Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 01:45

  GAL CARCÉRAL

  AVEC PROGRAMME D'EXTERMINATION LENTE EN PRISON

  RÉALISÉ PAR L'ÉTAT ESPAGNOL

AMNISTIA TOTALE“Il n'y a pas eu de Transition

mais des fosses communes, la crise capitaliste,

le Monument Fasciste de "El Valle de los Caídos" (1), des Juges corrompu(e)s...” (Arantza. EH.)

(29 Mars 2012. Catalunya)  Répression  "Prison du Dedans-Prison du Dehors" de l'État espagnol contre la Lutte des Exploité-e-s

(29 mars 2012-Catalunya) Grève Générale-2

Note. (1) "La Vallée de ceux qui sont tombés" Monument glorifiant le Fascisme où le dictateur franquiste : Francisco Franco et le Falangiste : Diego de Rivera ont été enterrés. Toujours considéré aujourd'hui comme Patrimoine national de l'État espagnol, il a été construit durant 20 ans par des centaines de milliers de prisonnier(ère)s politiques travailleurs forcés et sur leurs cadavres de 1940 à 1958. Ce monument fasciste s'est élevé sur la mort de 27.000 d'entre eux durant sa construction...

AMNISTIA COLECTIVO PRESXS POLITICXS

AGRESSION CONTRE LA PRISONNIÈRE POLITIQUE COMMUNISTE ARANTZA DÍAZ VILLAR

ARANTZA DIAZ VILLAR-PCE(r)(25.08.2012) Ce samedi 25 Août 2012, dans la prison de Brieva (Ávila) : Arantza Díaz Villar, prisonnière politique du PCE(r) originaire de Gasteiz (Pays Basque) a souffert d'une sérieuse agression qui lui a provoqué plusieurs hématomes, de nombreux coups et deux contusions extrêmement fortes au bras droit. La personne qui l'a agressée est une prisonnière de Droit commun dont la violence a déjà été dénoncée de façon répétée par les prisonnières politiques de la prison de Brieva du fait de ses provocations permanentes et de ses menaces de mort réitérées contre plusieurs d'entre elles dont y compris le cas dénoncé publiquement des menaces de mort à l'encontre de la militante des GRAPO : Marijose Baños Andujar .

11-Marijose BAÑOS-GRAPOLes prisonnières révolutionnaires ont déjà réalisé des protestations et des écrits pour dénoncer cette situation mais, malgré cela, la Direction de la Prison continue à maintenir la détenue provocatrice dans les mêmes Modules : cette agression ou une autre était donc ainsi prévisible, cela n'était plus qu'une question de temps et d'opportunité.

Ce samedi matin, dans les douches, cette individue a commencé à insulter Arantza laquelle lui a seulement répliqué la connaître déjà et de la laisser en paix. La prisonnière de Droit commun a pris un manche à balai et elle a commencé à frapper sauvagement Arantza avec une telle intensité et aversion qu'elle a rompu le manche sous les coups donnés contre Arantza. Cette dernière a réussi à attraper une chaise pour se défendre et seule l'apparition d'autres prisonnières sociales (dûe aux cris d'Arantza) a permis de parvenir à réduire la portée de la violence de l'agresseure jusqu'à faire cesser sa volée de coups extrêmements violents.

FRANCO et Compagnie... Jusqu'à quand ?

FRANCO Y COMPAÑIAL'arrivée d'une gardienne de prison et du chef de service est venue parachever la tâche car, selon Arantza, elles leur ont annoncé que «L'agression s'étant réalisée sans témoins, la part de châtiment concerne les deux !»... Après son passage par l'infirmerie avec l'élaboration d'un constat médical de lésions, Arantza a eu une visite d'amis au parloir et ceux-ci sont restés stupéfaits de la virulence des blessures du bras gauche avec la présence de 2 hématomes et d'autres symptômes indiquant la gravité des coups reçus. Nous exigeons la séparation immédiate d'avec les prisonnières révolutionnaires de cette prisonnière de Droit commun qui provoque et agresse sans cesse.

(31.08.2012) Les choses dans la Prison de Brieva ne se sont pas normalisées, loin de là. La prisonnière qui agresse continue de le faire dans les mêmes Modules et elle tente de semer la zizanie parmi d'autres prisonnières sociales pour qu'elles agressent les prisonnières politiques. Une nouvelle fois, nous exigeons de la Direction de la Prison qu'elle sépare cette provocatrice des prisonnières révolutionnaires.

  Bon... La cour de ma maison est "particulière" quand il pleut elle se mouille...

Continuons ! Comme les autres !AMNISTIA-3

 

FACE À L'AGRESSION, MESSAGES DE SOLIDARITÉ INTERNATIONALISTE :

AAAAAHHHHH DESSIN DE GÜNTHER FINNEISEN- (B. et G. Italie) : “Toute notre Solidarité et tendresse"

- (Galiza) : “Nous enverrons des cartes à Arantza, en protestation face à cette agression et au consentement de la Direction de la prison de Brieva relatif à ces provocations"

- (D. Euskal Herria) : “Nous ne pouvons pas permettre ce type d'actions fascistes contre les prisonniers et prisonnières politiques"

- (Alex) : “Réenvoyé et diffusé à tout endroits à ma portée. Salut et Amnistie ! ★"

- (B.) : “Traduit dans différentes langues et diffusé dans des pages internationales"

- (Madrid) : "Les raisons ne manquent pas. Dans une assemblée de l'Okupa, en parlant des prisonnier(ère)s, suite à la dénonciation du SRI : nous avons débattu sur les coups reçus par Arantza Díaz. Soudain une personne lance : «...mais ce sont des communistes !», comme si c'était un péché, merde !!! Un bon débat a eu lieu, et le "puriste" a du baisser les oreilles. Nous avons mis la dénonciation du cas de cette prisonnière et sa photographie sur le panneau du bistrot."

- (Elena) "Permettre les agressions contre les prisonnier(ère)s politiques relèverait aussi de la Raison d'État ? J'ai envoyé une carte postale à Arantza, j'espère qu'on la lui donnera."

(29 Mars 2012. Catalunya)  Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État espagnol contre la Lutte des Exploité-e-s

(29 Mars 2012-Catalunya) Grève Générale-1

THOMAS MEYER FALK-2Depuis les prisons de l'État Allemand : lettre du prisonnier Antifasciste allemand : THOMAS MEYER-FALK (En Isolement durant 11 ans jusqu'en Mai 2007, depuis 16 ans en prison) à la prisonnière politique communiste Arantza Diaz.

"(Thomas. 6 Juillet 2012) : Salut, chère Arantza ! Merci beaucoup pour la belle photo et tes aimables saluts que j'ai reçu récemment. J'espère que tu vas bien et toujours en Résistance. Je te joins un article de Mai que j'ai écris et qu'une compagne a traduit en espagnol. Je te souhaite le meilleur et beaucoup de force ! Il(elle)s enchaîneront nos pieds mais jamais notre coeur et nos esprits ! Je t'embrasse"

(2012. Grèce) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État grec contre la Lutte des Exploité-e-s

(2012-Grèce) Manifestation contre l'Etat grecFIES (1)

3-LUCIO GARCIA BLANCO-PCE(r)-frPoème de Lucio GARCÍA BLANCO,

Prisonnier politique du PCE(r)

A coups d'Obscurité :

c'est le silence acéré qui

cache dans ses recoins le sursaut

et le cri qui rompt le sang oublié

dans les murs des cellules de prison.

C'est le gardien de prison surveillant les ombres du jour

et nos vols au ras des rêves,

cherchant à faire bouger les fondations.

Ce sont 20 pas dans la cour

et ici la prison se prolonge

par un tunnel insondable

qui tend l'Isolement et la Menace

qui planent dans les airs,

en les grillageant avec son agression métallique,

en niant la caresse dans les yeux

du bleu chaud du ciel et du vol des oiseaux.

C'est le plomb de l'Incertitude

sur le futur de ces modestes vers

dans les doigts de l'Inquisiteur

et la Vérité en chair et en os qui vit en s'asfixiant

et en demandant de la lumière et de l'oxygène.

 

ILS CONTINUENT A APPORTER DE LA LUMIEREIci, le Temps guette,

implacable comme de la chaux vive dans les cours,

les consciences et les racines de notre Mémoire,

cherchant à assécher les regards dans l'horizon.

Mais dans ce puits inhumain

on voit aussi face à face,

sans nuances ni artifices

les yeux rouges de la Haine de l'Humain

et ceux de cet océan clair et fier de la Résistance.

Et ici, Résister c'est le poings ferme

et la tranchée de la Dignité toujours alerte,

c'est sentir beaucoup plus loin que notre blessure

c'est le pain et l'air vital

qui alimente et agrandit l'âme.

Résister ici, c'est l'Arme et la chanson

avec une fenêtre de couleurs dans les ténèbres.

NOTE.

(1) FIES (Ficheros de Internos de Especial Seguimiento) : Régime Spécial de Haute Sécurité destiné aux prisonnier(ère)s politiques (sans reconnaissance de leur condition de militant(e)s incarcéré(e)s pour leurs idées et actes politiques conséquent(e)s...) et aux prisonnier(ère)s sociaux en Lutte collective contre le Système répressif (fruit d'une analyse de Classe) passant ainsi à un niveau politique.

reunificación pancarta asturies

(29 Mars 2012. Asturies) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État espagnol contre la Lutte des Exploité-e-s

(29 Mars 2012-Asturies) Grève Générale

LETTRE DE XAIME SIMON QUINTELA,

PRISONNIER POLITIQUE DES GRAPO

EN GRÊVE DE LA FAIM TOUT LES VENDREDIS

aj-SORTIE DE PRISON(29ans) LE 20.11.2013(18.07.2012. Prison d'Herrera de la Mancha). “ (...) Je fais la Grève de la Faim tout les vendredis. Je n'ai envoyé aucun requête à aucun Juge car je pense que les Tribunaux sont des Tribunaux d'Exception. Que ce soit le Tribunal Constitutionnel, le Tribunal Suprême ou le Juge Central de Surveillance Pénitentiaire : tous légalisent la politique répressive contre les prisonnier(ère)s gravement malades et ceux/celles qui ont accompli déjà les ¾ de leur condamnation. Mes protestations vont à l'encontre de la permanence en prison des prisonnier(ère)s gravement malades et de ceux/celles qui ont déjà accompli les ¾ de leurs peines, contre la "Doctrine Parot" (prison à vie) et les Tribunaux d'Exception (Tribunal Constitutionnel, Tribunal Suprême et Juge Central de Surveillance Pénitentiaire...). Et ma revendication est pour une véritable Amnistie (Totale) et pour les pleines Libertés politiques. Selon moi, le problème ce n'est pas la Prison d'Herrera, par exemple, ni sa politique répressive : dans une plus ou moins grande mesure c'est un problème commun à toutes les prisons car toutes et chacune d'entre elles, avec leurs caractéristiques propres, nous soumettent au même Régime de vie Répressif, Inhumain, Vexatoire, Violateur des Droits et Libertés, exerçant le Chantage, etc... Je suis en prison depuis 27 ans et demi consécutifs. Je suis tombé en prison en 1985 (je n'avais pas encore 25 ans) et depuis cette année-là, je n'ai pas vu la rue. Ils me disent que la date de sortie est prévue pour le 31 décembre 2014. Touchons du bois puisque c'est censé être l'heure de toucher le Dehors…”

RASH MADRID

BIOGRAPHIE DE XAIME SIMON QUINTELA,

PRISONNIER POLITIQUE DES GRAPO

EN PRISON DEPUIS 10.000 JOURS (27 ANS 1/2)

AMNISTIAOn pourrait dire qu'avec ses 30 ans de condamnation : Xaime “Moreno” passera toute une vie en prison mais ce serait inexact car il s'agit une vie entière avec 6 années d'une autre vie (car quand il a été détenu et incarcéré : il avait alors 24 ans). C'est étrange... mais cela ne l'est qu'en apparence. Non. Non, ces hommes et ces femmes qui se sont consacré à la vie révolutionnaire n'ont pas 7 vies comme les chats, non. Mais les Appareils de l'État espagnol soigneux de leur propre santé se sont dit : "On ne sait jamais !" et ils ont établi la Perpétuité dans l'accomplissement des condamnations pour tou(te)s les prisonnier(ère)s politiques.

punho prisom30 années de prison pour les condamné(e)s par le vieux Code Pénal : 40 ans pour tou(te)s ceux/celles qui sont condamné(e)s sous la Réforme du Code Pénal de 2003 : et comme, en plus, des prisonnier(ère)s gravement malades et/ou avec des maladies incurables sont maintenu(e)s en prison (c'est le cas de María José Baños : prisonnière politique des GRAPO, de Carmen Muñoz Martínez : prisonnière politique des PCE(r), de Manuel Arango Riego : prisonnier politique PCE(r), de Manuel Pérez Martínez : prisonnier politique du PCE(r), d'Isabel Aparicio : prisonnière politique du PCE(r), de Laureano Ortega : prisonnier politique des GRAPO, d'Enrike Kuadra Etxeandia : prisonnier politique des GRAPO et des 14 prisonnier(ère)s politiques basques malades) : tout cela sert à ce que la population travailleuse de ce pays dans lequel nous vivons puisse se faire une idée fidèle de la teneur morale de ceux/celles qui se consacrent à gérer leurs destins politique, économique et social.

Et il dépend seulement du peuple travailleur de décider combien de temps cette situation générale va perdurer (manque total de Libertés politiques, montée du chômage et baisse des salaires, coût élevé de la vie, etc.) sans arracher au Régime d'authentiques améliorations dans ses conditions de vie... et de le jeter définitivement à la poubelle de l'Histoire.

PRISON-1

(Février 2012-Vlalencia) Manifestation d'étudiant-e-s-2

(Février 2012. Valencia) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État espagnol contre la Lutte des étudiant-e-s Exploité-e-s en Lutte.


LETTRE D'ISABEL APARICIO SANCHEZ,

PRISONNIÈRE POLITIQUE DU PCE(r)

NON AU REPENTIR ET AU "CONTRAT DE RÉINSERTION" : "JE NE SIGNE PAS !"

2-ISABEL APARICIO-pce(r)(16 Juillet 2012. Prison de Zuera à Zaragoza, Module n°13) : “Mes ami(e)s, je suis en train de vous écrire depuis ce Centre Pénitentiaire parce que "Madrid" [une façon de faire référence aux Institutions Pénitentiaires] a décidé que ce sera ma nouvelle destination carcérale et celle de Manolo [Arango Riego, prisonnier politique du PCE(r) et son compagnon].

Tout indique que je passerai au moins l'été ici dans ce conglomérat de ciment et de barreaux, comme tant d'autres prisons car elles sont toutes taillées sur le même patron, à cheval entre les provinces de Huesca et Zaragoza; pour arriver là, en venant de Madrid, il faut entrer à Huesca, tourner à Zaragoza et, immédiatement, la prison est là à environ 17 km de Zuera qui est une localité très proche : son nom vient de là.

(2011. Prison de Brieva) Les prisonnières politiques :

Isabelle, Concha et Arantza

(JUIN 2011) isabel,concha, aranCe 24 juillet 2012 : je suis sortie de la prison de Brieva, juste le temps pour eux de préparer les choses pour m'envoyer à la prison de Soto durant le 1er trajet après que l'ophtalmologue m'ait confirmée le bon état de mon oeil opéré et qu'elle me délivre une autorisation de sortie. À la prison de Soto, j'ai eu de la chance parce que j'ai dû attendre seulement 4 jours et le 28 juillet, j'étais déjà sur le chemin du retour jusqu'ici. Je dis que j'ai eu de la chance pour 2 raisons : la 1ère c'est parce que la prison de Soto del Real est un "puit" duquel personne ne sait quand on en sort et les conduites pour celles-ci se réalisent tout les 15 jours au minimum; et la 2ème raison c'est que mon arrivée en Juillet 2012 aurait pu beaucoup compliquer le fait d'avoir des parloirs en Juillet avec Manolo car il faut les demander à la fin du mois antérieur.

LIBERTAD PRESXSQuand je suis arrivée au Module, le seul existant destiné aux femmes, j'ai jeté un coup d'oeil et j'ai parfaitement vu ce que c'était. Un fonctionnaire s'est mis à me chercher une cellule et pour éviter qu'il se casse trop la tête, je lui ai dit que je suis une FIES-3 (1) et, comme ici, soit parce qu'ils soutiennent le fait que nous devons rester seul(e)s dans le taudis (Manolo est lui aussi maintenu seul en cellule parce qu'il est "terroriste") soit parce qu'ils ont vu mes cheveux blancs et qu'ils se sont dit "voyons un peu qui est à la hauteur de ses années" : le fait est que le fameux lieu m'a été "épargné" pour avoir refusé de me soumettre.

Peu de temps après, une fonctionnaire m'appelle pour me dire que je me trouvais dans un Module de Respect (je l'ai vu tout de suite en arrivant, en jetant seulement un coup d'oeil) et si j'allais signer le contrat. Le fameux contrat ! Les fameux "bénéfices" pénitentiaires ! D'après eux/elles, ici c'est obligatoire ce qu'évidemment je savais déjà. Dans la majeure partie des prisons de l'État : il existe uniquement 1 Module de femmes qui, invariablement, porte le ruban de "Respect"... Moi, je dirais plutôt de "Rire jaune" parce qu'il soit grand ou petit : tout simplement ça ne lui va pas. Le fait d'avoir passé 3 ans dans Module qui N'EST PAS de "Respect" m'a donné une connaissance de ceux-ci (à la Prison de Topas, c'était pareil) qui me permet d'affirmer qu'ils sont une version "light" [allégée] du fameux Module des Conflictuelles de la Prison de Brieva où j'ai passé ces 3 dernières années par ma volonté propre ou, autrement dit, du fait de refuser de signer le non moins fameux Contrat de la Réinsertion. Ce qui dans notre cas, celui des prisonnier(ère)s politiques- est la porte pour s'enfoncer dans le chemin du Repentir.

Dibujo. Policía calaverasMais le plus curieux, c'est qu'ici -contrairement à ce qui arrive dans d'autres prisons y compris dans celle de Brieva-, de nombreuses "vanités" s'usent et le Contrat est ainsi devenu obligatoire : une chose devenue comme l'emblême de la "Maison" depuis qu'elle a été élue avec celles de Villabona et de Logroño comme prison d'essai pour la Voie du Repentir connue sous le nom de "Via Langraiz" [Voie Langraiz].

Et le comble c'est qu'il est totalement illégal d'obliger quelqu'un d'être dans un Module de "Respect" mais vous m'avez ici, par l'oeuvre des Institutions Pénitentiaires qui n'ont pas dû trouver une autre prison meilleure où nous rassembler Manolo et moi pour accomplir l'Arrêt du J.V.P [Juge de Vigilance Pénitentiaire] disant que nous avons le Droit de communiquer en personne et non pas par téléphone ou par lettre comme jusqu'à présent. Évidemment, dans le bureau du Juge : j'ai signé l'Arrêt disant que les Institutions Pénitentiaires doivent mettre en oeuvre tout les moyens pour le réaliser dans un délai le plus court possible. Et jusqu'à ce que cela soit rendu effectif : 8 mois sont passés durant lesquels j'ai dû batailler pour l'obtenir et en allant jusqu'à faire savoir au Juge que soit il intervenait pour faire en sorte d'accomplir ce qu'il avait signé, soit il s'exposait à un délit de prévarication.

(11.02.2012. Madrid) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État espagnol contre la Lutte des Exploité-e-s

(11.02.2012) MadridVoilà, c'est comme ça que ça s'est passé le 1er jour. Il était déjà 18h, la fonctionnaire n'a rien dit à mon : «JE NE VAIS RIEN SIGNER», en fin de compte ce n'était pas son travail. La personne compétente pour cela, l'éducateur, est arrivé le lendemain matin pour poser en face de moi le bout de papier et l'Avis relatif au fait qu'ici c'est comme les lentilles : «Soit tu signes, soit nous te jetons» comme cela est déjà arrivé à Iolanda Fernández Caparrós [Prisonnière politique du PCE(r)]. Quand je lui ai dit : «JE NE SIGNE PAS», la question a aussitôt surgit : «Pourquoi Madrid t'a envoyée ici ?». Excellente question mais c'est Madrid qui a la réponse et pas moi. Moi, je sais seulement qu'ils sont obligés de nous rassembler, Manolo et moi, dans une même prison. Je sais seulement que pour nous, cette prison revient au même que n'importe qu'elle autre; je sais seulement que notre Collectif de prisonnier(ère)s politiques n'a pas comme revendication de demander que chacun/e soit dans la prison qui le/la rapproche le plus de "chez lui/elle". Notre Collectif a une revendication claire : la Réunification dans 1 ou 2 prisons de tout(e)s les militant(e)s prisonnier(ère)s du PCE(r) et des GRAPO.

MANUEL ARANGOEt, évidemment, l'éducateur était dans l'obligation d'informer Madrid de mon refus. Mais bien-sûr ! Qu'il les informe de cela et de notre revendication répétée maintes et maintes fois ! «Madrid (fameuse et curieuse façon qu'il(elle)s ont d'appeler les Institutions Pénitentiaires) décidera». Bien, c'est évident : qu'il décide ce qu'il veut, qu'on me largue d'ici dans quelques mois s'il(elle)s le veulent : qu'on m'envoie en prison ! Dans ce cas, s'ils prennent cette voie, ils devront envoyer Manolo, avant ou après, car l'Arrêt du Juge continue d'être là, signé et il doit être accompli. Les chefs de la Répression peuvent décider ce qu'il(elle)s veulent, mais nous : Manolo et moi, avons la capacité et le Pouvoir de décision et celui-ci n'est précisément pas de choisir leur Voie échouée du Repentir. Les Fascistes n'ont même pas réussi ça.

RépressionBon, le fait est que Manolo et moi, nous avons déjà eu 2 visites : une au parloir et une autre en vis-à-vis et que l'éducateur est revenu (2 semaines venaient juste de passer) pour me présenter une autre fois le fameux papier du "Respect". La Direction Carcérale a dû penser que dans mon cas (ici, il y a des femmes très tranquilles qui ont déjà fait plusieurs mois sans signer), c'était un temps suffisant pour la réflexion. De telle sorte que, malgré le fait qu'il y a des choses que je n'aime pas répéter, une fois qu'il est arrivé, j'ai dû une nouvelle fois dire : «NON». Et comme il avait déjà dû regarder tout ce qui concernait son numéro face à moi : il m'a demandé quand j'avais été classée en tant que prisonnière. «Et moi qu'est-ce que j'en sais, je ne le sais même pas et cela ne me préoccupe pas !». Cela oui, je le savais, en Juin : ce qui signifie que dans 6 mois on me classera de nouveau et “Madrid” décidera s'ils continuent à me garder ici ou s'ils m'envoient dans une autre prison.

Autrement dit, c'est pour ça que je vous dis que je passerai l'été ici. Bien-sûr, ils pouvaient déjà au passage me mettre le 1er degré [de dangerosité], car je n'ai pas besoin d'autant d'heures de cour ni de manger du Module; que cela leur plaise ou non et malgré les 1.000 entraves qu'on nous met et leurs plans pour faire plier nos consciences et notre engagement de militant(e)s communistes, nos vies c'est nous-mêmes qui les organisons comme nous l'entendons, bien que nous soyons chacun/e dans une prison isolé(e)s du reste de nos Camarades.

Attention !!! Cet homme est un danger

CET HOMME EST DANGEREUXAujourd'hui, nous avons réussi à rompre en partie cet isolement et dans cette prison nous sommes 2 militant/es du Parti qui, en plus de pouvoir nous embrasser après 5 années, formons un collectif, petit.. oui ! mais un collectif avec un même objectif : continuer la Lutte contre ce Système qui apporte seulement la Douleur, la Faim, la Misère, l'Exploitation, l'Inculture, la Répression et la Mort pour l'immense majorité du peuple; un Système qui a lancé aux ouvrier(ère)s et à tou(te)s les travailleur(euse)s la Déclaration de Guerre avec les dernières mesures économiques et par conséquent politiques qui vont diriger cet État; une Guerre qui va être à mort parce que : soit ces millions de travailleur(euse)s se laissent mourir jusque par des maladies erradiquées depuis de nombreuses années et qui reviennent s'étendre comme des fléaux, soit ces millions de travailleur(euse)s se lancent dans la Lutte à mort pour en finir avec ce Système aussi caduque que décrépit. Il n'a pas d'autre issue : «S'il n'y a pas de charbon, il y aura la Révolution» ont dit les Mineurs; «S'il n'y a pas d'éducation, il y aura la Révolution», ont dit les étudiant(e)s; «S'il n'y a pas de travail, il y aura la Révolution». Contre la Répression : Révolution ! Contre la faim : Révolution ! Contre l'Inculture : Révolution ! Contre les banques, les monopoles, la guerre : Révolution ! Parce que Oui, il y a un Futur : la Révolution !

(2012) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État français contre la Lutte des Exploité-e-s

legitimedefenseEt après ce cri de Révolution, je devrais presque être en train d'achever cette lettre; en réalité, ce serait un bon final pour celle-ci mais comme il me reste quelques petites choses à commenter et parce que l'Amour est l'un des composants de la Révolution, parlons d'Amour ! Manolo est dans un Module normal, pas celui des prisonniers qualifiés de "conflictuels", comme s'il ne l'était pas; il est l'unique prisonnier politique de ce Module, les basques sont dans un autre. Par rapport à la Prison d'Aranjuez, ses conditions de vie ont empiré de plusieurs façons. D'une part, il a moins de tranquilité pour étudier et pour écrire, en définitive, pour travailler. De plus, dans cette prison, tu peux seulement rester dans la cellule durant l'après-midi, les samedis et les dimanches; heureusement, ils lui ont permis d'avoir une lampe dans la cellule pour pouvoir étudier la nuit bien qu'il ait dû acheter le modèle de lampe autorisé dans cette prison (celle qu'il a emporté de la Prison d'Aranjuez est resté en dépôt car elle ne répond pas aux "normes" de cette "maison", question de Sécurité, disent-ils); d'autre part, quant au thème médical, ici, il doit acheter par commande une partie des médicaments pour la sciatique qui lui étaient donné dans la Prison d'Aranjuez : le commerce c'est le commerce... Et il ne lui reste pas d'autre solution s'il ne veut pas marcher plié en quatre parce qu'ici il n'y a pas de physiothérapeute : ce "service" existe seulement dans la Prison d'Aranjuez c'est la seule de tout l'État qui en a un.

Appel à l'organisation pour l'Insurrection

de la Classe ouvrière et des prolétaires

hombre hablando a los obrerosPour l'instant, il n'a pas eu d'attaque de sciatique dans cette prison mais même ainsi, droit, ce qu'on appelle droit : il ne marche pas. Mais ce qui m'a le plus attiré l'attention ce sont ses yeux : ils sont dans un tel mauvais état que cela me fait peur. Ils ne l'ont pas sorti à l'ophtalmologue, vous savez que les choses de l'Hôpital vont lentement et le médecin de la prison lui a dit ainsi, "au hasard", que ce ne sont pas des cataractes sinon un virus et il lui a prescrit du collyre à gogo... Jusqu'à quand ?

Pour le reste, comme toujours, il a toute ses facultés : sa capacité de travail et sa volonté n'ont absolumment pas diminuées, au contraire. À 63 ans, il continue d'étudier à l'UNED [Université Nationale d'Éducation à Distance], cette année, il commence le 5° d'Histoire; il continue d'écrire et de faire des dessins. Dans un acte réalisé à A Coruña [en Galiza] avec 4 mineurs en Lutte (donnez-leur tout le soutien au nom du Mouvement de Solidarité avec les prisonnier(ère)s politiques) un dessin de Manolo sur la Lutte des mineurs leur a été remis. Le fait est que ce dessin est allé jusqu'à la télé car les Luttes des mineurs ont une grande répercution médiatique.

(Juillet 2012. Madrid) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État espagnol contre la Lutte des Exploité-e-s.

Manifestation et Grève Générale des Mineurs.

(Juillet 2012-Madrid) Manifestation des MineursÀ part tout cela, je peux te raconter que, pour moi, Manolo continue d'être toujours aussi beau. Nous avons 4 communications par mois : 2 par visite en parloir d'une ½ heure et 2 autres en vis-à-vis de 2 heures chacun. La 1ère communication a été réalisée en parloir au travers de vitres et il est arrivé une chose normale après tellement d'années sans avoir eu un moment face à face pour parler et tellement de choses à nous dire... et voilà, nous nous sommes bousculés l'un et l'autre pour parler.

Lors des communications suivantes, tout a pris un autre rythme, le rythme de toujours parce que je me suis rendu compte que c'est comme si ces 5 années de séparation imposées ne l'avaient pas été, comme s'il n'existait pas de lacunes ni même de parenthèse.

(2 octobre 2010. Stuttgart, Allemagne)

Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors" de l'État allemand

contre la Lutte des Exploité-e-s.

Manifestation contre un projet ferroviaire.

(2 octobre 2010. Stuttgart, Allemagne) Manifestation contreIl semble qu'une seule chose a changée : avant, je ne portais pas de lunettes mais pour récupérer mon image il doit se conformer au fait que je doive mettre les lunettes pour voir de près; oui, celles qui sont vertes, selon le "plan grenouille" Gustavo ! Et bien, pour lui, elles sont merveilleuses. Ce que peut faire l'Amour...

Je vais m'inscrire à l'UNED, il me semble que c'est le moment, non pas de continuer en Histoire : cela ne me plaît pas sinon de prendre une autre matière qui m'inspire : l'Antropologie. Avant qu'elle soit mise dehors une putain de bonne fois pour toutes, je demanderai à Carmen López Anguita [prisonnière politique du PCE(r)] de m'envoyer toutes les notes car c'est ce qu'elle a étudié. Bon, pour cette lettre, ça va. Savourez les vacances si vous le pouvez car la Lutte est longue et il faut aussi prendre un peu d'air relaxant pour continuer dans les brèches. Une montagne de baisers et de calins."

NOTE. (1) FIES-3 : Le Régime Carcéral de l'État espagnol qualifie les prisonnier(ère)s politiques "d'interné(e)s". Voici les différentes catégories de prisonnier(ère)s, selon les termes des Institutions Pénitentiaires elles-mêmes : FIES 1 CD (Contrôle Direct) Prisonnier(ère)s considéré(e)s très dangereux/euses, conflictuel(le)s et agressif(ve)s qui ont été les protagonistes d'altérations très graves du Régime carcéral au sein de la prison ou des transféré(e)s mettant en danger la vie ou l'intégrité des fonctionnaires, Autorités, autres interné(e)s ou du personnel n'appartenant pas à l'institution. FIES 2 DO (Délinquance organisée) Personnes condamnées ou accusées d'appartenir ou de collaborer à des organisations délictueuses nationales ou étrangères dont la finalité est l'obtention de bénéfices économiques. Par exemple, le narcotrafic, le blanchiment d'argent ou le trafic des personnes. [Finalement, le Capitalisme en tant que tel, la totalité des Appareils de l'État espagnol capitaliste-monopoliste autrement dit Impérialiste devraient être invalidé et l'ensemble des personnes impliqué(e)s -du PSOE au PP, via une multitude de Partis collaborateurs et de "syndicats" marchands d'ouvrier(ère)s- devraient être déjà en prison!]. FIES 3 BA (Bandes Armées) Tout(e)s ceux/celles qui appartiennent à une bande armée ou à des groupes terroristes et incarcéré(e)s pour être en lien avec ces groupes. FIES 4 FS (Forces de Sécurité et Fonctionnaires). Reclus(e)s qui ont été [???] membres des Forces de Sécurité ou du Système Pénitentiaire. Dans ce cas, le Régime F.I.E.S leur est appliqué pour les protéger du reste des prisonnier(ère)s et éviter des conflits ou des agressions [En fait, un Régime de Luxe où la peine en "prison" est quasi inexistante voire annulée et les fonctions MAINTENUES voire PROMUES]. FIES 5 CE (Caractéristiques Spéciales). Cette catégorie regroupe toute sorte d'interné(e)s : la délinquance de Droit commun de type international; les auteur(e)s de délits très graves qui ont généré une importante alarme sociale; les reclus/es appartenant ou lié(e)s à des groupes violents à caractère raciste ou xénophobe [??? en réalité, ceux/celles-ci, les Fascistes, sont promu(e)s!!!]; les interné(e)s qui sans être accusé(e)s ou condamné(e)s pour terrorisme islamiste sont connus pour leur fanatisme radical analogue à l'idéologie terroriste [s'agirait-il du Communisme et de l'Antifascisme qualifiés ainsi... sans les nommer???] ou pour diriger ou intégrer des groupes de pression ou de recrutement dans le Centre Pénitentiaire; les interné(e)s condamné(e)s par le Tribunal Pénal International et ceux/celles qui ont collaboré avec la Justice contre des bandes terroristes ou d'autres organisations criminelles [dont les fameux repenti(e)s...].

(6 octobre 2011. Chili) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État chilien contre les étudiant-e-s Exploité-e-s en Lutte 

rendant hommage à la Journée du Jeune Combattant-e

(6 octobre 2011. Chili) Manifestation des étudiant-e-s-2

MARCOS MARTIN PONCE,

PRISONNIER POLITIQUE DES GRAPO

LUTTES EN PRISON : EN GRÈVE DE LA FAIM

8-MARCO MARTIN PONCE-GRAPO-fr"Ce 22 Août 2012 : j"ai reçu un appel de Marcos Martín Ponce, prisonnier politique des GRAPO qui est en attente, depuis je ne sais combien de jours, des maigres nouvelles qui parviennent en prison. Il semblerait que le Système de communication "ait choisi de ne pas fonctionner". Il est triste que les prisonnier(ères) puissent s'informer d'un façon sûre et rapide uniquement au travers d'appels téléphoniques ou de lettres... Marcos commence une Grève de la Faim, je cite littéralement ses paroles : «Si la pression augmente, la Solidarité augmente...». Hier, j'ai parlé avec Israel Torralba Blanco, prisonnier politique des GRAPO et il m'a dit avoir décidé de réaliser des journées de jeûne (pas de Grève de la Faim) parce qu'il prend des médicaments pour son problème de sciatique. Selon ce qu'il m'a dit : Israel Clemente López est lui aussi en Grève de la Faim depuis quelques jours. Un salut. LIBERTÉ POUR LES PRISONNIER(ÈRE)S POLITIQUES MALADES ! LIBERTÉ POUR TOU(TE)S LES PRISONNIER(ÈRE)S POLITIQUES !"

 

IOSU ASKATU(14.08.2012) Grève de la Faim de Solidarité de plusieurs prisonnier(ère)s politiques du Collectif du PCE(r), des GRAPO exigeant la liberté immédiate du prisonnier politique basque en phase terminale d'un cancer : Iosu Uribetxeberria. Ces jours-ci, Iosu est harcelé par la Ertzaintza dans sa chambre d'Hôpital à Donostia [Où il reçoit des soins intensifs]. Déjà 240 prisonnier(ère)s basques sont en lutte dont beaucoup d'entre eux/elles sont en Grève de la Faim. D'autres refusent de sortir de leurs cellules, de manger les repas de la prison, réalisent des rassemblements et envoient des cartes au Ministère de l'Intérieur de l'État espagnol.

PRESXS-SOS

 

(Février 2012-Valencia) Manifestation d'étudiant-e-s-4(Février 2012. Valencia) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État espagnol contre la Lutte des étudiant-e-s Exploité-e-s en Lutte.

LETTRE DE MARCOS MARTÍN PONCE,

PRISONNIER POLITIQUE DES GRAPO

RÉFLEXIONS SUR LE 15-M ET LA RÉPRESSION

Les barreaux de prison ne feront pas taire la vérité !

ILS ENFERMENT LA VERITE ENTRE LES MURS"(13.05.2012. Prison de Sevilla 2, Morón de la Frontera). Hier les 1ères manifestations pour le 1er anniversaire du 15-M ont commencé. A Madrid, depuis longtemps, la place Puerta del Sol s'est remplie comme bien d'autres places et rues adjacentes. Avec le peu que j'ai pu capter depuis la télé, je pense que la participation sociale dans ces protestations a réussi à se maintenir et augmenter grâce au travail qui doit être fait dans les Assemblées de Quartier. Au cours de cette année écoulée, très certainement, plus et de meilleures perspectives ont dû s'ouvrir dans beaucoup de fronts : les expulsions ont augmenté en passant à presque 300 par jour associé au fait que la frustration et la rage des gens s'accroîssent de façon accélérée; de même, des alternatives assez créatives sur le terrain de la Désobéissance Civile ont surgi dont les exemples les plus clairs sont les milliers de personnes qui refusent (et qui en plus le revendiquent) de payer les transports publics ou les autoroutes : une chose impensable à peine 1 an auparavant; il faut signaler les sabotages dans le métro qui ont fait perdre des millions aux entreprises de transports.

Affiche soviétique de 1933 :

"Que vive la Révolution d'Octobre partout dans le monde !"

(1933. AFFICHE SOVIETIQUE° VIVE LA REVOLUTION MONDIALED'autre part, on nous donne très rarement l'information qu'il y a 30 manifestations quotidiennes en Espagne. Et ce n'est pas pour rien à cause du coup de sabre donné par l'État espagnol dans les Droits et les Libertés de vastes secteurs de la population : ce n'est pas une chose exclusive du Gouvernement qui est un simple exécuteur des dictats de l'Oligarchie financière. Il serait très difficile de se mettre à énumérer ici toutes ces initiatives qui se sont développées en défense de la santé, de l'enseignement, des relations de travail, de l'autogestion et de la Solidarité entre voisins tellement brisées qu'elles en étaient restées sous l'influence de l'idéologie néolibérale bourgeoise que l'État avait pris un soin énorme de diffuser quotidiennement depuis les Monopoles médiatiques.

 Ainsi, en elles-mêmes, séparées les unes des autres, il est possible de ne pas accorder de l'importance aux manifestations, mais prises dans leur ensemble et en jetant un coup d'oeil sur quelques années en arrière : il ne serait pas juste, ni objectif, de ne pas se rendre compte qu'un processus a commencé dans lequel la société vermoulue est en train de s'enlever toute sa poussière et de sortir d'une dégradante régression sociale pour récupérer peu à peu des espaces et des méthodes d'Organisation populaire et solidaire. En soi, ce seul fait est déjà positif.

Lutte de Classe : ce sont NOS chaînes, ce sont VOS chaînes

FAIRE TOMBER LES MURS DES PRISONS-3Je suis conscient d'avoir tendance à voir la bouteille à moitié pleine, malgré le fait qu'au cours de cette année de "commencement" du processus évolutif social précédemment mentionné : il est évident que les tares "pacificatrices" et les tendances à la Légalité promues par les syndicats-marchand(e)s d'ouvrier(ère)s et les salarié(e)s du Capital ont été une "chanson" qui a plombé une évolution plus radicale et combative de ce processus. Mais la réalité est têtue et elle nous montre jour après jour que la crise systématique du Capitalisme accélère sa chute et qu'avec celle-ci les véritables formes de la politique d'imposition Fasciste sortent à la lumière du jour, lesquelles ne sont pas autre chose que les cartes posées sur la table des intentions de la Bourgeoisie visant à faire payer à la Classe ouvrière tout le poids de la chute de son Système. C'est ainsi qu'il ne se passe pas une semaine sans que de nouvelles mesures ne soient adoptées pour réduire les droits et les libertés des citoyen(ne)s tout en adoptant toute une série d'autres mesures qui tentent d'empêcher la réaction et la Résistance des secteurs populaires qui tendent à s'organiser.

(31 Mars 2012. Chili) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État chilien contre la Lutte des étudiant-e-s Exploité-e-s en Lutte

(31 Mars 2012.-CHILI) Manifestation d'étudiant-e-s pour le

La Bourgeoisie réagit elle aussi au processus social évolutif mais dans le sens d'une Régression Fasciste qui requiert de prendre des «mesures préventives». Les membres de la Bourgeoisie disent que «Toute personne offrant une Résistance active ou passive face aux ordres de la Police sera accusé/e de désobéissance ou/et d'attentat à l'Autorité» ou «Toute personne qui appelle à réaliser une manifestation qui se termine par des altercations sera accusée d'Association Illégale et pourra être incarcérée durant 6 ans». C'est ainsi que continue de se refermer le cercle qui a commencé avec l'intention de Légaliser le Terrorisme d'État avec le Gouvernement d'AZNAR(1).

(29 Mars 2012. Catalunya) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État espagnol contre la Lutte des Exploité-e-s

(29 mars 2012) Grève Générale-2Le fait est que la Police a le champ libre absolument sur TOUT. Sans aller plus loin, le Commissaire Général de Coordination Territoriale des Mossos d'Escuadra (2) lui-même nous a donné une piste relative à la cible sur laquelle porteront les tirs : en imposant aux médias de publier les photographies des militant(e)s qui ont formé des piquets dans la Grève Générale du 29-M (3), il a aussi réalisé des menaces en s'appuyant sur le fait que la Police avait élaboré une Liste Noire (comme les SS (4) !) de 80 de ces jeunes anticapitalistes envers lesquel(le)s

(29 Mars 2012)  Riposte des Exploité-e-s face à la Répression

"Prison du Dedans-Prison du Dehors" de l'État espagnol

il faisait (29 Mars 2012-Catalunya) Grève Généraleappel à la population pour les dénoncer, comme dans l'Allemagne Nazie et avec cela il ajoutait : «Nous allons les chasser. Que ce soit dans une cuvette, dans un cloaque, là où se cachent les rats, dans une asemblée qui ne représente personne ou derrière une chaise dans une Université». Comme tu le vois, tandis que quelques-un(e)s pensent à dénigrer les pas qui, peu à peu, se réalisent pour atteindre un niveau optimal de vie en commun populaire qui permette de gravir un échelon dans l'organisation du Mouvement Politique de Résistance (MPR), la Répression de l'État [espagnol] prend son travail très au sérieux en sachant que si le MPR se renforce et se consolide, ce dernier peut perdre patience et se lancer dans un enjeu qui passe au-dessus de tou(te)s. Et c'est à cela qu'il nous faudra travailler avec l'expérience et la légitimité que nous ont donné ces 30 dernières années de Résistance au Capitalisme."

NOTES.

(1) José Maria AZNAR LOPEZ : président du PP (Parti Populaire, d'Extrême-Droite) et du Gouvernement de l'Etat espagnol de 1996 à 2004.

(2) Mossos d'Escuadra : Guardia Civil-bis en Catalogne.

(3) 29-M : Grève Générale du 29 Mars 2012.

(4) Waffen-SS : corps de combat d'élite du Régime Nazi de l'État et Empire allemand créé par Himmler sur le modèle de la Légion étrangère de l'Etat français pour développer la Croisade contre le Communisme. 26 nationalités ont combattu dans les Waffen-SS.

(29 Mars 2012. Catalunya) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État espagnol contre la Lutte des Exploité-e-s

strong>

(29 mars 2012-Catalunya) Grève Générale-3

LIBERTÉ POUR LES PRISONNIER(ERE)S POLITIQUES

LIBERTÉ POUR LE CAMARADE "ARENAS'

(Poème de Daniel Fernández Abella*, en Asturies)

La Dictature du Capital a tenté de le réduire au Silence

mais il ne se taira jamais

Il utilise les vers comme des bombes avec des mitrailles

plus effectives que 40kg d'amonal

Résistant toujours au Front

Jamais il ne s'est rendu

Combattant toujours depuis la prison

Il ne tombera jamais dans l'Oubli

 

(Février 2012-Valencia) Manifestation d'étudiant-e-s-3Fidèle exemple de Lutte et de Résistance

Fidèle exemple de Dignité

Révolutionnaire par excellence

auquel s'adresse ma Solidarité

 

Jamais tu ne t'ai laissé soumettre

Ils ont voulu faire taire ta voix

mais tes vers traversent les murs de la Répression

en créant de nouveaux sentiments de Révolution

 

Tu nous rappelles toujours que le Capitalisme continue d'opprimer

tout(e)s ces

révolutionnaires qui continuent de souffrir

pour changer cet injuste Système politique

qui tente de réduire au Silence les penseur(e)s critiques par la censure

 

Il n'y a pas de meilleur manière pour se souvenir de toi que les vers

et entonner des milliers de chansons

qui, dans ces temps adverses,

aspirent à devenir des chants de Révolutions

(*) Ces vers sont dédiés au Camarade "Arenas" : Manuel Pérez Martínez, lequel, au côté du reste des prisonnier(ère)s du PCE(r), nous rappellent le fait que d'être toujours Communiste et Révolutionnaire est condamné en tentant de réduire au Silence leurs voix et de les faire tomber dans l'Oubli.


Il a un Livre ! Il a un Livre !

Répression-2

(6 Octobre 2011-Chili) Manifestation des étudiant-e-s-3(6 octobre 2011. Chili) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État chilien contre les étudiant-e-s Exploité-e-s en Lutte

rendant hommage à la Journée du Jeune Combattant-e

 

LETTRE D'ISRAEL CLEMENTE LOPEZ,

PRISONNIER POLITIQUE DES GRAPO

EN GRÈVE DE LA FAIM COLLECTIVE

SOLIDAIRE AVEC "IOSU"

ISRAEL CLEMENTE LOPEZ-GRAPO(18.08.2012. Prison d'Algeciras, Module n°8) : "Salut les ami(e)s : comment allez-vous ? Vous passez certainement un bon été avec autant de fêtes locales à Marchilla. Avec plaisir, je prendrais quelques verres avec vous mais il faudra le laisser pour une autre occasion, ah! ah!... D'abord, je vous remercie de l'envoi des livres que je vous ai demandé de la maison d'édition Templando el Acero. Une lecture agréable et instructive.

Ici, j'en suis à mon 9° jour de Grève de la Grève car je me suis uni solidairement à celle des prisonnier(ère)s politiques basques pour revendiquer la Libération de Iosu Uribetxeberria. C'est ce qui m'a semblé correct de faire. La situation de cet homme est véritablement cruelle. J'ai aussi appris ces jours-ci la Grève de la Faim pour les mêmes motifs de mes Camarades prisonnier(ère)s : Laureano, Enrique, Carmela, Arango, MªJose, Isabel. "Arenas" et Paco Cela.

Je suis conscient que cette Lutte actuelle, de fait, présente des singularités et des spécificités dont certaines sont évidentes et d'autres beaucoup moins et par conséquent il est difficile d'extrapoler dans des termes généraux sa répercussion et la perspective d'autres à venir. (...)

Quant à l'aspect positif de ce sujet au niveau personnel, hi ! hi !, c'est que je suis devenu un modèle estival : je pèse maintenant le même poids qu'à mes 17 ans. Je suis redevenu un gamin... Et maintenant c'est le moment propice pour arrêter définitivement de fumer. Cela fait une semaine que je n'ai pas fumé et je n'ai pas le corps adéquat pour des cigares et c'est donc le moment ou jamais, ah ! ah !. 

(2012. Egypte) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État égyptien contre la Lutte des Exploité-e-s

(2012-Le Caire, Egypte) Manifestation contre le Régime fas(…) La dernière lecture intéressante que j'ai faite a été celle de : “Stalin y España. La ayuda militar soviética a la República” de Yuri Rybalkin (Staline et l'Espagne. L'aide militaire soviétique à la République). L'auteur est un colonel et un historien militaire russe qui a eu accès à toutes les archives déclassifiées sur le sujet à une date précoce. Pour moi, c'est l'étude la plus complète sur la question. Très bien documenté. La figure de l'auteur n'est pas exempte d'intérêt sociologique et politique : un archétype du militaire professionnel désireux de se libérer du contrôle du Parti sur l'Armée, nationaliste déguisé en communiste à l'époque de l'URSS et critique féroce des purges politiques de 1937-38.

(6 octobre 2011. Chili) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État chilien contre les étudiant-e-s Exploité-e-s en Lutte

rendant hommage à la Journée du Jeune Combattant-e

(6 Octobre 2011-Chili) Manifestation des étudiant-e-s-1Tout cela ne l'empêche pas de réaliser une bonne étude sur le sujet et de commenter la participation de ses compatriotes dans des actions belliqueuses durant la Guerre Civile. C'est vrai que, ces derniers temps, je lis pas mal. C'est normal il n'y a que de la merde à la télévision... Bon, mes neurones fonctionnent à régime moyen, une forte accolade pour tou(te)s. A la prochaine, les ami(e)s ! Note : Je viens de voir à la télé la fusillade massive par la Police d'un piquet de Grève de Mineurs Sud-Africains. Aucun Gouvernement Occidental ne s'en scandalise : les intérêts des Monopoles commandent..."

(Août 2012) Répression "Prison du Dedans-Prison du Dehors"

de l'État d'Afrique du Sud contre la Lutte des Exploité-e-s.

Assassinat de 34 Mineurs en Lutte au cours d'une Grève Générale

(Août 2012 Afrique du Sud) Assassinat de 34 Mineurs par l'

Partager cet article

Repost 0
Published by sribaiona - dans LUTTES EN PRISON
commenter cet article

commentaires

DYNAMIQUE DE BAIONA

jpg-SR BAIONA-okPLUS D'INFOS (cliquer)

SOLIDARITÉ PCE(r), GRAPO ET SRI!

 AMNISTIE TOTALE !!!

SANS CONDITIONS !

AMNISTIA TOTALE

2013 : ADRESSES

COLLECTIF DES PRESXS DU PCE(r), GRAPO ET SRI

(2013) PRESXS-adresses

ENCORE 1 PROCÈS-FARCE !!!

PROCES FARCE 13.09.2012 (arenas)-azkPROCES FARCE 13.09.2012 (victoria)-azkMADRID, LE 13 SEPT 2012 :

PITOYABLE TRAGI-COMÉDIE !!!

Audios du dernier Procès-Farce contre "Arenas" et Victoria Gómez. Il n'y a rien de mieux pour rompre la Guerre Sale déployée contre le PCE(r) qui tente de le relier au faux amalgame criminalisateur : PCE(r)-GRAPO... que d'écouter leurs propre paroles. Quand "Arenas" parle sur la politique la Juge l'interrompt et l'expulse. L'avocat de la Défense rompt avec des données tranchantes et sans appel les inventions mises dans les Dossiers judiciaires pour impliquer "Arenas" dans les GRAPO.

  NI OUBLI, NI PARDON !

ABELARDOLIBERTÉ POUR LE COLLECTIF

DES PRESXS POLITIQUES

DU PCE(r), DES GRAPO ET DU SRI

DONT LE CAMARADE ARENAS!

camarade ARENAS

République Populaire

CAMPAGNE DE SOLIDARITÉ AVEC LES PRESXS MALADES

PRESXS MALADESPLUS D'INFOS (cliquer)

7 PRES@S DU COLLECTIF DES COMMUNISTES, ANTIFASCISTES ET SOLIDAIRES DU PCE(R), DES GRAPO ET DU SRI ONT DE GRAVES MALADIES INCURABLES ET ILS/ELLES SONT SÉQUESTRÉ/ES DE FACTO. NOUS EXIGEONS LEUR MISE EN LIBERTÉ IMMÉDIATE!

1-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE-azk

MONTRE  TA SOLIDARITÉ !

IMPRIME LA CARTE ET ENVOIE-LA !

COPIE-LA ET FAIS-LA CIRCULER !

1bis-CARTE DIRECTEUR INSTITUTIONS PENITENTIAIRE

12-Enrike KUADRA ETXEANDIA-GRAPO

Enrique KUADRA ETXEANDIA, prisonnier politique des GRAPO. Né à Barakaldo (Bizkaia, Pays Basque) le 9 juin 1950. Militant des GRAPO et Historique militant du PCE(r), âgé de 62 ans. En prison 2 fois (22 ans au total). Sauvagement torturé. Mis une nouvelle fois en prison en 1995 : il est devenu gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Daroca (Zaragoza). Opéré d'un cancer à la prostate. Prisión de Daroca Ctra. Nombrevilla 50360 Daroca (Zaragoza)

1-Manuel PEREZ MARTINEZ-PCE(r)-fr

Manuel PÉREZ MARTÍNEZ, prisonnier politique du PCE(r). Né à Melilla le 1er novembre 1944. Secrétaire Général du PCE(r), âgé de 68 ans. En prison 3 fois (19 ans au total). Toujours en situation d'Isolement extrême. Mis une nouvelle fois en prison 2000 : il est devenu un malade chronique. Actuellement, il se trouve dans la Prison de Castellón II. Il souffre de graves problèmes occulaires, de cataractes, migraine chronique, de rhumes continuels qui le maintiennent prostré, d'une hernie du hiatus et de plusieurs maux associés. Prisión de C.P. Castellón II 12140 Albocasser 

11-MARIA JOSE BAÑOS-GRAPO-fr

María José BAÑOS ANDUJAR, prisonnière politique des GRAPO. Née dans le Sud-Est de l'État français le 11 novembre 1964. Militante des GRAPO âgée de 48 ans. 18 ans en prison. Mise en prison en 2002 : elle est devenue encore plus gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Valencia II. Foie dans un très mauvais état. VIH. Elle a besoin d'une déviation coronaire. Fortement médicalisée. Prisión de Picassent-Valencia II - a.c. 1002, 46225 PICASSENT (Valencia).

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)

Manuel ARANGO RIEGO, prisonnier politique du PCE(r). Né à Villaseca de Laciana (León) le 12 décembre 1948. Historique militant du PCE(r), âgé de 64 ans. Il a été plus de 20 ans en clandestinité après avoir été détenu et incarcéré à de nombreuses occasions et blessé par les tirs de la Police lors de l'une d'entre elles. Mis en prison une nouvelle fois en 2007 : il est devenu gravement malade. Il est actuellement dans la Prison de Zuera (Zagazoza). Dans cette prison, il manque de physiothérapeute et de plusieurs médicaments dont il a besoin. Il a une sciatique chronique qui l'oblige à marcher en étant aidé; arthrose générale; hépatite chronique avec perte de masse hépatique. Ulcère duodénal chronique car il a été emputé de l'intestin grêle. Hypermédicalisé. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza).

2-ISABEL APARICIO-PCE(r)-fr

Isabel APARICIO SÁNCHEZ, prisonnière politique du PCE(r). Née à Madrid le 2 février 1954. Militante du PCE(r), âgée de 58 ans. En prison 2 fois (9 ans au total). Incarcérée en 2007 : elle est devenue gravement malade. Elle se trouve actuellement dans la Prison de Zuera (Zaragoza). Arthrose générale, ostéoporose, hernies lombaires et discales, sinusite chronique, elle a besoin de plusieurs opérations. Récemment opérée de cataractes aux 2 yeux. Prisión de Zuera-Zaragoza - CN 338, km . 539, 50800 ZUERA (Zaragoza). 

21-Paco CELA SOANE-PCE(r)Paco CELA SEOANE, prisonnier politique du PCE(r). Né à Verin (Ourense) le 29 octobre 1958. Militant du PCE(r), âgée de 56 ans. En prison depuis 26 ans, en 3 fois. Incarcéré en 2007: il est gravement malade. Il se trouve actuellement dans la Prison de Picassent (Valencia). Diabète très problématique. Jusqu'en novembre 2010, il a eu besoin de 5 injections d'insuline par jour. Prisión de Picassent -Valencia II. ac 1002. 46225 PICASSENT (Valencia).

4-Résister c'est vaincre-fr3-adosB

HOMMAGES DÉC 2014

NI OUBLI,NI PARDON! 

xc-29 AOUT 2013 VIGO

BIOGRAPHIE (Lire) 

au-(05.12.1982)-JUAN MARTIN LUNA-PCE(r)NI OUBLI,NI PARDON!

ACTE DE SOLIDARITÉ

ÉLECTIONS BOURGEOISES :

BOYCOTT !!!

LA LUTTE EST DANS LA RUE PAS AU PARLEMENT-2

Lutte et organise-toi avec le SRI ! A l'école, université, usine, entreprise, quartier : partout tu peux Lutter pour abolir le Capitalisme et l'Exploitation de Classe en oeuvrant pour  LA RÉVOLUTION SOCIALISTE afin d'abolir définitivement toute Classe et Exploitation par LE COMMUNISME ! ET N'OUBLIE PAS LA SOLIDARITÉ AVEC LES ANTIFASCISTES ET COMMUNISTES EN PRISON : DEDANS ET DEHORS FACE A LA RÉPRESSION   !

  

  PREKARIOEN GAUA

CONTRE L'EXPLOITATION

Pour l'Unité des prolétaires

jpeg-xuria-KARTELA 08.12.2012-azk

  SAMEDI 8 DÉCEMBRE 2012

(à partir de 18h.  23bis Rue des Tonneliers. BAYONNE)

(plus d'infos) et Gadafiste Brothers

PHOTOS DE LA SOIRÉE

jpeg-IMP+WEB-rouge-AFFICHE NUIT DES PRECAIRES-BAIPRESOAK KALERA !

PRESOAK ETXERAT !

PRESOAK KALERA

SAMEDI 10 NOVEMBRE 2012 (BAIONA)

(15h30. Place des Basques)

Manifestation pour la liberté

des prisonnier-ère-s politiques basques

  Aux personnes qui ont Lutté

et qui Luttent contre le Fascisme...

LUCHA ANTIFA

VENDREDI 9 NOVEMBRE 2012

(18h30. Place Louis XIV. ST-JEAN-DE-LUZ)

JOURNÉE INTERNATIONALE : NUIT DE CRISTAL

Rassemblement contre le Fascisme : sexisme,

discriminations et racisme... (plus d'infos)

(9 NOV) KRISTALL NACHT 1938-2012-azk

  ZYED ET BOUNA

NI OUBLI, NI PARDON !

Zyed et BounaLUTTE CONTRE LE NON-LIEU ! (plus d'infos)

 

 

presosenferGrève de la Faim de Solidarité avec Iosu 

Dans les États français et espagnol : plus de 250 prisonnier(ère)s politiques sont en Lutte ouverte avec des Grèves de la Faim, refus des conditions de détention, protestations...

Le prisonnier politique des GRAPO : Enrike Kuadra Etxeandia s’est mis en Grève de la Faim illimitée en Solidarité avec la Grève de la Faim de Iosu Uribetxeberria Bolinaga, un prisonnier politique basque gravement malade en phase terminale dans la prison de Daroca à Zaragoza. Une Grève de la Faim de Solidarité a aussi été commencée par les militants des GRAPO : Nacho Varela Gómez (prison de Puerto I) et Marcos Martín Ponce (prison de Morón de la Frontera, Sevilla). Les autres prisonnier(êre)s du Collectif des prisonnier(ère)s poltiques du PCE(r), GRAPO et SRI informé(e)s rejoignent aussi cette Grève...

LIBERTÉ POUR LES PRISONNIER(ERE)S POLITIQUES !!!

Si l'Etat espagnol a concédé la "Liberté" conditionnelle à Iosu : celle-ci n'est toujours pas effective. En Italie et depuis le Secours Rouge International : des messages et des cartes de dénonciation de cette situation sont envoyées au Ministre de l'Intérieur  de l'État espagnol à Madrid.

Appel du Comité pour un SRI (Italie) : L'Etat espagnol laisse mourir en prison un prisonnier politique malade en phase terminale. Iosu Uribetxeberria Bolinaga est atteint d'un cancer maintenant en phase terminale. Selon les médecins de la prison elle-même, il ne dispose que d'une chance de 10% de vivre encore une autre année. Néanmoins, les "Autorités" refusent de lui concéder la Liberté et désormais 7 autres personnes de plus sont en prison car elles ont participé à une Marche de Solidarité pour Iosu lequel est incarcéré suite à l'accusation d'avoir tué un employé de la prison... Dans les Etats espagnols, français et turc : plus de 500 personnes sont en Grève de la Faim pour réclamer la liberté de ce prisonnier politique gravement malade. Le Collectif des prisonnier(ère)s politiques Antifascistes espagnol(e)s (1) souscrit à cette grève illimitée. Quiconque veut se solidariser avec Iosu peut envoyer une carte ou un télégramme au Ministre de l'Intérieur de l'État espagnol. Pour le texte il suffit de mettre : «NOUS EXIGEONS LA LIBERTÉ IMMÉDIATE DE Iosu Uribetxeberria Bolinaga» (N'oubliez de mettre la signature et le nom de l'expéditeur/trice !)" (1) PCE(r), GRAPO et SRI

IOSU ASKATULeçon de dessin. (Nizar Qabbani, poète syrien) Mon enfant pose en face de moi sa boîte de peintures et il me demande de lui dessiner un oiseau. Je trempe le pinceau dans la couleur grise et je dessine un carré avec des fermetures et des barreaux. Ses yeux se remplissent d’obscurité : “Mais... c’est une prison, papa ! Tu ne sais pas dessiner un oiseau ? Et je lui dis : “Mon enfant, pardonne-moi... J’ai oublié la forme des oiseaux.” Mon enfant pose alors en face de moi son carnet de dessin et il me demande de lui dessiner un épis de blé. Je prend la plume et je dessine une arme à feu. Mon enfant se moque de mon ignorance et il s’exclame : “Papa ! Tu ne connais pas la différence entre un épis de blé et une arme à feu ?“. Je lui dis : “Mon enfant, oui j’ai connu les formes des épis de blé, celle de la miche de pain, celle de la rose mais dans cette époque très dure que nous vivons actuellement les arbres de la forêt se sont unis à la Résistance pour Lutter.(…)”

Dessin d'AURORA(Juin 2012)(Juin 2012) Dessin d'Aurora Cayetano 

prisonnière politique du PCE(r) en Prison

  

  

(gorria)Résistance-1

(TOULOUSE) : PROCES-FARCE ! Face à la Répression de l'Etat français Solidarité avec le CREA (OKUPA) RÉSISTER C'EST VAINCRE ! (plus d'infos) SOLIDARITÉ !

21 JUIN 2012

JEUDI 21 JUIN 2012 (PARIS) (19H) RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRISON DE LA SANTÉ Concert de dénonciation contre la Terreur d'État Plus d'infos (cliquer)

 

lamine-diengmanifestation-lamine-dieng-2011-avenue-gambettaNI OUBLI ! NI PARDON ! lamIne dieng, Un ouvrier assassinÉ par la Police de l'État français MARCHE COMMÉMORATIVE À PARIS (14h) Samedi 16 Juin 2012 (Plus d'infos)

vérité et justice pour ali ziri-2NI OUBLI ! NI PARDON ! ALI ZIRI, Un ouvrier assassinÉ le 9 Juin 2009 par la Police de l'État français Rassemblement À Argenteuil (14h30) Samedi 9 Juin 2012 (Plus d'infos)

LIBERTÉ POUR DENIZ

VENDREDI 25 MAI 2012 (NUREMBERG, ALLEMAGNE)15H RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ CONTRE LE PROCES-FARCE DE DENIZ : UN ANTIFASCISTE (plus d'infos)

 

jpeg-A3 AFFICHE 19-20 MAI 2012-azk

OU SONT-ILS ? OU SONT-ELLES ? CONTRE LA TERREUR D'ETAT SEMAINE CONTRE LES DISPARITIONS POLITIQUES (17-31 MAI 2012)  

Organisée par l'ICAD-Section française PLUS D'INFOS (cliquer)

euskal presoak euskal herriraJEUDI 31 MAI 2012 (devant la mairie de BAIONA) Jour du Procès en appel à Paris (19 H) RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ AVEC JON KEPA PAROT prisonnier politique basque d'ETA PRIS EN OTAGE PAR L'ÉTAT FRANCAIS DEPUIS 23 ANS

jpeg-(09.05.1976) ULRIKE MEINHOFazkPlus d'infos (en cours rédaction)

IBAI ASKTATU-1

IBAI ASKTATU-2 IBAI ASKATU ! GUK ZUREKIN ! LIBERTÉ POUR IBAI PEÑA BALANZATEGUI ! ON EST AVEC TOI ! EUROAGINDUEI EZ !  Plus d'infos  et Lutte Antifasciste  (Originaire de Gasteiz et réfugié politique à Baiona.Transféré en Juin 2012 de la prison de Seysses dans l'État français à celle de Soto del Real dans l'État espagnol) Pour lui écrire : IBAI PEÑA BALANZATEGUI - MADRID-V SOTO DEL REAL CENTRO PENITENCIARIO - CARRETERA COMARCAL 611 - 28.791 SOTO DEL REAL (MADRID) ESPAÑA.

 

 

 

HOMMAGE A LA CAMARADE YASEMIN DU MLKP

Yasemin Yoldas-3

La "Camarade Yasemin" du MLKP est morte le 9 février 2012

en luttant contre l'Etat turc fasciste

pour la révolution socialiste et le Communisme

en Turquie et au Kurdistan

PLUS D'INFOS (cliquer)

HOMMAGE, GRÈVE DE LA FAIM ET DÉTENTION

SOLIDARITÉ AVEC MANUEL ARANGO RIEGO

PRISONNIER POLITIQUE DU PCE(r)

LE 19 OCTOBRE 2011

FIN DE LA PROTESTATION AVEC

GRÈVE DE LA FAIM

DEPUIS LE 16 SEPTEMBRE 2011

CONTRE LE DÉNI DE LA CONDITION DE PRISONNIER/ÈRE POLITIQUE ET DE MILITANCE

MIS EN OEUVRE PAR L'ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE ET L'ÉTAT ESPAGNOL

28-Manuel R. ARANGO-PCE(r)-castLA SOLIDARITÉ DE CLASSE EST NOTRE ARME ! ÉCRIS-LUI !

Prision de C.P. Madrid VI - Aranjuez

C.P. Madrid VI 28300 Aranjuez (Madrid)

02.10.11-im1(lettre interceptée)

  11 OCTOBRE 2011 (BAIONA). DIFFUSION DE 300 TRACTS SRI* À DES PROLÉTAIRES DURANT UNE MANIFESTATION NATIONALE DANS L'ÉTAT FRANÇAIS CONTRE LA PRÉCARITÉ.

* En Solidarité avec la Grève de la Faim du Camarade Manuel Arango Riego, Prisonnier Politique du PCE(r) et pour rappeler l'existence de la Lutte dans les prisons du Collectif des presxs politiques du PCE(r), des GRAPO et du SRI.

BLOG(Manif 10oct2011)TRACT SRI-jpeg DÉTENTION ET MISE EN "LIBERTÉ" AVEC CHARGES

DE PABLO HASÉL, RAPPEUR DE 22 ANS 

LIBERTÉ POUR CE CAMARADE SOLIDAIRE ET COMBATIF!

pablo Liberté !LIBERTÉ IMMÉDIATE DE PABLO HASÉL !

Il est Communiste, les terroristes c'est vous.

SOLIDARITÉ AVEC PABLO HASÉL !

-COMMUNIQUÉ DE PABLO HASÉL

ET CAMPAGNE DE SOUTIEN

logo-radio-clash

RADIO CLASH DE LIMOGES

-Émission du 4 octobre 2011

-Émission du 11 octobre 2011

-Emission du 18 octobre 2011