Comités pour un SRI)

 

4-Lettre de presxs politiques Mapuche en Grève de la Faim indéfinie (03.06.11. Prison de Angol. Presxs Politiques Mapuche-Coordination Arauco Malleco)

5-OMENALDI/HOMMAGE. Mort de Ludo  MARTENS, militant communiste du Parti des Travailleurs/euses Belges (11.06.11. Comités pour un SRI)

 

Mémoire Historique du Jour (16.06.11):

-1906: Le Gouverne espanol ferme l'École Moderne de Barcelone fondée par FERRER i GUARDIA.

-1931: Assemblée de municipalités basques à Estella. Le projet de Statut Basque est approuvé. Le Référendum a lieu le 19 juin 1932. Écrasante majorité en Araba, Gipuzkoa et Bizkaia. En Navarre, la Droite espagnoliste gagne avec son “Non” au Statut.

-1964: Vague de grèves en Asturies.

-1970: La terrible Brigade Politico-Sociale détient à Madrid de nombreux membres du PCE(i) [Parti Communiste d'Espagne (international (fin67-1980)]et parmi eux son responsable politique d'alors: Manuel PÉREZ MARTÍNEZ. Déjà en prison, il décide d'abandonner cette Organisation.

-1984: ÀHernani (Gipuzkoa), les GAR [“Grupo de Acción Rápida”: Groupe d'Action Rapide]de la Guardia Civil carbonisent lors d'une embuscade les militants d'ETA: Agustín ARREGI PERURENA âgé de 34 ans et originaire de cette localité avec Juan Luis LEKUONA ELORRIAGA, âgé de 30 ans et habitant de Busturia.

-1988: Juan Carlos ALBERDI MARTIARENA, prisonnier politique basque naturel de Urnieta (Gipuzkoa) meurt dans la prison d'Herrera de la Mancha d'une maladie non traitée.

-1989: Première extradition politique  de l'État français à l'État espagnol des militant/es des GRAPO.

 

1-JIRP 2011-Journée Internationale des Révolutionnaires Prisonnier/ères

-1a / Manifestation à L'Aquila le 18 juin 2011 ! (Juin 2011. "Compagne e Compagni per la Costruzione del Soccorso Rosso in Italia": Compagnes et Compagnons pour la Construction du Secours Rouge en Italie)

"Partout en Europe, la solidarité de Classe est attaquée. Quelques exemples: en Allemagne, la Répression frappe par des procès, des MONUMENT A KEPAamendes pour des journaux qui parlent des pris onniers/ères politiques; en Espagne, la Répression frappe tout les Organismes de Solidarité y compris le Secours Rouge International avec de nombreuses arrestations et de lourdes sentences; en Belgique: par l'action répressive du 5 juin 2008.

En Italie aussi, l'État attaque la Solidarité. L'exemple le plus récent et significatif est celui du procès pour une manifestation réalisée à L'Aquila (Italie) en Juin 2007 contre l'article 41bis et en solidarité avec la prisonnière politique du BR-PCC ["Brigate rosse per la Costruzione del Partito Comunista Combattente": Brigade Rouge pour la construction du Parti Communiste Combattant]:Nadia LIOCE jugée sous cet article d'exception. La mobilisation était la dernière d'une série contre la prison impérialiste et en solidarité avec les prisonniers politiques (Biella, Parma, Alessandria). La Cour du Tribunal de L'Aquila a jugé 10 camarades Anarchistes à 7 mois de prison pour avoir franchi une barrière et occupé l'aire en face de la prison tandis que 11 camarades Communistes ont été jugé/es à 2 ans de prison pour le crime d'apologie et pour avoir crié le slogan: "L'usine nous tue, l'État nous emprisonne qui depuis l'Enfer se préoccupe le plus de BIAGI ou d'ANTONA?"*. Même le Procureur avait demandé 5 ans de prison, la peine maximale!

La motivation de la sentence fait apparaît clairement le désir de frapper la Solidarité de Classe et la solidarité pour la camarade prisonnière et pour d'autres camarades arrêté/es dans l'opération à l'aube du 02.12.2007 contre le PCP-M ["Partito comunista politico-militare": Parti Communiste Politico-Militaire, Marxiste-Léniniste en Italie]: tout cela afin d'affaiblir et d'intimider le Mouvement de Lutte.

La Solidarité de Classe est attaquée car l'État veut voir les Presxs Révolutionnaires totalement séparé/es, isolé/es et oublié/es par le Mouvement de Lutte, leurs camarades et par leur Classe. Les États veulent prévenir le fait que le projet politique qu'ils/elles représentent pourrait être un modèle pour la partie la plus avancée du prolétariat.

Pour répondre à cette attaque, les camarades c ondamné/es ont préparé une nouvelle manifestation à L'Aquila pour le 18 juin 2011, à la fois contre la sentence et plus particulièrement pour réaffirmer la dénonciation des conditions de détention sous l'article 41bis (une réelle torture mentale et physique) tout comme la solidarité avec la camarade emprisonnée.

C'est pourquoi nous invitons les camarades à être présent/es à L'Aquila le 18 Juin 2011 avec des délégations internationales!

Compagne e Compagni per la Costruzione del Soccorso Rosso in Italia

(Compagnes et Compagnons pour la Construction du Secours Rouge en Italie)

Email: <Cccpsri1@gmail.com>"

*Voir les articles du dossier SRI: <http://sribaiona.over-blog.com/pages/dossier-sri-02-06-11-solidarite-avec-les-presxs-revolutionnaires-italien-nes-5272398.html>

 

-(Précision) Sur le 18 juin 2011 à L'Aquila: Solidarité avec les 22 condamné/es. À bas l'article 41bis. “Nous écrivons à propos de la manifestation de L'Aquila (Italie) du 18 juin 2011. Vous avez diffusé le programme de L'Aquila et nous vous en remercions; nous sommes également proches et solidaires avec le Camarade Arenas. Nous voulons préciser que la manifestation est italienne et que nous avons invité les délégations étrangères à participer dans la solidarité avec les prisonniers/ères révolutionnaires et que la manifestation naît en réponse au procès des 22 camarades condamné/es après la manifestation de 2007 à L'Aquila contre le 41bis (le 41bis correspond au degré maximal du Régime d'incarcération) et en solidarité avec les prisonniers/ères politiques.Par conséquent, vous êtes les bienvenu/es pour participer dans la dénonciation de la situation du Camarade Arenas. Merci, une étreinte et à bientôt."

*19 Juin 2011, Rome (Italie), JIPR:

La journée du 19 juin 2010 de la Journée Internationale des Presxs Révolutionnaires) se réalisera à Rome avec l'objectif de dénoncer la situation des prisonniers/ères politiques et en particulier celle du Secrétaire Général du PCE(r). Dès le 14 juin 2011, nous commencerons les actes en profitant de plusieurs initiatives publiques qui se réaliseront à Rome et qui culmineront le dimanche 19 juin 2011. De même, les Comités pour un SRI participeront à la manifestation à L'Aquila de la journée du 18 juin 2011, en solidarité avec les presxs politiques du 41bis. Du matériel sera diffusé pour faire connaître la situation du Camarade Arenas."

 

-1b / Contribution à la JIRP-2011 (Mai 2011. Collettivo Comunisti Prigionieri "Aurora": Collectif des Presxs Communistes "Aurora")

"CÉLÉBRONS LA JOURNÉE INTERNATIONALE DU PRISONNIER RÉVOLUTIONNAIRE À L’ENSEIGNE DE L’ANTI-IMPÉRIALISME, AUX CÔTÉS DES MASSES ARABES EN RÉVOLTE ET CONTRE LES BOMBARDEMENTS SUR LE PEUPLE LIBYEN.

Aujourd’hui, nous nous retrouvons à écrire notre contribution à la JIPR-2011 juste au moment où se déroule une Guerre d’agression impérialiste contre le peuple libyen, Guerre qui voit l’Impérialisme italien parmi ses principaux protagonistes. Celui-ci a construit son propre rôle impérialiste au niveau mondial en sautant dans le char des USA sur tous les fronts, de l’ex-Yougoslavie à l’Irak et à l’Afghanistan. De plus, aujourd’hui, il se trouve engagé en première ligne, et dans un rôle de premier plan, dans l’agression contre la Libye; et ce pour réaffirmer que c’est à lui que revient l’exploitation des énormes réserves pétrolières de ce pays.

La bourgeoisie impérialiste a été "obligée" de s’y engager en raison de l’envahissement impérialiste des USA, de la Grande-Bretagne et surtout, de la France. Celle-ci, en instrumentalisant la révolte populaire contre KHADAFI et en allant jusqu’à asservir la direction politique représentée par le CNT (Conseil National de Transition) a pour objectif de lui arracher le gros morceau.

Ce morceau est fort appétissant, étant constitué d’énormes réserves de pétrole de très bonne qualité et encore à exploiter. C’est la raison pour laquelle de nombreux États se rangent du côté de l’OTAN dans la manoeuvre de destruction de la Lybie, avec en ligne de mire, la future répartition. Pour l’Impérialisme français, ceci s’ajoute à l’opportunité de réaffirmer et de renforcer sa zone d’influence en Afrique, celle-ci étant mise en discussion par la politique d’autonomie économico-financière africaine poursuivie par le Régime libyen.

Par contre, pour l’Impérialisme italien, vis-à-vis des autres vautours impérialistes, l’enjeu consiste en la défense de sa position de premier partenaire commercial qu’il était en train d’atteindre en Libye avant le déclenchement du conflit. Cette position, il ne peut la préserver qu’en contribuant à l’actuelle dévastation, aux tueries indiscriminées et au pillage.

Laissons aux hypocrites la volonté de croire que les Impérialistes bombardent réellement pour sauver les révoltés contre KHADAFI. C’est justement en raison du réseau de rapports économiques, déjà tissé par le gouvernement de Centre-Gauche (PRODI) et porté à son terme par BERLUSCONI, avec KHADAFI (pour l’exploitation des ressources libyennes et pour l’investissement de capitaux italiens dans les infrastructures), que l’on a assisté, dans les premiers moments de l’agression, aux flottements de la fraction impérialiste berlusconienne aujourd’hui au Gouvernement.

Ces flottements sont par contre inexistants dans la fraction impérialiste de l’Opposition, c’est-à-dire dans le Parti Démocratique, désireuse de démontrer ses plus grandes clairvoyance et crédibilité dans la représentation des intérêts stratégiques italiens au sein du Camp occidental, et d’ainsi se proposer à la future direction du pays. Dans ce but, le Parti Démocratique n’a pas hésité une seule seconde à demander l’intervention immédiate contre KHADAFI, en s’alignant totalement sur la défense instrumentale des insurgés.

Pour compléter ce sanglant tableau, on ne pouvait rien trouver de mieux que les trois centrales syndicales, GGIL-CISL-UIL. En surmontant les divisions des derniers mois, elles se sont retrouvées unies, en parfait style chauviniste, dans la célébration du 1er mai 2011 à l’enseigne de l’Unité d’Italie (150ème anniversaire) juste au moment où le Gouvernement a opérativement décrété les bombardements sur la Libye.

Dans un tel contexte, s’opposer par tous les moyens à son propre Impérialisme pour arrêter les bombardements sur le peuple libyen et démasquer les fausses Oppositions qui se taisent face à cette barbare agression devient la tâche principale de tout Communiste, Révolutionnaire, de chaque Anti-Impérialiste sincère. Ce faisant, nous devons considérer que les possibilités de Victoire contre l’Impérialisme dans ce contexte libyen sont limitées par la présence d’un Régime qui, ayant gouverné de façon autocratique dans le passé récent, n’est pas en condition d’unir les Masses et de les porter à la Victoire. Comme le disent les Camarades du Parti Communiste d’Inde (Maoïste): «Seuls les gouvernants qui répondent aux aspirations démocratiques du peuple et qui s’unissent à lui pour s’opposer sans équivoque à l’impérialisme peuvent défendre et préserver l’Indépendance et la souveraineté de leur pays. Tout gouvernant, que ce soit KHADAFI ou n’importe qui d’autre, qui s’appuie sur un Pouvoir autocratique au-dessus de son peuple ne pourra jamais combattre inconditionnellement l’Impérialisme. Il ne pourra pas unir son peuple contre l’Impérialisme.» (Communiqué du C.C.-CPI (M), 31 mars 2011).

C’est une considération de cette sorte que les Communistes doivent avoir, sans pour autant amener au désengagement ni à la diminution de notre engagement ferme, clair et résolu dans le camp des forces qui aujourd’hui, dans cette situation particulière et spécifique, résistent et combattent contre l’agression Impérialiste.

Cette nouvelle Guerre de pillage s’insère dans le contexte général actuel de crise économique des vieux pays impérialistes (USA-UE-Japon), crise qui s’est déclenchée suite au crack financier de 2007 et qui, à partir des USA, s’est propagée dans le monde entier. Pour en amoindrir les effets, et sauver ainsi les colosses financiers ("trop grands pour faire faillite"), ceux-là même qui ont provoqué la crise, les États ont fait exploser leurs dettes publiques à un degré jamais connu auparavant. Leurs redressements passe par les énormes sacrifices imposés aux Masses travailleuses et populaires, quand on n’arrive pas au bord de l’abîme dans le cas de pays capitalistes plus faibles, comme on le voit avec la Grèce.

C’est cela, la méthode adoptée par les requins de l’économie afin de décharger les coûts de la crise provoquée par leur propre Système de putréfaction. La voie de sortie de la crise, poursuivie par les différents Impérialismes, passe par la recherche acharnée de plus grandes marges d’Exploitation, par le contrôle des sources de matières premières et des marchés internationaux; tout cela ne faisant que déguiser les contradictions, toutes les contradictions. Celle entre les vieux impérialismes, et celle entre ces derniers et les nouveaux venus (les BRIC: Brésil-Russie-Inde-Chine); ce qui laisse entrevoir à l’horizon les lueurs d’une nouvelle Guerre mondiale inter-Impérialiste, déjà soutenue par la nouvelle course aux armements.

La contradiction impérialisme/peuples opprimés qui, à l’évidence, est la contradiction principale au cours de cette phase, se manifeste soit par des Guerres d’agression (Irak, Afghanistan, Lybie), mais surtout par la nouvelle vague de révoltes à caractère démocratico-bourgeois dans la plus grande partie du monde arable. Le principal aspect positif de ces révoltes est l’émergence du protagonisme des masses arabes qui, avec détermination et au prix de centaines de vies, veulent virer les Régimes qui durant des décennies ont vendu leur pays à l’Impérialisme. Ces révoltes constituent sûrement une première Victoire, par la mise en mouvement des grandes masses populaires et parmi elles, de centaines de milliers de jeunes ayant une grande disponibilité et potentialité révolutionnaire, ainsi qu’en faisant sauter la chape de plomb des Régimes. Mais elles ne sont aussi que les prémices de processus qui s’annoncent longs et combatifs, dont les issues ne sont nullement assurées.

Les chutes de BEN ALI et de MOUBARACK n’ont pas encore sérieusement ébranlé les Régimes, d’autant plus que, très dangereusement, ce sont maintenant les armées qui maintiennent le Pouvoir.

Et les Révoltes qui se poursuivent au Yemen, au Bahreïn, en Syrie, en Jordanie, etc, n’ont même pas encore arraché ce premier résultat.

En tout cas, ces explosions de Masses sont déjà un exemple et une impulsion pour la lutte Anti-Impérialiste partout dans le monde, et par leur lutte pour la démocratie et la liberté, elles créent un contexte favorable à la réémergence d’Organisations et de Partis Communistes (ce que l’on entrevoit déjà). C’est de la plus grande importance puisque nous croyons qu’en ces révoltes subsistent principalement deux facteurs de faiblesse, facteurs qui les exposent aux compromis et aux manipulations de l’Impérialisme, comme cela se passe en Libye. Précisément:

1-La relative fragilité des Partis Communistes et des forces révolutionnaires suite à des décennies de terribles répressions. Toutefois, apparemment, les révoltes régénèrent déjà ces forces, justement parce qu’on les reconnaît comme étant celles qui sont authentiquement hostiles au compromis avec l’Impérialisme, et donc, en condition de porter le processus révolutionnaire démocratique à son terme.

2-Le fait que ces révoltes n’aient pas de de guide clair, réellement indépendant des régimes et des longues chaînes de l’Impérialisme, à savoir une direction politico-idéologico-militaire Révolutionnaire, même si à caractère démocratico-bourgeois.

Et enfin, partout dans le monde, s’aiguise également la contradiction capital/travail, la contradiction fondamentale du mode de production capitaliste, par la généralisation de l’attaque des acquis historiques de la Classe ouvrière et des Masses populaires en termes de salaire, d’horaire, de déstructuration du marché du travail, de l’État social (prévoyance, santé, éducation, etc).

Les attaques communes, et sous des formes presque identiques, de tous les pays Impérialistes, contre lesquels se lèvent toujours plus souvent des mobilisations ouvrières, prolétariennes, de jeunes et étudiant/es, ayant souvent aussi des formes de violences et de contenus prolétariens qui avancent des niveaux d’antagonisme face au Capital et à son Système.

C’est ce qui se passe en Grèce où, depuis un long moment maintenant, les Masses se mobilisent contre leur Gouvernement et contres les institutions financières européennes qui sont à l’origine des lourdes mesures d’austérité qui sont en train de couler le pays. Tout comme en Espagne, où depuis des jours, des centaines de milliers de jeunes sont descendus dans la rue, contre la crise, les mesures anti-populaires de leur Gouvernement et un chômage qui est l'un des plus élevés d’Europe.

Dans notre pays, nonobstant la situation arriérée des forces révolutionnaires ainsi que l’oeuvre incessante des réformistes pour contrer l’explosion des contradictions en appelant au respect de la légalité bourgeoise, la Classe ouvrière, le prolétariat et quelques secteurs petit-bourgeois, frappés par la crise, font éclater leur colère et luttent. On a ainsi vu le niveau atteint par la lutte des lycéen/nes-étudiant/es et des travailleur/euses de l’Éducation contre la "Réforme GELMINI", par les Luttes des immigré/es contre les Centres de Rétention et contre le chantage au permis de séjour/travail, et encore le niveau atteint par la lutte du peuple de Sardaigne, étranglé par la crise et la fiscalité, et par les populations qui se battent contre les dévastations et les exploitations sauvages du territoire.

Il y a l’affrontement de longue durée, chez FIAT qui dirige le Front capitaliste contre la Classe ouvrière, par ailleurs désarmée et souvent acculée à la capitulation par la Ligue collaborationiste des Réformistes. Un affrontement qui se poursuit par le biais du modèle "UsineItalie", l’augmentation de productivité et l’exploitation, et qui est également marqué par un saut qualitatif dans la répression interne à l’usine. En ce sens, elle vise à empêcher tout conflit, même ceux qui sont avancés par les réformistes (et ici, on voit les mesures qui frappent la FIOM - organisation de métallos CGIL), en attaquant frontalement le Droit de grève et en réduisant les Droits de représentation syndicale aux Organisations qui se soumettent explicitement à ces nouvelles règles (à travers l’artifice de constitution de la "New Company", par laquelle on fait sauter les vieilles garanties).

Enfin, si hier la bourgeoisie utilisait la tactique du "bâton et de la carotte", aujourd’hui, elle se contente du premier, marquant ainsi un nouveau niveau dans la lutte de classe.

Cette situation ne pourra trouver son issue que quand le prolétariat et la Classe ouvrière se dégageront des structures bourgeoises intégrées en leur sein: les syndicats et Partis soumis aux intérêts capitalistes. Et seulement alors on construira l’instrument fondamental pour l’attaque contre le Pouvoir capitaliste, à savoir le Parti Communiste dans l’unité politico-militaire, à condition pour cela de relancer le processus révolutionnaire. Processus qui, en cassant la subordination au Système capitaliste et à son apparat politico-institutionnel, pose concrètement l’objectif de son renversement historique.

Dans cette perspective, nous croyons qu’il est nécessaire de tirer les leçons, outre de l’histoire du Mouvement Révolutionnaire de notre pays, mais aussi des avancées du Mouvement Révolutionnaire International que sont les Guerres Populaires Prolongées en cours dans certains pays du Tricontinent, dirigées par des Partis Communistes Maoïstes. Et tout particulièrement de la GPP en Inde, dirigée par le CPI (maoïste), autant en raison des niveaux atteints que parce qu’elle se déroule dans une Puissance émergente qui fait aussi ses premiers pas en tant que nouvel Impérialisme sur l’échiquier mondial.

Toutes ces contradictions, aiguisées par la crise économique, poussent l’Impérialisme à encore plus d’agressivité. Soit sur le Front mondial, par ses Guerres de pillage, soit sur le Front interne, par la Répression directe des Luttes et l’incarcération des avant-gardes de Classe et des Révolutionnaires, Communistes et Anarchistes comme cela a été dévoilé ces derniers mois par l’enchaînement des enquêtes, des rafles et l’imposition de mesures de contrôle. La recrudescence répressive doit être assumée comme une dimension inhérente à l’affrontement, en tant qu’aspect de la Lutte qui, par sa détermination et ses modalités, entre en rupture avec l’Ordre social bourgeois. Pour faire face à l’Anti-Impérialisme qui surgi partout dans le monde - et qui fait ressortir combien l’Impérialisme est aujourd’hui l’ennemi principal de tous les peuples - les USA et leurs laquais ont utilisé, entre autres moyens, la dissémination de prisons légales et secrètes à travers le monde.

En tant que Collectif des Prisonniers Communistes "Aurora", depuis l’intérieur des prisons d’un pays Impérialiste protagonistes sur tous les Fronts de Guerre, nous voulons revendiquer notre contribution à hisser haut le drapeau de la Lutte pour le Communisme et notre Solidarité humaine à tout(e)s les prisonnier(e)s du monde qui luttent contre l’Impérialisme, sur les traces de la Résistance héroïque des 300 prisonnier/ères Communistes du Pérou, brutalement massacré/es en 1986.

C’est grâce à eux/elles si aujourd’hui, tout/es les Révolutionnaires emprisonné/es du monde trouvent, dans la célébration de cette importante journée, un fort moment d’Unité. Elle est importante parce qu’en elle, nous réaffirmons tous les contenus antagonistes et de Guerre qui opposent les peuples et le prolétariat international à l’Impérialisme.

Nous voulons enfin réaffirmer avec force notre positionnement de Classe en soutien au peuple libyen et à sa Résistance face aux bombardements de l’Impérialisme: en soutien aux Masses arabes en Révolte contre les fantoches de l’Impérialisme dans la mesure où elles ne se fassent pas instrumentaliser par l’Impérialisme lui-même dans ses manoeuvres pour réasseoir sa domination; en soutien à toutes les GPP (Guerres Populaires Prolongées) en cours sur le Tricontinent qui donnent l’exemple et maintiennent concrètement vivante la Voie de la Révolution prolétarienne pour la conquête du pouvoir; en soutien, encore, à tout(e)s ceux/celles qui, dans les métropoles Impérialistes, résistent à la crise, à ses coûts déchargés sur les Masses populaires, en souhaitant la recomposition la plus rapide possible des rangs révolutionnaires en des Partis Communistes reconstruits en fonction de la conquête du pouvoir, en suivant et en mettant en oeuvre la stratégie universelle de GPP (Guerre Populaire Prolongée).

VIVE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DU/DE LA PRISONNIER/ÈRE RÉVOLUTIONNAIRE !

MORT À L’IMPÉRIALISME ET À SES LAQUAIS, LIBERTÉ AUX PEUPLES !

AUX CÔTÉS DE LA RÉSISTANCE POPULAIRE LIBYENNE ET DES RÉVOLTES ARABES !

POUR LA RÉVOLUTION ! POUR LE COMMUNISME !

Mai 2011

Collectivo Comunisti Prigionieri "L’Aurora" (Collectif des Prisonnier/ères Communistes L'Aurora)

Bortolato Davide

DavanzoAlfredo

LatinoClaudio

ToschiMassimiliano

SisiVincenzo

 

8-HOMMAGE à Luigi FALLICO, communisteNous mentionnons cette déclaration suite à la mort du camarade Luigi, survenue le 23 mai 2011*:

UN CAMARADE EST MORT EN PRISON

Luigi Fallico était un camarade incarcéré depuis deux ans dans la section spéciale de Sienne. Son décès, c’est une mort de prison: la négligence et l’abandon sanitaire, sciemment poursuivis qui produisent des homicides. Et c’est le sort de nombreux/euses détenu/es. A celà, dans le cas de Luigi, se rajoute la prédisposition de l’État à éliminer ses Opposants.

Nous savons que c’est la Guerre de Classe, et en tant que telle, nous tentons de l’affronter.

Luigi se trouvait ici pour ces raison, ayant lui aussi milité pour la Révolution.

Nous lui rendons honneur et mémoire.

HONNEUR AU CAMARADE LUIGI!

Collettivo Comunisti Prigionieri "L'Aurora"

*Voir les articles du dossier SRI: <http://sribaiona.over-blog.com/pages/dossier-sri-02-06-11-solidarite-avec-les-presxs-revolutionnaires-italien-nes-5272398.html>

 

2-Campagne du SRI pour les 4 inculpés du Secours Rouge(Juin 2011. SECOURS ROUGE APAPC. Belgique)

"Blog et newsletter de la campagne‏. Bonjour! Si vous souhaitez rester informés des dernières actualités et activités dans le cadre de la campagne pour les quatre inculpés de notre Secours Rouge, veuillez consulter le blog: <http://noproces.wordpress.com/>

Il est également possible de vous inscrire à la newsletter qui est envoyée en complément d'information à ce blog. Pour vous y inscrire, consultez la page: <http://noproces.wordpress.com/about-2/> Amitiés solidaires"

Blog du Secours Rouge APAPC: <http://www.secoursrouge.org>

 

3-Semaine pro-réfugié/es, exilé/es et déplacé/es interné/es en prison. Vitoria-Gasteiz (13.06.11. Comités pour un SRI)

"Depuis le Colectivo de Refugiadas/os BACHUE (Collectif des Réfugié/es Bachue) nous voulons célébrer la "IVème Semaine pour les Réfugié/es, Exilé/es et Déplacé/es interné/es en prison... Contre l'Impunité" qui se réalisera du 20 au 25 juin 2011 à Vitoria-Gasteiz avec une grande variété d'activités et la participation de spécailistes en la matière venu/es de différentes parties du monde, dans le cadre de la Journée Mondiale du/de la Réfugié/e.

Le 20 juin 2011 et la semaine seront inaugurés par l'intervention du professeur de la UPV (détailler) et analyste basque: Txente REKONDO.

Le 21 juin 2011: le professeur Mourak ZARROUD du département des Études Arabes et Islamiques de l'Universiét Autonome de Madrid.

Le 22 juin 2011: la Défenseure des Droits Humains: Berenice CELEYTA, prix Robert Kennedy de 1998.

Le 23 juin 2011: le président la CONARE du Gouvernement Bolivarien d Vénézuela: Yldefonso FINOL et l'avocat colombien: Leonardo JAIMES.

Le 24 juin 2011: la présentation musicale du Groupe basque: Bunpada Sound

et le 25 juin 2011: l'Association Saharaoui "Tifisqui" et le Collectif "Bachué".

ORGANISATEURS: Colectivo BACHUE (Collectif Bachue), OCSI (Organización de Cooperación y Solidaridad Internacional: Organisation de Coopération et Solidarité Internationale), Asociación Saharaui TIFISQUI-EUSAH (Association Saharaoui TIFISQUI-EUSAH), Hala Bedi Irratia (radio Hala Bedi), Prensa y Radio "Hola Latinoamérica" (Presse et Radio "salut Latinoamérique").

COLLABORATION: Kolektiba Colombia (Collectif Colombie)

Pour plus d'informations, voir le blog à la date du 13 juin 2011: <http://www.presos.org>

 

4-Lettre de presxs politiques Mapuche en Grève de la Faim indéfinie (03.06.11. Prison de Angol. Presxs Politiques Mapuche-Coordination Arauco Malleco)

"Pu peñi, pu lamien, frères et soeurs recevez une forte étreinte de la part des Prisonniers/ères Politiques Mapuche (PPM) depuis la prison de Angaol, actuellement en grève de la faim liquide, nous voudrions expliquer certains aspects revélateurs de notre incarcération, des condamnations et demandes de cette grève.

Nous nous présentons en tant que Prisionnier/ères Politiques, militant/es du Mouvement Autonome, CAM (Coordinadora de Comunidades Mapuche en Conflicto Arauco Malleco (C.A.M): Coordination des Communautés en Conflit Arauco Malleco), intégrant/es de la Nation Mapuche, nous représentons l'identité territoriale Huilliche (Llaitul), Lafkenche (Llanquileo), Pehuenche (Huillical) et Nagche (Huenuche). En tant que frères, enfants et pères de famille nous remercions et nous valorisons chaque geste de solidarité, de soutien et d'engagement pour notre Cause.

Nous parlons depuis la prison et conscient/es de la réalité que vit notre Peuple, occupé, réduit, appauvri et destructuré materiellement et spirituellement mais qui lève toujours encore le drapeau de la Résistance en refusant de disparaître et d'ici qui lutte pour la reconstruction jusqu'à la libération et dans celle-ci chacun assumant les prix qui se déclinent en persécution, prison ou mort.

La lutte sociale permanente en demande de Droits politiques et territoriaux complique nécessairement la restitution des territoires usurpés et cela a conduit à la confrontation d'intérêts entre le Mouvement Mapuche d'une part et d'autre part entre les Groupes économiques et son grand Capital présent dans la région s'ajoutant à l'État chilien et leurs Gouvernements.

Les stratégies pour assumer ces demandes qui sont historiques ont été diverses et elles vont depuis l'assistanat étatique, l'intégration systématique; assimilation forcée et dernièrement d'une façon marquée: l'action répressive, la judiciarisation et la criminalisation.

Les Groupes économiques présents en territoire Mapuche englobent des domaines comme l'Énergie, le Tourisme, la Mine, la Pêche et la Forêt qui sur-exploite près de 3.6 millions d'hectares sur les 500 mille qu'occupe la Nation Mapuche, ce qui reflète une énorme inégalité et la difficulté de porter en avant un projet de reconstruction ou comme le mal désigné “conflit Mapuche”, conflit qui est présent à Arauco, Malleco et Cautín.

Dans la province d'Arauco, durant les mois de l'automne 2008, il existait dans les alentours du lac Lleu Lleu, 3 campements avec des Forces Spéciales de carabiniers installés pour sauvegarder les investissements forestiers existants ainsi que pour assurer de futurs investissements: installation de Projets Miniers dans le cordon de Nahuelbuta jusqu'à Carahue, pour protéger les investissements d'ENDESA ESPAÑA [Multinationale crée par le Franquisme: le 18 novembre 1944]qui est le maître de 70% de l'eau du lac Lleu Lleu avec pour ultime consolidation des projets touristiques millionaires.

Tout ces projets génèrent un sort malheureux pour les communautés et un futur néfaste pour la survivance, le contrôle des espaces et principalement de leurs ressources.

Dès lors, la seule présence Mapuche au projet antagonique est définie par le Système économique et le Gouvernement comme un ennemi hautement dangereux qu'il faut par conséquent combattre et éliminer. De nombreux affrontements se produisent avec les forces répressives, la confrontation à l'intérieur des communautés devient quotidien tout comme la Répression, les fouilles et les expulsions toujours réalisées avec brutalité et une extrême violence.

En octobre 2008, l'une de ces fouilles massives a été réalisée à l'intérieur de la communauté de Puerto Choque, sur la rive Sud du lac Lleu Lleu, dans la laquelle ont participé en coordination les carabiniers, les Forces Spéciales (FF.EE.), la GOPE (Grupo de Operaciones Policiales Especiales: Groupe d'Opérations Policières Spéciales) et la Police d'Investigation (PDI) fortement armés. Ce fait reconnu et reproduit par les médias a été appelé: “L'embuscade du représentant du Ministère Public: Mario ELGUETA” et que leur cortège (Carabiniers et Police d'Investigation) et les comuneros appellent «affrontement»alors que ce ne fut pas autre chose qu'un acte pour se défendre, un acte naturel. Par la suite, de nombreuses fouilles massives et sélectives ont eu lieu.

En avril 2009, des détentions massives se sont produites: 18 comuneros sont fichés sous divers motifs. C'est là où la fameuse Loi 18.314 est invoquée qui donne carte blanche aux Policiers, Juges, Forestiers et Gouvernement pour abuser ouvertement et poursuivre les terroristes et tout leur entourage.

Après deux années d'investigation, de préparation du procès et du procès oral, le 22 mars 2011: le Tribunal Pénal de Cañete à la sentence divisée détermine les condamnations de 20 et 25 ans de prison pour 4 comuneros. Les délits: vol avec intimidation, lésions contre des fonctionnaires de la Police d'Investigation et homicide frustré contre un Juge du Ministère Public. Pour le reste, 13 comuneros ont été absous, 1 comunero s'est pendu durant le Procès Judiciaire.

Parallèlement à ce même fait qui a affecté des carabiniers et leurs véhicules, simultanément, 5 comuneros ont été mis en Procès en Jugement Militaire pour les charges de lésions et dommages lors de la conclusion de l'investigation qui a décidé la fermeture de ce dossier. Le 10 décembre 2010, le Troisième Jugement Militaire de Valdivia a déterminé que les faits ne pouvant pas être prouvés par les preuves apportées et l'unique témoignage d'un témoin secret: cela ne pouvait pas donner lieu à une condamnation et par conséquent il a déclaré l'absolution des accusé/es. Cependant, cette résolution n'a pas été ratifiée par la Cour Martiale de Santiago et ce dossier a été transféré dans cet état aux Tribunaux Ordinaires après la modification du Code de Justice Militaire en étant rattaché à cette accusation depuis le 31 Décembre 2010 à la Cour d'Appel de Concepción.

Nous en arrivons ainsi à l'actuelle Grève de la Faim commencée le 15 mars 2011. Les 2 principales raisons sont:

1.- La nullité du jugement condamnatoire du Tribunal Oral dans la Cour Pénale de Cañete qui nous a condamné en première instance à 20 et 25 ans de prison. Un recours en nullité a été présenté à la Cour Suprême, il a été vu et ratifié et la résolution sera connue le 3 Juin 2011. Le recours se base sur: le manque de garanties constitutionnelles dû à la nature du Procès avec l'application de la Loi 18.314 et l'usage de témoins secrets et finalement d'irrégularités procédurières.

2.- Non au double Procès:

S'il est certain que l'inculpation de la Justice Militaire a été transférée et qu'elle se trouve à la Cour d'Appel de Concepción, celle-ci doit être ratifiée dans son absolution et en cas contraire nous aurions 2 inculpations pour un même fait dans des Tribunaux ordinaires. Ceci a été transmis le mardi 24 mai 2011 et nous sommes dans l'attente d'une résolution.

Dès lors, nous demandons:

-Un nouveau jugement, sans l'application de la Loi 18.314 et des témoins secrets.

-Un Procès comme il se doit: être jugé/es par un Tribunal compétent, impartial et indépendant.

-La ratification de l'absolution de l'inculpation qui se trouve à la Cour d'Appel.

Quant à la Loi 18.314, après la Grève de la Faim des 34 comuneros en 2010, le Gouvernement s'est engagé à ne pas l'appliquer. Cependant, comme nous l'avons déjà dit, notre condamnation est essentiellement politique et le Gouvernement au travers de son avocat a dit l'avoir retirée mais le Ministère Public et la partie adverse des forestiers l'ont appliqué durant l'investigation et tout le Procès; cela a permis d'incorporer le témoignage secret que les magistrats ont mis en avant pour notre condamnation, sans avoir de preuves scientifiques et matérielles ni de récit des faits, etc., etc.

En résumé, nous sommes très mal condamné/es, nous ne recherchons pas la clémence, ni le pardon ni l'absolution, sinon un Procès juste mettant en oeuvre les garanties constitutionnelles et ajustés aux standards internationaux minimaux.

Au Chili, il n'y a pas de terrorisme: l'Empire des USA l'a dit, et encore moins dans les protestations sociales Mapuche, ni dans aucune autre.

Dans cette tâche ardue et colossale pour démasquer le Gouvernement et dénoncer les irégularités du Procès vicié, nous avons été stoiquement accompagné/es par notre famille, les dirigeant/es et autorités dirigentes Mapuche avec beaucoup d'effort et de tison mais il reste encore beaucoup à faire. Nous ne devons pas faire confiance: cela doit être une constante, tout leur sert, depuis le fait de rayer un mur, organiser un meeting, un forum, un panneau de discussion, adhérer à des marches, émettre des communiqués, des dossiers sur les Droits de l'Humain. Au niveau national: nous devons replacer les choses face à ceux qui en sont leurs auteurs, reproduire dans les réseaux sociaux (facebook, twitter, youtube, etc.) toute l'information importante et dans cette étape faire écho des dossiers de tout les organismes internationaux des Droits de l'Humain face à la nullité du Procès et que les collectifs internationaux le fassent aussi.

POUR LA VIE ET LE FUTUR. POUR LA JUSTICE ET LA DIGNITÉ. POUR LE TERRITOIRE ET L'AUTONOMIE DE LA NATION MAPUCHE.

MARRICHIWEU – WEUAIÑ!!!

Jose HUENUCHE REIMAN

Ramón LLANQUILEO PILQUIMAN

Hector LLAITUL CARRILANCA

Jonathan HUILLICAL MENDEZ

RÉSOLUTION DE LA COUR SUPRÊME. 03 JUIN 2011.

PRESXS POLITIQUES MAPUCHE, "COORDINATION ARAUCO MALLECO".

------------***********-------------

Ludo MARTENS 19795-Mort de Ludo MARTENS militant communiste du Parti des Travailleurs/euses Belges (11.06.11. Comités pour un SRI)

"Un grand dénonciateur de la misère impérialiste s'en va. Ludo MARTENS, militant communiste du "Partij van de Arbeid van België"– (Parti des Travailleur/euses Belge), internationaliste, solidiaire, penseur et écrivain Marxiste-Léniniste, est mort il y a quelques jours d'une maladie qui le minait depuis plusieurs années. Ludo MARTENS est un exemple pour l'Internationalisme pour l'étude en profondeur et la postérieure dénonciation des millions de mensonges du Capitalisme. Durant 10 ans, en étant l'assesseur du révolutionnaire congolais KABILA, il a vécu là-bas, dans un quartier de huttes dans une aire urbaine sans lumière et sans eau. Étudiant jusqu'au plus petit détail la véritable Histoire de l'URSS, il a laissé des écrits, de véritables joyaux, en forme de rapports, livres, séminaires internationaux... Il laisse deux enfants de Estudiador hasta el mínimo detalle de la verdadera historia de la URSS. Deja escritos verdaderas joyas en forma de informes, libros, seminarios mère africaine. Notre plus profond regret. Ludo, tu nous as aidé énormément à démasquer le brutal Impérialisme. Une oeuvre vitale pour l'impressionante et implacable information documentée: “Un autre regard sur STALINE”

Téléchargeable (pdf) en français sur le lien suivant:

<http://www.communisme-bolchevisme.net/telecharger_musiques_mp3_livres_communistes.htm>

------------***********-------------

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

DYNAMIQUE DE BAIONA

jpg-SR BAIONA-okPLUS D'INFOS (cliquer)

SOLIDARITÉ PCE(r), GRAPO ET SRI!

 AMNISTIE TOTALE !!!

SANS CONDITIONS !

AMNISTIA TOTALE

2013 : ADRESSES

COLLECTIF DES PRESXS DU PCE(r), GRAPO ET SRI

(2013) PRESXS-adresses

ENCORE 1 PROCÈS-FARCE !!!

PROCES FARCE 13.09.2012 (arenas)-azkPROCES FARCE 13.09.2012 (victoria)-azkMADRID, LE 13 SEPT 2012 :

PITOYABLE TRAGI-COMÉDIE !!!

Audios du dernier Procès-Farce contre "Arenas" et Victoria Gómez. Il n'y a rien de mieux pour rompre la Guerre Sale déployée contre le PCE(r) qui tente de le relier au faux amalgame criminalisateur : PCE(r)-GRAPO... que d'écouter leurs propre paroles. Quand "Arenas" parle sur la politique la Juge l'interrompt et l'expulse. L'avocat de la Défense rompt avec des données tranchantes et sans appel les inventions mises dans les Dossiers judiciaires pour impliquer "Arenas" dans les GRAPO.

  NI OUBLI, NI PARDON !

ABELARDOLIBERTÉ POUR LE COLLECTIF

DES PRESXS POLITIQUES

DU PCE(r), DES GRAPO ET DU SRI

DONT LE CAMARADE ARENAS!

camarade ARENAS

République Populaire

CAMPAGNE DE SOLIDARITÉ AVEC LES PRESXS MALADES

PRESXS MALADESPLUS D'INFOS (cliquer)

7 PRES@S DU COLLECTIF DES COMMUNISTES, ANTIFASCISTES ET SOLIDAIRES DU PCE(R), DES GRAPO ET DU SRI ONT DE GRAVES MALADIES INCURABLES ET ILS/ELLES SONT SÉQUESTRÉ/ES DE FACTO. NOUS EXIGEONS LEUR MISE EN LIBERTÉ IMMÉDIATE!

1-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE-azk

MONTRE  TA SOLIDARITÉ !

IMPRIME LA CARTE ET ENVOIE-LA !

COPIE-LA ET FAIS-LA CIRCULER !

1bis-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE

12-Enrike KUADRA ETXEANDIA-GRAPO

Enrique KUADRA ETXEANDIA, prisonnier politique des GRAPO. Né à Barakaldo (Bizkaia, Pays Basque) le 9 juin 1950. Militant des GRAPO et Historique militant du PCE(r), âgé de 62 ans. En prison 2 fois (22 ans au total). Sauvagement torturé. Mis une nouvelle fois en prison en 1995 : il est devenu gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Daroca (Zaragoza). Opéré d'un cancer à la prostate. Prisión de Daroca Ctra. Nombrevilla 50360 Daroca (Zaragoza)

1-Manuel PEREZ MARTINEZ-PCE(r)-fr

Manuel PÉREZ MARTÍNEZ, prisonnier politique du PCE(r). Né à Melilla le 1er novembre 1944. Secrétaire Général du PCE(r), âgé de 68 ans. En prison 3 fois (19 ans au total). Toujours en situation d'Isolement extrême. Mis une nouvelle fois en prison 2000 : il est devenu un malade chronique. Actuellement, il se trouve dans la Prison de Castellón II. Il souffre de graves problèmes occulaires, de cataractes, migraine chronique, de rhumes continuels qui le maintiennent prostré, d'une hernie du hiatus et de plusieurs maux associés. Prisión de C.P. Castellón II 12140 Albocasser 

11-MARIA JOSE BAÑOS-GRAPO-fr

María José BAÑOS ANDUJAR, prisonnière politique des GRAPO. Née dans le Sud-Est de l'État français le 11 novembre 1964. Militante des GRAPO âgée de 48 ans. 18 ans en prison. Mise en prison en 2002 : elle est devenue encore plus gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Valencia II. Foie dans un très mauvais état. VIH. Elle a besoin d'une déviation coronaire. Fortement médicalisée. Prisión de Picassent-Valencia II - a.c. 1002, 46225 PICASSENT (Valencia).

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)

Manuel ARANGO RIEGO, prisonnier politique du PCE(r). Né à Villaseca de Laciana (León) le 12 décembre 1948. Historique militant du PCE(r), âgé de 64 ans. Il a été plus de 20 ans en clandestinité après avoir été détenu et incarcéré à de nombreuses occasions et blessé par les tirs de la Police lors de l'une d'entre elles. Mis en prison une nouvelle fois en 2007 : il est devenu gravement malade. Il est actuellement dans la Prison de Zuera (Zagazoza). Dans cette prison, il manque de physiothérapeute et de plusieurs médicaments dont il a besoin. Il a une sciatique chronique qui l'oblige à marcher en étant aidé; arthrose générale; hépatite chronique avec perte de masse hépatique. Ulcère duodénal chronique car il a été emputé de l'intestin grêle. Hypermédicalisé. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza).

2-ISABEL APARICIO-PCE(r)-fr

Isabel APARICIO SÁNCHEZ, prisonnière politique du PCE(r). Née à Madrid le 2 février 1954. Militante du PCE(r), âgée de 58 ans. En prison 2 fois (9 ans au total). Incarcérée en 2007 : elle est devenue gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Zuera (Zaragoza). Arthrose générale, ostéoporose, hernies lombaires et discales, sinusite chronique, elle a besoin de plusieurs opérations. Récemment opérée de cataractes aux 2 yeux. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza). 

21-Paco CELA SOANE-PCE(r)Paco CELA SEOANE, prisonnier politique du PCE(r). Né à Verin (Ourense) le 29 octobre 1958. Militant du PCE(r), âgée de 56 ans. En prison depuis 26 ans, en 3 fois. Incarcéré en 2007: il est gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Picassent (Valencia). Diabète très problématique. Jusqu'en novembre 2010, il a eu besoin de 5 injections d'insuline par jour. Prisión de Picassent -Valencia II. ac 1002. 46225 PICASSENT (Valencia).

4-Résister c'est vaincre-fr3-adosB

HOMMAGES DÉC 2014

NI OUBLI,NI PARDON! 

xc-29 AOUT 2013 VIGO

BIOGRAPHIE (Lire) 

au-(05.12.1982)-JUAN MARTIN LUNA-PCE(r)NI OUBLI,NI PARDON!

ACTE DE SOLIDARITÉ

ÉLECTIONS BOURGEOISES :

BOYCOTT !!!

LA LUTTE EST DANS LA RUE PAS AU PARLEMENT-2

Lutte et organise-toi avec le SRI ! A l'école, université, usine, entreprise, quartier : partout tu peux Lutter pour abolir le Capitalisme et l'Exploitation de Classe en oeuvrant pour  LA RÉVOLUTION SOCIALISTE afin d'abolir définitivement toute Classe et Exploitation par LE COMMUNISME ! ET N'OUBLIE PAS LA SOLIDARITÉ AVEC LES ANTIFASCISTES ET COMMUNISTES EN PRISON : DEDANS ET DEHORS FACE A LA RÉPRESSION   !

  

  PREKARIOEN GAUA

CONTRE L'EXPLOITATION

Pour l'Unité des prolétaires

jpeg-xuria-KARTELA 08.12.2012-azk

  SAMEDI 8 DÉCEMBRE 2012

(à partir de 18h.  23bis Rue des Tonneliers. BAYONNE)

(plus d'infos) et Gadafiste Brothers

PHOTOS DE LA SOIRÉE

jpeg-IMP+WEB-rouge-AFFICHE NUIT DES PRECAIRES-BAIPRESOAK KALERA !

PRESOAK ETXERAT !

PRESOAK KALERA

SAMEDI 10 NOVEMBRE 2012 (BAIONA)

(15h30. Place des Basques)

Manifestation pour la liberté

des prisonnier-ère-s politiques basques

  Aux personnes qui ont Lutté

et qui Luttent contre le Fascisme...

LUCHA ANTIFA

VENDREDI 9 NOVEMBRE 2012

(18h30. Place Louis XIV. ST-JEAN-DE-LUZ)

JOURNÉE INTERNATIONALE : NUIT DE CRISTAL

Rassemblement contre le Fascisme : sexisme,

discriminations et racisme... (plus d'infos)

(9 NOV) KRISTALL NACHT 1938-2012-azk

  ZYED ET BOUNA

NI OUBLI, NI PARDON !

Zyed et BounaLUTTE CONTRE LE NON-LIEU ! (plus d'infos)

 

 

presosenferGrève de la Faim de Solidarité avec Iosu 

Dans les États français et espagnol : plus de 250 prisonnier(ère)s politiques sont en Lutte ouverte avec des Grèves de la Faim, refus des conditions de détention, protestations...

Le prisonnier politique des GRAPO : Enrike Kuadra Etxeandia s’est mis en Grève de la Faim illimitée en Solidarité avec la Grève de la Faim de Iosu Uribetxeberria Bolinaga, un prisonnier politique basque gravement malade en phase terminale dans la prison de Daroca à Zaragoza. Une Grève de la Faim de Solidarité a aussi été commencée par les militants des GRAPO : Nacho Varela Gómez (prison de Puerto I) et Marcos Martín Ponce (prison de Morón de la Frontera, Sevilla). Les autres prisonnier(êre)s du Collectif des prisonnier(ère)s poltiques du PCE(r), GRAPO et SRI informé(e)s rejoignent aussi cette Grève...

LIBERTÉ POUR LES PRISONNIER(ERE)S POLITIQUES !!!

Si l'Etat espagnol a concédé la "Liberté" conditionnelle à Iosu : celle-ci n'est toujours pas effective. En Italie et depuis le Secours Rouge International : des messages et des cartes de dénonciation de cette situation sont envoyées au Ministre de l'Intérieur  de l'État espagnol à Madrid.

Appel du Comité pour un SRI (Italie) : L'Etat espagnol laisse mourir en prison un prisonnier politique malade en phase terminale. Iosu Uribetxeberria Bolinaga est atteint d'un cancer maintenant en phase terminale. Selon les médecins de la prison elle-même, il ne dispose que d'une chance de 10% de vivre encore une autre année. Néanmoins, les "Autorités" refusent de lui concéder la Liberté et désormais 7 autres personnes de plus sont en prison car elles ont participé à une Marche de Solidarité pour Iosu lequel est incarcéré suite à l'accusation d'avoir tué un employé de la prison... Dans les Etats espagnols, français et turc : plus de 500 personnes sont en Grève de la Faim pour réclamer la liberté de ce prisonnier politique gravement malade. Le Collectif des prisonnier(ère)s politiques Antifascistes espagnol(e)s (1) souscrit à cette grève illimitée. Quiconque veut se solidariser avec Iosu peut envoyer une carte ou un télégramme au Ministre de l'Intérieur de l'État espagnol. Pour le texte il suffit de mettre : «NOUS EXIGEONS LA LIBERTÉ IMMÉDIATE DE Iosu Uribetxeberria Bolinaga» (N'oubliez de mettre la signature et le nom de l'expéditeur/trice !)" (1) PCE(r), GRAPO et SRI

IOSU ASKATULeçon de dessin. (Nizar Qabbani, poète syrien) Mon enfant pose en face de moi sa boîte de peintures et il me demande de lui dessiner un oiseau. Je trempe le pinceau dans la couleur grise et je dessine un carré avec des fermetures et des barreaux. Ses yeux se remplissent d’obscurité : “Mais... c’est une prison, papa ! Tu ne sais pas dessiner un oiseau ? Et je lui dis : “Mon enfant, pardonne-moi... J’ai oublié la forme des oiseaux.” Mon enfant pose alors en face de moi son carnet de dessin et il me demande de lui dessiner un épis de blé. Je prend la plume et je dessine une arme à feu. Mon enfant se moque de mon ignorance et il s’exclame : “Papa ! Tu ne connais pas la différence entre un épis de blé et une arme à feu ?“. Je lui dis : “Mon enfant, oui j’ai connu les formes des épis de blé, celle de la miche de pain, celle de la rose mais dans cette époque très dure que nous vivons actuellement les arbres de la forêt se sont unis à la Résistance pour Lutter.(…)”

Dessin d'AURORA(Juin 2012)(Juin 2012) Dessin d'Aurora Cayetano 

prisonnière politique du PCE(r) en Prison

  

  

(gorria)Résistance-1

(TOULOUSE) : PROCES-FARCE ! Face à la Répression de l'Etat français Solidarité avec le CREA (OKUPA) RÉSISTER C'EST VAINCRE ! (plus d'infos) SOLIDARITÉ !

21 JUIN 2012

JEUDI 21 JUIN 2012 (PARIS) (19H) RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRISON DE LA SANTÉ Concert de dénonciation contre la Terreur d'État Plus d'infos (cliquer)

 

lamine-diengmanifestation-lamine-dieng-2011-avenue-gambettaNI OUBLI ! NI PARDON ! lamIne dieng, Un ouvrier assassinÉ par la Police de l'État français MARCHE COMMÉMORATIVE À PARIS (14h) Samedi 16 Juin 2012 (Plus d'infos)

vérité et justice pour ali ziri-2NI OUBLI ! NI PARDON ! ALI ZIRI, Un ouvrier assassinÉ le 9 Juin 2009 par la Police de l'État français Rassemblement À Argenteuil (14h30) Samedi 9 Juin 2012 (Plus d'infos)

LIBERTÉ POUR DENIZ

VENDREDI 25 MAI 2012 (NUREMBERG, ALLEMAGNE)15H RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ CONTRE LE PROCES-FARCE DE DENIZ : UN ANTIFASCISTE (plus d'infos)

 

jpeg-A3 AFFICHE 19-20 MAI 2012-azk

OU SONT-ILS ? OU SONT-ELLES ? CONTRE LA TERREUR D'ETAT SEMAINE CONTRE LES DISPARITIONS POLITIQUES (17-31 MAI 2012)  

Organisée par l'ICAD-Section française PLUS D'INFOS (cliquer)

euskal presoak euskal herriraJEUDI 31 MAI 2012 (devant la mairie de BAIONA) Jour du Procès en appel à Paris (19 H) RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ AVEC JON KEPA PAROT prisonnier politique basque d'ETA PRIS EN OTAGE PAR L'ÉTAT FRANCAIS DEPUIS 23 ANS

jpeg-(09.05.1976) ULRIKE MEINHOFazkPlus d'infos (en cours rédaction)

IBAI ASKTATU-1

IBAI ASKTATU-2 IBAI ASKATU ! GUK ZUREKIN ! LIBERTÉ POUR IBAI PEÑA BALANZATEGUI ! ON EST AVEC TOI ! EUROAGINDUEI EZ !  Plus d'infos  et Lutte Antifasciste  (Originaire de Gasteiz et réfugié politique à Baiona.Transféré en Juin 2012 de la prison de Seysses dans l'État français à celle de Soto del Real dans l'État espagnol) Pour lui écrire : IBAI PEÑA BALANZATEGUI - MADRID-V SOTO DEL REAL CENTRO PENITENCIARIO - CARRETERA COMARCAL 611 - 28.791 SOTO DEL REAL (MADRID) ESPAÑA.

 

 

 

HOMMAGE A LA CAMARADE YASEMIN DU MLKP

Yasemin Yoldas-3

La "Camarade Yasemin" du MLKP est morte le 9 février 2012

en luttant contre l'Etat turc fasciste

pour la révolution socialiste et le Communisme

en Turquie et au Kurdistan

PLUS D'INFOS (cliquer)

HOMMAGE, GRÈVE DE LA FAIM ET DÉTENTION

SOLIDARITÉ AVEC MANUEL ARANGO RIEGO

PRISONNIER POLITIQUE DU PCE(r)

LE 19 OCTOBRE 2011

FIN DE LA PROTESTATION AVEC

GRÈVE DE LA FAIM

DEPUIS LE 16 SEPTEMBRE 2011

CONTRE LE DÉNI DE LA CONDITION DE PRISONNIER/ÈRE POLITIQUE ET DE MILITANCE

MIS EN OEUVRE PAR L'ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE ET L'ÉTAT ESPAGNOL

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)-castLA SOLIDARITÉ DE CLASSE EST NOTRE ARME ! ÉCRIS-LUI !

Prision de C.P. Madrid VI - Aranjuez

C.P. Madrid VI 28300 Aranjuez (Madrid)

02.10.11-im1(lettre interceptée)

  11 OCTOBRE 2011 (BAIONA). DIFFUSION DE 300 TRACTS SRI* À DES PROLÉTAIRES DURANT UNE MANIFESTATION NATIONALE DANS L'ÉTAT FRANÇAIS CONTRE LA PRÉCARITÉ.

* En Solidarité avec la Grève de la Faim du Camarade Manuel Arango Riego, Prisonnier Politique du PCE(r) et pour rappeler l'existence de la Lutte dans les prisons du Collectif des presxs politiques du PCE(r), des GRAPO et du SRI.

BLOG(Manif 10oct2011)TRACT SRI-jpeg DÉTENTION ET MISE EN "LIBERTÉ" AVEC CHARGES

DE PABLO HASÉL, RAPPEUR DE 22 ANS 

LIBERTÉ POUR CE CAMARADE SOLIDAIRE ET COMBATIF!

pablo Liberté !LIBERTÉ IMMÉDIATE DE PABLO HASÉL !

Il est Communiste, les terroristes c'est vous.

SOLIDARITÉ AVEC PABLO HASÉL !

-COMMUNIQUÉ DE PABLO HASÉL

ET CAMPAGNE DE SOUTIEN

logo-radio-clash

RADIO CLASH DE LIMOGES

-Émission du 4 octobre 2011

-Émission du 11 octobre 2011

-Emission du 18 octobre 2011