Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 08:30

GUERRE DE LIBYE

La libye résiste au génocide l'OTANLa Libye résiste au génocide de l'OTAN-CNT.

 

(Roberto) "Je vous laisse deux articles (Voir n°2 et n°3) d'un périodique français, plus qu'intéressant, qui traitent de l'imminence d'un prochain effondrement du dollar. D'après ces articles, d'une part la Chine, la Russie, l'Inde et le Brésil, d'autre part la France (avec laquelle le futur de Dominique STRAUSS-KAHN serait quasiment assuré) et par conséquent l'Allemagne et un 3° membre, le membre-clé, celui qui a une réserve d'or plus que considérable, la Libye de KHADAFI : sont plus que jamais disposés à entreprendre un nouveau projet au-delà des États-Unis et au-delà de la monnaie de référence, le dollar. Un nouvel ordre mondial que les yanquis, leurs bouffons britanniques et le nain SARKOZY ont réussi pour le moment à paralyser au prix du scandale du sous-directeur du FMI et du génocide en Libye. Pour le moment. Avec cela, on comprend quasiment tout. On comprend l'agression et l'insulte contre la Libye et l'obstination à ce que KHADAFI abandonne en prémices à l'arrêt du Génocide, en plus de la congélation des biens de KHADAFI et l'instauration à toute vitesse d'une Banque dans la "zone rebelle" : ils veulent l'or pour en finir avec l'aval que suppose cette réserve pour le nouveau projet ! Une fois de plus, on voit clairement que la répartition de ce qui reste entre Impérialistes ne va pas se réaliser de façon pacifique. Plus qu'intéressant".

 

Réunion de l'OTAN dans l'État français présidée par SARKOZY

OTAN (réunion en france)

(Traduction de l'anglais par la dynamique SRI de Baiona)

(1) RAPPORT ZHOU (BIS Étude 41/2009 )

ZHOU XIAOCHUAN : RÉFORMER LE SYSTÈME MONÉTAIRE INTERNATIONAL.

Essai de Zhou Xiaochuan, Gouverneur de la Banque Populaire de Chine, 23 Mars 2009.

"Le déclenchement de la crise en cours et ses retombées dans le monde nous a mis face à une question depuis longtemps existante mais encore non résolue, autrement dit, de quelle devise de réserve internationale avons-nous besoin pour assurer la stabilité financière globale et faciliter la croissance économique du monde ce qui était l'une des finalités pour établir le FMI (1) ? Dans la tentative de trouver une solution, Il a existé diverses dispositions institutionnelles dont la Norme en Argent (Silver Standard), la Norme d'Or (Gold Standard), la Norme d'Échange d'Or (Gold Exchange Standard) et le Système de Bretton Woods (2) y compris. Pourtant, comme le manifeste la permanence de la crise financière, cette question est loin d'être résolue et elle s'est même aggravée à cause des faiblesses inhérentes au Système monétaire international en cours actuellement.

Théoriquement, une devise de réserve internationale devrait d'abord être ancrée à une référence stable et être en accord avec un ensemble de règles qui soit clair afin d'en assurer la provision de façon ordonnée; deuxièmement, cette provision devrait être assez flexible pour permettre un ajustement opportun avec une demande changeante; troisièmement, de tels ajustements devraient être déconnectés des conditions économiques et des intérêts souverains d'un seul pays. L'acceptation de devises basées su le crédit national en tant que principale réserve internationale de devises -comme cela a lieu dans le Système actuel- est un cas spécial et rare dans l'Histoire. La crise a de nouveau besoin d'une réforme créative du Système Monétaire international existant pour passer à une réserve internationale de devise ayant une valeur stable, une émission basée sur la règle et une provision manoeuvrable pour accomplir l'objectif de sauvegarder la stabilité économique et financière globale.

Mirage Storks de l'État français partant pour la Libye

France-Storks-Mirage-Libya-takeoff

I. Le déclenchement de la crise et ses retombées dans le monde entier reflètent les vulnérabilités et les risques systémiques inhérents au Système Monétaire International existant.

Les pays émetteurs de réserve de devises se confrontent constamment au dilemme d'accomplir les buts de leur politique monétaire propre face à la demande d'autres pays émetteurs. D'une part, les autorités monétaires ne peuvent pas simplement se concentrer sur leur but respectif sans mettre en oeuvre leur responsabilité internationale; d'autre part, elle ne peuvent pas poursuivre à la fois des objectifs nationaux et internationaux. Elles peuvent échouer aussi bien en tentant de satisfaire adéquatement la demande d'une économie globale croissante pour la liquidité en essayant de soulager les pressions d'inflation intérieure ou en tentant de créer un excès de liquidité dans les marchés globaux en stimulant trop la demande intérieure. Le Dilemme de TRIFFIN existe toujours, autrement dit, le fait que les pays émetteurs de réserve de devises ne peuvent pas maintenir la valeur de celle-ci en fournissant de la liquidité au Monde.

Quand une devise nationale est utilisée en évaluant des produits de base lors d'accords commerciaux et qu'elle est adoptée comme réserve de devise globale, les efforts de l'Autorité monétaire publiant une telle devise pour aborder ses déséquilibres économiques en ajustant les taux de change sont faits en vain tant que sa devise sert de référence pour beaucoup d'autres devises. En même temps qu'elle a l'avantage d'une réserve de devise largement acceptée, la globalisation souffre aussi des défauts d'un tel Système. Suite à l'effondrement du Système de Bretton Woods, la fréquence et l'intensité croissante de crises financières suggère que les coûts d'un tel Système au monde ont pu dépasser ces bénéfices. Le prix devient de plus en plus élevé, non seulement pour les utilisateur(trice)s, mais aussi pour les émetteurs de reserve de devises. Bien que la crise ne soit pas nécessairement un résultat planifié par les autorités monétaires qui émettent en reserve de devises, c'est le résultat inévitable des failles institutionnels.

Plateforme pétrolière de multinationales en Afrique

plateformes-petrolieres-nigeria

BIS Étude 41/2009 1

II. par conséquent, le but souhaitable de réformer le Système monétaire international est de créer une réserve de devise internationale qui soit déconnectée des nations individuelles et soit capable de rester stable à long terme tout en supprimant ainsi les déficiences inhérentes au fait d'utiliser des devises nationales basées sur le crédit.

1. Bien que la réserve de devise ultra-souveraine ait été proposée depuis longtemps, aucun progrès substantif n'a pas été accompli jusqu'à ce jour. Auparavant, durant les années 1940, KEYNES avait déjà suggéré d'introduire une unité de devise internationale nommée "Bancor" (3), basée sur la valeur de 30 marchandises représentatives. Malheureusement, la proposition n'a pas été acceptée. L'effondrement du Système de Bretton Woods qui était basé sur l'approche de WHITE (4) indique que l'approche de KEYNES (3) a été plus prévoyante. En 1969, quand les défauts du système de Bretton Woods ont initialement émergé, le FMI a aussi créé le SDR (5) pour atténuer le risque inhérent causé par la réserve souveraine de devises. Jusqu'à ce jour, le rôle du SDR n'a pas été totalement intégré au jeu à cause des limitations de son affectation et de la portée de son utilisation. Pourtant, il sert de lumière dans le tunnel pour la Réforme du Système monétaire international.

2. Une réserve de devises ultra-souveraine n'élimine pas seulement les risques inhérents de la devise souveraine basée sur le crédit mais elle rend aussi possible la gestion de la liquidité globale. Une réserve de devise ultra-souveraine gérée par une institution globale pourrait être utilisée à la fois pour créer et contrôler la liquidité globale. Et quand la devise d'un pays n'est plus utilisée comme mesure pour le commerce global et comme repère pour d'autres devises, la politique des taux de change du pays serait beaucoup plus d'efficace en ajustant des déséquilibres économiques. Cela réduirait significativement les risques d'une crise future et rehausserait la capacité de gestion de la crise.

<Banque centrale de Chine>

banque centrale de ChineIII. La réforme devrait être guidée par une grande vision et commencer avec des provisions spécifiques. Ce devrait être une procédure progressive qui cède des résultats de gagnant-gagnant pour tous

Le rétablissement d'une nouvelle réserve de devises largement acceptée avec un repère d'évaluation stable peut prendre beaucoup de temps. La création d'une unité de devise internationale basée sur la proposition de KEYNES est une initiative hardie qui exige une extraordinaire et courageuse vision politique. À court terme, la Communauté Internationale, dont particulièrement le FMI, devra finalement reconnaître et affronter les risques résultant du Système existant tout en menant, de façon continue et régulière, le contrôle des connaissances et de l'appréciation en publiant à temps des alertes opportunes.

Une attention spéciale devrait être accordée sur le fait de donner un rôle plus grand au SDR. Le SDR a les traits et le potentiel pour agir en tant que réserve de devise ultra-souveraine. De plus, une augmentation d'affectation du SDR aiderait l'agilité du Fonds (FMI) ses problèmes de ressources et ses difficultés dans la voix et la représentation de la Réforme. Par conséquent, des efforts devraient être faits pour pousser plus loin l'affectation du SDR. Cela exigera une coopération politique parmi les pays membres. Plus précisément, le Quatrième Amendement des Articles de l'Accord et la résolution pernitente relative à l'affectation du SDR suggérée en 1997 devraient être approuvés dès que possible pour que les membres qui ont rejoint le Fonds (FMI) après 1981 puissent aussi partager les bénéfices du SDR. Sur la base de cela, des considérations pourraient être données pour favoriser l'augmentation de l'affectation du SDR.

La portée d'utilisation du SDR devrait être élargie pour lui permettre de satisfaire complètement la demande des pays membres en réserve de devises. Il faut créer un Système d'accord entre le SDR et d'autres devises. Par conséquent, le SDR, lequel est désormais seulement utilisé entre des Gouvernements et des institutions internationales, pourrait devenir un moyen de paiement largement accepté dans le commerce international et les transactions financières. Il faut activement promouvoir l'utilisation du SDR dans le commerce international, la tarification des produits, l'investissement et la corporation de la garde du Livre des Comptes. Cela aidera à rehausser le rôle du SDR et réduira efficacement la fluctuation des prix de Capitaux nommés par des devises nationales et leurs risques relatifs.

 

2 BIS Étude 41/2009                       <Nicolas Sarkozy (État français)-Angela Merkel (État Allemand)>

Sarkozy-MerkelIl faut créer des capitaux financiers nommés dans le SDR pour augmenter leur attractivité. L'introduction de titres nommés dans le SDR laquelle a été étudiée par le FMI sera un bon début. Ensuite, il faut améliorer l'évaluation et l'affectation du SDR. Le panier de devises formant la base pour l'évaluation du SDR devrait être étendu pour inclure les devises de toutes les économies majeures et le GDP (6) peut aussi être inclus comme un poids. L'affectation du SDR peut être déplacée d'un Système purement basé sur le calcul à un Système revenu à des capitaux réels, en tant que pôle de réserve, pour ensuite renforcer la confiance du Marché dans leur valeur.

IV. Confier une partie de la réserve des pays membres à la direction centralisée du FMI rehaussera non seulement la capacité de la Communauté Internationale de dresser la crise et de maintenir la stabilité du Système monétaire et financier international mais aussi de renforcer le rôle du SDR d'une façon significative.

1. Comparée avec la gestion séparée des réserves réalisée par les pays individuels, la gestion centralisée d'une partie de la réserve globale par une Institution internationale fiable avec un retour raisonnable pour encourager la participation sera plus d'efficace en dissuadant la spéculation et en stabilisant les marchés financiers. Les pays participant peuvent aussi sauver quelque réserve pour leur développement propre et la croissance économique. Avec son adhésion universelle, son mandat unique pour maintenir la stabilité monétaire et financière en tant que "superviseur" international sur les politiques macro-économiques de ses pays membres : le FMI, équipé de sa compétence est doté d'un avantage naturel pour agir en tant que Directeur des réserves de ses pays membres.

2. La Direction centralisée des réserves par le Fonds (FMI) de ses pays membres sera une mesure efficace pour promouvoir un rôle plus grand au SDR en tant que réserve de devises. Pour accomplir cela, le FMI peut créer un fonds nommé en tant que SDR flexible qui soit basé sur la pratique de Marché, en permettant la souscription et le remboursement dans la réserve de devises existante par autant de différents investisseurs voulu. Cette disposition promouvra non seulement le développement de capitaux nommés par le SDR mais elle permettra aussi partiellement la gestion de la liquidité sous la forme de la réserve de devises existante. Cela peut même fonder une fondation pour accroître l'affectation de SDR et remplacer progressivement la réserve de devises existantes par le SDR."

NOTES (dynamique SRI de Baiona)

(1) FMI : Fond Monétaire International créé en 1944 pour garantir la stabilité du Système monétaire international.

(2) Accord de Bretton Woods : accords économiques ayant dessiné les grandes lignes du Système financier international, en 1944. Leur objectif principal fut de mettre en place une organisation monétaire mondiale et de favoriser la reconstruction et le développement économique des pays touchés par la Guerre. Ils furent signés le 22 juillet 1944 à Bretton Woods aux États-Unis après trois semaines de débats entre 730 délégués représentant l’ensemble des 44 nations alliées. Un observateur soviétique était également présent.

(3) John Maynard KEYNES (1883-1946) : économiste anglais; à l'occasion du Sommet de Bretton Woods en 1944, il a réalisé la proposition (rejetée) d'une monnaie supranationale, le bancor, à laquelle les monnaies auraient été rattachées.

(4) Harry Dexter WHITE (1892-1948) : Assistant du Secrétaire au Trésor des États-Unis qui a élaboré un plan d'ensemble avec l'économiste KEYNES dans le cadre des accords économique du Sommet de Bretton Woods en 1944.

(5) SDR (Special Drawing Rights) : Les "Droits de Tirage Spéciaux" sont un instrument monétaire international, créé par le FMI en 1969 pour compléter les réserves officielles existantes des pays membres.

(6) GDP (Gross Domestic Product) : Le Produit National Brut (PNB) Il est défini comme la valeur totale de la production de richesses (valeur des biens et services créés - valeur des biens et services détruits ou transformés durant le processus de production) dans un pays donné au cours d'une année donnée par les agents économiques résidant à l’intérieur du territoire national. C'est aussi la mesure du revenu provenant de la production dans un pays donné. On parle parfois de production économique annuelle ou simplement de production.

 

 

Lutte de Pouvoir en Libye(2) LA GUERRE DE LIBYE, LE POUVOIR AMÉRICAIN ET LE DÉCLIN DU SYSTÈME DES PÉTRODOLLARS (Extraits)

Peter Dale Scott, Université de Berkeley (Californie) - Publié dans Les Dossiers du Bureau, Informations, Presse, Nº 142, Mai 2011.

La Campagne que l'OTAN (1) a déchaînée contre KADHAFI en Libye a suscité beaucoup de confusion, aussi bien parmi ceux/celles qui l'ont lancée que parmi ceux/celles qui l'observaient (...). Mon opinion sur cette Guerre est qu'elle est mal préparée, dangereuse et qu'elle représente une menace pour les intérêts des libyen(ne)s, des américain(e)s, du Moyen-Orient et potentiellement du monde entier. Au travers de la prétendue inquiétude relative à la sécurité des rebelles libyen(ne)s, il existe une préoccupation beaucoup plus profonde et à peine reconnue : la défense par l'Occident de l'économie globale des pétrodollars, aujourd'hui en déclin.

Confusion à Washington et dans l'OTAN

La confusion qui règne à Washington (incarnée par l'absence de discussion sur un objectif prépondérant qui justifierait l'implication des États-Unis dans ce conflit) est le symptôme que le siècle américain touche à sa fin et cela d'une façon prévisible à long terme, au développement sans objectif et hors de contrôle. (…) Au sein de l’OTAN, aussi, il règne une certaine confusion qui menace de se transformer en conflit ouvert. Sur la totalité des 28 membres qui composent l’OTAN, seulement 14 se sont impliqués dans la Campagne de Libye en conflit ouvert, parmi lesquels seulement 6 participent dans la Guerre aérienne. Parmi ces derniers, seulement 3 pays -États-Unis, Grande Bretagne et France- offrent un appui tactique aérien aux rebelles qui combattent sur la terre. Quand de nombreux pays membres de l’OTAN ont congelé les comptes bancaires de KADHAFI et de ses associés, les États-Unis ont congelé la totalité des 30.000 millions de dollars du fonds du Gouvernement libyen auquel ils ont eu accès, par un acte peu divulgué devant la presse.

Bombardements de la force aérienne de l'État français en Libye.

bombardement force aérienne de l'État français en LibyeL'Allemagne, le pays le plus puissant de l'OTAN après les États-Unis, s'est abstenu durant le vote du Conseil de Sécurité des Nations Unies; son Ministre des Affaires Extérieures, Guido WESTERWELLE a ensuite déclaré : «Nous n'envisageons pas une solution militaire sinon politique».

Un tel chaos aurait été impensable durant la période culminante de l'hégémonie des États-Unis. OBAMA semble paralysé entre d'une part son objectif déclaré -l'exclusion de KADHAFI du Pouvoir- et d'autre part les moyens dont il dispose au vue de son coûteux engagement dans 2 Guerres et par le fait de ses priorités en politique intérieure.

Afin de comprendre la confusion des États-Unis et de l'OTAN relative à la Libye, nous devons observer d'autres phénomènes :

-L'alerte lancée par l'Agence "Standard & Poor’s" quant à l'imminente baisse dans la qualification financière des États-Unis.

-La hausse sans précédent du prix de l'or au dessus du seuil des 1.500 dollars l'once.

-Le blocage politique aux États-Unis sur la question du déficit de l'État fédéral et des États fédéraux et comment agir dans cette situation.

En plein questionnement libyen sur ce qui reste de l'hégémonie américaine et en partie comme conséquence directe de la stratégie confuse des États-Unis en Libye, le barril de pétrole atteint les 112 dollars. Cette haute menace de freiner et y compris de mettre à bas la vacillante récupération économique des États-Unis démontre que parmi beaucoup d'autres raisons, la Guerre en Libye ne sert pas les intérêts nationaux des États-Unis.

Harrier Kearsarge Odyssey américain pour bombarder la Libye

Harrier-Kearsarge-Odyssey-Dawn-Libya-NFZDepuis le début, la confusion sur la Libye a été évidente à Washington, particulièrement depuis que la secrétaire d'État Hillary CLINTON a défendu une politique d'exclusion aérienne sur laquelle le Président OBAMA a déclaré ne pas la considérer autrement que comme un choix et contre laquelle le Secrétaire à la Défense : GATES a lancé une série d'avertissements. Le résultat a été une série de mesures temporaires. OBAMA a justifié une réponse américaine limitée en alléguant les implications imposées aux États-Unis par les guerres d'Irak et d'Afghanistan. Cependant, malgré le blocage qui s'est installé dans la même Libye, une série d'escalades graduelles ont été prévues allant de l'approvisionnement en armes aux rebelles avec des fonds et des conseiller(ère)s, jusqu'à l'introduction de mercenaires et y compris de Troupes étrangères. Le scénario américain commence à ressembler chaque fois plus à celui du Vietnam où la Guerre a elle-aussi commencée à une échelle très modeste avec l'introduction en secret d'opérateur(trice)s et de conseiller(ère)s militaires.

Plateforme pétrolière d'ELF-Congo (État français) à Pointenoire au Congo Brazaville.

Pointe-Noire-compagnie pétrolière au Congo Brazaville

Le rôle des intérêts pétroliers et financiers dans cette Guerre

(…) Aujourd'hui, nous considérons les efforts du Lobby des plus importantes industries pétrolières comme l'un des facteurs de l'entrée en Guerre des États-Unis au Vietnam, en Afghanistan et en Irak. Bien que le rôle des compagnies pétrolières dans l'implication des États-Unis en Libye continue d'être obscur, il est quasiment certain que les réunions de la Commission des études énergétiques de Dick CHENEY (2) ne traitent pas uniquement des réserves pétrolifères sous-exploitées en Irak sinon aussi de celles de la Libye estimées à environ 41.000 millions de barils, autrement dit, un tiers des réserves de l'Irak.

Compagnie pétrolière libyenne à Tripoli (Libye).

Tripoli.Compagnie pétrolière LibyenneDe plus, certain(e)s attendaient de Washington qu'une rapide victoire en Irak soit suivie d'attaques similaires contre la Libye et l'Iran. 4 ans auparavant, le Général Wesley CLARKE a déclaré à Amy GOODMAN dans "Democracy Now" (3) que peu de temps après le 11 Septembre 2001, un Général du Pentagone l'avait informé que de nombreux pays seraient attaqués par l'armée des États-Unis. La liste incluait l'Irak, la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et l'Iran. En mai 2003, John GIBSON, directeur général de la Division des Services énergétiques de l'entreprise HALIBURTON a déclaré dans un entretien à l'"International Oil Dayli" : «Nous nous attendons au fait que l'Irak soit la première pièce du jeu de domino et qu'il sera suivi du Liban et de l'Iran. Nous n'aimons pas être mis de côté dans les marchés car cela donne à nos compétiteurs un désavantage déloyal». Il est de notoriété publique que la "Résolution 1973" de l'ONU imposant le 17 mars 2011 une zone d'exclusion aérienne se soit produite après la menace publique faite le 2 mars 2011 par KHADAFI d'exclure les compagnies pétrolières occidentales du marché libyen et après qu'il ait invité le 14 mars 2011 les firmes russes, chinoises et indiennes à produire à leur place le pétrole libyen.

 

Première victime du conflit en Libye... la Vérité.

prensa-verdad-libiaDe façon significative, la Chine, la Russie et l'Inde (auxquels s'est unis le Brésil, son allié dans le BRICS(4)...) se sont abstenus au cours du vote de la "Résolution 1973". La question du pétrole est intimement liée à celle du dollar en tant que monnaie de réserve mondiale (...). Dans un article paru dans "Examiner", Kenneth SCHORTGEN Jr. signale que «6 mois avant l'entrée des États-Unis en Irak pour renverser Saddam HUSSEIN, cette nation pétrolière avait décidé d'accepter des euros au lieu de dollars pour son pétrole et cela constituait une menace pour l'hégémonie globale du dollar en tant que monnaie de réserve et pour sa domination en tant que pétrodollar».

Selon un article russe intitulé "Le bombardement de Libye : punition sur KADHAFI pour sa tentative de rejeter le dollar", KHADAFI avait réalisé un pas très audacieux : il a commencé un mouvement destiné à rejeter le dollar et l'euro. Il a appelé les nations arabes et africaines à utiliser une nouvelle monnaie à la place : le dinar or. KHADAFI a suggéré d'établir un continent africain uni avec ses 200 millions de personnes en utilisant cette monnaie commune. Cette initiative a été perçue de manière très négative par les États-Unis et par l'Union Européenne, le Président de l'État français Nicolas SARKOZY a qualifié la Libye de menace pour la sécurité financière de l'humanité; mais KHADAFI continue d'appuyer la création d'une Afrique Unie.

Banque centrale africaine

Banque centrale africaineTout cela nous conduit à l'énigme de la Banque Centrale Libyenne. Dans un article paru dans "Market Oracle", Eric ENCINA observe : «Un fait rarement mentionné par les politiques occidentaux et par les expert(e)s médiatiques : la Banque Centrale de Libye appartient à 100% à l'État. (…) Actuellement, le Gouvernement Libyen fabrique sa propre monnaie, le dinar libyen, grâce aux installations de sa propre banque centrale. Peu de personnes peuvent mettre en doute le fait que la Libye soit une nation souveraine avec de vastes ressources, capable de nourrir son propre destin économique. Un problème important pour les cartels bancaires globaux c'est que pour faire des affaires avec la Libye, ils doivent passer par le Banque Centrale Libyenne et par sa propre monnaie, un lieu où ils n'ont aucun ascendant et aucune capacité d'influence. Par conséquent, il se peut que le fait de renverser la Banque Centrale Libyenne (BCL) n'apparaisse pas dans le discours d'OBAMA, de CAMERON (5) ou de SARKOZY mais cet objectif est certainement primordial dans l'ordre du jour destiné à mettre la Libye dans la ruche des nations dociles». La Libye n'a pas seulement du pétrole. Selon le FMI (Fonds Monétaire International), sa Banque Centrale renferme dans ses coffres environ 144 tonnes d'or. Avec une telle réserve d'actifs qui aurait besoin de la BRI (Banque Internationale de Paiements) ou du FMI et de leurs règles ?

1er sept 2011. Conférence de soutien de l'État français à la Libye nouvelle.

Etat français-Soutien a la Libye nouvelleL'intérêt de la France à mettre fin aux initiatives africaines de KHADAFI

Il semblerait que l'initiative des bombardements aériens soit initialement venue de France avec l'appui précoce de la Grande-Bretagne. Si KHADAFI avait réussit à créer une Union Africaine soutenue par la monnaie et les réserves d'or de Libye, la France qui continue d'être le Pouvoir économique prédominant dans la majeure partie de ses ex-colonies centrafricaines aurait été la grande perdante. D'autre part, un rapport de Dennos KUCINICH (6) aux USA a corroboré l'affirmation faite en Italie par Franco BECHIS (7) et divulguée par le réseau "Réseau Voltaire" en France, selon laquelle «les plans pour déchaîner la rébellion à Bengasi ont été initiés par les services secrets français en novembre 2010».

libye-3Si l'idée d'attaquer la Libye provenait de l'État français, OBAMA a rapidement soutenu les plans français destinés à contre-attaquer l'initiative africaine de KHADAFI avec sa déclaration d'urgence nationale nécessaire pour congeler les 30.000 millions de dollars de la banque de Libye auxquels ils avaient accès. (Sur cette information, la presse des États-Unis a informé d'une façon mensongère en la présentant comme «la congélation des fonds du colonel KHADAFI, ses enfants, sa famille, tout comme de membres importants du Gouvernement libyen». Mais en réalité, la seconde partie du décret d'OBAMA soulignait explicitement : «Toutes les propriétés et intérêts (...) du Gouvernement libyen, ses agences, ses représentant(e)s et les entités sous son contrôle, tout comme la Banque Centrale de Libye». Tandis que durant ces dernières années, ils ont activement utilisé les armes financières, cette confiscation de 30.000 millions de dollars, «la somme la plus importante congelée au moyen d'une sanction ordonnée par les USA» avait un précédent : la confiscation -potentiellement illégale et résultat certain d'une conspiration- des actifs iraniens en 1979 au nom de la Chase Manhattan Bank à ce moment-là menacée.


dollarAussi bien pour l'Afrique comme pour la Libye, les conséquences de cette congélation de 30.000 millions de dollars ont été clairement expliquées par une observatrice africaine : «Les 30.000 millions de dollars USA congelés par OBAMA appartiennent à la Banque Centrale de Libye et ils ont été affectés en tant que contribution libyenne à 3 projets-clés qui auraient donné les dernières touches à la Fédération africaine : la Banque Africaine d'Inversions avec un siège à Sirte (Libye), l'établissement en 2011 du Fonds Monétaire Africain qui devait s'installer à Yaundé (Cameroun) avec un fonds de 42.000 millions de dollars; et enfin la Banque Centrale Africaine située à Abuja (Nigeria); quand la Fédération africaine a commencé à imprimer de l'argent africain les Campagnes pour le CFA (le Franc des pays centre-africains) ont résonné grâce auxquelles Paris a réussit à maintenir son Pouvoir sur certains pays durant ces 50 dernières années. La colère de l'État français contre KHADAFI est facilement compréhensible».

Cette même observatrice poursuit : «Tout cela a commencé en 1992, quand 45 nations africaines ont établi la RAS-COM (Organisation Régionale Africaine de Communications par Satellites) qui a pourvu l'Afrique de son propre satellite et a réduit les coûts des communications dans le continent. À cette époque, les appels téléphoniques vers et depuis l'Afrique étaient les plus chers du monde à cause du paiement à l'Europe de 500 millions de dollars pour l'utilisation de ses satellites -comme INTELSAT- pour les conversations téléphoniques y compris celles réalisées au sein du pays lui-même. Un satellite africain coûtait seulement le paiement de 400 millions de dollars, de cette façon, le continent n'aurait pas à payer les 500 millions annuels. Quel banquier aurait refusé de financer un tel projet ? Mais le problème continuait d'être le même : comment les esclaves peuvent-il(elle)s s'émanciper de l'Exploitation de leurs Maîtres s'il(elle)s doivent demander de l'aide à ceux(celles)-ci pour obtenir leur Liberté ? Sans que cela ne soit une surprise, la Banque Mondiale et le FMI, les USA et l'Europe ont répondu en faisant de vagues promesses. KADHAFI en a fini avec ces demandes futiles aux "bienfaiteur(trice)s" occidentaux et à leurs taux d'intérêts exhorbitants. Le chef libyen a mis 300 millions de dollars sur la table; la Banque Africaine de Développement en ajouté 50 millions et la Banque de Développement de l'Afrique de l'Ouest 27 autres millions de plus; de cette façon, l'Afrique a obtenu son premier satellite de communications le 26 décembre 2007».

chine

Conclusions                                                                    Banque chinoise.

banque chinoise(…) Ce qui est en jeu, ce n'est pas seulement la relation de la Libye avec les USA mais également celle avec la Chine. L'ensemble de l'Afrique est un espace où l'Occident va investir autant que les pays du BRICS (4). On attend seulement que la Chine, assoiffée de ressources naturelles, investisse annuellement 50.000 millions de dollars, une somme (financée par le déficit commercial des USA avec la Chine) dont l'Occident ne peut disposer. La coexistence pacifique de l'Est et de l'Ouest dépendra de la capacité à accepter une diminution graduelle de son influence dans cette zone, sans recourrir à des stratégies perfides (...)

Par le passé, les transitions d'hégémonie globale ont été marquées par des Guerres, des Révolutions ou les deux choses en même temps. Après les deux Guerres Mondiales, la prédominance de l'hégémonie américaine sur la britannique a constitué une transition entre deux Pouvoirs qui étaient essentiellement alliés et culturellement proches. Le monde entier a un énorme intérêt à s'assurer que la transition difficile vers un Ordre dans lequel les USA n'auront pas l'hégémonie se réalise le plus pacifiquement possible.

NOTES.

(1) OTAN : (Organisation du traité de l'Atlantique Nord) ou NATO (en anglais), organisation politico-militaire qui rassemble les Grandes Puissances occidentales. Crée le 4 avril 1949, elle vise à une alliance pour défendre les intérêts et la sécurité de l'Occident.

(2) Dick CHENEY : homme d'affaire américain et ancien 46e vice-président des États-Unis aux côtés du Président George W. BUSH (20 janvier 2001-20 janvier 2009).

(3) "Démocratie maintenant" : émission américaine diffusée dans plus de 700 radios et chaînes de TV.

(4) BRICS (Brazil, Russia, India, China and South Africa) : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud, organisation politique internationale des principaux pays des marchés émergeants.

(5) David William Donald Cameron : Premier Ministre du Royaume-Unis, depuis le 11 mai 2010.

(6) Dennos Kucinich : homme politique américain et membre de la chambre des représentants des USA.

(7) Franco BECHIS : journaliste italien et directeur-adjoint du quotidien "Libero".

 

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

(FÉVRIER 2011, ELMUNDO.es/Reuters)

(3) LE PROTECTIONNISME ET LES TENSIONS ÉCONOMIQUES PEUVENT DÉBOUCHER SUR DES GUERRES.

chine-2Le FMI averti que le chômage actuel laissera une génération perdue pour la vie entière. 

Strauss-Kahn: «Par la crise, cette jeunesse souffrira encore plus "d'emplois toujours pires".» (de Singapour). «Nous faisons face à la perspective d'une génération perdue de jeunes gens destinée à souffrir durant toute sa vie d'emplois et de conditions sociales toujours pires». Ceci est un avertissement du Directeur gérant du Fond Monétaire International (FMI), Dominique Strauss-Kahn, qui assure que «la matrice des déséquilibres globaux antérieur à la crise est en train d'émerger de nouveau». La macro-économie mondiale s'est améliorée au cours de ces derniers mois mais des problèmes comme la haute absence d'emplois et l'inflation peuvent aviver le protectionnisme commercial et l'agitation sociale violente, averti le FMI. La récupération vient des pays émergents mais des régions comme l'Europe et l'Amérique du Nord souffrent toujours de forts taux de chômage et cela peut encore empirer : dans la prochaine décennie, 400 millions de jeunes s'incorporeront au marché du travail dans le monde entier.

À l'horizon, la Guerre                 B2-s-Odyssey américain pour la Guerre en Libye.

B-2s-Odyssey-Dawn-Libya-NFZLa rareté des aliments et des combustibles a frappé de façon particulièrement forte les pays les plus pauvres en étant la clé des protestations massives en Egypte et en Tunisie dont le Président a été renversé le mois dernier. D'autre part, la préoccupation sur la dette dans les pays développés a aussi augmenté durant ces derniers mois avec l'Agence Standard & Poor's (1) qui a abaissé la qualification du Japon et l'Agence Moody's (1) qui a averti qu'elle pourrait rendre un pronostique négatif sur les USA.

«La Croissance dans des économies avec de grands déficits externes, comme les USA, est en train d'être impulsée par la demande domestique. Et la Croissance dans des économies avec de grands superavits (2) externes comme la Chine et l'Allemagne est toujours impulsée par les exportations», a déclaré Strauss-Kahn. «À mesure que les tensions entre les pays augmentent, nous pourrions voir un protectionnisme commercial et financier plus important. Et à mesure que les tensions au sein des pays augmentent, nous pourrions voir une instabilité sociale et politique plus importante au sein des nations (...) y compris la Guerre», a-t-il ajouté.

NOTES. (1) Agences de notation financière : évaluation de la solvabilité des entreprises avec l'analyse financière de crédit.

(2) Superavit : terme économique qui désigne la plus-value (le gain en terme de capital donc fondé par essence sur l'Exploitation et la dépossession de ceux/celles qui produisent principalement au moyen du salaire).

 

(4) LIBYE  (16.10.2011. Comités pour un SRI)

Après la cascade interminable de mensonges, bombardements, génocides et assassinats cachés, il reste encore aux médias -fascistes- de reconnaître tout cela...

libia solidaridad y amistad contra el imperialismo-copie-1 Libye: Solidarité et Amitié en défense de sa souveraineté et Libre autodétermination. Stoppons le Terrorisme légalisé*, financé et armé par l'ONU, les Etats-Unis et l'OTAN. (*dont l'Etat français, Maître en la matière depuis l'Indochine jusqu'à ce jour avec son "Ecole française des Escadrons de la Mort" active internationalement).

 

Trípoli, Sirte, Bani Walid. Massacres de l'OTAN et CNT. Résistance :

Le vendredi 14 et le samedi 15 octobre 2011 à Tripoli (Libye) d'importants combats ont eu lieu entre différents groupes avec la participation d'au moins 300 guerillerxs khadafistes armé(e)s et des Forces de Sécurité du Conseil National de la Transition (CNT). Il s'agit du premier acte général de Resistance depuis le mois d'août 2011 où Tripoli est tombée aux mains de la OTAN-CNT. Sans aucun soutien intérieur, des milliers de mercenaires de la CNT sont entrés à sang et à feu dans le quartier d'Abu Salim, une énorme poche de soutien au leader libyen : Muamar EL KHADAFI, en clamant "Alahu Akbar" ("Dieu est grand). Les deux parties ont échangé des tirs d'armes lourdes et automatiques. «Ici, les avions assassins de l'OTAN ne valent rien comme dans le reste des quartiers rebelles».

libia solidaridad y amistad contra el imperialismo y el fasDes résident(e)s dans le lieu disent qu'«un groupe de plus de 80 hommes et femmes armé(e)s est apparu auparavant à Abu Salim et qu'il avait empêché de faire circuler des slogans pro-Libye et pro-KHADAFI avec des banderoles vertes. Dans différents quartiers de la zone centrale, d'autres centaines sont apparus. Une multitude de feu croisés de kadhafistes a surgi et les groupes ont disparu». Il semblerait que beaucoup soient des francs-tireur(euse)s et expert(e)s en guerrilla et lutte urbaine. La CNT a reconnu que des combats se réalisent aussi dans d'autres quartiers proches, sur la Place Verte à Bab Al Azizia lesquels ont duré le samedi entier jusqu'à la fermeture de l'édition, avec des tirs intenses. Ils ne reconnaissent pas les 200 mort(e)s que la guerrilla assure leur avoir occasionné le vendredi 14 octobre 2011.

GÉNOCIDE

Libye-attaque de l'OTANLes mercenaires du CNT ont sorti de force un homme d'un bloc d'appartements à Abu Salim, un bastion traditionnel de soutien pour KHADAFI. Tandis qu'il recevait des coups, l'un des hommes du CNT a plongé un couteau dans le dos du prisonnier. Le traitement brutal reçu par les prisonnier(ère)s a été critiqué par des groupes internationaux des Droits humains. Toujours de faibles voix relatives aux faits gravissimes d'un véritable génocide.

Plus de 15 guerrilleros khadafistes ont été chassés dans le quartier de Abu Salim, selon divers Commandants du Conseil intérimaire. Dominée par des blocs d'appartements, la zone a été l'une des dernières à tomber face au nouveau Gouvernement quand celui-ci a pris la ville après 6 mois de Guerre Civile. Les bombes explosent au milieu des zones les plus protégées de la Capitale elle-même.

Les forces de la CNT ont été reçues avec des rafales de feu de mitraillettes en avançant, de maison en maison, tout en cherchant des khadafistes armé(e)s, autant dans de nombreux quartiers de ce district situé à 7km de la Capitale que dans les zones blindées de Tripoli elle-même. Autrement dit, les francs-tireur(euse)s tellement craint(e)s, la terrible guerrilla urbaine et c'est l'effondrement de la contre-information fasciste.

SIRTE CONTINUE DE RÉSISTER

OTANDe plus, il existe de nombreux foyers d'authentiques feu dont notamment deux localités vitales pour les plans de l'OTAN où les partisan(e)s de KHADAFI résistent et deviennent plus fort(e)s : Sirte sur la Côte centrale du pays où des noyaux (semble-t-il interminables, cela représenterait environ 500 guerrillerxs) continuent à lutter après des semaines d'affrontements et à Bani Walid, une localité de l'intérieur avec plus de «1.500 hommes armés pro-KHADAFI toujours présents dans la localité».

Les troupes du CNT avec des tanks et l'OTAN avec ses avions ont attaqué les localités de Sirte le vendredi 14 et le samedi 15 octobre 2011 pour tenter d'écraser les noyaux de Résistance des loyaux à KHAFADI dans sa localité natale. Après les bombardements aériens brutaux, la milice -mercenaire- du CNT a resserré son assaut sur Sirte et d'autres zones rebelles dans une brutale attaque qui a coûté des centaines de vie et laissé des milliers de personne sans foyer.

Les tentatives des nouveaux leaders -en titre- de tenter de construire un Gouvernement “démocratique” déjà annoncé internationalement (effondré dans la pratique à la date du 16 octobre 2011) ont été freinées et ceux-ci disent que le processus pourra commencer seulement quand «tout les feux de la Résistance auront été capturés». Il semblerait qu'ils soient une dizaine.

D'autre part, le sous-secrétaire de l'État nordaméricain chargé des questions militaires : Andrew SHAPIRO a affirmé vendredi qu'une équipe de 14 expert(e)s des États-Unis sont venus en Libye de toute urgence pour «trouver les armes du Régime démis, entre autre des missiles terre-air et des lances-fusées pour ainsi éviter la dispersion qui a lieu». (Uiuiui !). Cette mission fait partie d'un programme dont l'objectif est «d'aider la CNT à contrôler et assurer les réserves d'armes». Des milliers de civil(e)s, de guerrillerxs, d'enfants assassiné(e)s, frappé(e)s à coup de couteau face aux caméras... pour assurer le pétrole !!!

-D'autres voix, bien mieux informées (en castillan) (cliquer)

 

(5) GÉNOCIDE EN NAMIBIE  

(14.10.2011. Comités pour un SRI)

Le 14 octobre 1904: Génocide de l'Impéralisme allemand contre les hereros et les namaquas en Afrique du Sud-Ouest (Namibia). 75.000 assassiné(e)s.

namibieHereros dans le désert d'Omaheke où des milliers d'entre eux/elles

sont mort(e)s de faim et de soif.

Les hereros et namaquas se soulèvent contre les colonialistes allemand(e)s en Afrique du Sud-Ouest (celle que l'on appelle aujourd'hui la Namibie). Le génocide des hereros et des namaquas a lieu de 1904 à 1907, durant la répartition coloniale-impérialiste de l'Afrique. Le 2 janvier 1904, les hereros se rebellent contre la Domination coloniale allemande. En août 1904, le Général allemand : Lothar VON TROTHA est vainqueur face aux hereros au prix du sang et du feu dans la Bataille de Waterberg et il les pourchasse par le désert d'Omaheke où la majorité d'entre eux/elles sont mort(e)s de faim et de soif. En octobre 1904, les namaqua aussi se soulèvent en armes contre les allemand(e)s et il(elle)s ont été traité(e)s de la même façon. Au total, 65.000 hereros (approximativement 70% du peuple herero) et 10.000 namaquas (50% du peuple namaque) ont été exterminé(e)s. En 1985, l'ONU (Organisation des Nations Unies) reconnaît la tentative de l'Allemagne d'exterminer les peuples herero et namaqua comme étant le 1er génocide du 20° siècle.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DYNAMIQUE DE BAIONA

jpg-SR BAIONA-okPLUS D'INFOS (cliquer)

SOLIDARITÉ PCE(r), GRAPO ET SRI!

 AMNISTIE TOTALE !!!

SANS CONDITIONS !

AMNISTIA TOTALE

2013 : ADRESSES

COLLECTIF DES PRESXS DU PCE(r), GRAPO ET SRI

(2013) PRESXS-adresses

ENCORE 1 PROCÈS-FARCE !!!

PROCES FARCE 13.09.2012 (arenas)-azkPROCES FARCE 13.09.2012 (victoria)-azkMADRID, LE 13 SEPT 2012 :

PITOYABLE TRAGI-COMÉDIE !!!

Audios du dernier Procès-Farce contre "Arenas" et Victoria Gómez. Il n'y a rien de mieux pour rompre la Guerre Sale déployée contre le PCE(r) qui tente de le relier au faux amalgame criminalisateur : PCE(r)-GRAPO... que d'écouter leurs propre paroles. Quand "Arenas" parle sur la politique la Juge l'interrompt et l'expulse. L'avocat de la Défense rompt avec des données tranchantes et sans appel les inventions mises dans les Dossiers judiciaires pour impliquer "Arenas" dans les GRAPO.

  NI OUBLI, NI PARDON !

ABELARDOLIBERTÉ POUR LE COLLECTIF

DES PRESXS POLITIQUES

DU PCE(r), DES GRAPO ET DU SRI

DONT LE CAMARADE ARENAS!

camarade ARENAS

République Populaire

CAMPAGNE DE SOLIDARITÉ AVEC LES PRESXS MALADES

PRESXS MALADESPLUS D'INFOS (cliquer)

7 PRES@S DU COLLECTIF DES COMMUNISTES, ANTIFASCISTES ET SOLIDAIRES DU PCE(R), DES GRAPO ET DU SRI ONT DE GRAVES MALADIES INCURABLES ET ILS/ELLES SONT SÉQUESTRÉ/ES DE FACTO. NOUS EXIGEONS LEUR MISE EN LIBERTÉ IMMÉDIATE!

1-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE-azk

MONTRE  TA SOLIDARITÉ !

IMPRIME LA CARTE ET ENVOIE-LA !

COPIE-LA ET FAIS-LA CIRCULER !

1bis-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE

12-Enrike KUADRA ETXEANDIA-GRAPO

Enrique KUADRA ETXEANDIA, prisonnier politique des GRAPO. Né à Barakaldo (Bizkaia, Pays Basque) le 9 juin 1950. Militant des GRAPO et Historique militant du PCE(r), âgé de 62 ans. En prison 2 fois (22 ans au total). Sauvagement torturé. Mis une nouvelle fois en prison en 1995 : il est devenu gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Daroca (Zaragoza). Opéré d'un cancer à la prostate. Prisión de Daroca Ctra. Nombrevilla 50360 Daroca (Zaragoza)

1-Manuel PEREZ MARTINEZ-PCE(r)-fr

Manuel PÉREZ MARTÍNEZ, prisonnier politique du PCE(r). Né à Melilla le 1er novembre 1944. Secrétaire Général du PCE(r), âgé de 68 ans. En prison 3 fois (19 ans au total). Toujours en situation d'Isolement extrême. Mis une nouvelle fois en prison 2000 : il est devenu un malade chronique. Actuellement, il se trouve dans la Prison de Castellón II. Il souffre de graves problèmes occulaires, de cataractes, migraine chronique, de rhumes continuels qui le maintiennent prostré, d'une hernie du hiatus et de plusieurs maux associés. Prisión de C.P. Castellón II 12140 Albocasser 

11-MARIA JOSE BAÑOS-GRAPO-fr

María José BAÑOS ANDUJAR, prisonnière politique des GRAPO. Née dans le Sud-Est de l'État français le 11 novembre 1964. Militante des GRAPO âgée de 48 ans. 18 ans en prison. Mise en prison en 2002 : elle est devenue encore plus gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Valencia II. Foie dans un très mauvais état. VIH. Elle a besoin d'une déviation coronaire. Fortement médicalisée. Prisión de Picassent-Valencia II - a.c. 1002, 46225 PICASSENT (Valencia).

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)

Manuel ARANGO RIEGO, prisonnier politique du PCE(r). Né à Villaseca de Laciana (León) le 12 décembre 1948. Historique militant du PCE(r), âgé de 64 ans. Il a été plus de 20 ans en clandestinité après avoir été détenu et incarcéré à de nombreuses occasions et blessé par les tirs de la Police lors de l'une d'entre elles. Mis en prison une nouvelle fois en 2007 : il est devenu gravement malade. Il est actuellement dans la Prison de Zuera (Zagazoza). Dans cette prison, il manque de physiothérapeute et de plusieurs médicaments dont il a besoin. Il a une sciatique chronique qui l'oblige à marcher en étant aidé; arthrose générale; hépatite chronique avec perte de masse hépatique. Ulcère duodénal chronique car il a été emputé de l'intestin grêle. Hypermédicalisé. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza).

2-ISABEL APARICIO-PCE(r)-fr

Isabel APARICIO SÁNCHEZ, prisonnière politique du PCE(r). Née à Madrid le 2 février 1954. Militante du PCE(r), âgée de 58 ans. En prison 2 fois (9 ans au total). Incarcérée en 2007 : elle est devenue gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Zuera (Zaragoza). Arthrose générale, ostéoporose, hernies lombaires et discales, sinusite chronique, elle a besoin de plusieurs opérations. Récemment opérée de cataractes aux 2 yeux. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza). 

21-Paco CELA SOANE-PCE(r)Paco CELA SEOANE, prisonnier politique du PCE(r). Né à Verin (Ourense) le 29 octobre 1958. Militant du PCE(r), âgée de 56 ans. En prison depuis 26 ans, en 3 fois. Incarcéré en 2007: il est gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Picassent (Valencia). Diabète très problématique. Jusqu'en novembre 2010, il a eu besoin de 5 injections d'insuline par jour. Prisión de Picassent -Valencia II. ac 1002. 46225 PICASSENT (Valencia).

4-Résister c'est vaincre-fr3-adosB

HOMMAGES DÉC 2014

NI OUBLI,NI PARDON! 

xc-29 AOUT 2013 VIGO

BIOGRAPHIE (Lire) 

au-(05.12.1982)-JUAN MARTIN LUNA-PCE(r)NI OUBLI,NI PARDON!

ACTE DE SOLIDARITÉ

ÉLECTIONS BOURGEOISES :

BOYCOTT !!!

LA LUTTE EST DANS LA RUE PAS AU PARLEMENT-2

Lutte et organise-toi avec le SRI ! A l'école, université, usine, entreprise, quartier : partout tu peux Lutter pour abolir le Capitalisme et l'Exploitation de Classe en oeuvrant pour  LA RÉVOLUTION SOCIALISTE afin d'abolir définitivement toute Classe et Exploitation par LE COMMUNISME ! ET N'OUBLIE PAS LA SOLIDARITÉ AVEC LES ANTIFASCISTES ET COMMUNISTES EN PRISON : DEDANS ET DEHORS FACE A LA RÉPRESSION   !

  

  PREKARIOEN GAUA

CONTRE L'EXPLOITATION

Pour l'Unité des prolétaires

jpeg-xuria-KARTELA 08.12.2012-azk

  SAMEDI 8 DÉCEMBRE 2012

(à partir de 18h.  23bis Rue des Tonneliers. BAYONNE)

(plus d'infos) et Gadafiste Brothers

PHOTOS DE LA SOIRÉE

jpeg-IMP+WEB-rouge-AFFICHE NUIT DES PRECAIRES-BAIPRESOAK KALERA !

PRESOAK ETXERAT !

PRESOAK KALERA

SAMEDI 10 NOVEMBRE 2012 (BAIONA)

(15h30. Place des Basques)

Manifestation pour la liberté

des prisonnier-ère-s politiques basques

  Aux personnes qui ont Lutté

et qui Luttent contre le Fascisme...

LUCHA ANTIFA

VENDREDI 9 NOVEMBRE 2012

(18h30. Place Louis XIV. ST-JEAN-DE-LUZ)

JOURNÉE INTERNATIONALE : NUIT DE CRISTAL

Rassemblement contre le Fascisme : sexisme,

discriminations et racisme... (plus d'infos)

(9 NOV) KRISTALL NACHT 1938-2012-azk

  ZYED ET BOUNA

NI OUBLI, NI PARDON !

Zyed et BounaLUTTE CONTRE LE NON-LIEU ! (plus d'infos)

 

 

presosenferGrève de la Faim de Solidarité avec Iosu 

Dans les États français et espagnol : plus de 250 prisonnier(ère)s politiques sont en Lutte ouverte avec des Grèves de la Faim, refus des conditions de détention, protestations...

Le prisonnier politique des GRAPO : Enrike Kuadra Etxeandia s’est mis en Grève de la Faim illimitée en Solidarité avec la Grève de la Faim de Iosu Uribetxeberria Bolinaga, un prisonnier politique basque gravement malade en phase terminale dans la prison de Daroca à Zaragoza. Une Grève de la Faim de Solidarité a aussi été commencée par les militants des GRAPO : Nacho Varela Gómez (prison de Puerto I) et Marcos Martín Ponce (prison de Morón de la Frontera, Sevilla). Les autres prisonnier(êre)s du Collectif des prisonnier(ère)s poltiques du PCE(r), GRAPO et SRI informé(e)s rejoignent aussi cette Grève...

LIBERTÉ POUR LES PRISONNIER(ERE)S POLITIQUES !!!

Si l'Etat espagnol a concédé la "Liberté" conditionnelle à Iosu : celle-ci n'est toujours pas effective. En Italie et depuis le Secours Rouge International : des messages et des cartes de dénonciation de cette situation sont envoyées au Ministre de l'Intérieur  de l'État espagnol à Madrid.

Appel du Comité pour un SRI (Italie) : L'Etat espagnol laisse mourir en prison un prisonnier politique malade en phase terminale. Iosu Uribetxeberria Bolinaga est atteint d'un cancer maintenant en phase terminale. Selon les médecins de la prison elle-même, il ne dispose que d'une chance de 10% de vivre encore une autre année. Néanmoins, les "Autorités" refusent de lui concéder la Liberté et désormais 7 autres personnes de plus sont en prison car elles ont participé à une Marche de Solidarité pour Iosu lequel est incarcéré suite à l'accusation d'avoir tué un employé de la prison... Dans les Etats espagnols, français et turc : plus de 500 personnes sont en Grève de la Faim pour réclamer la liberté de ce prisonnier politique gravement malade. Le Collectif des prisonnier(ère)s politiques Antifascistes espagnol(e)s (1) souscrit à cette grève illimitée. Quiconque veut se solidariser avec Iosu peut envoyer une carte ou un télégramme au Ministre de l'Intérieur de l'État espagnol. Pour le texte il suffit de mettre : «NOUS EXIGEONS LA LIBERTÉ IMMÉDIATE DE Iosu Uribetxeberria Bolinaga» (N'oubliez de mettre la signature et le nom de l'expéditeur/trice !)" (1) PCE(r), GRAPO et SRI

IOSU ASKATULeçon de dessin. (Nizar Qabbani, poète syrien) Mon enfant pose en face de moi sa boîte de peintures et il me demande de lui dessiner un oiseau. Je trempe le pinceau dans la couleur grise et je dessine un carré avec des fermetures et des barreaux. Ses yeux se remplissent d’obscurité : “Mais... c’est une prison, papa ! Tu ne sais pas dessiner un oiseau ? Et je lui dis : “Mon enfant, pardonne-moi... J’ai oublié la forme des oiseaux.” Mon enfant pose alors en face de moi son carnet de dessin et il me demande de lui dessiner un épis de blé. Je prend la plume et je dessine une arme à feu. Mon enfant se moque de mon ignorance et il s’exclame : “Papa ! Tu ne connais pas la différence entre un épis de blé et une arme à feu ?“. Je lui dis : “Mon enfant, oui j’ai connu les formes des épis de blé, celle de la miche de pain, celle de la rose mais dans cette époque très dure que nous vivons actuellement les arbres de la forêt se sont unis à la Résistance pour Lutter.(…)”

Dessin d'AURORA(Juin 2012)(Juin 2012) Dessin d'Aurora Cayetano 

prisonnière politique du PCE(r) en Prison

  

  

(gorria)Résistance-1

(TOULOUSE) : PROCES-FARCE ! Face à la Répression de l'Etat français Solidarité avec le CREA (OKUPA) RÉSISTER C'EST VAINCRE ! (plus d'infos) SOLIDARITÉ !

21 JUIN 2012

JEUDI 21 JUIN 2012 (PARIS) (19H) RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRISON DE LA SANTÉ Concert de dénonciation contre la Terreur d'État Plus d'infos (cliquer)

 

lamine-diengmanifestation-lamine-dieng-2011-avenue-gambettaNI OUBLI ! NI PARDON ! lamIne dieng, Un ouvrier assassinÉ par la Police de l'État français MARCHE COMMÉMORATIVE À PARIS (14h) Samedi 16 Juin 2012 (Plus d'infos)

vérité et justice pour ali ziri-2NI OUBLI ! NI PARDON ! ALI ZIRI, Un ouvrier assassinÉ le 9 Juin 2009 par la Police de l'État français Rassemblement À Argenteuil (14h30) Samedi 9 Juin 2012 (Plus d'infos)

LIBERTÉ POUR DENIZ

VENDREDI 25 MAI 2012 (NUREMBERG, ALLEMAGNE)15H RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ CONTRE LE PROCES-FARCE DE DENIZ : UN ANTIFASCISTE (plus d'infos)

 

jpeg-A3 AFFICHE 19-20 MAI 2012-azk

OU SONT-ILS ? OU SONT-ELLES ? CONTRE LA TERREUR D'ETAT SEMAINE CONTRE LES DISPARITIONS POLITIQUES (17-31 MAI 2012)  

Organisée par l'ICAD-Section française PLUS D'INFOS (cliquer)

euskal presoak euskal herriraJEUDI 31 MAI 2012 (devant la mairie de BAIONA) Jour du Procès en appel à Paris (19 H) RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ AVEC JON KEPA PAROT prisonnier politique basque d'ETA PRIS EN OTAGE PAR L'ÉTAT FRANCAIS DEPUIS 23 ANS

jpeg-(09.05.1976) ULRIKE MEINHOFazkPlus d'infos (en cours rédaction)

IBAI ASKTATU-1

IBAI ASKTATU-2 IBAI ASKATU ! GUK ZUREKIN ! LIBERTÉ POUR IBAI PEÑA BALANZATEGUI ! ON EST AVEC TOI ! EUROAGINDUEI EZ !  Plus d'infos  et Lutte Antifasciste  (Originaire de Gasteiz et réfugié politique à Baiona.Transféré en Juin 2012 de la prison de Seysses dans l'État français à celle de Soto del Real dans l'État espagnol) Pour lui écrire : IBAI PEÑA BALANZATEGUI - MADRID-V SOTO DEL REAL CENTRO PENITENCIARIO - CARRETERA COMARCAL 611 - 28.791 SOTO DEL REAL (MADRID) ESPAÑA.

 

 

 

HOMMAGE A LA CAMARADE YASEMIN DU MLKP

Yasemin Yoldas-3

La "Camarade Yasemin" du MLKP est morte le 9 février 2012

en luttant contre l'Etat turc fasciste

pour la révolution socialiste et le Communisme

en Turquie et au Kurdistan

PLUS D'INFOS (cliquer)

HOMMAGE, GRÈVE DE LA FAIM ET DÉTENTION

SOLIDARITÉ AVEC MANUEL ARANGO RIEGO

PRISONNIER POLITIQUE DU PCE(r)

LE 19 OCTOBRE 2011

FIN DE LA PROTESTATION AVEC

GRÈVE DE LA FAIM

DEPUIS LE 16 SEPTEMBRE 2011

CONTRE LE DÉNI DE LA CONDITION DE PRISONNIER/ÈRE POLITIQUE ET DE MILITANCE

MIS EN OEUVRE PAR L'ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE ET L'ÉTAT ESPAGNOL

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)-castLA SOLIDARITÉ DE CLASSE EST NOTRE ARME ! ÉCRIS-LUI !

Prision de C.P. Madrid VI - Aranjuez

C.P. Madrid VI 28300 Aranjuez (Madrid)

02.10.11-im1(lettre interceptée)

  11 OCTOBRE 2011 (BAIONA). DIFFUSION DE 300 TRACTS SRI* À DES PROLÉTAIRES DURANT UNE MANIFESTATION NATIONALE DANS L'ÉTAT FRANÇAIS CONTRE LA PRÉCARITÉ.

* En Solidarité avec la Grève de la Faim du Camarade Manuel Arango Riego, Prisonnier Politique du PCE(r) et pour rappeler l'existence de la Lutte dans les prisons du Collectif des presxs politiques du PCE(r), des GRAPO et du SRI.

BLOG(Manif 10oct2011)TRACT SRI-jpeg DÉTENTION ET MISE EN "LIBERTÉ" AVEC CHARGES

DE PABLO HASÉL, RAPPEUR DE 22 ANS 

LIBERTÉ POUR CE CAMARADE SOLIDAIRE ET COMBATIF!

pablo Liberté !LIBERTÉ IMMÉDIATE DE PABLO HASÉL !

Il est Communiste, les terroristes c'est vous.

SOLIDARITÉ AVEC PABLO HASÉL !

-COMMUNIQUÉ DE PABLO HASÉL

ET CAMPAGNE DE SOUTIEN

logo-radio-clash

RADIO CLASH DE LIMOGES

-Émission du 4 octobre 2011

-Émission du 11 octobre 2011

-Emission du 18 octobre 2011