Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 01:30

LES MOTS SONT DES ARMES !

SOUTENIR LES ÉDITIONS POPULAIRES

DIFFUSER LES OEUVRES PROLÉTAIRES

ÉDITIONS POPULAIRES

1. INTRODUCTION : DEVENONS DES POÈTES

Par le Comité pour un SRI de Baiona

en Ipar Euskal Herria/Pays Basque Nord

"La poésie, comme la lutte de classes, parle toujours de la même chose, de la même façon: par des cris. Et ce sont toujours les mêmes qui crient contre les mêmes, ceux et celles de toujours" Juan Manuel Olarieta, avocat basque et ex-prisonnier politique du SRI (Extrait du recueil de poèmes "Avec la Solidarité pour drapeau")

Face à la confusion idéologique, la culture populaire est une arme de classe, comme le disait Lénine : "La littérature et l'art prolétariens sont des engrenages et des rouages du mécanisme général de la révolution".

Un antifasciste basque, Erlantz, décrit dans son texte l'importance de ces éditions populaires, leur rôle dans la lutte de classe et la responsabilité que nous avons en tant que militant-e-s dans le fait de faciliter l'accès à la culture populaire pour tou-te-s et de susciter les débats collectifs autour de certaines oeuvres-clé qui éclairent notre présent. LIRE

Dans son appel, la maison d'édition basque Templando el Acero présente son fonctionnement composé de militant-e-s bénévoles assumant diverses tâches permettant à 1 ouvrage de voir le jour, d'être diffusé et débattu... LIRE
La diffusion et l'existence de ces oeuvres prolétaires requière une solidarité et participation collective, il est impossible de se dire antifasciste sans faciliter et relayer activement leur diffusion associée à des débats et rencontres publiques.

Comme le dit le jeune camarade antifasciste Aitor Cuervo Taboada: "Pourquoi, si ce n'est pas nous : qui? Pourquoi, si ce n'est pas maintenant : quand? Pourquoi, si nous perdons ce train, la peur ne changera jamais de camp". De même, un autre jeune camarade antifasciste, Pablo Hasél, nous rappelle que : "Il existe des millions d'homme et de femmes qui n'ont jamais écrit un poème de leur main mais qui ont fait de leur quotidien de la poésie" (1)...

Ne laissons pas le silence gagner nos vies, brisons la peur qui nous ronge comme les multiples murs des prisons du dehors et du dedans, devenons des poètes à notre tour, forgeons le chant de la révolution !

NOTE.

(1) LIRE les recueils de poésies traduits et diffusés en français par le Comité pour un SRI de Baiona : "Avec la solidarité pour drapeau" de Pablo Hasél et Aitor Cuervo Taboada. "Bombes, poèmes et autres nécessités..." d'Aitor Cuervo Taboada. Lire aussi le livret "Les prisonnier-ère-s politiques pensent et il-elle-s nous écrivent".

 

1. LA VOZ DE LOS SIN VOZ Voir

La voix des sans voix. Canal de vidéos solidaires et antirépressives.  Lire

 

2. RESISTENCIA FILMS Voir

Films de la Résistance. Canal dédié à des matériaux audiovisuels. Reportages, documentaires, films, clips vidéos, courts-métrages...

3. TEMPLANDO EL ACERO Voir

En forgeant l'acier. Maison d'édition prolétaire basque de Nafarroa/Navarre. Lire son appel à solidarité et lire l'article d'Erlantz.

4. AHAZTUAK 1936-77 Voir

Les oublié-e-s 1936-77. Maison d'édition antifasciste basque oeuvrant pour la réappropriation de la Mémoire Historique antifasciste en tant qu'instrument de lutte de classe.

5. KOBAWA Voir

Rééditions d'ouvrages dont une partie n'a jamais été auparavant publiée en français (voir les oeuvres de Staline).

6. COMITÉS POUR UN SRI  Voir N°1 et N°2

Éditions de livrets et divers documents conçus et forgés comme des armes de lutte destinés au prolétariat en vue de l'inciter à l'unité et l'organisation de classe la plus décisive pour réaliser la révolution socialiste et le communisme.

PASSE A LA RESISTANCE

Repost 0
Published by sribaiona - dans INTERNATIONALISME
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 01:30

  CAMPAGNE DE SOLIDARITÉ : LIBÉRATION

des prisonnier(ère)s politiques Communistes et Antifascistes

du PCE(r), des GRAPO et du SRI gravement malades

ET NON A L'EXTERMINATION LENTE EN PRISON !

b-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARISok

(1er Mai 2012. Paris) Stand de l'ICAD-Section française (Comité International contre les Disparitions Politiques) sur la Place Maubert avec le Collectif Vies Volées. Les Camarades EIZAGUIRRE du PCE(r) et CARIO du SRI assassinés en 1979 à Paris par la Terreur des Etats.

TRACT SRI (1er MAI 2012)Maçon(1er MAI) PROLÉTAIRES DE TOUT LES PAYS, UNISSEZ-VOUS ! (Parti Communiste d'Espagne, reconstitué le 8 Juin 1975)

"Le spectre du Communisme continue de parcourir le monde et toutes les Forces de la Réaction continuent d'être unies dans la Sainte Alliance pour le combattre. Les Classes Dominantes peuvent trembler face à la Révolution Communiste. Les Prolétaires ne peuvent rien perdre d'autre en elle que leur chaînes. Par contre, il(elle)s ont un Monde à gagner.

Aujourd'hui, face aux nombreuses Atrocités commises par la Bourgeoisie pour prolonger l'agonie de son Régime moribond, la consigne finale du Manifeste du Parti Communiste résonne avec plus de force que jamais : PROLÉTAIRES DE TOUT LES PAYS, UNISSEZ-VOUS !"

a-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARISok

(1er Mai 2012. Paris) Stand de l'ICAD-Section française  (Comité International contre les Disparitions Politiques) sur la Place Maubert avec le Collectif Vies Volées


(1er MAI 2012. PARIS) NI OUBLI, NI PARDON !

(Dynamique de Baiona des Comités pour un SRI)

lamine-diengPour la journée internationaliste du 1er Mai 2012, forgée comme un instrument de Lutte par les Exploité(e)s du monde entier, sur la Place Maubert à Paris, en coordination avec les militant(e)s du Collectif VIES VOLÉES et les militant(e)s de l'ICAD-Section française, la dynamique de Baiona des Comités pour un SRI (Secours Rouge International) a soutenu à la fois :

1. Les dénonciations des familles des personnes assassinées par la Police de l'État français Impérialiste exerçant son Programme de Terreur contre toute dissidence et visant la Classe ouvrière dont en priorité ceux/celles issues de l'immigration et des Post-Colonies de son Empire avec le Collectif VIES VOLÉES, (Plus d'infos : Lamine DIENG)

1er MAI 2012-Paris (SRI-baiona)2. La Campagne Internationale lancée durant la Semaine contre les Disparitions Politiques (17-31 Mai 2012) : "Où sont-ils ? Où sont-elles? Ouvrons toutes les fosses communes !" dénonçant le Programme de Terreur des États qui mettent en oeuvre les Disparitions Politiques (dont celles des Camarades EIZAGUIRRE du PCE(r) et CARIO du SRI : assassinés successivement en plein coeur de Paris les 28 et 29 Juin 1979 et de Jon ANZA, militant basque de ETA Disparu politique dans l'État français retrouvé mort assassiné...) avec l'ICAD-Section française (Comité International contre les Disparitions Politiques).

3. Tout en diffusant aux manifestant(e)s du 1er Mai des tracts des Comités pour un SRI faisant appel à la Solidarité Internationaliste dans le cadre de la Campagne pour la Libération immédiate des prisonnier(ère)s Communistes et Antifascistes espagnol(e)s du PCE(r), des GRAPO et du SRI gravement malades et contre l'Extermination Lente en prison.

Remarque. Les visages de toutes les personnes présentes sur les photographies ont été volontairement effacés, excepté ceux des Disparu(e)s politiques, afin d'éviter qu'ils puissent être utilisés aisément par des fascistes...

 

SOLIDARITÉ AVEC LES PRISONNIER(ÈRE)S POLITIQUES

(Poème de Daniel Fernández Abella)

Dictionnaire (iva gimenez)1-frLa Dictature Démocratique a tenté de les réduire au Silence

mais il(elle)s continuent à Résister

Il(elle)s continuent au Front de leur Lutte contre le Capital

toujours Révolutionnaires, en combattant toujours

 

Séparé(e)s de leurs proches et de leur compagne(on)s

dispersé(e)s dans les prisons de l'État espagnol

grâce à la Complicité d'un Gouvernement traître

qui soutien seulement ceux/celles de leur Classe

 

Il(elle)s regardent l'horizon en cherchant une terre

où flotte le drapeau Rouge de la Liberté

où il(elle)s ne soient pas poursuivi(e)s pour leurs idées

où se forge la Solidarité

 

Dictionnaire (iva gimenez)2-frOù la seule Guerre

soit la Guerre de Classes

où se fonderont les bases

d'une nouvelle société

 

Ces strophes sont dédiées à tout(e)s les prisonnier(ère)s,

à tout(e)s les membres du Parti reconstitué : PCE(r),

des combattant(e)s qui ne tomberont jamais dans l'OUBLI

qui seront toujours présent(e)s dans ces vers

 

Car personne ne devrait être poursuivi et incarcéré

du fait de défendre ses idées, ses Droits et ses Libertés

contre un Oppresseur : l'État Libéral

dont le Capitalisme nous condamnera à la Mort.

 

LIBERTÉ POUR LE CAMARADE ARENAS !

LIBERTÉ POUR LES PRISONNIER(ÈRE)S

POLITIQUES COMMUNISTES !

c-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARISok (1er Mai 2012. Paris) Stand de l'ICAD-Section française (Comité International contre les Disparitions Politiques) sur la Place Maubert avec le Collectif Vies Volées

 

Deux Extraits* de "Breve Memoria-Historia (Subjetiva) del Siglo XX y XXI" de Erlantz CANTABRANA BERRIO

ex-prisonnier politique du SRI

en "liberté" conditionnelle dans l'attente d'un Procès...

* Brève Mémoire-Histoire (Subjective) du XX° et XXI° Siècles" (en castillan),

Ed. Templando el Acero (Février 2010)

(1er Mai 2012. Paris) Dynamique de Baiona des Comités pour un SRI 

d-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARIS-ok1945. RELIGION. PIE XII

et le Totalitarisme

«Je suis athée, grâce à Dieu !» : Georg LICHTENBERG (1), 1782.

Les termes «Totalitaire» et «Totalitarisme» utilisés pour définir l'idéologie communiste ont été inventés par le Pape Nazi : PIE XII et employés pour la 1ère fois dans le discours du 24 Décembre 1945 : «Le Totalitarisme du Régime soviétique, un système ennemi de Dieu et du Bien du genre humain».

(1) Georg LICHTENBERG (1742-1799) : Philosophe, écrivain et physicien allemand

1946. IMPÉRIALISME.

Entreprises de Mercenaires

«... J'ai ressenti un véritable plaisir à massacrer cette tête noire. (...) Je vivais à toute allure, les putes, la cocaïne, pouvoir tuer en toute impunité...» : Entretien avec un mercenaire belge dans la République Démocratique du Congo. (Issu de plusieurs médias).

Les entreprises de tueur(euse)s à gage et de mercenaires sont l'un des grands commerces des XX° et XXI° siècles. Désormais, elle sont connues en tant que Compagnies Militaires Privées. Il existe 120 grandes Compagnies Militaires Privées qui agissent dans 50 pays en Guerre et qui ont des intérêts au minimum dans 60 autres; 254 d'entre elles sont des États-Unis et 17 collaborent de façon multimillionaire dans les Campagnes électorales des États-Unis.

Elles contrôlent 29% des armes et des systèmes de l'Armée Yanki. La Sécurité Militaire Privée facture 80.000 millions d'euros par an; elle procure de l'emploi direct (assassin sur gage) et de l'emploi indirect (directives données...) à 2 millions de personnes dont 800.000 d'entre elles en Europe.

Le salaire d'un(e) mercenaire de haute catégorie est de 1.400 euros par jour comme le sont ceux/celles qui sont destiné(e)s à l'Irak, l'Afghanistan, le Congo et la Colombie. L'idéologie des mercenaires est variée : elle va des "chiens féroces" sans aucune sorte de scrupule mis sous contrat en tant que chair à canon jusqu'à des militant(e)s fascistes (surtout français, yankis et croates) qui le font pour déstabiliser les Régimes Progressistes.

(1er Mai 2012. Paris) Stand de l'ICAD-Section française 

k-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARISokKofi ANNAN (1) a dit que : «La légitimation des Compagnies Militaires Privées devait être abordée afin de préserver la Paix là où il n'existe pas d'accord politique pour envoyer les Casques Bleus (2)». Avec cette permission de tuer, il(elle)s agissent dans des pays comme l'Irak, le Kosovo, l'Afghanistan, le Costa de Marfil... En Irak, il(elle)s sont les Seigneur(e)s de la Guerre.

La multinationale ARMOR GROUP protège les intérêts multimillionaires de la multinationale de la Construction : BECHTEL en étant ainsi responsable d'une infinité d'assassinats de civil(e)s irakien(ne)s; la multinationale VINNELL CORP entretient la nouvelle Armée au service d'au moins 20 autres Compagnies Militaires Privées avec de juteux contrats en Pétrole, Armes, Communications et Espionnage...

Au Kosovo, plusieurs Compagnies Militaires Privées ont causé des assassinats de serbes en toute Impunité. Elles sont les véritables Maîtres du pays : elles contrôlent la Contrebande, la Mafia Fasciste albanaise, le Nettoyage Ethnique, les Séquestrations et les Assassinats sur commande...

La Multinationale DYNCORP-CSC, fondée en 1946, facture annuellement 1.000 millions d'euros; 90% de ses contrats sont réalisés avec le Gouvernement des États-Unis; elle procure de la technologie et des communications à la NASA et au Département de la Défense; ceux-ci ont agit ensemble comme des assassins sur gage en Corée, Vietnam, Salvador et Bosnie; ils ont été dénoncés pour le fait de : «contrôler les réseaux de prostitution et de drogue en Bosnie»; désormais, ils donnent des cours aux Paramilitaires colombien(ne)s.

(1er Mai 2012. Paris) Stand de l'ICAD-Section française

e-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARIS-okLa multinationale britannique SANDLINE est l'héritière des intérêts Sud-Africains durant l'Apartheid. Elle a été fondée par des agents du SAS (3) et des espion(ne)s lesquel(le)s ont assassiné des centaines de personnes en Angola et Sierra Leone où il(elle)s dirigent la Contrebande de diamants, de pétrole et de gaz. Leur actuel responsable est un Lieutenant-Colonel de l'Armée Britannique : Tim SPICER.

La multinationale MPRI-L3 a été fondée, en 1987, par le Général yanki : Vernon LEWIS. Un autre de ses plus Hauts Responsables est le Général : Carl VUONO, chef des Opérations dans l'Invasion du Panama et de la 1ère Guerre du Golfe contre l'Irak. De plus, MPRI-L3 a aussi à sa Direction : Ed SOYSTER, un Général de l'Agence d'Intelligence de l'Armée. En 1991, MPRI-L3 a préparé les Fascistes croates aux techniques de la Guerre Sale pour réaliser le Nettoyage Ethnique et elle a entraîné l'Armée bosniaque pour qu'elle «s'affronte aux Communistes serbes», selon les déclarations de la Holding L3 à laquelle elle appartient.

NOTES. (1) Kofi ANNAN : 7° secrétaire général de l'ONU (NATO : Organisation des Nations Unies)

(2) Casques Bleus : Force de Maintien de la Paix de l'ONU (NATO).

(3) SAS : Section Administrative Spécialisée, un outil militaire utilisé notamment durant la Guerre d'Algérie par l'Etat français

f-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARISok(1er Mai 2012. Paris) Stand de l'ICAD-Section française (Comité International contre les Disparitions Politiques) sur la Place Maubert avec le Collectif Vies Volées

 

TU VAS LUTTER

Poème de Pablo Neruda

(Extrait de CANTO GENERAL : Chant général)

police personne ne bougeCette nouvelle année est à toi, Camarade.

De toi, il est né plus que du Temps. Trie, choisis :

que le meilleur de ta Vie soit pour la Lutte.

Cette année qui est tombée

comme un mort dans sa fosse

ne peut reposer dans l'amour et dans la peur.

Cette année morte est pleine de douleurs

qui accusent.

Et quand ses racines amères

s'abattront dans la nuit, détachées,

à l'heure de la fête,

et qu'un autre cristal ignoré montera vers le vide

d'une année que ta Vie emplira peu à peu :

donne-lui cette Dignité que nous exigeons,

la nôtre, cette rigueur des volcans et des vins.

Je n'existe plus dans mon pays .

On m'écrit que le triste clown au Pouvoir

a effacé mon nom avec des milliers d'autres noms

sur les listes qui furent la Loi de la République.

Mon nom est effacé pour que je cesse d'exister

et pour que votent,

avec le torve charognard du cachot

ces brutes à tout faire,

ceux/celles qui donnent les coups

et la Torture dans les caves du Palais

et pour que votent bien garantis

les Contremaîtres, les Vigiles et les Associé(e)s

du Trafiquant qui a vendu notre pays.

Je vis errant(e), je vis l'angoisse d'être loin

du prisonnier(ère) et de la fleur,

de l'Humain et de la Terre...

mais TOI tu vas Lutter pour transformer la Vie.

Tu vas Lutter pour effacer la tache de purin sur la carte,

sans hésiter tu vas te battre

pour en finir avec la Honte de ce temps

et pour que s'ouvrent les prisons et que se dressent

les ailes de la Victoire trahie.

1er mai 2012 Honneur et gloire aux combattant-e-s(1)(1er Mai. Extremadura dans l'Etat espagnol) Honneur et Gloire aux Combattant(e)s !

 

(14 AVRIL 2012. PRISON D'ALBOLOTE, GRANADA)

LETTRE DE XURXO GARCÍA VIDAL,

PRISONNIER POLITIQUE DES GRAPO

xurxo"(…) Mon amour, je viens de finir de parler avec toi. Quelle joie plus grande que celle que tu m'as donnée ! Tu es merveilleuse ! Tu ne peux pas imaginer ce qu'a signifié pour moi le fait de parler avec toi tandis que tu étais dans la Manifestation Républicaine qui devait s'appeler "Pour la République Populaire" et d'écouter les cris de Liberté pour les prisonnier(ère)s politiques. Ce qui s'est passé aujourd'hui a réduit en cendres leurs tentatives pour nous isoler du Mouvement Populaire en nous refusant toute photographie, carte postale, lettre, périodique au moyen de l'Éloignement et de la Dispersion auxquels on nous soumet et de l'Intoxication des Médias de Désinformation du Régime. QUE TOUT ÇA AILLE À LA MERDE ! Ces consignes sont un aliment moral pour des années et malgré le manque de certaines choses (tu sais déjà que "Faute de pain, les boas sont des galettes" comme le dit Antón CURTO (1)). Ils peuvent me mettre en Isolement autant qu'ils voudront, ces cris résonneront trèèèèèèèèèèèèèès longtemps. De plus, j'ai de nouveau entendu des cris comme cela est normal et non plus de ces cris décaféinés de certains piquets de syndicats marchands d'ouvrier(ère)s qui donnent à certain envie de pleurer (de peine, bien-sûr)... VIVE LA RÉPUBLIQUE !"

(1) Antón CURTO : né en 1944, Mécanicien industriel galicien et durant le Franquisme, il fut l'un des fondateur(trice)s du Parti Communiste de Galice en 1969 puis condamné en 1970 pour cela par le TOP fasciste (Tribunal de l'Ordre Public). La mort en 1972 : de Moncho REBOIRAS et celle de 2 travailleurs à Vigo va le rapprocher de l'Indépendantisme galicien.

1er mai 2012 Honneur et gloire aux combattant-e-s(2)(1er Mai. Extremadura dans l'Etat espagnol) Honneur et Gloire aux Combattant(e)s !

(1er MAI 1890. LONDRES) PROLOGUE AU "MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE" DE F. ENGELS

PROLÉTAIRES DE TOUT LES PAYS, UNISSEZ-VOUS !

Tract du Comité pour un SRI de Galice

1er MAI (SRI GALICE)"Seules quelques voix nous ont répondu quand nous avons lancé ces paroles dans le monde, 42 ans auparavant, à l'aube de la première Révolution parisienne, dans laquelle le Prolétariat a agit en abordant ses propres revendications. Mais le 28 Septembre 1864, les Prolétaires de la majorité des pays de l'Europe occidentale se sont uni(e)s en formant l'Association Internationale des Travailleur(euse)s de glorieuse Mémoire.

Il est certain que l'Internationale n'a vécue seulement que 9 ans mais l'Union éternelle qu'elle a établie entre les Prolétaires de tout les pays vit toujours et elle subsiste plus forte que jamais et il n'y a pas de meilleur preuve de cela que la journée d'aujourd'hui. Car, au moment même où j'écris ces lignes, le Prolétariat d'Europe et d'Amérique passe en revue ses troupes, mobilisées pour la 1ère fois dans une seule armée, sous un seul drapeau et pour un seul objectif immédiat : la fixation Légale de la journée normale de 8 heures proclamée déjà en 1866 par le Congrès de l'Internationale célébré à Genève et de nouveau en 1889 par le Congrès Ouvrier de Paris. Le spectacle d'aujourd'hui démontrera aux Capitalistes et aux Grand(e)s Propriétaires terriens de tout les pays qu'en effet les Prolétaires de tout les pays se sont uni(e)s. Ah, si MARX était à mes côtés pour le voir de ses propres yeux !"

LA LIBERTE

(1998) MANIFESTE PROGRAMME DU PCE(r)

(Parti Communiste d'Espagne, reconstitué le 8 Juin 1975)

"(...) Mettre en oeuvre la Révolution dans notre pays

et contribuer à ce qu'elle triomphe dans le monde entier

Les intérêts de la Classe ouvrière sont les mêmes intérêts dans tout les pays. Avec l'extension au niveau mondial du mode de production capitaliste, la relation d'interdépendance des ouvrier(ère)s de différents pays se renforce et elle acquiert le Principe selon lequel le Communisme ne peut vaincre qu'en tant que Révolution mondiale en prenant une signification majeure.

AF-(28.06.1979)-EIZAGUIRRE et CARIO-azkConséquent avec ce Principe, le PCE(r) se déclare partie intégrante du Parti International du Prolétariat. Dans la situation de crise généralisée de l'Impérialisme et de grave danger de Guerre, l'Unité des ouvrier(ère)s, des peuples et des nations opprimées dans le monde devient plus nécessaire et décisive que jamais pour mettre en oeuvre la Lutte jusqu'à ces dernières conséquences contre la Bourgeoisie Monopoliste et l'Impérialisme.

Dans cet ample Front de Lutte, la Classe ouvrière, les Partis et Organisations communistes émergent en tant que force principale et résolument Révolutionnaire.

Les États Socialistes ont aussi un rôle important par lequel ils ne peuvent pas être considérés isolément car ils font partie de la Révolution Mondiale qu'ils doivent servir comme avancée et moyen d'accélerer son développement.

Le prolétariat révolutionnaire doit affronter sa double tâche nationale et internationale sur la base de cette conception. «Il existe un seul Internationalisme effectif», expliquait LÉNINE «celui qui consiste à s'engager dans le développement du Mouvement et de la Lutte Révolutionnaire dans le pays lui-même et à soutenir de façon morale et matérielle cette Lutte, cette ligne de conduite et uniquement celle-ci, dans tout les pays, sans exception». (1)

Aujourd'hui, plus que jamais, l'idée selon laquelle : «Les ouvrier(ère)s n'ont pas de patrie» est totalement valable. Mais tant qu'existent les États capitalistes et les différences nationales, la Lutte entre les exploité(e)s et les exploiteur(trice)s continuera d'avoir un cadre national ou étatique. La Révolution concerne le peuple de chaque pays et sa réalisation dépend du degré de maturité politique de chaque peuple. Cela n'exclut pas la nécessité d'un organisme qui «représente» la grande armée du Prolétariat International.

AV-(20.04.1979)-JC DELGADO DE CODES-PCE(r)-frFace à cela, nous considérons comme un facteur positif l'aspiration à la constitution d'un «Centre» Révolutionnaire Mondial dont la nécessité se fait sentir chaque fois plus. Cependant, cela implique de ne pas répéter de vieilles erreurs. L'Unité de la tactique internationale du Mouvement Ouvrier Communiste de tout les pays, selon LÉNINE : «exigera non pas la suppression de la diversité, non pas la suppression des particularités nationales (ce qui est actuellement un rêve absurde) sinon une application des Principes fondamentaux du Communisme... avec la modification adéquate de leurs détails en adaptation aux particularités nationales-étatiques» (2).

En accord avec cette tactique et en suivant la formule appliquée par la 1ère Internationale nous défendons plutôt la création d'une centrale d'orientation, de communication et de coopération internationale qui rende possible le soutien mutuel et l'échange des expériences entre les Organisations et Partis Communiste dans le monde entier et qui soit capable en même temps d'organiser des actions communes."

NOTES.

(1) Extrait de "L'Impérialisme, Stade Suprême du Capitalisme" de LÉNINE (1916)

(2) Extrait de "La maladie infantile du  Communisme : le Gauchisme" de LÉNINE (1920)

 

LUTTE

(Huelva, Mai 2012) Poèmes de María Jesús Romero Vega

Je suis mort/e hier avec cette femme guérillera,

 dans la forêt.

Aujourd'hui je vis dans l'ouvrier/ère qui s'emploie

à apprendre

AQbis-3(14.01.1980)-JOSEFA JIMENEZ ZAMORA-GRAPO-frla racine profonde de ses maux.

 

Aujourd'hui je suis mort/e avec cet enfant

qui est mort de faim

et j'ai ressuscité dans le guérillero

et la guérillera

qui en vainquant la Peur

s'est uni(e) au Combat.

 

J'AI UN PAYS

-Et toi ? Qu'est-ce que tu es ?

Espagnole ?

 

J'ai un pays

elle s'appelle femme ouvrière,

paysanne, reproductrice

de la Force de travail

que le Capital insatiable

s'approprie.

 

J'ai un pays

elle s'appelle homme ouvrier,

paysan, bref un

salarié, reproducteur

de la Force de travail

que le Capital insatiable

s'approprie.

 

J'ai un pays

qui s'appelle les enfants,

les jeunes, les vieilles et les vieux...

Je Lutte pour eux/elles

et c'est eux/elles que j'aime

 

(AVRIL2012)Entretien avec les Comités pour un SRI

Réalisé par "Tribuna Comunista de Canarias"

 

1. Nous connaissons le SRI en tant qu'organisation fondamentale qui fut en son temps le soutien des compagne(on)s républicain(e)s durant et après la Guerre Civile. Comment définissez-vous la nature actuelle du Secours Rouge International ? Pourquoi est-il nécessaire et quelles tâches développent les Comités pour un SRI en ce moment ?

1er MAI 2012-Paris (SRI-baiona)-N°3- Fernando : Dans l'État espagnol, la succession des Luttes depuis le SRI de 1923-1939, exterminé par le Fascisme avec les groupes de soutien aux prisonnier(ère)s et aux réprimé(e) qui ont duré durant toute la Dictature Franquiste se ré-impulse dans le Secours Rouge en 1975 et dans les proches et les ami(e)s au travers des diverses AFAPP (Associations des Familles et Ami(e)s des Prisonnier(ère)s Politiques). La Police désarticule le Secours Rouge au moyen de la Répression, de la Prison et de la Criminalisation. Cette étape se referme en 1977 avec le démantèlement du Secours Rouge. En 1978 : l'État espagnol démantèle l'ODEA étudiante (Organisation Démocratique des Etudiant(e)s Antifascistes). En 1979 : celui-ci démantèle l'UJA juvénile (Union de la Jeunesse Antifasciste) . En 1980 : il démantelle les "Mujeres Antifascistas" (Femmes Antifascistes) et en 1981, il démantèle "Pueblo y Cultura" (Peuple et Culture) ce qui a pour conséquence que le soutien général aux prisonnier(ère)s politiques ait été étranglé dans des dizaines de localités et d'organisations.

La charge et la Solidarité avec les prisonnier(ère)s politiques est passée aux AFAPP (Association des Familles et Ami(e)s des Prisonnier(ère)s Politiques) déjà existantes, surtout formées de mères et d'ami(e)s au côté d'autres personnes solidaires. En 2000 : le SRI (Secours Rouge International) surgit pour donner une dimension plus générale à la Lutte Pro-Amnistie et Pro-Libertés Politiques. En 2002 : nous souffrons de la Répression directe et depuis lors, un compagnon est prisonnier politique, il s'agit de : Leoncio CALCERRADA. En 2003 : nous sommes criminalisé(e)s en tant que Comités du SRI (Secours Rouge International). En 2008 : 5 compagnons sont incarcérés.

(1er Mai 2012. Paris) Dynamique de Baiona des Comités pour un SRI 

l-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARISLe SRI est nécessaire parce que dans l'État espagnol il y a la présence de 1.000 prisonnier(ère)s politiques, de milliers d'exilé(e)s pour des raisons politiques. Il est nécessaire parce que la Criminalisation est quotidienne, parce que la Police continue d'assassiner impunément, comme le 9 avril 2012 à Bilbo (1), avec les violents coups de matraques et tirs de balles en gomme le jour de la Grève Générale dans la moitié de l'État espagnol.

Le SRI est nécessaire parce que les Libertés politiques et culturelles sont réprimées et parce que les nations qui forment l'actuel État espagnol n'ont pas le Droit de décider leur Autodétermination (au Pays Basque cela entraîne l'existence de 650 prisonnier(ère)s politiques). Il est nécessaire parce que la Répression et la Criminalisation s'établissent en tant que Norme de l'État espagnol. Comment dénoncer tout cela !

- Jesús : Les activités qui se réalisent sont basées sur et pour le maintien du pécule des prisonnier(ère)s politiques, pour diffuser leur situation, coordonner les visites aux prisons, leur remettre du matériel, étendre la correspondance et une montagne de petites activités de diffusion et de Solidarité. C'est éditer les différents blogs, nous coordonner avec d'autres collectifs et associations populaires, tenter d'être chaque jour un peu plus dans la Lutte pour l'Amnistie Totale des prisonnier(ère)s politiques et le reste des revendications des Comités pour un SRI (Secours Rouge International).

2. L'État espagnol ne reconnaît pas "officiellement" l'existence de prisonnier(ère)s politiques dans ses prisons. Face à ce positionnement partagé par les différents Gouvernement qui se sont succédés : le PP (Parti Populaire, fasciste d'Extrême-Droite) et le PSOE (Parti "Socialiste Ouvrier" d'Espagne : fasciste dit de "Gauche" et l'un des acteurs de la Guerre Sale ou Terreur d'État), que tient à dire le SRI ?

Stand des AFAPP (Association des Familles et Ami(e)s des Prisonnier(ère)s Politiques)

Candela-Puesto RastroAFAPP- Fernando : Ce que dit la Mémoire Historique elle-même. Y avait-il des prisonnier(ère)s politiques durant la Dictature Fasciste ? Oui, c'est indiscutable. Y a-t-il eu l'épuration et le changement des Juges, des Politiques Fascistes et des moyens de Contrôle de l'Information après la mort officielle du Franquisme ? Non. Le même jour, le TOP (Tribunal de l'Ordre Public : un véritable Tribunal d'Exception Politique) a changé de nom, il est devenu l'AN (Audience Nationale), la BPS social (Brigade Politico-Social) a elle aussi pris un autre nom. Le Service d'Intelligence et des espions Fascistes du CESID (Centre Supérieur de l'Information et de la Défense) puis le CNI (Centre National d'Intelligence) et les tortionnaires ont été promu(e)s, les assassins du GAL (Groupe Antiterroriste de Libération, l'un des outils du Programme de Terreur d'État) ont passé seulement quelques mois en prison! ... Et les 1.000 prisonnier(ère)s politiques sont qualifié(e)s de «terroristes» ?! Nous vivons dans un État dans lequel il a été démontré que la démocratie bourgeoise n'existe pas mais qu'il s'agit d'un Fascisme qui porte le nom de démocratie, un Franquisme-Fasciste amnistié pour être placé le lendemain dans les "nouveaux" organigrammes de l'État espagnol. Tandis que la Fausse Amnistie générale a gracié tout(e)s les Fascistes, celle-ci a laissé en prison 14 militant(e)s Antifascistes des GRAPO (Groupes de Résistance Antifascistes Premier Octobre 1975) et plusieurs anarchistes. Ne pas reconnaître l'existence des prisonnier(ère)s politiques les ramène à la plus pure essence Fasciste.

- Jésus : Les États européens et dans le monde ne reconnaissent pas non plus l'existence des prisonnier(ère)s politiques mais il y en a dans toute l'Europe et c'est pourquoi il existe aussi le SRI (Secours Rouge International) dans de nombreux pays. Ils nient aussi que les 8.500 prisonnier(ère)s politiques en Colombie le soient et aucune personne qui a un jugement sain ne peut partager cette négation.

3. Quelles sont les conditions des prisonnier(ère)s politiques Antifascistes et Communistes qui se trouvent en ce moment dans les prisons de l'État espagnol ? De quels moyens juridiques et légaux dispose le SRI?

ii-aniversario- Fernando : Pour les 35 prisonnier(ère)s politiques regroupés dans le Collectif au cours de ce mois d'avril 2012, les conditions générales sont très mauvaises et dans de nombreux cas, elles sont inhumaines. 7 prisonnier(ère)s sont très malades et il(elle)s devraient être dans la rue mais il(elle)s sont les otages parfaits. Beaucoup sont isolé(e)s, tou(te)s sont catalogué(e)s en 1er degré du Régime de Sécurité Maximale (FIES : prisonnier(ère)s fiché(e)s spécialement surveillé(e)s) avec son application : contrôle total du courrier, du téléphone et des visites. C'est cela : nier leur condition de politiques mais leur appliquer des règles d'Exception ! La Doctrine PAROT (prison à vie) : c'est 40 ans en prison ! Les Prisonnier(ère)s politiques du PCE(r) (Parti Communiste d'Espagne, reconstitué le 8 Juin 1975) sont condamné(e)s à 80 ans de prison alors qu'il(elle)s n'ont pas pratiqué la Lutte armée : Négligence médicale générale, Absurdité des bulletins de santé, Froid, Dispersion par rapport à leur lieu d'origine, Criminalisation continuelle de leurs idées, Humilliation de leurs proches...

- Jésus : On ne tient pas compte du fait que le SRI est criminalisé par la Loi des Partis avec la Formule : «Tout est GRAPO». Quels moyens légaux nous protègent ? Sans compter avec la Répression contre les avocat(e)s, les Antifascistes... En 1979, ils posaient des bombes contre eux/elles et en 2008, ils les incarcèrent... Le Tribunal de l'Audiencia Nacional (d'Exception politique) condamne les Antifascistes, elle ne les protège pas..

4. Pourquoi le SRI croit-il que cette situation carcérale est mise sous silence dans l'État espagnol par la majeure partie de la Gauche Alternative (Izquierda Alternativa) ? Pourquoi cette même Gauche Alternative associe-t-elle le SRI au GRAPO (Groupes de Résistance Antifasciste Premier Octobre) et ceux-ci comme étant des groupes terroristes d'idéologie diffuse ou de Gauche en errance ?

18.02.12-RASH MADRID- Jésus : Eux/elles doivent le savoir ! Ce couplet sur la non-existence des prisonnier(ère)s politiques vient de 1975 et il arrive jusqu'ici aujourd'hui. Le mensonge de l'indulgence de 1977, les centaines de prisonnier(ère)s politiques très varié(e)s d'aujourd'hui : basques, communistes, antifascistes, galicien(en)es, anarchistes, ouvrier(ère)s, écologistes, etc... et cette Gauche à laquelle vous vous référez -comme s'il en pleuvait !- alors que ceux/celles qui s'en réclament sont très solidaires avec les Zapatistes prisonnier(ère)s ou avec la Répression du Communisme dans l'Est de l'Europe, qui sont des choses très justes, où en sont-il(elle)s avec les prisonnier(ère)s politiques en Espagne ?...

- Fernando : Cette question a un fond intéressant. Elle nous ramène à la fin des années 70 : lorsque les prisonnier(ère)s appartenant à ce monde-là de la "Gauche" sortent en Liberté au moyen des Fausses Amnisties pour s'accommoder parfaitement avec la dite «Transition Démocratique» laquelle réalise le pas du Franquisme au Fascisme Couronné.

Leurs successeur(e)s ont alors cessé de voir des prisonnier(ère)s politiques dans l'État espagnol... les leurs ! Il(elle)s ont aussi nié le fait le plus important : les prisons n'ont pas cessé un seul jour d'avoir des prisonnier(ère)s politiques durant ces 35 années de "démocratie" dans l'État espagnol.

Que nous soyons d'accord avec leur idéologie ou non, leur excuse est la suivante : «Une fois assise la démocratie, bien-sûr avec beaucoup d'erreurs, il n'existe déjà plus de prisonnier(ère)s politiques. Ce sont des Terroristes». De là vient le fait de nous accuser, les solidaires avec les prisonnier(ère)s politiques, de maintenir des relations avec des Organisations armées. Dans le cas des GRAPO (Groupes de Résistance Antifasciste Premier Octobre), la Formule a déjà été inventée par un Président GALeux (des GAL) de la Presse aux fonds financiers de reptiles : cette Gauche l'a malheureusement immédiatement copié et après la condamnation de GARZON et la Loi Fasciste des Partis : les excuses se répètent malheureusement de nouveau. La Police et la Magistrature le savent très bien, malgré leur intérêt de viser le «Tout est GRAPO» : les Comités pour un SRI (Secours Rouge International) sont formés de personnes Communistes, Antifascistes, Anarchistes, Indépendantistes, Démocrates avec des majuscules, de proches des prisonnier(ère)s politiques... Là, il y a comme dans tout organisme populaire et solidaire, une diversité d'opinions. Qu'avons-nous en commun ? Les points fondamentaux du Programme que nous proposons (sur internet, vous les avez définis dans la rubrique "¿Quién somos?" : qui sommes-nous?).

5. Comment supportent les familles des détenu(e)s la longue absence de ceux/celles-ci, leur Dispersion, l'incompréhension et le silence médiatique. Perçoivent-il(elle)s une sorte d'aide ?

21.03.12-toulouse14- Jésus : Comme on peut le comprendre, les familles le supportent mal car la mesure répressive de la Dispersion en 1987 leur est appliqué en n'accomplissant pas la Loi Pénitentiaire et au lieu d'avoir leurs prisonnier(ère)s dans des prisons à 50 kilomètres ou regroupées, ceux/celles-ci sont maintenues à 2000 km aller et retour et c'est ainsi que sont mort(e)s 18 proches de ces prisonnier(ère)s politiques sur les routes de la Dispersion.

- Mar : Certain(e)s de nos proches ont été et sont prisonnier(ère)s depuis 30, 28 et 27 ans pour des actes -que cela vous plaise ou non- qui sont de nature politique quand cela n'est déjà pas pleinement idéologique comme avec la vingtaine de prisonnier(ère)s Communistes, les Solidaires dont ceux/celles qui sont gravement malades...

Les dépenses en voyages pour surmonter la Dispersion ont saigné beaucoup d'économies familiales en plus de leurs accidents, de la violence et arrogance des fonctionnaires, des fouilles infamantes, des 10 minutes de visite au travers de vitres avec y compris le refus d'entrée pour la visite accompagné du mensonge des bureaucrates en cas de transfert, par exemple, de Galice à Cadiz...

Et que je sache, nous les proches nous sommes condamné(e)s sans aucune faute ou délit, excepté d'être de la famille ou des ami(e)s d'un(e) prisonnier(ère) politique. Les aides aux prisonnier(ère)s viennent des familles elles-mêmes, des solidaires et des apports des Comités pour les voyages ou les dépenses supplémentaires. Ensuite, pour les nombreux/euses prisonnier(ère)s politiques sans soutien familial, les Comités pour un SRI (Secours Rouge International) leur donnent un petit pécule. La grande majorité des prisonnier(ère)s politiques Communistes et Antifascistes sont d'origine et d'entourage modeste, prolétaire.

6. En ce moment, quelles sont les sources de financement du SRI ? Existent-ils des formes de coopération pour ceux/celles qui peuvent être intéressé(e)s ?

jpeg-1-AFFICHE(20mars)-azk- Jésus : Les apports en faveur des prisonnier(ère)s politiques sont toujours parvenus des mêmes lieux : collectes solidaires dans les locaux et bars populaires, actes festifs ou concerts, Campagnes aux portes des usines, édition de matériel et vente des travaux réalisés en prison (véritables joyaux artisanaux), des stands, d'apports d'ouvrier(ère)s, d'étudiant(e)s et de collectifs solidaires et un peu plus de la situation économique de chacun(e).

Les gens qui veulent contribuer au financement, qu'il(elle)s le fassent passer aux compagn(e)ons des Comités pour un SRI (Secours Rouge International). Parfois, cela couvre seulement les timbres et les enveloppes pour les prisons mais chaque apport est un grain de Solidarité.

7. Existent-ils des relations de coopération avec les prisonnier(ère)s politiques basques ? Comment les définireriez-vous ?

- Fernando : Oui. Les prisonnier(ère)s du Collectif Antifasciste maintiennent des relations très cordiales depuis que la Dispersion les a mis ensemble dans des dizaines de prisons de tout l'État espagnol, en plus de celles de Madrid. Il existe des coopérations dans de nombreuses prisons, en réalisant des luttes ensemble : Grèves de la Faim ou des communications (téléphone, courrier, visites...), écrits collectifs adressés à la Direction Pénitentiaire. Dans de nombreux cas, de véritables amitié humaines se sont forgées. Au dehors, la relation entre Senideak , Gestoras Pro-Amnistia... avec les Comités pour un SRI est cordiale et solidaire.

8.- Que pouvons-nous faire pour vous aider à étendre l'idée et la nécessité de collaboration avec un Comité pour un SRI ?

17.12.11-CampagneSRI-concert-Pablo- Mar : ah! ah!, je pense que ce sont avec des choses comme celle-ci ! Diffuser les dénonciations, extraire les biographies, les lettres... Il faut que les gens connaissent l'autre visage derrière les mensonges de tellement de "démocrates" qui vivent de l'État espagnol, ceux/celles-là oui, à coups de “restrictions et punitions" qu'il(elle)s infligent.

9. Avez-vous connaissance aux Canaries de cas qui corespondent avec ce que défend le SRI ?

- Fernando : Nous connaissons peu la Répression et la Criminalisation aux Canaries. Pardon pour cette méconnaissance. Mais le plus douloureux pour nous tou(te)s, d'un point de vue humain, c'est celui du militant Antifasciste canarien : Juan Manuel Pérez Hernández dont les séquelles de la Grève de la Faim collective réalisée de 1989 à 1991, après beaucoup d'années de prisons, lui ont provoqué une atroce maladie appelée : Syndrome Wernike-Korsakoff, et après une immense Campagne de Solidarité, l'article de Loi relatif aux maladies incurables lui a été appliqué seulement en 1995 ainsi qu'au Camarade Iñaki Kuadra Etxeandia.

Iñaki est mort à l'âge de 49 ans, il y a 2 ans... Juan Manuel Pérez Hernández reste en situation de maladie mentale et de comportement neurologique terrible, ici aux Canaries sur votre terre et là, il n'y a pas pas de Comité pour un SRI ni de solidaires que nous connaissions. Nous savons donc peu de choses sur sa situation.

Personne ne sait mieux que vous analyser la nature de la Répression et de la Criminalisation dont vous pouvez souffrir aux Canaries.

amnistia10. Quelles lignes de travail les Comités pour un SRI ont-ils tracés pour ce semestre en tenant compte de la présence d'un Gouvernement aux racines profondément Franquistes ?

- Jésus : Et bien, celle maintenue jusqu'à présent. Tenter de prendre soin des prisonnier(ère)s politiques de la meilleur façon possible, continuer de coordonner les visites et de continuer à dénoncer la Répression, la Criminalisation et le manque de Liberté d'expression, d'organisation et de diffusion : une chose qui a coûté tellement de vie pour le réussir là où il y a la présence de solidaires disposé(e)s à le faire.

Enfin, et ce n'est pas une question. Vous souhaitez réaliser un message ou un appel à l'implication des Communistes dans la Lutte pour la création de Comités pour un SRI (Secours Rouge International).

- Mar : Et bien, que votre organisation communiste dise à vos lecteur(trice)s qu'il existe beaucoup de prisonnier(ère)s communistes et que cette idée d'émancipation sociale n'oublie pas les réprimé(e)s ! Et bonne chance avec vos projets. Merci de nous avoir donné la parole.

NOTES.

(1) Le 9 Avril 2012 à Bilbo : assassinat par l'Ertzaintza (Police basque) de Iñigo CABACAS, un jeune supporter de football. Plus d'infos (cliquer)


(3 MARS 2012, PRISON DE BRIEVA. ÉTAT ESPAGNOL)

LETTRE D'ISABEL APARICIO,

PRISONNIÈRE POLITIQUE DU PCE(r)

SUR LE 3 MARS 1976 À GASTEIZ-VITORIA (1)

2-ISABEL APARICIO-PCE(r)-fr"Mes cher(ère)s ami(e)s ! (…) Aujourd'hui, 3 Mars 2012, vous êtes sorti(e)s dans la rue pour rappeler aux Patron(ne)s de ce pays et à ceux/celles qui gouvernent en leur nom que nous, les Parias de ces terres, nous n'oubliont pas non plus nos frères qui sont tombés à Gasteiz-Vitoria, assassinés du fait de Défendre les Droits de notre Classe. Avec cette chanson qui a surgit avec netteté dans ma Mémoire après tant d'années, je vous dis au revoir. Je vous embrasse. (...) Je ne pourrais pas dire qui a écrit la chanson ni non plus qui l'a chanté pour la 1ère fois mais ce n'est pas grave. Cette chanson a été chantée par des milliers de voix à poitrine découverte ou en clandestinité. Après tellement d'années, c'est ainsi que ce souvenir s'impose jusqu'ici."

(1) 3 Mars 1976 à Gasteiz-Vitoria : meurtre de 5 ouvriers et nombreux/euses blessé(e)s par la Guardia Civil espagnole, au cours d'une Grève Générale au Pays Basque.

 

CHANSON DU 3 MARS 1976

TERRORISME DE L'ETAT CAPITALISTESous la furieuse palpitation de nos jours avec l'espérance ancrée jusqu'aux os,

le Sang des Ouvrier(ère)s

a appellé nos vies.

Le Sang des Ouvrier(ère)s !

Parmi les vieux/vieilles traîtres

de l'Histoire,

il(elle)s parlent de Paix

avec les éternels assassins...

La Voix courageuse du Peuple se lève

à Gasteiz-Vitoria.

Et chaque fois l'Espérance

se fait plus certaine.

Si avec les paroles

les fusils ne meurent pas,

il y aura d'autres fusils

qui forgeront la vengeance

à Gasteiz-Vitoria, Gasteiz-Vitoria !

Que votre Voix

lutte et vive aujourd'hui

avec plus de force.

Notre sang brise les barreaux pour qu'un jour

les drapeaux flottent dans une Espagne libre

et à Gasteiz-Vitoria.

Et chaque fois, l'Espérance se fait plus certaine...

 

(MARS 2012. PRISON DE Morón de la Frontera-Sevilla)

LETTRE DE MARCOS MARTÍN PONCE,

PRISONNIER POLITIQUE DES GRAPO

8-MARCO MARTIN PONCE-GRAPO-fr"Ma situation concrète est celle d'une accumulation d'attaques contre mon intégrité physique et psychologique; une situation que connaissent bien les Camarades qui sont en Isolement...

On m'a éloigné de ma famille et je ne peux pas les voir; on m'a interrompu la correspondance inter-carcérale pour que je ne puisse pas échanger avec mes Camarades et mes ami(e)s. Cela fait depuis plus de 10 ans qu'ils font tout leur possible pour que moi et ma compagne (et aussi

Camarade) nous ne soyons pas ensemble mais ici nous résistons toujours plus et nous gagnerons la bataille de l'amour...

Cela fait 6 ans que je suis en cellule d'Isolement confiné 20 heures par jour, sans que la lumière du jour n'entre, bien que leur propre Loi ne permette pas de reclure quiconque plus de 14 jours de suite. Ce sont des cellules où, en hiver, les fonctionnaires coupent l'eau chaude et le chauffage des prisonnier(ère)s politiques et, en été, la couverture métallique de protection ne laisse pas entrer l'air; la nuit, les comptes incessants de prisonniers par les gardiens nous réveillent toutes les 2 heures…

Le harcèlement des fonctionnaires est constant. Chaque jour, se sont des fouilles ou parce qu'ils n'ont rien d'autre à faire que d'emmerder «le/la Communiste» et de foutre en l'air toute la cellule. Parce que, malgré tout, leur frustration ne supporte pas que nous menions une vie Digne consacrée à l'étude, à la formation politique et au sport...

C'est pourquoi, ils nous obligent aussi à sortir dans une cour de prison qui finira par nous provoquer de graves problèmes de santé. Nous, les prisonniers politiques, on est obligé de laver ce lieu plein d'excréments d'oiseaux pour éviter que la merde nous bouffe. Ils vont jusqu'à nous refuser l'usage d'ustensiles de nettoyage et les obtenir est une Lutte quotidienne...

Négligence médicale : Peine de Mort lente

PEINE DE MORT LENTEUn autre des pires problèmes qui finira par nous apporter des conséquences tragiques c'est que les gardiens de prison cherchent les prisonniers les plus conflictuels et antisociaux pour les mettre dans ma Galerie de prison. Cette année, nous avons dû nous défendre physiquement de 3 prisonniers que les gardiens avaient lancé contre nous. En plus, on a ici des Nazis, des violeurs, des délateurs et des personnes déséquilibrées très dangereuses...

Le médecin est aussi un autre champ de bataille. Le suivi médical est tiersmondiste. Récemment, j'ai dénoncé cette négligence du Centre Pénitencier car j'ai demandé une consultation d'urgence pour soulager une douleur sciatique (je suis passé par 2 opérations de 2 hernies discales) et le médecin n'est pas apparu ici pendant une semaine. Un autre fait, c'est que je tente depuis 9 mois d'aller chez le dentiste.

Enfin, compagne(on)s, voilà les conditions générales dans lesquelles je suis ! Cependant, mon moral est très haut et ma fermeté combative continue d'être toujours aussi fraîche comme au 1er jour bien que j'ai sur le dos 10 années d'expérience en matière de Répression carcérale. J'embrasse tou(te)s les Camarades et compagne(on)s."

h-(SRI BAIONA + ICAD) 1er MAI 2012 PARIS(1er Mai 2012. Paris) Stand de l'ICAD-Section française  (Comité International contre les Disparitions Politiques) sur la Place Maubert avec le Collectif Vies Volées

Repost 0
Published by sribaiona - dans INTERNATIONALISME
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 01:10

LE PARTI SOCIALISTE DES OPPRIMÉ(E)S (ESP)

SOLIDAIRE AVEC LE SECOURS ROUGE

EN TURQUIE

 

(Communiqué publié et transmis par le MLKP :

Parti Marxiste-Léniniste de Turquie)

 23.01.2012-KizilYardim"Le Parti Socialiste des Opprimé(e)s (ESP) a réalisé des actions à Ankara et à Istambul, ce lundi 23 janvier 2012 en solidarité avec les activistes du Secours Rouge de Belgique qui ont été poursuivi(e)s pour leur travail de solidarité avec les prisonnier(ère)s politiques. À Istambul, les membres du Parti Socialiste des Opprimé(e)s ont réalisé un rassemblement devant l'Ambassade de Belgique avec l'appel suivant : «Pas de procès pour le Secours Rouge !» et il(elle)s ont fait une déclaration pour informer sur le cours du Procès qui s'est achevé ce 25 janvier 2012.

Il(elle)s ont condamné la vague de détentions policières contre les Révolutionnaires italien(ne)s qui a eu lieu le 12 février 2007 et il(elle)s ont expliqué que cela a été une Opération de Berlusconi contre l'Opposition socialiste. Il(elle)s ont informé du fait que la persécution et la détention contre les 6 activistes du Secours Rouge de Belgique le 5 juin 2008 s'est déroulé sur la base du Procès contre les Révolutionnaires italien(ne)s. De même, il(elle)s ont condamné la Sale Campagne de contre-information contre l'ex-prisonnier politique : Bertrand Sassoye réalisée par les médias bourgeois.

Les membres du Parti Socialiste des Opprimé(e)s ont remis un document auprès de l'Ambassade de l'État belge relatif à leur position politique et il(elle)s ont fait appel aux autorités belges pour faire cesser MLKPle complot politique et abandonner l'accusation judiciaire contre les activistes du Secours Rouge de Belgique.

À Ankara, les membres du Parti Socialiste des Opprimé(e)s ont réalisé une action face à l'Ambassade de Belgique et il(elle)s ont exprimé leur solidarité internationale avec les activistes du Secours Rouge"

Repost 0
Published by sribaiona - dans INTERNATIONALISME
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 05:30

DÉCLARATION COMMUNE

DU SECOURS ROUGE ARABE

ET DE LA DYNAMIQUE DE BAIONA DES COMITÉS POUR UN SRI

PRISONNIERS-POLITIQUES-MAROC-MLM

SOLIDARITÉ AVEC LES COMMUNISTES MARXISTES-LÉNINISTES

ET LES COMMUNISTES ML-MAOÏSTES

DANS L'ÉTAT MAROCAIN

 

La Camarade marocaine Saida Menebhi, militante communiste du Mouvement Révolutionnaire "En Avant" morte le 11 décembre 1977, à l'âge de 25 ans, après 34 jours de Grève de la Faim collective contre le Régime fasciste de l'Etat marocain. Ni oubli ! Ni pardon !

Saida Menebbi militante (Ilal Amam)Salut à tou-te-s les camarades et les sympathisant-e-s avec la Lutte du peuple marocain !

 

Nous sommes ici pour montrer notre Solidarité avec les Camarades emprisonné-e-s dans les geôles du Régime de Terreur marocain.

Nous sommes ici pour rappeler que la Lutte des révolutionnaires communistes Marxistes-Léninistes et des communistes ML-Maoïstes à laquelle s'associe des progressistes marocain-e-s est légitime ! Le chemin de la Révolution est rude et cet objectif n'est pas facile à atteindre !

 

Camarades, il est important de rappeler que depuis l'Indépendance formelle obtenue en 1956, la détention politique au Maroc a changé de visage par l'arrivée de nouvelles formes de Lutte qui ont surgie avec la naissance du Mouvement Marxiste-Léniniste. Celui-ci a changé la conception de la détention politique : d'un outil répressif conçu par le Régime, la prison est devenue un terrain de Lutte pour les militant-e-s. Pour le peuple qui lutte au dehors contre la Répression de l'État marocain, la détention politique est devenue un exemple de Résistance contre la tyrannie.

 

L'expérience de la Résistance des prisonnier-ère-s marocain-e-s est d'une telle richesse que les Mouvements de Solidarité Internationalistes doivent aujourd'hui en tirer les leçons pour améliorer autant leurs modes de soutien que de Lutte.

Cette Résistance des Révolutionnaires communistes marocain-e-s apparaît notamment dans la défense de leurs convictions et dans la transformation du Tribunal en tribune politique pour faire connaître leur objectif et leur Lutte.

Elle apparaît dans leur refus de renier leurs idées et leur engagement politique, dans leur Lutte menée avec les seuls moyens à leur disposition comme les grèves de la faim, le débat politique... tout en ayant une connaissance concrète du combat mené par les prisonnier-ère-s Révolutionnaires et les progressistes durant les années 70 et des martyr-e-s tombé-e-s dans les prisons de la monarchie alaouite encore au Pouvoir.

COMMUNISTES MAROCAINSNotre Solidarité s'adresse aux Camarades Marxistes-Léninistes, aux Camarades ML-Maoïstes et aux femmes et hommes progressistes qui les rejoignent. Elle s'adresse aux étudiant-e-s, chômeur-euse-s, syndicalistes, militant-e-s du Mouvement du 20 février 2012 et aux sahraoui-e-s dont beaucoup sont détenu-e-s dans les prisons de l'autoproclamé "roi Mohammed 6".

Le Secours Rouge Arabe s'est déjà pleinement engagé dans l'organisation et la participation à plusieurs mobilisations pour soutenir l'ensemble de ces militant-e-s en assumant son rôle fédérateur dans la Lutte de Classe et l'Internationalisme contre l'Impérialisme.

 

Nous ne devons pas non plus oublier l'existence de militant-e-s qui continuent à mener aujourd'hui des Grèves de la Faim contre leur condition de détention avec une incessante Guerre de Classe contre le Régime.

 

Nous manifestons notre entière Solidarité avec les marocain-e-s et les sahraoui-e-s qui luttent pour un avenir meilleur et nous saluons cette Résistance et l'Organisation du Mouvement de Lutte pour le Socialisme.

 

Que la Solidarité et la Lutte continuent jusqu'à la Libération

des communistes Marxistes-Léninistes

et des communistes ML-Maoïstes !

 

Vive la Lutte du peuple marocain et sahraoui pour le Socialisme!

Liberté pour les prisonnier-ère-s Révolutionnaires Internationalistes

et des progressistes marocain-e-s !

 

La Solidarité est notre Arme !


PLUS D'INFOS

APPEL A SOLIDARITÉ

SECOURS ROUGE ARABE

SECOURS ROUGE ARABEBROCHURE SUR LES COMMUNISTES ML-MAOÏSTES

communistes marocaines

Repost 0
Published by sribaiona - dans INTERNATIONALISME
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 04:30

UNE MAISON D'ÉDITION BASQUE

MILITANTE MARXISTE-LÉNINISTE

templando el acero

 

"Brève Mémoire-Histoire (subjective) des 20° et 21° siècles"

Livre publié par Templando el acero.

Écrit par Erlantz Cantabrana Berrio,

un militant des Comités pour un SRI (Gasteiz, Euskal Herria)

Breve Mémoire-HistoireTEMPLANDO EL ACERO (Forger l'acier) est une maison d'édition ouvrière, Marxiste-Léniniste, orgueilleuse de sa définition, malgré l'époque actuelle où le concept de culture s'associe à ces "intellectuel(le)s de l'estomac reconnaissant" et bestseller formatés par le Marché. Depuis notre naissance, nous avons insisté sur l'acte de récupérer les Classiques de la littérature prolétarienne mais aussi de publier de nouveaux auteurs pleins d'engagement politique et de bonnes contributions écrites pour apporter leurs grains de sable à la Lutte de Classes. Et comme nous nous définissons en tant qu'Internationalistes, ce qui a été recueilli jusque-là a occupé des auteur(e)s de plusieurs continents.

Dans notre époque où la manipulation de la "Mémoire Historique" tente intentionnellement de minoriser les véritables constructeur(trice)s des utopies réalisables, nous prenons la relève pour donner voix à ceux/celles qui sont habituellement réduit(e)s au silence, insulté(e)s, tergiversé(e)s et criminalisé(e)s.

"Les Lois de Répression de l'Anarchisme à la fin du 19° siècle"

Livre publié par Templando el acero. Écrit par Juan Manuel Olarieta Alberdi,

un avocat et militant des Comités pour un SRI dans l'Etat espagnol.

Les Lois de la Répression de l'AnarchismeSur notre blog, vous avez le Catalogue Internet actualisé de notre maison d'édition. Cela représente un travail énorme : rechercher jusqu'à trouver, scanner, éditer, envoyer des colis pour les collaborateur(trice)s, parcourir les librairies qui méritent un tel titre pour la distribution, aller cent fois à la Poste pour réaliser l'envoi correspondant aux demandes chaque fois plus nombreuses... Et tout cela réalisé par des militant(e)s de la Cause ouvrière, des volontaires non rémunéré(e)s économiquement; avec en plus l'énorme satisfaction et assurance du fait que l'Autre Histoire, celle des peuples opprimés, leurs Luttes, leur valeur non monayable se répand aussi au travers de chaque livre de notre humble Maison d'Édition. Et à des prix populaires véritablement antagoniques avec les prix et  les idées bourgeoises que le Marché culturel impérialiste impose.

 

Pour participer au projet, obtenir des informations

ou/et commander un livre, contacter :

<maimar_1@hotmail.com>

 

 

APPEL à soutien et participation de sympatisant(e)s

leninismoaren oinarriak.Nous vous rappelons que plus il y aura de Camarades engagé(e)s dans ce projet éditorial, plus d'oeuvres communistes sortiront à la lumière. En effet, le travail est considérable, depuis de nombreuses années personne ou quasiment personne ne publie ni les classiques ni aucune diffusion communiste. Toutes les idéologies nous entourent au niveau théorique plomblant l'augmentation dans nos rangs au milieu d'une brutale crise économique, nous sommes une île dans cet océan car rien ne nous est facile : ni l'accès aux librairies, ni l'accès aux subventions, ni la propagande dans les mass médias et de trop nombreuses fois dans les médias alternatifs non plus, avec des problèmes de logistique, d'envois, de distribution et le manque de correcteur(trice)s et de dessinateur(trice)s graphiques. La moindre petite aide peut être une contribution cruciale pour la survie de ce modeste projet. Des dizaines de livres s'amoncellent dans l'attente d'un(e) maquetteur/trice ou d'une petite vente pour pouvoir être édités.

COLLABORE ET DIFFUSE !!!

TEMPLANDO EL ACERO

 

(2011) Présentation à Zaragoza de la Maison d'édition Templando el acero

(Appel en basque) LAGUNTZA !!!Présentation à Zaragoza

Kaixo burkideok: Orain dela aste batzuk hasi ginen “Templando El Acero” argitaletxekook literatura marxista euskaraz ateratzeko proiektuarekin. Lehen liburua ere atera genuen, Stalinen “Leninismoaren oinarriak”.

Hala ere, proiektu honek erritmo onean aurrera jarrai dezan, zuen laguntza behar du, Euskal Herriko marxista-leninistena, euskaldunena batik bat. Lan berriak argitaratzeko denon lana beharrezkoa baita.

Guerre Populaire en Inde“Templando El Acero” argitaletxeak zenbait testu ditu plazaratzeke. Testu hauek argia ikus dezaten zuon laguntza behar dugu, testu hauek osatzeko, zuzentzeko eta errematatzeko. Itzulpen bat ondo egiteak galdatzen dituen ñabardura eta xehetasun denak ondo txeratzeko pertsona baten baino gehiagoren laguntza behar izanen baita.

Zuen laguntza honetarako behar dugu:

-Eginda dauden testuak zuzentzeko.

-Testu berriak itzultzeko (norbait ausartzen bada!!)

Badakigu lana gogorra dela eta bolondres lanak trukean gutxi ematen duela, baina denon laguntza beharrezkoa da proiektua aurrera ateratzeko. Zuen laguntzaren zain.  

BIZI BEDI MARXISMO-LENINISMOA!!

BULTZA LITERATURA GORRIA!!

 

PLUS D'INFOS

VOIR L'ARTICLE LUTTE DE CLASSE

1-SUR LA CRISE ET LA CHUTE DU SYSTEME CAPITALISTE"Sur la crise et l'effondrement du Système capitaliste" et "Thèse sur la crise du Communisme"

Livres publiés par Templando el acero.

Écrits par le "Camarade Arenas", le secrétaire général du PCE(r).

3-THESE SUR LA CRISE DU COMMUNISME

Repost 0
Published by sribaiona - dans INTERNATIONALISME
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 08:00

SOLIDARITÉ AVEC

LES PRISONNIERS POLITIQUES

RÉVOLUTIONNAIRES GRECS

DE  EPANASTATIKOS AGONAS* !

 *LUTTE RÉVOLUTIONNAIRE

POINGCAMPAGNE DE SOLIDARITE  

 

(COMMISSION DU SECOURS ROUGE INTERNATIONAL)

L'ETAT EST LE SEUL TERRORISTEAprès plusieurs reports, le 24 octobre 2011 a été décidé comme jour d'ouverture du procès à Athènes de l'organisation de guérilla urbaine Lutte Révolutionnaire (Επαναστατικός Αγώνας). Cette organisation est apparue en 2003 avec une double-attaque contre un complexe judiciaire à Athènes. Cette-ci a été suivie de nombreuses actions anti-capitalistes (Bombe à la bourse d'Athènes et contre des banques), anti-étatiques (mitraillages et grenadages de commissariats de police) et anti-impérialistes (attaque à la roquette contre l'ambassade des États-Unis. Un de ses membres, Lambros FOUNDAS, a été tué par la police le 10 mars 2010 alors qu'il préparait une action de l'Organisation.

Le 9 avril 2010, la police arrête 6 militant(e)s anarchistes : Nikos MAZOTIS, Evanguélia "Polia" ROUPA, Constantin "Costas" GOURNAS, Christoforos KORTESIS, Sarantos NIKITOPOULOS et Vaggelis STATHOPOULOS. Seuls les 3 premier(ère)s accusé(e)s -Nikos, Polia et Costas ont déclaré être des combattant(e)s de Lutte Révolutionnaire et ont défendu dans plusieurs textes les choix révolutionnaires de leur Organisation. Les policiers découvriront plusieurs bases du groupe à Athènes qui contenaient notamment des Kalachnikov, des roquettes et un lanceur RPG-7, des pistolets, grenades et divers explosifs.

Le Procès (qui pourrait connaître un nouveau report) aura lieu dans la salle du tribunal de la prison de Koridallos, dans la banlieue d'Athènes. 8personnes qui sont accusées d'avoir participé aux activités de l'organisation : les 6 anarchistes arrêtés le 9 avril 2010, mais aussi l'épouse de Costas GOURNAS et un militant en cavale.

En décembre 2010, Nikos MAZIOTIS, Polia ROUPA et Costas GOURNAS ont lancé un appel international à la Solidarité dans la perspective de leur procès. Pour répondre à cet appel, le Secours Rouge International a organisé plusieurs initiatives en Europe, car la solidarité avec les anarchistes de Lutte Révolutionnaire doit être, au-delà de toute éventuelle divergence stratégique ou idéologique, un point de convergence pour tout le Mouvement Révolutionnaire en lutte contre l'oppression, contre l'exploitation et pour la libération des peuples par les peuples.

Les textes des inculpés de LR sont en ligne (cliquer)

 

(DÉCEMBRE 2010) APPEL INTERNATIONAL À LA SOLIDARITÉ

PRISONNIERS POLITIQUES GRECS :

PolIa Roupa, Nikos Maziotis et Costas Gournas

GROUPE ARMÉ EPANASTATIKOS AGONAS*

*LUTTE RÉVOLUTIONNAIRE

 

SOUTIEN AUX REVOLUTIONNAIRES GRECSCamarades, Nous sommes 3 prisonnier(ère)s politiques, membres du Groupe Armé Epanastatikos Agonas (Lutte Révolutionnaire), et nous vous envoyons de notre prison nos salutations militantes. Nous avons été arrêté(e)s en avril 2010 avec 3 autres camarades qui sont accusés de participation à l’Organisation. Depuis, nous sommes en détention provisoire (accusé(e)s de terrorisme) en attendant notre procès qui est renvoyé pour les premiers mois de 2011.

Au moyen d'une lettre politique que nous avons adressée à la Société, nous avons tout les 3 déclaré notre responsabilité politique du fait de notre participation à l’Organisation Epanastatikos Agonas (Lutte Révolutionnaire) tout en défendant nos actions contre le Capital et l’État car celles-ci avaient pour but le renversement de l’État et du Capitalisme pour la Révolution Sociale et une société sans État et sans Autorités, communale et communiste où les assemblées et les Conseils du peuple assumeront la gestion sociale, politique et économique.

-En réclamant la responsabilité politique de nos actions, nous avons aussi voulu défendre la lutte armée, mettre en lumière son actualité et son importance en tant qu’élément de cette Lutte plus grande qu’est le soulèvement et la Révolution Sociale. Et surtout, nous avons voulu souligner combien la lutte armée est appropriée et nécessaire dans notre époque de crise économique mondiale, où, à notre avis, les conditions objectives nécessaires pour le renversement du Capitalisme sont plus que jamais mûres depuis la Seconde Guerre Mondiale.

-En outre, en assumant notre responsabilité politique, nous avons voulu rétablir la Mémoire et l’honneur de notre camarade Lambros Foundas membre de Epanastatikos Agonas (Lutte Révolutionnaire) abattu au mois de mars 2010, lors d’un affrontement armé avec les flics, après une tentative d’expropriation de voiture, partie préparatoire d’un plan d’action plus ample de notre Organisation.

REVOLUTION SOCIALELe milieu politique, économique et social dans lequel Epanastatikos Agonas (Lutte Révolutionnaire) a été créé et dans lequel il a développé son action est différent de celui des années 1970, 80 et du début des années 90 pendant lesquelles des Organisations de guérilla urbaine ont agi en Europe de l’Ouest. C’était une époque de bipolarité, d’antagonisme entre les États-Unis et l’URSS, entre leurs systèmes économiques et politiques respectifs. C’était l’époque où le modèle keynésien tombait en discrédit et s’effondrait tandis que le Capital regagnait du terrain au dépend du prolétariat, l’époque de l’abandon par les Gouvernements des pays occidentaux de l’interventionnisme étatique, du remplacement de "l’Économie de la demande" par "l’Économie de l’offre" et celle de l’attaque étatique contre les acquis des travailleur(euse)s et les acquis sociaux au profit des intérêts des couches favorisées et en vue de l’imposition du modèle économique et politique néolibéral.

Le milieu économique et politique dans lequel Epanastatikos Agonas (Lutte Révolutionnaire) a été créé est celui de la Monocratie des États-Unis, de la Mondialisation économique, du Néolibéralisme et de la Guerre contre le Terrorisme que constitue l’enjeu de la Mondialisation politico-militaire. Parce que, pour nous, la "Guerre contre le Terrorisme" tout comme le Totalitarisme des Marchés constituent les deux faces d’une même médaille, les faces d’une part politique et d’autre part économique de la Mondialisation laquelle s’impose par l’exacerbation de la Violence Étatique, par la Répression, par la Guerre et les Attaques militaires, par le feu et le fer, là où elle ne peut plus s’imposer au moyen des armes des capitalistes et des institutions économiques internationales (F.M.I, O.M.C., B.C.E., F.E.D (1) ), des instruments financiers des bourses internationales, de la Misère, de la Faim et de l’Exclusion sociale.

Dans la période entre 2003 -année où Epanastatikos Agonas (Lutte Révolutionnaire) a entamé son action- et 2007, alors que le crise sociale s’intensifiait en provoquant un fort mécontentement social, le consensus néolibéral était encore possible et cela parce que la croissance capitaliste continuait "sans faille" par le biais des prêts, telle une bulle à dimension mondiale qui continuait à se gonfler en dépit des crises économiques successives qui bouleversaient la planète (la crise de l’Asie du Sud-Est, l’effondrement économique de l’Argentine, la crise des dot.com (2) aux États-Unis).

Attentat contre la Bourse à Athènes (Grèce)

im2-bourseathenes(grèce)A partir de 2007, année marquée par la première "explosion" de la bulle des prêts hypothécaires aux États-Unis qui a donné le signal pour la crise économique mondiale, le consensus néolibéral a pris fin, ce qui a provoqué un discrédit politique et social du Régime encore plus grand. Pendant sa première période, Epanastatikos Agonas (Lutte Révolutionnaire) a posé comme points centraux de son discours et de son action : la "Guerre contre le Terrorisme" et les interventions militaires des États-Unis et de leurs alliés occidentaux dans des pays de la périphérie, l’intensification de la Violence, de la Répression et du Terrorisme Étatique dans des pays centraux et semi-périphériques, parmi lesquels se trouve la Grèce (attaque à la roquette contre l’ambassade des États-Unis, attaque contre l’ex-Ministre de l’Ordre Publique, attaques contre la Police et les Tribunaux), aussi bien que l’assaut néolibéral, la marchandisation des dernières fonctions économiques et sociales, l’attaque du Capital contre les acquis des travailleur(euse)s (attaques à la bombe contre les Ministères de l’Emploi et de la Finance).

Ensuite, à partir de 2008, la crise économique mondiale a constitué pour nous une vraie provocation pour élaborer notre action, en réalisant des attaques contre des Structures et des Organismes économiques, tels que la Bourse, ou les Banques Citibank et Eurobank. Notre ambition a été de porter des coups sévères au système déjà affaibli à cause de la crise, de saboter d’une manière dynamique les choix politiques du Gouvernement grec et ses plans de "sauvetage" du pays, des plans imposés par le F.M.I (Fonds Monétaire International), l’U.E. (Union Européenne) et la B.C.E. (Banque Centrale Européenne).

PROCES(1er nov 2011)C’est pour cette raison d’ailleurs que le Gouvernement du PASOK (3) s'est senti menacée par l’action de Epanastatikos Agonas (Lutte Révolutionnaire) qui, selon les mots d’un représentant gouvernemental, «pourrait faire sauter les mesures économiques». C’est pour cette raison que nos arrestations qui ont eu lieu quelques jours avant la prise du pouvoir en Grèce par le F.M.I., l’U.E. et la B.C.E., ont été saluées comme un grand succès aussi bien par le Gouvernement grec que par divers agents politiques européens et américains.

Pour nous, la crise économique que nous vivons quotidiennement est la première vraie crise mondiale dans l’Histoire et la seule, après la grande Dépression des années 30, qui frappe, avec une telle force, l’ensemble des pays du Centre Capitaliste. Son caractère est systémique, lié à la nature même du Capitalisme et de l’Économie du Marché, ainsi que pluridimensionnel, qui concerne aussi bien l’économie, que la politique, la société et l’environnement. A l’occasion de cette crise, les élites économiques et politiques du monde entier opèrent une attaque sur tous les Fronts contre les sociétés, les vieux acquis du Mouvement Ouvrier s’enterrent définitivement au nom de la concurrence, l’État Providence constitue désormais une Histoire passée, des institutions du Système tels que "l’État-Nation" perdent de leur gravité, des notions telles que la "souveraineté nationale" n’ont plus de sens et la "démocratie représentative" dans certaines pays, parmi lesquels la Grèce, qui entrent sous l’égide de l’Élite Internationale et ses organes économiques (F.M.I., Banques centrales etc.), s’estompe – avec l’abolition d’une série d’Articles constitutionnels – au profit du Totalitarisme mondial des Marchés, des Multinationales, des Banquier(ère)s et de leurs Organes politiques.

Face à une telle attaque de la part de l’Élite économique et politique, il n’y pas de place pour l’application des expériences et des réformes keynésiennes et la manière dont les Gouvernements ont répondu à la crise devient aussi évidente, à savoir, par cette attaque néolibérale féroce contre les couches sociales moyennes et les couches populaires, à l’encontre de la volonté de la majorité de ces gens. A l’occasion de la crise économique, on voit à l’oeuvre la plus grande spoliation et dévastation de l’Histoire humaine, aussi bien que le plus grand transfert de richesses de la base au sommet de la hiérarchie sociale, ce qui condamne de plus en plus de gens à la Pauvreté, la Misère, la Marginalisation et la Mort.

Hommage à Lambros Foundas

HOMMAGE A LAMBROS FOUNDASPour de grandes parties des Sociétés de la périphérie aussi bien que du Centre Capitaliste, le Modèle néolibéral de croissance et le Régime économique général sous lequel nous vivons actuellement ont failli. Le système politique de la démocratie représentative semble avoir le même sort. L’absence de consentement social n’empêche pas que les Gouvernements européens procèdent, au nom du dépassement de la crise, à des Coups d’États politiques consécutifs, en s’appuyant désormais sur des minorités et en provoquant ainsi la colère et l’indignation de la majorité sociale qui s’exprime de plus en plus souvent de manière violente dans les rues des villes européennes (France, Royaume Uni, Grèce, Irlande, Italie…).

Tout ces précédents marquent une série de conditions politiques et sociales qu’on considère les plus appropriées pour la mise en place de la Contre-Attaque Prolétaire Internationale, pour l’entreprise de la subversion du Capitalisme et de l’État, pour la Révolution. Parce qu’aujourd’hui le dilemme qui se pose pour les révolutionnaires et les opprimé(e)s en général consiste en ceci : Révolution Sociale ou Assujettissement total et mort. Notre devoir est d’assurer les conditions subjectives, c’est-à-dire de contribuer à la création d’un Mouvement social multiforme, tant au niveau international qu’à l’intérieur de chaque pays, qui nous permettra de procéder à la réalisation de la rébellion sociale.

Dans les coordonnées politiques et sociales actuelles la lutte armée a une gravité particulière et peut jouer un rôle capital, dans le sens où elle peut exprimer le combat politique total, présager la Contre-Attaque armée des Prolétaires et faire la propagande la plus dynamique de la subversion et de la rébellion sociale. Nous voudrions que notre procès devienne une estrade politique qui nous permettra d’exprimer publiquement ces positions politiques, qu’il soit considéré comme un moment de plus dans la lutte pour la Liberté.

A la sortie du Procès

im5-lrproces(grèce)Nous soulignons l’importance de la Rébellion Sociale comme seule réponse face à la crise qui condamne les plus grandes parties de la société à l’anéantissement économique et social. Que ce procès soit une dénonciation publique du Système et de ses escortes de toutes les couleurs. Malgré les coups de l’État, nous relevons la vivacité et l’actualité de la lutte armée, son importance de nos jours pour la promotion du projet révolutionnaire. Parlons de la nécessité de la création de Mouvements Révolutionnaires qui seront prêts à tenter la rébellion sociale partout !

Dans le cadre d’un tel procès nous croyons que les meilleurs "témoins de la Défense" sont les compagnons et les compagnes qui ont fait le choix de l’affrontement dynamique avec le Système. Les combattant(e)s qui ont été membres d’Organisations armées et qui sont resté(e)s inébranlables dans leurs décisions politiques, en défendant leurs Luttes, leurs compagne(on)s mort(e)s en prison, ceux/celles qui ont été incarcéré(e)s pour des années. Avec leur témoignage politique devant le Tribunal, ils/elles parleront de leurs expériences et de leurs Luttes, telles qu’ils/elles les ont vécues dans diverses conditions sociales et économiques. Ils/elles parleront de l’actualité et de la continuité historique de la Guerre Sociale et des Classes qui continuera jusqu’à la destruction du Système Capitaliste. Ils parleront de la Lutte perpétuelle des prisonnier(ère)s de cette Guerre, Lutte qui ne s’arrête pas dans la prison. Car nous n’avons pas choisi la voie de la Lutte pour accepter ensuite les conditions d’emprisonnement imposées par l’ennemi en vue de notre anéantissement politique, voire même physique. C’est ça qui serait, pour nous, la meilleure expression de Solidarité. Que notre procès devienne un Cri de Liberté."

NOTES.

(1) F.M.I (Fonds Monétaire International), O.M.C. (Organisation Mondiale du Commerce), B.C.E. (Banque centrale européenne), F.E.D (Fond Européen pour le Développement).

(2) Dot.Com : terme pour désigner le "E-business" : le commerce Internet

(3) Le Gouvernement du PASOK (Mouvement socialiste panhellénique), Parti politique grec social-démocrate.

Repost 0
Published by sribaiona - dans INTERNATIONALISME
commenter cet article
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 09:00

MESSAGES DE SOLIDARITÉ INTERNATIONALISTE

AUX PRISONNIER(ÈRES) POLITIQUES

COMMUNISTES, ANTIFASCISTES ET SOLIDAIRES

DU PCE(r), DES GRAPO ET DU SRI

 

 

 

travail intellectuel14.08.11 (BAIONA)

-"Qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit (Larochefoucauld). Continue ton combat, camarade, tu es dans le vrai. Amicalement. Fraternellement. Hasta Siempre ! (Jusqu'à la Victoire Toujours!)" (Evelyne et Bernard)

 

-"Viva la Républica ! (Vive la République !) Solidarité antifasciste." (Alvaro)

 

-"Por lu Sosialismo, a luta continue para vencer (Pour le Socialisme, la lutte continue pour vaincre)" (Dinis P.e.P.)

 

-"Hasta Siempre y viva la libertad ! (Jusqu'à la Victoire Toujours et vive la liberté !)" (Dicenté. PCF.)

 

-"Solidarité Kubako Etxea" (Lola)

 

-"Ami de France-Cuba, entièrement solidaire de votre Lutte et Combat" (Guillaume)

 

-Association Kubako Etxea Bayonne Euskal-Herria. Solidaire de votre combat, je suis de tout coeur avec vous" (illisible)

 

Janvier 2011 (BAIONA)

Matanza de presos republicanos tras entrada tropas franquis-(Pedro*, ouvrier andalou d'une soixantaine d'années, exilé au Pays Basque sud puis réfugié politique en iparralde -Pays Basque nord- depuis 28 ans) *prénom modifié.

 

"Un fort salut Révolutionnaire pour tou(te)s les combattant(e)s qui ont tout donné en luttant pour ceux/celles au sein de leurs Peuples luttant jusqu'au final contre les ennemis oppresseurs bourreaux fascistes impérialistes. Une forte étreinte pour tou(te)s ceux/celles qui donnent l'exemple de continuer à lutter pour la même Cause.

Nous poursuivrons jusqu'à réussir que les Droits des peuples et des ouvrier(ère)s soient reconnus mais l'ennemi n'a jamais eu la conscience limpide et il n'en veut pas, il fait tout le contraire -massacrer les ouvrier(ère)s et tout les gens qui ont des idées et des désirs de Liberté, mais non, il ne donne pas la plus petite opportunité, il les poursuit, les détient, les torture et finalement il les emmène dans les prisons. Là, ils:elles sont humilé(e)s, menacé(e)s, frappé(e)s, isolé(e)s... ce sont des Histoires sans fin. Ils/elles sont aussi assassiné(e)s en les laissant mourir dans les prisons d'Extermination. Pour cette raison, il ne faut pas leur pardonner : aussi bien aux Gouvernements, Juges, Ministères Publics, Corps policiers, etc. Ce sont des indésirables et des mals-nés –etc, etc, etc.

Bon, sans aller plus loin, je vous quitte avec un salut très cordial et Révolutionnaire à toutes les familles, compagnes et compagnons qui ont perdu, à la Lutte, à leurs enfants. Aux compagnes, compagnons qui ont perdu leurs ami(e)s pour cette Solidarité qui est à nous tou(te)s. Un fort salut aussi pour le peuple catalan qui souffre et lutte pour les mêmes revendications. Un encouragement à tou(te)s ! Je dis aussi la même chose au peuple Palestinien qui souffre de l'humilliation, de la destruction et des assassinats réalisés par les vicieux(euses) d'Israël et au peuple du Sahara qui souffre des mêmes conséquences : un salut Révolutionnaire à tou(te)s. Gora EUSKALHERRIA ASKATUTA ! (Vive le Pays Basque libre)"


(8 Août 1936) Massacre de prisonnier(ères) républicain(e)s à Badajoz,

en Extremadura par les Troupes Franquistes.
14.08.1936 masacre-de-badajoz por los franquistas-4

Repost 0
Published by sribaiona - dans INTERNATIONALISME
commenter cet article
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 14:30

Quelques messages de Solidarité et d'Hommage

à Charlie BAUER mort le 07.08.11 d'un infarctus

écrits par : Jean-Marc, Nathalie, Annelyse, Verónica

et NLPF ("Collectif Ne Laissons Pas Faire !")

DÉTRUIRE LES TAULES.

Transmis le 12.08.11 au "SRI Baiona" par "NLPF"

<http://nlpf.samizdat.net/spip.php?article359>

 

 

 

2003-mutineries centrale de clairvaux-(Message de Jean-Marc ROUILLAN)

Ex-preso politique d'Action Directe

en "Liberté conditionnelle.

"Charlie la mort a emporté ta voix.

Cette voix qui a su se faire entendre pour dénoncer ce que d'autres avaient si longtemps ignoré.

Cette voix qui a mis des paroles sur l'indicible. Non pour te plaindre, non pour supplier mais pour appeler au vent des révoltes et à l'incendie des émeutes.

On n'accepte pas l'inacceptable, on se bat.

Je ne dirai aucune belle phrase aujourd'hui, je désire seulement qu'au moment où tu t’éloigneras de la dernière cour de promenade, en roulant des épaules, retentissent ces noms du malheur et de la dignité des plus pauvres parmi les pauvres : Clairvaux, Toul, Nancy, Mulhouse, Fresnes, Melun, Loos, Fleury Mérogis, Saint Maur, Moulins Yzeure.

Pour tous les autres morts pour ceux qui ont été fracassés sur le carrelage de la villa Suchet (1) pour les disciplinaires jetés dans les camions au matin des transferts.

Ton nom, Charlie, restera comme un drapeau rouge bien sûr !

Adios Companero !"

(1) Quartier disciplinaire de la prison de Clairvaux.

Photo: 2003. Mutineries des presxs à la Prison Centrale de Clairvaux.

 

2008.Expulsion d'immigrés clandestins à Cherbourg2008. Expulsion d'immigré(e)s clandestin(e)s à Cherbourg par la Police de l'État français

 

-(Message de Nathalie MÉNIGON)

Ex-prisonnière politique d'Action Directe en "Liberté" conditionnelle.

"Un grand homme est mort. Un camarade qui portait partout où il le pouvait les idées révolutionnaires du grand bouleversement social et politique, nécessité suprême vers la libération du capitalisme.

Lui rendre hommage est un acte de solidarité et d'amour pour un grand homme. Charlie Bauer, dans notre mémoire à jamais."

 

 

17octobre1961(masacre de la police française contre la man17 Octobre 1961. (Paris). Plus de 400 manifestant(e)s algérien(ne)s et des solidaires sont massacré(e)s par les Milices (Police) de la France Coloniale sur les ordres de Maurice PAPON, préfet de Paris et issu du Régime de Vichy. Tout comme l'État espagnol, l'État français fasciste n'a pas connu de Rupture, lui non plus jusqu'à aujourd'hui. La Résistance Antifasciste reste criminalisée et déconsidérée par ceux (Partis, syndicats, groupes d'intérêts) qui collaborent avec le Régime resté inchangé...

 

 

-Le communisme comme un éclat de vie.

(Annelyse, du Soutien aux prisonniers d'Action Directe)

"On connaît de lui, un peu, l’engagement au côté du FLN. Beaucoup, la lutte contre les QHS quand celle-ci était portée par des individualités fortes Mesrine, Knobelpies et Charlie Bauer…

Mais lors des grandes luttes carcérales menée par une jeune délinquance rebelle issue des cités, lors des mutineries des années 80, quand les prisonnier(ère)s en lutte commencent à s’organiser, Charlie est là aussi. Il se fond alors dans un combat collectif.

C’est la création de la Copel (Commission pour l’organisation des prisonnier (ère)s en lutte), composée de prisonnier(ère)s et d’ex-prisonnier(ère)s, et dont l’objectif est de contribuer à l’auto-organisation des détenu(e)s. Il sera avec d’autres - élinquant(e)s politisé(e)s, prisonnier(ère)s incarcéré(e)s dans des dossiers politiques – à l’initiative de ce projet et par sa chaleur, sa générosité, ses enthousiasmes, participera grandement à sa construction.

Une autre dimension de la lutte contre les prisons beaucoup moins visible, beaucoup moins médiatisée.

Charlie prend sa place dans cet engagement collectif.

Par la suite, il répondra toujours présent, offrant sa voix, son nom, ses tribunes, pour défendre les prisonniers d’Action Directe ; une solidarité indéfectible, une présence et une générosité toujours…

Une fidélité aux combats menés, aux frères, ami(e)s, camarades rencontré(e)s.

Cela faisait du bien de te voir rire, espérer toujours, aimer beaucoup, t’enthousiasmer, ta chaleur, tes colères, tes rages aussi. Le communisme chantait quand tu le prononçais.

La vie pleine et entière pour un monde à construire.

Hasta la Victoria Siempre, disais-tu, hasta la victoria siempre, maintenant sans toi…"


 

17octobre1961(2)(Suite) Massacre d'État du 17 octobre 1961...

 

 

-«Charlie Bauer, terrassé par une crise cardiaque » (Véronique)

"Communiqué laconique,sec, froid, glacial qui tombe ce dimanche après midi….

Charlie Bauer … nom impossible de héros de bande dessinée… Mais qui était-il ?

Aussi loin que je m’en souvienne, attaché à défendre les laissé(e)s pour compte, s’insurge contre les injustices, la Guerre d’Algérie, les prisonnier(ère)s politiques et toujours sans relâche prenant des coups mais restant toujours fidèle à ses engagements.

La prison, les tortures physiques et morales n’auront pas eu raison de lui, renforçant au contraire ses convictions, la maîtrise des mots et l’art de la dialectique.

Bon vivant, trublion infatigable, homme de cœur qui savait fédérer, rassembler les sensibilités divergentes dans le seul but de lutter toujours et encore…

Charlie tu nous manques déjà énormément."

 

massacre du 17-18 octobre 1961

Assassinats du 17 octobre 1961 par la Police de l'État français. Paris.

 

-Adieu camarade Charlie ! (Le Collectif ne Laissons pas faire !)

68 ans: est-ce un âge pour cesser de te rebeller, de lutter, de résister..., de vivre donc?

Ta mort prématurée nous prive d’un insurgé sans repos, d’un homme, "partie de ce tout qui fait l’humanité", dangereux pour le Capital, car fort de révolte et d’étude. Depuis tes premières expropriations de marchandises redistribuées dans les quartiers miséreux de Marseille ou tes actions de soutien au FLN, tu as assumé tous tes combats, sans jamais te renier. Toujours engagé aux côtés de ceux/celles qui dans l’illégalité agissaient pour la liberté - Algérien(ne)s, Sud-Américain(e)s... - et parmi tes frères/soeurs de Classe, les exploité(e)s et les opprimé(e)s.

Tu as affronté la torture policière, la prison déshumanisante, les QHS et le cachot sordides. De grèves de la faim en tentatives d’évasion, tu n’as jamais cessé de résister : parfois désespéré, jamais résigné, souvent héroïque. "C’est ainsi que je menais des combats sans merci où la seule victoire était la lutte."

Et de ces vingt-cinq années dans les geôles de l’État, dont neuf d’isolement ou en QHS, tu es sorti vainqueur. Tu as alors voulu transmettre cette expérience pratique, convaincu que "l’Idée ne meurt pas", fort de tes convictions communistes, révolutionnaires. Libre, tu as fait entendre ta voix solidaire pour exiger la libération de tes camarades d’Action directe et de Georges Ibrahim Abdallah.

Nous retiendrons de toi, camarade Charlie Bauer, cette vie de combats contre la soumission, pour la justice et, même à contre-courant, cet optimisme qui t’a fait écrire: "Nous étions quelques-un(e)s, demain nous serons des milliers dans les rues à déborder les trottoirs, et après-demain encore des millions qui chanterons nos droits conquis."."

 

Juin 1936. Occupation par les ouvriers de l'Usine de RENAUL

Juin 1936. Occupation par les ouvrier(ère)s de l'Usine RENAULT de Billancourt. Paris.


Repost 0
Published by sribaiona - dans INTERNATIONALISME
commenter cet article
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 16:00

MESSAGES DE SOLIDARITÉ

AVEC LES PRISONNIER-ÈRES POLITIQUES COMMUNISTES, ANTIFASCISTES ET SOLIDAIRES

DU PCE(r), DES GRAPO ET DU SRI

Dessins réalisés en prison par le "Camarade Arenas"

Manuel PEREZ MARTINEZ du PCE(r)

 

 

Dessin ArenasMERCREDI 27.07.2011

(LYON, MESSAGES DE JEUNES SOLIDAIRES ANTIREPRESSIF-VE-S)

 

"Salut, plein de soutien pour vous. On pense à vous à l'extérieur. Courage!" (Mathilde)

 

"Courage. Tenez bon. Des gens ont écrit des poèmes en voici les extraits:

"Le 26 juillet à 18h32, (par Q.D. Mitard)

Salut les Mecs et les Filles!

tenez bon,

le dur on s'en sort, avec de la volonté,

je sais que vous êtes des personnes avec de grands coeurs,

dites vous bien,

que quelque soit la longueur du tunnel, au bout il y a la lumière.

N'ayez jamais d'idées noires à la rate,

Soyez tous/tes solidaires entre vous sur ce navire"

Ciao. Courage."

 

"Un salut solidaire à tous/tes. Comme vous le savez, la Solidarité dépasse les frontières d'autant plus quand elle concerne la Classe ouvrière: la seule qui est véritablement Internationaliste et Révolutionnaire! Dans toute l'Europe, il est chaque jour plus difficile pour le Capitalisme de cacher son véritable visage: le Fascisme.. La Classe ouvrière, nous avons la responsabilité de développer la Lutte, de l'organiser de façon conséquente pour renverser le Capitalisme de manière définitive et abolir l'exploitation de l'Humain par l'Humain. Vous êtes un exemple et une référence pour nous. Une étreinte solidaire. (L.)"

 

"Salut les copain-e-s Amig@s! Tenez bon de là où vous êtes, on pense à vous ici, au-delà des frontières! Courage! (Johanna)"

 

"Que la Lutte continue! Ne sont prisonnier-ère-s que celles et ceux qui ferment les yeux. Bon courage à vous et bonne continuation. (Magalie)"


1-vénissieux

 

JEUDI 28.07.2011(VÉNISSIEUX, OCCUPATION D'USINE: MESSAGES D'OUVRIERS ET OUVRIÈRES EN LUTTE)

 

"Hasta la Victoria Siempre Amigos (Farid, Vénissieux)"

 

"Courage et Solidarité (Serge)"

 

"Avec Solidarité au peuple espagnol (1 ouvrière)"

 

"Bon courage, vous avez tout notre soutien (Muriel)"

 

"Bon courage. Soutien et Solidarité (Nicolas, Lyon)"

 

"Bon courage à tous (Manu)"

 

CHE (dessin d'Arenas)"Saludo y coraje. Fuerza para la lucha. No pasaran (Anita)"*

*Salut et courage. Force pour la Lutte. Le Fascisme ne passera pas (Anita)

 

"Sur la terre entière le mal domine. Hélas. L'Espoir nous fera tenir. Un clin d'oeil de France.  (2 ouvrières)"

 

"La lutte continue au quotidien; nous pensons fortement à vous et nous la continuons aussi pour vous. Fraternellement   (1 ouvrière) "

 

"Nous vous associons à cette lutte et nous vous souhaitons bon courage. Fraternellement"

 

"Recevez le soutien d'un camarade français, il faut résister et tenir. Un jour on verra la lumière. Fraternellement (1 ouvrier)"

 

"Le soutien fraternel d'un camarade français aux luttes que vous menez dans la dignité, pour le respect de vos droits (1 ouvrier)"

 

"Solidarité Tonique à tous ceux qui se battent pour la défense des Hommes"

 

"La lutte de classe vaincra. Amitiés françaises"

 

"Nous vous souhaitons de retrouver une liberté bien méritée et nous vous soutenons de tout coeur"

 

6-Rouge et Noir (Rojo y Negro)"Le peuple vivra toujours tant qu'il existera des solidarités internationales. Amicalement de France"

 

"Un bonjour de France pour nos ami-e-s espagnol-e-s, bon courage à vous."

 

"Ne lâchez pas, grosse pensée et courage (française d'origine Espagnole)"

 

"Un petit Bonjour de france, pour nos camarades espagnols. Gardez le moral, toute cause est juste à faire. Salutations les plus distinguées. Gardez l'espoir (1 ouvrier)"

 

"Le SRI est venu à moi et m'a raconté votre galère, je vous soutien car rien ne se fait sans REVOLUTIONNAIRES, ne vous inquiétez pas, ceux qui vous ont jugé seront à leur tour jugés (1 ouvrier tunisien)"

 

"Bonjour à chaque camarade. Ta cause est juste et lorsque les peuples auront compris qu'il faut s'unir internationalement, nous serons plus forts afin de combattre l'ultra libéral européen voire au niveau mondial. Amitiés de France (1 ouvrière)"


Repost 0
Published by sribaiona - dans INTERNATIONALISME
commenter cet article
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 10:00

ACTES DE SOLIDARITÉ INTERNATIONALISTE

 

4-préfecture lyon(26.07.11)

1-COMMUNIQUÉ DU 26 JUILLET 2011 (DYNAMIQUE SRI)

Lu lors du rassemblement solidaire réalisé face à la Préfecture du Rhône (rue Dunoir) à Lyon. Étaient présent-e-s des militant-e-s solidaires: pro-palestinien, libertaire, communiste, antifasciste et écologiste de Lyon.

 

 

1-Préfecture Lyon(26.07.11)"1-Pourquoi nous sommes là

Le Secours Rouge International réalise cet Acte Internationaliste de Solidarité pour des femmes et des hommes Révolutionnaires détenu-e-s et otages politiques des États Capitalistes pour le seul tort d'être conséquent-e-s dans la Lutte Antifasciste et Anti-Impérialiste. Nous sommes ici rassemblé-e-s parce que nous refusons de rester silencieux et silencieuses face à la répression exercée par le Capital, en Europe et dans le monde entier, nous forgeons ensemble l'Unité nécessaire pour renforcer la Lutte de Résistance Populaire face au Fascisme qui est le vrai visage du Capitalisme. C'est pourquoi, nous rappelons que le 26 Juillet est une date Internationaliste importante, à la fois heureuse et triste.

 

-Cette date c'est d'abord le 26 juillet 1953, 58 ans auparavant, sur l'île de CUBA: le début de la Révolution Socialiste Cubaine avec l'assaut sur la caserne de la Moncada -commémoré par le peuple cubain comme étant "Le Jour de la Rébellion nationale cubaine"- puis la victoire de la Révolution Socialiste du peuple Cubain le 1er janvier 1959 qui après la Révolution soviétique de 1917 et celle de la Révolution Populaire en Espagne de 1936 a ouvert ailleurs une autre porte d'espoir pour les prolétaires et les peuples du monde entier dans leur Lutte de Libération contre l'Impérialisme et le Capitalisme. Aujourd'hui, nous exigeons la Libération des 5 prisonniers politiques antiterroristes cubains: Antonio, Fernando, Gerardo, Ramon et René !

 

2-préfecture lyon(26.07.11)-Cette date c'est aussi 1 an auparavant, en 2010, au Pays Basque: la mort d'Iñaki KUADRA ETXEANDIA un ouvrier Révolutionnaire basque, mort à l'âge de 49 ans suite à une Extermination lente en prison exercée par l'État espagnol durant 10 ans avec une torture prolongée durant sa "Liberté" surveillée qui a durée 15 ans jusqu'au jour de sa mort: le 26 juillet 2010. Cet ouvrier basque Communiste du PCE(r) et Antifasciste des GRAPO n'est pas mort: aujourd'hui, il est présent ici parce que la Solidarité de Classe –Internationaliste- est plus forte que l'oubli et le mensonge et parce que nous sommes des milliers de femmes et d'hommes sur le chemin de la Révolution sociale et celle-ci ne s'arrêtera pas jusqu'à la Victoire obtenue, jusqu'à ce que cesse toute Exploitation de l'Humain par l'Humain, jusqu'à la destruction du Capital et la disparition définitive des Classes. Rendre hommage aujourd'hui à Iñaki, c'est rendre hommage aux meilleur-e-s d'entre nous, à tous/tes ceux et celles qui luttent d'une façon résolue contre l'Injustice du Capital et contre son arme ultime le Fascisme.

-Certain-e-s compagnes et compagnons de Lutte d'Iñaki sont en prison aujourd'hui, c'est pourquoi nous exigeons la libération des prisonnières et des prisonniers politiques communistes du PCE(r) (Le Parti Communiste d'Espagne reconstitué depuis le 8 juin 1975), celles des antifascistes des GRAPO (Groupe de Résistance Premier Octobre) et celles des solidaires du SRI (Secours Rouge International) qui sont détenu-e-s par l'État espagnol monarco-fasciste. Parmi eux et elles se trouve Manuel PEREZ MARTINEZ, le "Camarade Arenas" qui est l'unique secrétaire général d'un Parti communiste à être emprisonné pour ses idées politiques, en Europe, depuis DIMITROV en 1933.

3-préfecture lyon(26.07.11)

2-La solidarité de Classe est notre arme ! (dynamique de Lutte - Europe)

-La solidarité de Classe est notre Arme! Le Secours Rouge International est né en 1920 sous l’impulsion de la 3ème Internationale pour affronter le Fascisme alors en émergence. Nous ne laisserons aucun et aucune prisonnière politique révolutionnaire isolé-e. Une Campagne de solidarité internationale est en cours pour la Libération des prisonniers politiques révolutionnaires de longue peine suivants: Georges ABDALLAH un communiste libanais pris en otage par l'État français depuis 26 ans, Mumia ABOU JAMAL militant des "Black Liberation" pris en otage par les États-Unis depuis 29 ans, Marco CAMENISH un anarchiste italien pris en otage par l'État Suisse depuis 20 ans et Jaime SIMON QUINTELA un antifaciste des GRAPO pris en otage par l'État espagnol depuis 25 ans.

-Le Programme de la Commission pour un SRI souligne que «(...) Sont considéré-e-s comme prisonniers et prisonnières politiques toutes et tous les militant-e-s révolutionnaires détenu-e-s pour leurs activités politiques et politico-militaires, ainsi que tous les ouvrier-ère-s, paysan-ne-s, chômeur-euse-s, étudiant-e-s, jeunes et femmes des masses populaires et autres, persécuté-e-s et emprisonné-e-s dans le cadre de la Lutte anticapitaliste et anti-impérialiste. Là où il y a Oppression, il y a Résistance. À la Résistance des opprimé-e-s s’oppose la Répression de la bourgeoisie, quels que soient ses représentant-e-s politiques à la Direction de leurs Régimes, Fascistes, Réactionnaires ou soi-disant Démocratiques.(...)»* Récemment encore, le 22 juillet, 3 militants anarchistes: Billy, Costa et Silvia ont été condamnés à 40 mois de prison ferme à l'issue d'un Procès-Farce à Bellinzona en Suisse qui les a accusé d'avoir voulu réaliser un attentat à l’explosif, en avril 2010, contre le centre de recherche IBM à Rüschlikon, en Suisse... Nous exprimons notre solidarité avec eux/elle.

5-préfecture lyon(26.07.11)

3-Répression contre le Secours Rouge International (Procès-Farce des 28 et 30 septembre 2011, Suisse)

-L'organisation du Secours Rouge International existe dans de nombreux pays d'Europe et du monde; elle aussi est violemment attaquée par les États capitalistes. De nombreuses et nombreux solidaires qui font partie des Comités SRI en Italie, Espagne, Suisse et Belgique sont les cibles permanentes de la politique répressive des États européens.

-Les 28 et 30 septembre prochains, un autre Procès-Farce aura lieu contre Andy S. une militante du “Revolutionärer Aufbau Schweiz”** et du "Secours Rouge International". Elle est accusée d'avoir réalisé des actions internationalistes sous la forme d'attaques contre:

-la Police cantonale suisse

-les Services Internes suisses

-contre l'agence de voyage “EL AL”

-contre l’agence de voyages et le bureau des voyages extérieurs de l’État espagnol

-contre l’agence des voyages extérieurs de l’État grec

-contre la compagnie aérienne IBERIA

-et contre le secrétariat d’État à l’économie Suisse (SECO).

L’organisation du Secours Rouge International apparaît criminalisé dans certains de ces dossiers. Des actes de solidarité seront organisés avec la participation de compagnes et de compagnons réprimé-e-s originaires de Belgique, de Grèce et d'Espagne. Dès aujourd'hui, nous lançons un appel à la Solidarité Internationale de Classe en direction des Luttes de Résistance organisées face au Fascisme en Europe.

 

jpeg1-affiche presxs antifas-communistes-solidairesRÉSISTER C'EST VAINCRE !

 

LA SOLIDARITÉ DE CLASSE EST NOTRE ARME !

 

LIBERTÉ POUR LES PRISONNIER-ÈRES POLITIQUES RÉVOLUTIONNAIRES !

-antiterroristes cubains Antonio, Fernando, Gerardo, Ramon et René détenus par les États-Unis

-anarchistes billy, costa, sylvia au récent Procès-Farce dans l'État suisse

-communistes, antifascistes et solidaires du PCE(r), des GRAPO et du SRI détenu-e-s par l'État espagnol

 

ABOLITION DU MAE

(avec un salut solidaire aux basques Aurore MARTIN et Daniel DERGUY)

 

 

 

 

 

 

 

SOLIDARITÉ INTERNATIONALISTE !"

 

Notes:

*Extrait du Programme de la Commission SRI, voir la totalité sur: <http://www.secoursrouge.org/programme>

**Voir Suisse: Solidarité Internationale de Classe (15.07.2011. RHI-SRI de Suisse): <http://sribaiona.over-blog.com/article-retour-aux-origines-la-bunkerisation-du-regime-fasciste-79721820.html>

 

 

2-AFFICHAGES SOLIDAIRES INTERNATIONALISTES

La veille, le lundi 25 juillet 2011, des affichages de Solidarité et d'Hommage ont été réalisés en face du Consulat de l'État espagnol puis du Consulat de l'État Suisse (à Villeurbanne) et enfin du Consulat des États-Unis (à Lyon). Le port du masque anonyme blanc est là pour symboliser notre refus des Lois de Contrôle quotidien mises en place par les États capitalistes européens: Loi LOPPSI, MAE, Caméras-surveillance, etc... qui visent à criminaliser tout acte de Résistance.

 

Voir le dossier SRI ANTIFA N°6: <http://sribaiona.over-blog.com/article-antifa-sri-n-6-2010-2011-80309884.html>

 

1-Consulat d'Espagne Lyon(25.07.11)

ÉLOGE DE LA DIALECTIQUE (Bertold BRECHT)

Maintenant l'Injustice se promène avec un pas ferme

Les oppresseur-e-s se disposent à dominer 10.000 années de plus.

La violence garantie: «Tout restera pareil».

On n'entend pas d'autre voix que celles des Dominateurs/trices,

Et au marché l'Exploitation hurle: «C'est maintenant que je commence».

Et parmi les opprimé-e-s, beaucoup disent désormais:

«Jamais nous n'atteindront ce que nous voulons».

Celui/celle qui est encore vivant-e- ne dit pas «Jamais».

Ce qui est certain n'est pas certain.

Tout ne restera pas pareil.

Quand ceux/celles qui dominent auront parlé,

les dominé-e-s parleront.

Qui peut se risquer à dire «Jamais»?

De qui dépend le fait que se poursuive l'Oppression? De nous.

De qui dépend le fait qu'elle cesse? De nous aussi.

Que se lève celui/celle qui est abattu!

Que combatte celui/celle qui est perdu!

Qui pourra retenir celui/celle qui connaît sa condition?

Les vaincu-e-s d'aujourd'hui sont les vainqueur-e-s de demain

Et le «Jamais» devient «Aujourd'hui-même».


25.07.2011. CONSULAT DE L'ETAT ESPAGNOL (VILLEURBANNE)

2-Consulat d'Espagne Lyon(25.07.11)3-Consulat d'Espagne Lyon(25.07.11)

7-INAKI KUADRA ETXEANDIA

1-AFFICHE(mai1er)-fr

25.07.2011. CONSULAT DE L'ETAT SUISSE (VILLEURBANNE)

4-Consulat de Suisse Lyon (25.07.11)

5-Consulat de Suisse Lyon(25.07.11)doc1-affiche 4 anarchistes suisseCONSULAT DES ETATS-UNIS (LYON)

6-Consulat des USA Lyon(25.07.11)7-Consulat des USA Lyon(25.07.11)jpeg-affiche Cinq cubains

Repost 0
Published by sribaiona - dans INTERNATIONALISME
commenter cet article

DYNAMIQUE DE BAIONA

jpg-SR BAIONA-okPLUS D'INFOS (cliquer)

SOLIDARITÉ PCE(r), GRAPO ET SRI!

 AMNISTIE TOTALE !!!

SANS CONDITIONS !

AMNISTIA TOTALE

2013 : ADRESSES

COLLECTIF DES PRESXS DU PCE(r), GRAPO ET SRI

(2013) PRESXS-adresses

ENCORE 1 PROCÈS-FARCE !!!

PROCES FARCE 13.09.2012 (arenas)-azkPROCES FARCE 13.09.2012 (victoria)-azkMADRID, LE 13 SEPT 2012 :

PITOYABLE TRAGI-COMÉDIE !!!

Audios du dernier Procès-Farce contre "Arenas" et Victoria Gómez. Il n'y a rien de mieux pour rompre la Guerre Sale déployée contre le PCE(r) qui tente de le relier au faux amalgame criminalisateur : PCE(r)-GRAPO... que d'écouter leurs propre paroles. Quand "Arenas" parle sur la politique la Juge l'interrompt et l'expulse. L'avocat de la Défense rompt avec des données tranchantes et sans appel les inventions mises dans les Dossiers judiciaires pour impliquer "Arenas" dans les GRAPO.

  NI OUBLI, NI PARDON !

ABELARDOLIBERTÉ POUR LE COLLECTIF

DES PRESXS POLITIQUES

DU PCE(r), DES GRAPO ET DU SRI

DONT LE CAMARADE ARENAS!

camarade ARENAS

République Populaire

CAMPAGNE DE SOLIDARITÉ AVEC LES PRESXS MALADES

PRESXS MALADESPLUS D'INFOS (cliquer)

7 PRES@S DU COLLECTIF DES COMMUNISTES, ANTIFASCISTES ET SOLIDAIRES DU PCE(R), DES GRAPO ET DU SRI ONT DE GRAVES MALADIES INCURABLES ET ILS/ELLES SONT SÉQUESTRÉ/ES DE FACTO. NOUS EXIGEONS LEUR MISE EN LIBERTÉ IMMÉDIATE!

1-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE-azk

MONTRE  TA SOLIDARITÉ !

IMPRIME LA CARTE ET ENVOIE-LA !

COPIE-LA ET FAIS-LA CIRCULER !

1bis-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE

12-Enrike KUADRA ETXEANDIA-GRAPO

Enrique KUADRA ETXEANDIA, prisonnier politique des GRAPO. Né à Barakaldo (Bizkaia, Pays Basque) le 9 juin 1950. Militant des GRAPO et Historique militant du PCE(r), âgé de 62 ans. En prison 2 fois (22 ans au total). Sauvagement torturé. Mis une nouvelle fois en prison en 1995 : il est devenu gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Daroca (Zaragoza). Opéré d'un cancer à la prostate. Prisión de Daroca Ctra. Nombrevilla 50360 Daroca (Zaragoza)

1-Manuel PEREZ MARTINEZ-PCE(r)-fr

Manuel PÉREZ MARTÍNEZ, prisonnier politique du PCE(r). Né à Melilla le 1er novembre 1944. Secrétaire Général du PCE(r), âgé de 68 ans. En prison 3 fois (19 ans au total). Toujours en situation d'Isolement extrême. Mis une nouvelle fois en prison 2000 : il est devenu un malade chronique. Actuellement, il se trouve dans la Prison de Castellón II. Il souffre de graves problèmes occulaires, de cataractes, migraine chronique, de rhumes continuels qui le maintiennent prostré, d'une hernie du hiatus et de plusieurs maux associés. Prisión de C.P. Castellón II 12140 Albocasser 

11-MARIA JOSE BAÑOS-GRAPO-fr

María José BAÑOS ANDUJAR, prisonnière politique des GRAPO. Née dans le Sud-Est de l'État français le 11 novembre 1964. Militante des GRAPO âgée de 48 ans. 18 ans en prison. Mise en prison en 2002 : elle est devenue encore plus gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Valencia II. Foie dans un très mauvais état. VIH. Elle a besoin d'une déviation coronaire. Fortement médicalisée. Prisión de Picassent-Valencia II - a.c. 1002, 46225 PICASSENT (Valencia).

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)

Manuel ARANGO RIEGO, prisonnier politique du PCE(r). Né à Villaseca de Laciana (León) le 12 décembre 1948. Historique militant du PCE(r), âgé de 64 ans. Il a été plus de 20 ans en clandestinité après avoir été détenu et incarcéré à de nombreuses occasions et blessé par les tirs de la Police lors de l'une d'entre elles. Mis en prison une nouvelle fois en 2007 : il est devenu gravement malade. Il est actuellement dans la Prison de Zuera (Zagazoza). Dans cette prison, il manque de physiothérapeute et de plusieurs médicaments dont il a besoin. Il a une sciatique chronique qui l'oblige à marcher en étant aidé; arthrose générale; hépatite chronique avec perte de masse hépatique. Ulcère duodénal chronique car il a été emputé de l'intestin grêle. Hypermédicalisé. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza).

2-ISABEL APARICIO-PCE(r)-fr

Isabel APARICIO SÁNCHEZ, prisonnière politique du PCE(r). Née à Madrid le 2 février 1954. Militante du PCE(r), âgée de 58 ans. En prison 2 fois (9 ans au total). Incarcérée en 2007 : elle est devenue gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Zuera (Zaragoza). Arthrose générale, ostéoporose, hernies lombaires et discales, sinusite chronique, elle a besoin de plusieurs opérations. Récemment opérée de cataractes aux 2 yeux. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza). 

21-Paco CELA SOANE-PCE(r)Paco CELA SEOANE, prisonnier politique du PCE(r). Né à Verin (Ourense) le 29 octobre 1958. Militant du PCE(r), âgée de 56 ans. En prison depuis 26 ans, en 3 fois. Incarcéré en 2007: il est gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Picassent (Valencia). Diabète très problématique. Jusqu'en novembre 2010, il a eu besoin de 5 injections d'insuline par jour. Prisión de Picassent -Valencia II. ac 1002. 46225 PICASSENT (Valencia).

4-Résister c'est vaincre-fr3-adosB

HOMMAGES DÉC 2014

NI OUBLI,NI PARDON! 

xc-29 AOUT 2013 VIGO

BIOGRAPHIE (Lire) 

au-(05.12.1982)-JUAN MARTIN LUNA-PCE(r)NI OUBLI,NI PARDON!

ACTE DE SOLIDARITÉ

ÉLECTIONS BOURGEOISES :

BOYCOTT !!!

LA LUTTE EST DANS LA RUE PAS AU PARLEMENT-2

Lutte et organise-toi avec le SRI ! A l'école, université, usine, entreprise, quartier : partout tu peux Lutter pour abolir le Capitalisme et l'Exploitation de Classe en oeuvrant pour  LA RÉVOLUTION SOCIALISTE afin d'abolir définitivement toute Classe et Exploitation par LE COMMUNISME ! ET N'OUBLIE PAS LA SOLIDARITÉ AVEC LES ANTIFASCISTES ET COMMUNISTES EN PRISON : DEDANS ET DEHORS FACE A LA RÉPRESSION   !

  

  PREKARIOEN GAUA

CONTRE L'EXPLOITATION

Pour l'Unité des prolétaires

jpeg-xuria-KARTELA 08.12.2012-azk

  SAMEDI 8 DÉCEMBRE 2012

(à partir de 18h.  23bis Rue des Tonneliers. BAYONNE)

(plus d'infos) et Gadafiste Brothers

PHOTOS DE LA SOIRÉE

jpeg-IMP+WEB-rouge-AFFICHE NUIT DES PRECAIRES-BAIPRESOAK KALERA !

PRESOAK ETXERAT !

PRESOAK KALERA

SAMEDI 10 NOVEMBRE 2012 (BAIONA)

(15h30. Place des Basques)

Manifestation pour la liberté

des prisonnier-ère-s politiques basques

  Aux personnes qui ont Lutté

et qui Luttent contre le Fascisme...

LUCHA ANTIFA

VENDREDI 9 NOVEMBRE 2012

(18h30. Place Louis XIV. ST-JEAN-DE-LUZ)

JOURNÉE INTERNATIONALE : NUIT DE CRISTAL

Rassemblement contre le Fascisme : sexisme,

discriminations et racisme... (plus d'infos)

(9 NOV) KRISTALL NACHT 1938-2012-azk

  ZYED ET BOUNA

NI OUBLI, NI PARDON !

Zyed et BounaLUTTE CONTRE LE NON-LIEU ! (plus d'infos)

 

 

presosenferGrève de la Faim de Solidarité avec Iosu 

Dans les États français et espagnol : plus de 250 prisonnier(ère)s politiques sont en Lutte ouverte avec des Grèves de la Faim, refus des conditions de détention, protestations...

Le prisonnier politique des GRAPO : Enrike Kuadra Etxeandia s’est mis en Grève de la Faim illimitée en Solidarité avec la Grève de la Faim de Iosu Uribetxeberria Bolinaga, un prisonnier politique basque gravement malade en phase terminale dans la prison de Daroca à Zaragoza. Une Grève de la Faim de Solidarité a aussi été commencée par les militants des GRAPO : Nacho Varela Gómez (prison de Puerto I) et Marcos Martín Ponce (prison de Morón de la Frontera, Sevilla). Les autres prisonnier(êre)s du Collectif des prisonnier(ère)s poltiques du PCE(r), GRAPO et SRI informé(e)s rejoignent aussi cette Grève...

LIBERTÉ POUR LES PRISONNIER(ERE)S POLITIQUES !!!

Si l'Etat espagnol a concédé la "Liberté" conditionnelle à Iosu : celle-ci n'est toujours pas effective. En Italie et depuis le Secours Rouge International : des messages et des cartes de dénonciation de cette situation sont envoyées au Ministre de l'Intérieur  de l'État espagnol à Madrid.

Appel du Comité pour un SRI (Italie) : L'Etat espagnol laisse mourir en prison un prisonnier politique malade en phase terminale. Iosu Uribetxeberria Bolinaga est atteint d'un cancer maintenant en phase terminale. Selon les médecins de la prison elle-même, il ne dispose que d'une chance de 10% de vivre encore une autre année. Néanmoins, les "Autorités" refusent de lui concéder la Liberté et désormais 7 autres personnes de plus sont en prison car elles ont participé à une Marche de Solidarité pour Iosu lequel est incarcéré suite à l'accusation d'avoir tué un employé de la prison... Dans les Etats espagnols, français et turc : plus de 500 personnes sont en Grève de la Faim pour réclamer la liberté de ce prisonnier politique gravement malade. Le Collectif des prisonnier(ère)s politiques Antifascistes espagnol(e)s (1) souscrit à cette grève illimitée. Quiconque veut se solidariser avec Iosu peut envoyer une carte ou un télégramme au Ministre de l'Intérieur de l'État espagnol. Pour le texte il suffit de mettre : «NOUS EXIGEONS LA LIBERTÉ IMMÉDIATE DE Iosu Uribetxeberria Bolinaga» (N'oubliez de mettre la signature et le nom de l'expéditeur/trice !)" (1) PCE(r), GRAPO et SRI

IOSU ASKATULeçon de dessin. (Nizar Qabbani, poète syrien) Mon enfant pose en face de moi sa boîte de peintures et il me demande de lui dessiner un oiseau. Je trempe le pinceau dans la couleur grise et je dessine un carré avec des fermetures et des barreaux. Ses yeux se remplissent d’obscurité : “Mais... c’est une prison, papa ! Tu ne sais pas dessiner un oiseau ? Et je lui dis : “Mon enfant, pardonne-moi... J’ai oublié la forme des oiseaux.” Mon enfant pose alors en face de moi son carnet de dessin et il me demande de lui dessiner un épis de blé. Je prend la plume et je dessine une arme à feu. Mon enfant se moque de mon ignorance et il s’exclame : “Papa ! Tu ne connais pas la différence entre un épis de blé et une arme à feu ?“. Je lui dis : “Mon enfant, oui j’ai connu les formes des épis de blé, celle de la miche de pain, celle de la rose mais dans cette époque très dure que nous vivons actuellement les arbres de la forêt se sont unis à la Résistance pour Lutter.(…)”

Dessin d'AURORA(Juin 2012)(Juin 2012) Dessin d'Aurora Cayetano 

prisonnière politique du PCE(r) en Prison

  

  

(gorria)Résistance-1

(TOULOUSE) : PROCES-FARCE ! Face à la Répression de l'Etat français Solidarité avec le CREA (OKUPA) RÉSISTER C'EST VAINCRE ! (plus d'infos) SOLIDARITÉ !

21 JUIN 2012

JEUDI 21 JUIN 2012 (PARIS) (19H) RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRISON DE LA SANTÉ Concert de dénonciation contre la Terreur d'État Plus d'infos (cliquer)

 

lamine-diengmanifestation-lamine-dieng-2011-avenue-gambettaNI OUBLI ! NI PARDON ! lamIne dieng, Un ouvrier assassinÉ par la Police de l'État français MARCHE COMMÉMORATIVE À PARIS (14h) Samedi 16 Juin 2012 (Plus d'infos)

vérité et justice pour ali ziri-2NI OUBLI ! NI PARDON ! ALI ZIRI, Un ouvrier assassinÉ le 9 Juin 2009 par la Police de l'État français Rassemblement À Argenteuil (14h30) Samedi 9 Juin 2012 (Plus d'infos)

LIBERTÉ POUR DENIZ

VENDREDI 25 MAI 2012 (NUREMBERG, ALLEMAGNE)15H RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ CONTRE LE PROCES-FARCE DE DENIZ : UN ANTIFASCISTE (plus d'infos)

 

jpeg-A3 AFFICHE 19-20 MAI 2012-azk

OU SONT-ILS ? OU SONT-ELLES ? CONTRE LA TERREUR D'ETAT SEMAINE CONTRE LES DISPARITIONS POLITIQUES (17-31 MAI 2012)  

Organisée par l'ICAD-Section française PLUS D'INFOS (cliquer)

euskal presoak euskal herriraJEUDI 31 MAI 2012 (devant la mairie de BAIONA) Jour du Procès en appel à Paris (19 H) RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ AVEC JON KEPA PAROT prisonnier politique basque d'ETA PRIS EN OTAGE PAR L'ÉTAT FRANCAIS DEPUIS 23 ANS

jpeg-(09.05.1976) ULRIKE MEINHOFazkPlus d'infos (en cours rédaction)

IBAI ASKTATU-1

IBAI ASKTATU-2 IBAI ASKATU ! GUK ZUREKIN ! LIBERTÉ POUR IBAI PEÑA BALANZATEGUI ! ON EST AVEC TOI ! EUROAGINDUEI EZ !  Plus d'infos  et Lutte Antifasciste  (Originaire de Gasteiz et réfugié politique à Baiona.Transféré en Juin 2012 de la prison de Seysses dans l'État français à celle de Soto del Real dans l'État espagnol) Pour lui écrire : IBAI PEÑA BALANZATEGUI - MADRID-V SOTO DEL REAL CENTRO PENITENCIARIO - CARRETERA COMARCAL 611 - 28.791 SOTO DEL REAL (MADRID) ESPAÑA.

 

 

 

HOMMAGE A LA CAMARADE YASEMIN DU MLKP

Yasemin Yoldas-3

La "Camarade Yasemin" du MLKP est morte le 9 février 2012

en luttant contre l'Etat turc fasciste

pour la révolution socialiste et le Communisme

en Turquie et au Kurdistan

PLUS D'INFOS (cliquer)

HOMMAGE, GRÈVE DE LA FAIM ET DÉTENTION

SOLIDARITÉ AVEC MANUEL ARANGO RIEGO

PRISONNIER POLITIQUE DU PCE(r)

LE 19 OCTOBRE 2011

FIN DE LA PROTESTATION AVEC

GRÈVE DE LA FAIM

DEPUIS LE 16 SEPTEMBRE 2011

CONTRE LE DÉNI DE LA CONDITION DE PRISONNIER/ÈRE POLITIQUE ET DE MILITANCE

MIS EN OEUVRE PAR L'ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE ET L'ÉTAT ESPAGNOL

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)-castLA SOLIDARITÉ DE CLASSE EST NOTRE ARME ! ÉCRIS-LUI !

Prision de C.P. Madrid VI - Aranjuez

C.P. Madrid VI 28300 Aranjuez (Madrid)

02.10.11-im1(lettre interceptée)

  11 OCTOBRE 2011 (BAIONA). DIFFUSION DE 300 TRACTS SRI* À DES PROLÉTAIRES DURANT UNE MANIFESTATION NATIONALE DANS L'ÉTAT FRANÇAIS CONTRE LA PRÉCARITÉ.

* En Solidarité avec la Grève de la Faim du Camarade Manuel Arango Riego, Prisonnier Politique du PCE(r) et pour rappeler l'existence de la Lutte dans les prisons du Collectif des presxs politiques du PCE(r), des GRAPO et du SRI.

BLOG(Manif 10oct2011)TRACT SRI-jpeg DÉTENTION ET MISE EN "LIBERTÉ" AVEC CHARGES

DE PABLO HASÉL, RAPPEUR DE 22 ANS 

LIBERTÉ POUR CE CAMARADE SOLIDAIRE ET COMBATIF!

pablo Liberté !LIBERTÉ IMMÉDIATE DE PABLO HASÉL !

Il est Communiste, les terroristes c'est vous.

SOLIDARITÉ AVEC PABLO HASÉL !

-COMMUNIQUÉ DE PABLO HASÉL

ET CAMPAGNE DE SOUTIEN

logo-radio-clash

RADIO CLASH DE LIMOGES

-Émission du 4 octobre 2011

-Émission du 11 octobre 2011

-Emission du 18 octobre 2011